Home » A la une » Test terrain du TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO

Test terrain du TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO

Cette semaine je vous propose de continuer  de découvrir les objectifs Tamron, après le Tamron 16-300 mm f/3,5-6,3 Di II VC PZD Macro et le SP 150 -600 mm f/5-6.3 Di VC USD, durant quelques semaines j’ai eu l’occasion de tester le TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO 1:1

Fan de macro, c’est donc avec plaisir que j’ai découvert cette focale fixe dédiée à la macrophotographie.

tamron 90-7276
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8

Caractéristiques techniques du TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO 1:1

Rapidement je vous propose de faire le point sur les principales caractéristiques de ce TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO 1:1:

Focale de l’objectif90 mm
Ouverture maximalef/2.8
Format couvertAPS-C et plein format
Formule optique14 lentilles
Rapport de reproduction maximal1/1
Mode de mise au pointUSD
Diamètre de filtre58mm
Dimensions76mm (Ø) x 122.9mm (L)
Poids0,550 kg

Pour résumer, le TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO 1:1 fait parti des séries haut de gamme de Tamron , SP signifiant Super Performance.

VC (Vibration Compensation) signifie qu’un mécanisme de stabilisation optique est intégré à l’objectif et contribue à assurer la netteté de vos images.

USD (Ultrasonic Silent Drive) signifie que l’objectif est équipé du moteur autofocus dernière génération de Tamron. moteur à ultrasons performant et ultrasilencieux avec possibilité de contrôle manuel et précis à tout moment.

IF (Système de mise au point interne) signifie que la longueur de l’objectif ne change pas au moment de la mise au point et la distance minimale de mise au point est bien plus courte sur toute la plage de focale.

[review]

Cet objectif est disponible en monture Nikon, Canon et Sony chez nos différents partenaires: 

Premières impressions du TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO 1:1

Jusqu’à présent je n’avais utilisé en objectif macro que mon Sigma 105 macro, j’ai donc été surpris de découvrir la construction à encombrement constant, c’est à dire que quelle que soit la distance de mise au point, la longueur de l’objectif est fixe, l’objectif reste assez compact avec ces 12 cm. Niveau poids, il est relativement léger avec 550 g affichés sur la balance.

Concernant le contenu du coffret, ne compter pas y trouver une housse de transport, l’objectif est livré uniquement avec un pare soleil. Cet objectif est compatible avec les boîtiers plein format et APS-C, vous obtiendrez ainsi un équivalent 135 mm.

tamron 90-7253
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8

Même si il est principalement en plastique, excepté la baïonnette, il en reste néanmoins bien construit. Concernant la bague de mise au point manuelle, elle est  un très large et dispose de repères de butées à la distance minimale de mise au point et à l’infini. A noté que cette bague est accompagnée d’un indicateur de mise au point dynamique situé sur le dessus de l’objectif.

tamron 90-7264
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8

Sur le coté, on retrouve trois boutons, le premier permettant de débrayer la mise au point automatique. Le deuxième bouton, permet lui d’activer ou non la stabilisation.

Enfin le troisième interrupteur permet de limiter la plage de mise au point, fonction indispensable en macro, avec trois positions qui sont:

  • 0, 3 à 0,5 m
  • 0.5 à l’infini
  • Full

A noter également que la technologie IF, à encombrement constant, permet de garder la lentille frontale fixe, quelle que soit la distance de mise au point, et donc de pouvoir manipuler plus simplement un filtre polarisant par exemple.

Test terrain du TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO 1:1

Avant de vous parler de mon ressenti sur cet objectif et comme certains d’entre vous sont adeptes des graphiques et courbes, je vous propose de profiter également du savoir-faire de DxOLabs et de regarder, entre autre, les résultats du TAMRON SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO 1:1 sur le Nikon D610.

tamron 90 dxo

Maintenant, revenons donc au test terrain. Tout d’abord, même si cet objectif est spécialisé pour la macrophotographie, il est tout a fait possible de l’utiliser dans d’autres domaine et en particulier pour du portrait, mais attention avec la mise au point au delà de 0,5m il n’est pas possible d’obtenir une  ouverture de f/2,8 mais une ouverture de F/3,2 qui permet tout de même d’avoir une zone de netteté très courte et donc idéale.

tamron 90-7224
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Nikon 610 – f/3,2 – 1/250s

Malgré tout le grand intérêt de cet objectif est de pouvoir  réaliser des images au rapport 1 pour 1, tout en conservant une distance raisonnable entre le boîtier et le sujet. Je me suis donc amusé avec cet objectif durant plusieurs sorties macro, et globalement la qualité d’image est au rendez-vous.

tamron 90-5943
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Nikon 610 – f/6.3 – 1/320s

Concernant la prise en main, comme évoqué dans la première partie, je n’ai pas grand chose à dire, la large bague de mise au point manuelle est très facile à utiliser et j’ai vraiment apprécier l’encombrement constant qui évite l’allongement du fût. Seul le petit point qui mériterait d’être revu concerne les 3 interrupteurs qui sont, pour ma part,  assez mal pensés car assez serrés à mon gout.

Toutes les photos présentées dans ce test terrain sont des RAW réalisés avec mon Nikon D610 que j’ai traduit directement en Jpeg via Ligtroom 6, il n’y a donc pas de recadrage, de correction.

tamron 90-6293
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Nikon 610 – f/4.2 – 1/160s

Concernant les qualités macro, ce Tamron dispose d’un rapport de grandissement pouvant aller jusqu’à 1 pour 1, c’est à dire qu’il  procurera des images de la même taille que le sujet. Ajouter à cela une distance de mise au point minimale de 30 cm, on obtient toutes les conditions pour réaliser de vraies photos macros.

tamron 90-6224
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Nikon 610 – f/6.3 – 1/500s

La qualité de l’image

Au niveau de la qualité de l’image, le piqué est excellent sur toutes les zones de l’image et jusqu’à f11. Pour le vignettage, même si il est perceptible à pleine ouverture, il est assez bien maîtrisé à mon gout. Pour l’éviter il suffit de fermer d’un cran et c’est parfait, surtout qu’en macro  on travaille rarement à pleine ouverture.

tamron 90-6277
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Nikon 610 – f/2.8 – 1/1250s

Cotés distorsions, elles sont très faibles, je dirais même inexistantes. Ce qui est tout à fait normal avec une focale de ce type. On retrouve le même constat concernant les aberrations chromatiques puisque je n’en ai pas rencontrées lors de mes différents tests.

Décolage
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Nikon 610 – f/9 – 1/200s

Concernant le Bokeh, c’est un point très important pour moi car en macro, avec une profondeur de champ très courte, le bokeh est très présent, même à des ouvertures relativement fermées. Il doit donc être relativement doux et agréable à l’œil, et bien c’est le cas pour ce TAMRON SP 90mm F/2.8 avec un passage du flou au net certes assez  franc mais harmonieux.

tamron 90-6242
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Nikon 610 – f/6.3 – 1/2500s
tamron-90-6242 100
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Cliquer pour un crop 100%

La stabilisation optique

Le système de stabilisation optique du Tamron fonctionne bien, il m’a permis de réaliser des photos macro, à mains levées, à 1/60 de secondes. A noter également que le système est relativement silencieux.

L’autofocus

Niveau autofocus, on peut dire qu’il est discret et silencieux, mais comme souvent pour les objectif macro, ce n’est pas un foudre de guerre malgré une motorisation USD annoncée. En macro, il parfois plus facile de passer en mise au point manuelle avec le bouton dédié sur l’objectif.

En dehors de la macro, si vous voulez réaliser des portraits il est nécessaire d’ utiliser le limitateur de distance de mise au point afin d’éviter que l’autofocus patine trop.

tamron 90-5809 TAMRON SP 90mm
Tamron Objectif SP 90mm F/2,8 – Nikon 610 – f/7.1 – 1/400s

Mon avis sur

Je n’ai pas beaucoup de reproches à faire à ce TAMRON SP 90mm F/2.8 car très bel objectif macro. Même si il est principalement en plastique, la qualité du produit est bien là. L’ergonomie ne présente aucune mauvaise surprise et j’ai particulièrement apprécié la conception à encombrement constant.

La qualité d’image est vraiment au rendez-vous, le piqué est excellent sur toutes les zones de l’image et jusqu’à f11. Je n’ai quasiment pas rencontré de problème d’aberrations chromatiques ni de distorsions, ajouter à cela un vignetage très limité.

Au final, j’ai beaucoup aimé utiliser cet objectif et c’est vraiment avec regret que je doit le rendre à Tamron.

Cet objectif est disponible en monture Nikon, Canon et Sony chez nos différents partenaires: 

 tamron 16 300-1Points forts:

  • Encombrement constant
  • Stabilisation efficace et discrète
  • Pas de problème  d’aberrations chromatiques ni de distorsions
  • Piqué excellent
Points faibles:

  • Prix élevé
  • Autofocus assez lent

[review]

Achetez sur Amazon.fr

a propose Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

7 Commentaires

  1. Franck

    Bonjour Laurent.
    Tout d’abord un grand merci pour ton site que j’apprécie beaucoup et qui permet d’avoir des astuces et infos qui sont grandement utiles à notre progression.
    En ce qui concerne le test du Tamron SP 90 f/2.8 di vc usd macro, j’ai lu avec attention ton essai car je viens de l’acheter il y’a seulement quelques jours, mais j’ai l’impression d’avoir un souci avec, effectivement je n’arrive pas à avoir f/2.8 sur n’importe quel distance positionnée, une fois il m’affiche f4 ou f4.5, après je peux descendre a f3 ou f3.2 c’est jamais la même indication et en fermeture minimale il m’affiche parfois f/45 et voire f/51, alors que l’objectif à une ouverture minimale de f/32.
    Je l’ai aussi essayé sur mon autre boîtier et c’est la même chose.
    Pense tu qu’il a un problème et serait il plus judicieux de le renvoyer ?
    Une autre info tant que j’y suis, j’ai un peu de mal à comprendre la position de l’interrupteur sur les trois distances et comment efficacement l’utiliser pour en tirer le meilleur, pourrait tu m’en dire plus ?

    Merci encore énormément pour tout. Bonne journée.
    Cordialement Franck.

    • Bonjour Franck,
      Comme je l’ai dit dans mon test, le f2.8 est disponible au grossissement 1:1 qu’entre 0, 3 à 0,5 m.

      Concernant le troisième interrupteur, il permet de limiter la plage de mise au point avec trois positions, ainsi ton autofocus ne cherche a faire la mise au point que sur la distance sélectionnée.

  2. Franck

    Ouups !! Je viens de m’apercevoir que c’était Gregory l’auteur de ce test, donc milles excuses.
    Bonne journée.

  3. Dave

    Salut Gregory,
    Merci pour ton excellent article. Je viens d’acquérir cet objectif et j’ai deux petites questions 😉
    Concernant les trois positions pour l’autofocus, il 0.5 m à infini et full. C’est quoi la différence ?
    Je ne travaille pas en mode Auto, mais en mode ouverture ou vitesse. Est-ce qu’avec cet objectif, il est préférable de travailler en mode manuel ? Que me conseilles-tu ?
    Pour info, c’est la première fois que j’ai une focale fixe et un mode macro. 😉

    Merci pour tes conseils. Bonne journée. Dave

    • Bonjour,
      Comme je l’ai dit le troisième interrupteur permet de limiter la plage de mise au point, fonction indispensable en macro, avec trois positions qui sont:
      – 0,3 à 0,5 m
      – 0.5 à l’infini
      – Full

      Ensuite le mode d’utilisation, ce n’est pas l’objectif qui le défini mais ce que tu veux faire, pour t’aider en règle générale, en macro on travaille en priorité ouverture 😉

      • Dave

        Merci pour ta réponse, mais je ne saisi pas la différence entre Infini et full ?
        Full, c’est à n’importe quelle distance ?
        Merci d’éclaire mes lanternes.
        Dave

        • Bonjour,
          – Full signifie que l’autofocus va chercher à faire la mise au point sur l’ensemble de la distance soit de 0,3 à l’infini, il va donc mettre plus de temps a faire la mise au point.
          – 0,3 à 0,5 m signifie que l’autofocus va chercher à faire la mise au point uniquement de 0,3 à 0,5 m, donc idéal pour la macro photographie
          – 0.5 à l’infini signifie que l’autofocus va chercher à faire la mise au point uniquement de 0,5 m à l’infini, donc à utiliser lorsque tu veux utiliser ton objectif pour faire des portraits par exemple.

          Greg

Laisser un commentaire