[A relire] Test terrain du Sirui Monopode P-326 carbone et la rotule Sirui L-10 90°

Aujourd’hui je vous propose de tester un accessoire photo que certains photographes utilisent régulièrement, alors que d’autres le délaissent ou ne l’ont même jamais essayé. Je veux parler du monopode. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet avec le test, peut être que certains d’entre vous se demande encore ce qu’est un monopode  et à quoi ça sert?

Je vous en ai parlé il y a quelques jours, mais pour rappel, un monopode c’est un trépied auquel on aurait retiré deux jambes, et sur lequel  on trouve sur le haut de la jambe restante une rotule qui va permettre de fixer l’appareil photo, mais aussi de l’orienter. Le monopode apporte une stabilité supplémentaire que nous n’avons pas lorsque nous photographions à main levée et permet également de soulager lorsqu’on utilise du matériel lourd, par exemple des télé objectifs.

C’est donc en partenariat avec Lovinpix, une boutique en ligne française consacrée à la photographie et à la  vidéo, que j’ai eu l’occasion de tester pendant quelques semaines du Sirui Monopode P-326 carbone et la rotule Sirui L-10 90°

sirui
Le monopode Sirui P-326 carbone

Caractéristiques techniques du Sirui Monopode P-326 carbone

Le Sirui Monopode P-326 carbone présente les caractéristiques suivantes:[checklist]

  • Poids: 400 g
  • Poids supporté max.: 10 Kg
  • Hauteur max: 154 cm
  • Hauteur min: 38 cm
  • Matériau: Carbone
  • Nombre de section: 6
  • Diamètre(s) des sections: 32 mm[/checklist]

Plus d’info: Fiche technique sur Lovinpix.com

Caractéristiques techniques de la rotule Sirui L-10 90°

La rotule Sirui L-10 90° présente les caractéristiques suivantes:[checklist]

  • Déplacement sur l’axe vertical.
  • Molettes d’utilisation simple et rapide
  • Dispositif de maintien type Arca-Swis
  • Plateau avec vis 1/4″ en acier – Montage de la tête avec pas de vis 3/8″
  • Plateau à surface caoutchoutée – 3 fentes pour un positionnement personnalisé
  • Livrée avec plaque d’attache rapide TY-60
  • Charge supportée de 18kg
  • Poids : 300g[/checklist]

Plus d’info: Fiche technique sur Lovinpix.com

[review]

Les premières impressions

J’ai donc reçu de la part Lovinpix deux cartons estampillés Sirui. Pour être honnête, avant ce test je ne connaissais pas cette marque, mais après quelques recherches il s’avère que la société Sirui est une société chinoise fondée en 2001 et qui est spécialisée dans la fabrication de trépieds et monopodes haut de gamme.

Avant même de découvrir les produits, l’emballage annonce la couleur, on y retrouve le nom de la marque écrit en gros ainsi que la mention « Professionnal Photographic Equipement » et un autocollant de garantie SIRUI indiquant une période de six ans.

Le monopode Sirui  P-326 carbone

Une fois le carton ouvert on découvre le monopode. Fabriqué en carbone, il ne pèse que 400 g. Comme indiqué dans le descriptif, le monopied dispose de 6 sections et de 5 anneaux de verrouillage étanches, se qui fait qu’une fois replié, il mesure à peine 38 cm. Il est donc relativement compact et il sera facile de le glisser dans un sac photo.

sirui-8
Le monopode Sirui P-326 carbone

Une fois déplié, le monopode culmine à 154 cm, autant dire que c’est parfait pour mes 170 cm (comment ça je suis pas très grand!). Concernant le poids supporté, il est relativement résistant puisqu’il est annoncé supporter jusqu’à 10 kg, donc parfait pour un  reflex et un téléobjectif. A titre de comparaison mon D610 avec le 120/400 mm indiquent sur la balance 2kg700, c’est donc loin de 10kg, mais cela pourra vous donner une idée des configurations possibles.

Regardons maintenant les petits détails de ce monopode.  Il possède sur sa partie supérieure une vis interchangeable 1 /4 – 3/8 qui permet d’y fixer votre boitier mais surtout une rotule. En l’occurrence, j’y fixerais la rotule Sirui L-10 90°.

sirui-6
Le monopode Sirui P-326 carbone
sirui-4
Le monopode Sirui P-326 carbone

On retrouve également sur la partie haute, quelques accessoires plus ou moins utiles, comme par exemple une dragonne qui permet de sécuriser la tenue du monopod, un mousqueton qui s’avère bien utile pour attacher le monopode à un sac ou directement à la ceinture. Et enfin une petite boussole, accessoire qui me semble plus un être gadget, mais pourquoi pas, allez savoir si ça ne me servira pas un jour!

sirui-5
Le monopode Sirui P-326 carbone

Concernant le pied carbone, il est donc constitué de 6 sections, la plus grosse faisant 32 mm et la plus petit 16 mm de section. La hauteur est réglable rapidement grâce à des système de quart de tour, cela se fait donc en quelques secondes. Les sections coulissent bien, pas de point dur.

La prise en main est excellente grâce à une poignée anti froid qui recouvre la première section. Cette mousse, sur laquelle est d’ailleurs imprimée le nom de la marque, est suffisamment épaisse et compacte pour une bonne tenue.

A l’extrémité du pied, on retrouve un embout caoutchouté pour une bonne adhérence, si vous souhaiter utiliser la pointe métallique, il suffit de faire tourner l’embout pour que cette dernière prenne sa place.

sirui b
Le monopode Sirui P-326 carbone

sirui b-2
Le monopode Sirui P-326 carbone

La rotule Sirui L-10 90°

Pour ce test j’ai associé le monopode à la rotule la rotule Sirui L-10 90°. C’est une tête inclinable dédiée au monopode qui permet une rotation sur l’axe vertical, donc de haut en bas (ou de bas en haut si vous préféré!).  Elle peut supporté jusqu’à 18 kg, donc là encore on à de quoi venir!

Au niveau de la finition, la rotule est fabriquée en alu avec une finition anodisée noire et lettres finement posées qui donne un aspect très qualitatif au produit. La contre partie est le poids, puisqu’elle atteint allègrement les 300g. Comble du luxe, la rotule est livrée dans une petite housse néoprène, qui  permet de la ranger lorsque vous ne l’utilisez pas.

sirui-15
La rotule Sirui L-10 90°

La rotule est équipée d’un système de plateau rapide, le plateau peut donc être facilement  fixé sur votre boitier, ou collier d’objectif, vous disposer pour cela d’un anneau de serrage. A noter qu’il est également possible d’utiliser les plateaux rapides d’autres marques ayants recours au système de type Arca-Swiss. Pour plus de sécurité, le système dispose d’un dispositif empêchant le glissement accidentel de l’attache rapide avec la présence d’un ergo de sécurité.

Sirui a également équipé sa rotule d’un niveau à bulle, pas certain que cela soit indispensable sur un monopode! Pour la rotation de l’axe vertical, il suffit d’actionner la molette principale, qui est très fluide, pour libéré la rotation complète à 90° dans les deux sens.

Mon test terrain

J’ai testé le monopode Sirui P-326 carbone et la rotule L-10 90° dans différentes situations, que cela soit pour soutenir des téléobjectif ou pour faire de la macro. Comme, on l’a vu dans la première partie la qualité des matériaux est au rendez vous que cela soit pour le monopode ou pour la rotule. Reste donc à voir comment le couple se comporte sur le terrain?

Sirui Monopode
Le monopode Sirui P-326 carbone

Concernant les dimensions, une fois l’ensemble facilement monté, surprise, le poids affiché atteint tout de même 770g! De même lorsque l’ensemble est replié on atteint les 48  cm, cela devient déjà un peu plus imposant et il peut être difficile de les placer dans un sac photo. Pour mon utilisation ce n’est pas un problème car sur mon sac photo je dispose à l’extérieur d’une système d’attache. Pour ceux qui n’en n’ont pas vous pouvez toujours l’attacher à votre ceinture grâce au mousqueton.

monopode-1225
Le monopode Sirui P-326 carbone

sirui a
Le monopode Sirui P-326 carbone

Premier test terrain lors d’une sortie billebaude, me voilà donc partie dans mon petit marais à la recherche de sujets photographiques. j’ai installé mon boitier et son téléobjectif sur le monopode à l’aide du plateau rapide fixé sur le collier de l’objectif. Une fois totalement déployé l’ensemble monopode avec rotule culmine à 164cm, ce qui est très intéressant et surtout largement suffisant. Mon petit couple Sirui me permet donc de rester plus longtemps dans la même position sans me fatiguer à porter mon boitier à bout de bras. C’est aussi le parfait allier pour faire découvrir à « mon grand » les plaisir de la photo animalière.

le-marais-foncé-10
Le monopode Sirui P-326 carbone

Une petite contrainte rencontrée lors de cette première sortie, la rotule L-10 90° ne permet pas de passer du mode paysage au mode portrait, cela peut poser problème si vous ne dispose pas sur votre objectif d’un collier de fixation permettant de passer du cadrage horizontal au cadrage vertical.

le-marais-foncé-2

Dans ce genre de ballade, le grand intérêt du monopode est de pouvoir gagner en stabilité, ce qui est nécessaire lorsque l’on utilise des longue focale, tout en gardant son amplitude de mouvement. C’est en particulier le cas pour suivre les oiseaux et utiliser le mode Rafale, le monopode aide à obtenir un cadrage stable et cohérent en suivant correctement le sujet. Et là encore l’ensemble est d’une efficacité redoutable, une fois le réglage de la molette de friction trouvé, il est facile de suivre son sujet dans ses mouvement latéraux mais également verticaux grâce à cette rotule.

le-marais-foncé-7

le-marais-foncé-11

J’ai ensuite réalisé un second test terrain, mais cette fois ci en configuration macro. Dans cette configuration, c’est dans ses dimensions minimales que le couple nous intéresse. On se retrouve donc à ….cm du sol cela permet donc de faire des macrophotographies et de mieux maîtriser les flous, que cela soit les flous de bougé puisque là encore on gagne en stabilité. Mais également de mieux gérer la mise au point, surtout lorsque l’on travail en manuel, cela devient tout de suite  beaucoup plus simple à réaliser.

macro printaniere-0892_resized

L’intérêt du monopode par rapport au trépied dans les séances macro est le gain de temps, on le sait nos amis les petites bêtes ne nous attendent pas et bien souvent elles sont parties avec même d’avoir fini d’installer le trépied. Pour le monopode c’est beaucoup plus simple et rapide.

monopode-1236
Le monopode Sirui P-326 carbone

Pour la problématique du cadrage  vertical, j’ai trouvé une petite parade, lorsque j’ai trouvé un sujet qui nécessite un format portrait je décale rapidement de 90° le plateau rapide, ce qui me permet de cadrer à la verticale, ce n’est pas optimal et je conçois que l’on perd du temps mais c’est mieux que rien … non!

A l’heure du selfie, le monopode avec la rotule L-10 permettent également des prises de vue en mode déporté. Pour cela il suffit de tenir le monopode par son pied et placer l’appareil plus haut ou plus bas, attention assurez vous que votre boitier est solidement fixé, il serait dommage de le voir tomber juste devant vous! En suite, il vous suffit de jouer avec le retardateur ou d’utiliser une télécommande!

Le monopode Sirui P-326 carbone
Le monopode Sirui P-326 carbone

Ma conclusion

Niveau tarif, Lovinpix propose le Sirui Monopode P-326 carbone pour 98,99€ et la rotule Sirui L-10 90°pour 94,99€ au final ce kit est à 193,98€. Cela peut paraître élevé, mais la qualité est vraiment là,  surtout que l’achat d’un monopode de qualité est un investissement pour de nombreuses années.

[box type= »shadow » ]

 sirui-10Point forts:

  • Qualité des matériaux
  • Pointe pour l’embout.
  • Charge supportée importante.
  • Déploiement facile et rapide.

Points faibles:

  • Tailles et poids importants
  • Pas de cadrage verticaux

[review]

[button color= »blue » size= »big » link= »http://www.lovinpix.com/fr/monopodes/426-sirui-monopode-p-326-carbone-154cm.html?scaid=03271501″ target= »blank » ]Achetez sur Lovinpix[/button]

[/box]

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

2 pensées sur “[A relire] Test terrain du Sirui Monopode P-326 carbone et la rotule Sirui L-10 90°

  • 03/09/2015 à 18 h 07 min
    Permalink

    Bonjour,sympa ce test il est vrais qu’un monopode s’avère très utile en toutes circonstances avec un gros télé et surtout en basse lumière.Pour ma part j’utilise un Manfrotto 679 B depuis de longues années,résistant et costaud,donc un investissement à long terme pour ce genre de matériel. La rotule me semble bien complémentaire,donc je vais consulter la fiche produit.Grégory merci ,toujours de bons plans sur bonplan.Cordialement

    Répondre
    • 04/09/2015 à 9 h 42 min
      Permalink

      Merci jack pour ton retour et oui bien souvent on néglige le choix du trépied, mais si on choisit bien s’est évidemment un investissement pour de longues années …

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.