Home » A la une » Test du kit Spider 5 Pro+ de Datacolor

Test du kit Spider 5 Pro+ de Datacolor

Autodidacte, j’adhère à la démarche du partage en photographie, alors je vous propose le test de ce kit Spyder5 Pro de Datacolor. En effet depuis que je retouche mes images j’entends deux discours, ceux qui disent qu’il faut retoucher sur un écran calibré, et ceux qui disent qu’ils s’en sortent très bien sans ! Moi-même ; j’ai longtemps travaillé sans calibration mais toujours dans le doute de la justesse de mes couleurs. Aujourd’hui quand je vois la différence avant/après calibration, je me dis que j’ai bien fait de postuler sur ce test, mais chut je ne vous en dit pas plus et voyons tout d’abord de quoi on parle !

Spider 5 Pro+
Lorsque j’ai reçu la sonde afin de tester le produit elle m’a était livré avec un code d’activation correspondant à la version EXPRESS  alors que le test devait porté sur la SPYDER5 PRO+, après un rapide échange j’ai pu recevoir un code d’activation destiné à la version ELITE, c’est donc de cette version (la plus haut de gamme chez datacolor) dont nous allons parler ici.

Il faut savoir que la gamme des spyder est vendue avec la même sonde pour tous les modèles et c’est le logiciel que l’on télécharge après l’achat qui est bridé en fonction de votre choix de départ !

Les nouvelles solutions de calibrage d’écran de Datacolor se présentent comme ceci :

  • Débutants –  Spyder5 Express : 114 €
  • Pros –  Spyder5 Pro : 159 €
  • Experts  – Spyder5 Elite de :  219 €

Ce qui correspond aux prix de la concurrence !

Cette nouvelle concurrente directe de l’i1Display Pro de chez X-rite est sans nul doute une très bonne sonde, nettement améliorée, mais pour en profiter pleinement, il faut être habitué du calibrage d’écran car les options offertes par son logiciel sont nombreuses et parfois pas très claires. La version Pro, qui utilise la même sonde mais voit son logiciel légèrement bridé, sera pour le commun des mortels largement suffisante.

Maintenant, qu’améliore-t-elle et rattrape-t-elle son retard par rapport à cette fameuse i1Display Pro ? Question prise en main, il n’y a rien de plus simple, la nouvelle boite donne une impression de qualité, elle est moins encombrante, elle contient la sonde équipée de son câble USB toujours assez long et un code ! Il vous suffit d’ouvrir la boite, de saisir la sonde qui au premier contact parait robuste et très bien finie. Puis de se connecter à internet sur le site de Datacolor et de télécharger puis d’installer le logiciel ad-hoc. Rentrez le code inscrit dans le couvercle de la boite et suivez les instructions, seul un mail vous ai demandé !

Spider 5 Pro+

Présentation des principales caractéristiques

Cette dernière mouture est plus compacte que la spyder 4, la même sonde pour les trois modèles est un signe de qualité car qui peut le plus …. Mais le point le plus important est son nouveau capteur optique breveté composé de sept détecteurs (filtres) dans le but d’améliorer la calibration. Le constructeur annonce un gain de précision jusqu’à 55% plus élevé en cas de faible luminance. C’est censé nous faire bénéficier ainsi d’ombres plus détaillées, mais aussi de gradients plus lissés. Les filtres sont aussi mieux protégés pour gagner en fiabilité dans le temps.Voici les principales caractéristiques :

  • Nouveaux détecteurs 7 filtres ;
  • Nouveaux filtres et ouverture de 27mm ;
  • Gestion de la lumière ambiante pour le modèle Pro et amélioré sur Elite ;
  • Nombreuses possibilités de réglages ; très avancées pour le modèle Elite.
  • Un seul capteur pour calibrer tous vos affichages ;
  • Fidélité et stabilité vraiment améliorées ;
  • Réétalonnage très rapide : 2,5 minutes !
  • Le modèle Elite permet d’un vidéoprojecteur
  • Possibilité d’effectuer une mise à niveau : monter en gamme !
Spider 5 Pro+

Spécifications Techniques :

  • Colorimètre: Datacolor Spyder5
  • Logiciel: Spyder5Elite
  • Température de couleurs: Toutes
  • Choix du gamma: de 1,8 à 2,4 et L Star
  • Alignement plusieurs écrans: StudioMatch
  • Contrôle lumière ambiante: 5 réglages
  • Calibrage vidéoprojecteur: Oui

Dans la pratique: le calibrage étape par étape

Le logiciel une fois installé, permet de choisir si l’on veut travailler le calibrage d’un écran d’ordinateur, fixe, portable ou d’un vidéoprojecteur. La première calibration est longue, il m’a fallu plus de trente minutes pour comprendre tous les réglages et arriver jusqu’à la fenêtre finale de comparaison avant/après. Par ailleurs il ne durera pas plus de trois minutes la fois suivante. Même s’il existe un mode simplifié, il n’a pas lieu d’être du moment que l’on a opté pour la version Elite à mon sens !

L’installation est tout ce qu’il y a de plus courant, il suffit de se laisser guider ! Au lancement du logiciel spyder5Elite une connexion aux serveurs de datacolor à lieu. Détection de la langue et demande du code d’activation, s’exécute de façon obligatoire. Et à chaque lancement la licence est contrôlée ! Si votre connexion est perdue dans les limbes de votre réseau, il y a moyen de demander la vérification lors de la prochaine connexion stable, et le logiciel se ferme !

  • Ecran de lancement :

 Comme vous le voyez nous pouvons choisir, soit un étalonnage d’écran, soit un épreuve-écran pour simuler l’affichage d’une imprimante, un smartphone ou une tablette !

  • Dans le vif du sujet :

Les recommandations pour un étalonnage aux petits oignons : votre écran doit être allumé depuis plus 30 minutes, temps de chauffe nécessaire), aucunes sources lumineuses directement en direction de l’écran, réinitialisér les paramètres de contraste, réglez la température de couleur sur 6500 Kelvin et enfin ajustez la luminosité à un niveau confortable pour vous !

  • Sélection du mode d’étalonnage : Assistant, studio, ou expert :

Dans un souci de test approfondit, j’ai choisi le mode expert pour vous montrer en détails, le modèle ELITE ! Comme ces images ne sont pas tirées d’un premier lancement du logiciel, il faut que vous sachiez qu’une étape supplémentaire existe avant celle-ci, c’est le choix du type de l’écran ! Il est possible de nommer son écran, pratique lorsque l’on en a plusieurs !

  • Sélection des paramètres d’étalonnage : Gamma, point blanc, luminosité

Je vous recommande les paramètres ci-dessus car si on choisit une température plus basse sur un écran classique, le profil ICC crée vous paraîtra virer très nettement dans les bleus ! A savoir qu’avec cette version ELITE il est possible avec le bouton « autre » de choisir une température très précise.

Paramètres Avancés : ici c’est à vous de choisir et d’influencer la suite, la lumière de la pièce change souvent dans mon bureau alors je choisi le mode activé, pour les gris c’est a vous de voir, si vous aimés des gris sans nuances de teinte et bien lisse ou plus contrasté !

  • Mesure de la lumière de la pièce :

A plat sur votre bureau le capteur de luminosité mesure l’intensité lumineuse de la pièce. Le logiciel vous assure alors de vous proposer des réglages très adaptés et vous conseiller de modifier certains paramètres !

  • Placez votre spyder sur l’écran

Cliquez sur suivant et l’étalonnage commence, vous serez guidés pour fixer la valeur cible de luminosité et de contraste si besoin, quelques minutes s’écoulent et on vous propose de cliquer sur « terminer ». Vous allez être invitez à nommer le profil créé, choisissez bien pour le retenir !

  • Comparaison : « avant/après » :

Ici vous serez invités à comparer la gestion des couleurs sur une image qui est proposée parmi toute une sélection ou bien sur une de vos propres images !!! Les tests sont flagrants ! Sur cet échantillon on voit nettement la démarcation entre les deux profils. A savoir qu’en haut c’est l’ancien profil (déjà corrigé) et en bas le nouveau ! Comme quoi il y a moyen d’être ultra précis si on maîtrise la bête !

  • Rapport :

La calibration de votre écran se termine avec cette fenêtre, qui nous montre le pourcentage du gammut sRGB couvert par votre écran, c’est aussi une nouveauté ! Ici j’ai donc réussi à couvrir 96% sur mon écran bas de gamme, et même 97% la fois précédente mais j’avais choisi une température cible bien trop basse et le rendu était majoritairement bleu, donc j’ai recommencé !

Conclusion

Même si la référence dans le domaine n’est détrônée, avec ce nouveau modèle Datacolor fait fort et se rapproche très près de son concurrent ! La qualité du résultat final m’a étonné, je ne pensais pas arriver à couvrir autant d’espace sRGV avec mon écran que je n’ai pas choisi !!Félicitations à la marque donc pour ce produit qui ne quitte plus mon bureau !

Points forts:

  • Possibilités très nombreuses
  • Produit très bien fini et compact
  • Idéal pour les écrans bas et moyens de gamme
  • Fiabilité du profil ICC
  • Excellente qualité de calibrage
Points faibles:

  • Version Elite très détaillée en options
  • Prix
  • La durée du premier calibrage
  • Pas facile de la faire tenir à plat sur l’écran
  • Identification en ligne échouée

Achetez sur Amazon

 

 

a propose Jérôme SARTRE

Passionné de nature et de sport je suis titulaire d'un brevet d'état d'accompagnateur en montagne, je m'intéresse à la photo depuis toujours, mon premier reflex, un pentax Kx m'a permis d'aborder la photo plus en profondeur, je possède un nikon D7000 depuis 3 ans, la photo est maintenant un très bon moyen de montrait le monde qui m'entoure à travers mon regard !

Un commentaire

  1. Tu parles de « choisir une température bien trop basse ». Ne calibres-tu pas systématiquement à 6500k pour tes écrans ou tu traites tes photos?

Laisser un commentaire