Faire du light painting

Il y a quelques jours je vous ai présenté une petite sélection de photos pour découvrir le light painting. Aujourd’hui je vous propose de vous y essayer. Pas besoin d’être doué en anglais pour comprendre ce que cela signifie, littéralement light painting se traduit en français par peinture de lumière.

Cette technique photographique consiste à utiliser un temps d’exposition long dans un environnement sombre, voir totalement noir pour pouvoir y déplacer une ou plusieurs sources de lumière afin de peindre des formes lors de la prise de vue. Ainsi pendant plusieurs secondes voir minutes d’exposition, l’appareil photo enregistre les déplacements des lumières instantanément tout en intégrant la scène environnante.

Tous droits réservé à Gregory Laroche
Tous droits réservé à Gregory Laroche

Le matériel pour faire du light painting

Pour débuter en light painting, il n’y a pas de matériel spécifique obligatoire, c’est donc à la portée de tout le monde. Il y a juste quelques petits accessoires ou astuces qui sont tout de même utiles.

Pour commencer, il vous faut un appareil photo (comme c’est original!)  …. vous permettant de faire des poses longues, on va dire au minimum 10 secondes de pose mais parfois cela peut aller jusqu’à plusieurs minutes. Il est donc intéressant de disposer d’un boitier avec la fonction bulb qui permet de faire des poses aussi longues que nous voulons.

Ensuite, il vous faut un trépied comme pour toutes photos où la durée d’exposition est importante, vous pouvez évidemment vous servir de tout autre support stable, puisque l’idée est de rendre le boitier totalement immobile durant plusieurs dizaines de secondes. Pour être sûre de ne pas faire bouger votre boitier, vous pouvez déclencher vos prises de vue à l’aide d’une télécommande, mais pas de panique si vous n’en avez pas il suffit de mettre le retardateur.

Et enfin il vous faut des sources de lumières, on peut par exemple utiliser une simple lampe de poche avec des filtres colorés, des  stylos lumineux, des néons, ou vos flashs portatifs, on peut également utiliser des tisons enflammés … Bref tout ce qui peut faire de la lumière, vous ne serez limités que par votre imagination.

A noter que pour choisir vos lampes, je vous invite à regarder l’épaisseur du trait de lumière ainsi que sa couleur. Certes l’intensité du faisceau a son importance mais il n’est pas nécessaire d’avoir de grosse puissance lorsque vous faite du light painting, il vous suffit de vous placer plus ou moins loin de votre boitier.

Lampe torche 3 lentilles de couleur incluses
Tous droits réservé à Gregory Laroche
Tous droits réservé à Gregory Laroche

Où faire du light painting?

N’importe où!

En effet l’idée est d’avoir un environnement le plus sombre possible, voir avec le noir total pour obtenir une obscurité complète et laisser ainsi ressortir uniquement la lumière de vos lampes torches. Vous pouvez donc faire du light painting dans votre salon, mais également à l’extérieur lorsqu’il fait nuit par exemple dans un jardin, sur la plage … dans la rue, il vous faudra juste faire attention à ne pas cramée votre prise de vue avec la lumière ambiante, si faible soit elle.

lightpainting-5-500x331

Les réglages pour faire du light painting

Une fois que vous avez trouvé le bon endroit et que votre tête est pleine d’idée, il vous reste à positionner votre boitier sur le trépied et  … faire quelques réglages!

Rien de bien sorcier, cela commence par diminuer au maximum la sensibilité ISO. Ensuite il faut travailler en mode manuel, pour pouvoir régler votre ouverture de diaphragme afin d’avoir une zone de netteté étendue.

Pour la vitesse cela sera en fonction de ce que vous souhaitez « peindre ». L’idéal, selon moi, est de travailler avec le mode bulb, il vous suffit de déclencher au début de la séquence et d’appuyer à nouveau lorsque vous avez fini de dessiner.

Enfin, votre autofocus risque d’avoir de grosses difficultés pour faire la mise au point dans l’obscurité, je vous conseille donc de faire la mise au point sur votre zone en utilisant un objet assez contrasté et éclairé que vous aurez placé à l’endroit où vous peindrez avec les lumières, cela vous permettra de définir votre zone de travail, il vous restera ensuite à désactiver l’autofocus et rester dans cette zone.

Une fois tout cela réglé il vous reste à déclencher avec votre télécommande ou avec le retardateur et à dessiner avec votre lampe, l’idée est de peindre dans le vide en dirigeant le faisceau vers l’appareil.

Tous droits réservé à Gregory Laroche
Tous droits réservé à Gregory Laroche

Mes petits conseils

Pour éviter d’apparaître sur la photo finale, pensez à vous déplacer lorsque vous faites votre light painting, en effet si vous rester un peu statique, vous risquez d’apparaître sur la photo … mais l’effet fantôme est parfois très sympas!

Je vous invite également à utiliser toutes les lampes que vous pouvez, chacune produira son effet. Le light painting est comme toutes les techniques photos, plus vous vous exercerez, plus vous réaliserez de belles choses …

lightpainting-2-331x500
Tous droits réservé à Gregory Laroche

 

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

2 pensées sur “Faire du light painting

  • 28/05/2013 à 11 h 44 min
    Permalink

    Article intéressant dont la lecture toutefois, est rendue difficile par un grand nombre de coquilles et d’effets de style très… stylés.
    Merci pour vos efforts.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.