Test du livre-photo Premium 28×20 de PhotoPolo

Je ne connaissais pas PhotoPolo avant que l’équipe de BonPlanPhoto ne me propose de tester le livre-photo Premium 28×20. PhotoPolo est basé en région parisienne et propose à ses clients d’imprimer des photos, des livres-photos et de créer tout un tas d’autres objets à partir de photos. Pour les livres-photos, de nombreux formats et qualités de papier sont proposés, mais toujours sur du papier Kodak. J’ai donc profité d’un récent séjour à Porto, seconde ville du Portugal, pour tester ce livre-photo.

Caractéristique du Livre Premium Rigide 28×20 de PhotoPolo

  • Couv. : rigide, reliée et personnalisable
  • Fabrication : 7 jours
  • Format : 28×20 cm (LxH)
  • Nombre de pages maximum : 74
  • Nombre de pages minimum : 26
  • Papier : Photo premium HD, brillant ou mat
  • Reliure : classique, dos carré collé

Plus d’info sur Photopolo.com

Le prix annoncé

Ce livre-photo Premium 28×20 imprimé sur du papier photo avec une finition mate et autorisant l’ouverture à plat est facturé 54,95 euros pour 26 pages. C’est relativement cher si on compare avec la concurrence pour un produit similaire. Ainsi, chez Saal Digital ou Cewe, un tel ouvrage coûte aux alentours de 40 euros.

Cependant, les pages supplémentaires sont plutôt moins chères que chez les autres prestataires : 5,50 euros les 8 pages (quantité minimale). La livraison de ce type de livre ne peut se faire qu’en Colissimo, ce qui occasionne des frais de 9 euros : là encore, c’est dans la fourchette haute.

La création en ligne

Pas de logiciel à télécharger et installer, la création du livre photo se fait directement depuis le site Internet de PhotoPolo. J’ai une nette préférence pour l’utilisation d’un logiciel dédié, solution que je trouve plus souple, plus précise, plus complète et permettant de travailler sans avoir de connexion à Internet. Avec le système choisi par PhotoPolo, le gros avantage est de pouvoir travailler la conception du livre-photo sur n’importe quel ordinateur, quel que soit le système d’exploitation (Windows, MacOS, Linux…), voire même avec une tablette ou un smartphone.

Je me suis tout d’abord inscrit sur le site, ce qui se fait facilement et rapidement. Ensuite j’ai choisi le livre-photo Premium rigide 28×20 mis à disposition. Le site demande de sélectionner un thème à appliquer aux pages, ce que j’ai choisi d’ignorer : je préfère garder la maîtrise totale sur la mise en page.

photopolo-conception-1-900

L’interface de mise en page est propre, claire et intuitive. Elle reprend le principe de ce qui existe dans de nombreux logiciels mis à disposition par les concurrents :

  • une partie gauche pour choisir les photos, les textes, les fonds de page ou les cliparts
  • un bandeau supérieur avec une barre d’outils
  • un bandeau inférieur permettant de naviguer parmi les différentes pages de la création
  • une zone centrale avec deux des pages du livre en cours d’édition

Les photos peuvent être téléchargées depuis l’ordinateur, Facebook, Google+ ou Instagram. Cela se fait rapidement et les miniatures apparaissent dans le panneau de gauche. Les photos elles-mêmes ne sont pas entièrement envoyées sur le site. Cela se fait en tâche de fond et la sauvegarde de la création en cours prend alors plus de temps. Un camembert sur l’icône de sauvegarde permet de savoir où on en est. Bon, dès mon premier essai, j’ai eu un plantage du processus de transfert… Toutes les photos ont été perdues. J’ai été bon pour tout recommencer et… obtenir le même résultat. En fait, le problème provenait du navigateur Internet plus que du site lui-même car il coupait la connexion, le temps de transfert de mes 72 photos étant trop long. Finalement, en important les photos par paquets de 8, ça a fini par passer.

Surprise toutefois : certaines de mes photos au format portrait ont été importées au format paysage. Ce n’est pas trop grave dans la mesure où il est possible de faire pivoter une photo sur une page pour la remettre dans le sens d’origine.

photopolo-conception-2-900

Le placement des photos est simple, tout au moins si vous utilisez le navigateur Chrome. J’ai eu des surprises avec Firefox. Il suffit de faire glisser la photo sur la page. Elle est positionnée où vous l’avez lâchée, avec un respect de ses proportions hauteur-largeur. Il est ensuite possible de la déplacer, la faire pivoter ou l’agrandir. Malheureusement, le redimensionnement ne conserve pas ce rapport hauteur-largeur pour le contenant, c’est-à-dire la zone dans laquelle est affichée et imprimée la photo… Il faut appuyer sur la touche Majuscule du clavier pendant le redimensionnement à la souris pour garder ce rapport. Si le contenu (la photo) est plus grand que le contenant (le cadre), une icône en forme de main apparaît sur la photo pour permettre de la déplacer à l’intérieur de ce contenant.

Il est possible d’utiliser des gabarits ou modèles de page pour placer les photos. Je suis généralement peu convaincu par ce type de fonctionnalité, mais c’est la seule façon efficace de mettre une photo en fond de page. Dommage que ce gabarit ne soit pas disponible pour la couverture…

Malgré les guides et la grille aimantée proposés, il n’est pas évident d’aligner une photo par rapport à une autre, et encore moins de s’assurer que deux photos ont exactement la même taille (hauteur et largeur). À mon sens, il manque clairement des outils permettant d’aligner deux photos, ou d’ajuster la taille d’une photo par rapport à une autre.

J’ai défini un fond noir sur l’ensemble des pages, couverture comprise. L’opération se fait relativement simplement. Il reste possible de panacher ce fond et d’utiliser des fonds de page prédéfinis.

L’étape suivante a été la mise en place d’un texte sur la tranche et, là, ça s’est compliqué. Si le positionnement et la rotation du texte se font à la souris sans souci, déterminer la bonne taille de police et, surtout, bien placer ce texte de façon qu’il ne déborde ni sur la couverture, ni sur le dos, se fait au jugé, sans être certain du résultat. C’est là qu’on s’aperçoit qu’il manque une option de zoom sur la page de travail, pour peaufiner la création.

De nombreux clip-arts sont proposés, qu’il est possible de placer à l’emplacement souhaité, de les dimensionner à sa guise et même de jouer avec la transparence d’affichage.

J’ai contacté le service client par courrier électronique pour poser des questions concernant l’interface de création. J’ai eu des réponses très rapides, claires et utiles. C’est un excellent point. On sent qu’ils sont à l’écoute du client, prêts à l’aider.

Pour finaliser le livre et passer commande, rien de plus simple, il suffit de cliquer sur le lien « Commander » en haut à droite. Dans l’écran suivant, le montant de la commande est rappelé et une zone permet de saisir un code promotionnel.

Il faut ensuite choisir le mode de livraison. Dans mon cas, seul Colissimo était proposé, au prix de 9,00 euros. Vient le moment de choisir le mode de paiement, par carte bancaire ou Paypal, les adresses de livraison et facturation, et c’est fini. Une référence de commande est indiquée à l’écran et une confirmation est envoyée par courrier électronique.

Délai de livraison

Sur le site PhotoPolo, il est indiqué que la fabrication du livre-photo prend 7 jours et qu’il faut compter 3 jours supplémentaires pour la livraison. Je passe commande un mercredi soir et le mercredi suivant je reçois un e-mail indiquant que le livre a été expédié. Je le reçois finalement le lundi dans ma boîte aux lettres, ce qui correspond au délai initialement annoncé.

livre-photo-photopolo-colis1-900

Le conditionnement du produit

J’ai été un peu surpris de voir que le colis en question était une grande enveloppe pliée en deux et solidement scotchée. Heureusement, à l’intérieur se trouvait une boîte en carton dans laquelle le livre était fermement inséré, entouré d’une feuille de papier mousse. Le livre me paraît bien protégé ainsi.

livre-photo-photopolo-colis2-900

La qualité du produit

Le livre-photo a un bel aspect, avec une couverture solide et une reliure le paraissant tout autant. Le papier photo Kodak est agréable, relativement souple, ce qui évite de croire que l’on a pris deux feuilles en même temps lorsqu’on le feuillette. L’ouverture à plat se fait parfaitement, sans craquement, et la pliure est à peine marquée.livre-photo-photopolo-objet0-900

Comme je le craignais lors de la conception, le fait de n’avoir pu placer la photo en fond de couverture se voit : un fin liseré noir est visible sur les bords de celle-ci. La première page est collée directement au dos de la couverture. C’est exactement la même chose que l’on trouve dans les livres-photos de Saal Digital. Je dois avouer que ce n’est pas ce que je préfère, même si cela permet de personnaliser totalement le livre.

livre-photo-photopolo-objet1-900

Il est à noter qu’un petit code barre figure en bas à droite de la dernière page et sur la quatrième de couverture. Ce n’était indiqué ni dans l’interface de conception en ligne, ni sur le site Web de PhotoPolo.

L’un des coins de la couverture est mal plié. Ce n’est pas grand chose, mais c’est visible car ce coin est blanc, du fait de ce pliage.

livre-photo-photopolo-objet2-900

Le respect des couleurs

Les couleurs sont vives, saturées comme je les aime. Les photos des fresques des rues de Porto, pour lesquelles j’avais augmenté la saturation, ressortent de belle manière. Quant aux noirs, ils sont bien sombres et conservent de nombreux détails, comme dans les prises de vues nocturnes. Bref, je n’ai rien à redire, c’est tout bon.

livre-photo-photopolo-objet4-900

Le rapport qualité/prix

Si le livre-photo est de bonne facture, c’est bien son tarif qui me fait tiquer. C’est cher, voire même très cher, comparé à la concurrence. En moyenne, pour ce livre imprimé sur du véritable papier photo avec ouverture à plat, PhotoPolo est environ 30% plus cher que Cewe ou Saal Digital, pour ne citer qu’eux.livre-photo-photopolo-objet3-900

Conclusion

Il est incontestable que PhotoPolo permet de créer des livres-photos de qualité. Le papier utilisé, le rendu des photos et le respect des couleurs, de même que l’impression de solidité se dégageant de la reliure, tout cela est très convaincant. J’ajouterais que le service client est réactif, efficace et très sympa.

Malheureusement, deux points viennent ternir ce tableau. Tout d’abord, l’interface de conception en ligne souffre de nombreuses limitations et défauts, ce qui agace et ne permet pas de créer le livre de manière suffisamment souple et efficace. Ensuite, le prix me paraît vraiment trop élevé, et ceci même si la qualité du produit est présente.

[box type= »shadow » ]

livre-photo-photopolo-objet1-900Points forts:

  • Qualité du papier photo
  • Respect des couleurs et des noirs
  • Service client
Points faibles:

  • Prix
  • Interface de conception en ligne
  • Code barre sur la dernière page et la quatrième de couverture

[button color= »blue » size= »big » link= »http://www.photopolo.com » target= »blank » ]Créer avec Photo Polo[/button]

[/box]

 

Stephane Bon

Après avoir passé les quarante premières années de ma vie dans l'est de la France (Lorraine et Alsace), j'habite depuis trois ans en Vendée dans un village à quelques kilomètres de Challans. Je suis informaticien dans une banque à Nantes et je consacre une partie de mon temps libre à mes deux passions que sont la randonnée (et le trekking) et la photographie de paysage. Côté photo, je me suis mis récemment à la macro, domaine dans lequel je débute mais qui me paraît prometteur.

2 pensées sur “Test du livre-photo Premium 28×20 de PhotoPolo


  • Warning: mysqli_num_fields() expects parameter 1 to be mysqli_result, boolean given in /homepages/15/d520935137/htdocs/bonplanphotov2/wp-includes/wp-db.php on line 3283
    23/11/2016 à 13 h 58 min
    Permalink

    Super article merci de ton retour!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.