Test du sac à dos photo Sling Tri Backpack M de Manfrotto

J’ai longtemps hésité avant d’acheter un sac pour transporter mon matériel photo, après m’être rendu dans différents magasins pour trouver le bon compagnon, je n’ai jamais trouvé mon bonheur. Je me suis résigné à utiliser un sac à dos offert par le BE de mon école d’ingénieur que j’ai retrouvé dans le fond d’un placard. Il aura fallu attendre près de 3 ans et l’ouverture d’un test de matériel proposé par Gregory.

6

Caractéristiques du sac à dos photo MANFROTTO Tri Backpack M :

Le Tri Backpack M offre 3 possibilités de stocker, transporter et utiliser votre matériel. Il offre une liberté totale d’utilisation grâce à ses trois options de port, puisqu’il devient tour à tour sac bandoulière (pour gaucher ou droitier), sac à dos ou position en X grâce à ses sangles modulables. Il peut contenir un reflex avec une batterie grip, un zoom de taille moyenne monté, 3-4 optiques supplémentaires, un flash, des cartes mémoires, des accessoires et un ordinateur portable 11’’ ou une tablette.

  • Dimensions externes : Largeur 25 x Profondeur 25 x Hauteur 43 cm
  • Dimensions internes : Largeur 20 x Profondeur 16,5 x Hauteur 28 cm
  • Poids : 1,28 kg
  • Capacité : 1 boitier reflex monté d’un téléobjectif + 2 à 3 objectifs + 1 ordinateur portable + 1 flash + 1 trépied + accessoires
  • Plus d’info chez notre partenaire Miss Numérique

[review]

La qualité des matériaux utilisés

A réception du sac de Manfrotto je me suis immédiatement dit que le matériel proposé par un fabricant spécialisé dans le domaine serait bien plus adapté que mon sac à dos. Le sac est assez volumineux en tout c’est la sensation qu’il me donne au premier coup d’œil . Je le laisse de côté quelques jours par manque de temps. Le weekend suivant je me décide à reprendre le sac pour le mettre en configuration, et honnêtement j’ai trouver cela assez compliqué mais j’expliquerai cela ultérieurement.

IMG_1434-photo2
Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M

Le test du sac coïncide avec mon voyage à New-York, je pense que pour tester la résistance des matériaux, il n’y rien de tel qu’un bon périple via la cabine d’un avion, le sol du métro, les différents bancs de cette très grande ville. Le tissu n’a pas le moindre trace, il s’est légèrement encrassé mais un coup d’éponge l’a rendu comme neuf.

P1020757-photo3
Tous droits réservés à Julien Veron

Le point primordiale sur un sac photo en dehors des tissus utilisés me semble être la qualité des fermetures éclairs. Encore une fois il me semble avoir entre les mains des fermetures de qualité, je n’ai pas suffisamment de recul pour voir comment elles vont se comporter dans le temps mais elles sont fluides et résistantes.

IMG_1437-photo4
Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M

L’autre aspect que l’on doit prendre en compte sur la qualité des matériaux est à mon avis le rembourrage ou protection utilisée pour la partie matériel. C’est le premier bémol que j’ai relevé, le fond du sac ne me semble pas assez rigide et par conséquence je n’ai pas eu confiance pour mettre mon boitier directement en contact avec le fond du sac. Heureusement les séparateurs sont livrés en grand nombre, il m’en restait trois après avoir fait mon petit cloisonnement, du coup je les ai positionné au fond du sac, peut être étaient ils prévus à cet effet.

Le dernier point dans ce chapitre me semble être la partie portage, c’est à dire les bretelles et la partie en contact avec le dos du porteur. C’est le second bémol,  malgré des bretelles très confortables et rembourrées, il me semble y avoir un léger défaut qui se matérialise par un écartement ou un espace insuffisant entre les deux bretelles, car en fin de journée j’ai systématiquement constaté des rougeurs au niveau de mes aisselles. Pour vérifier ce point, j’ai fait deux tests, le premier une journée entière avec les bretelles en mode «croisées», ce n’est pas fait pour cela et très «chiant» à l’usage mais cela m’a permis de vérifier ma théorie. Le second test a été plus facile, j’ai confié le sac presque une journée à mon épouse, et elle n’a pas du tout manifestée de gêne. Donc pour conclure sur ce point je trouve le sac très homogène et de très bonne facture, je donnerai donc un 9/10 pour la qualité des matériaux utilisés.

Les rangements intérieurs du Sling Tri Backpack M de Manfrotto

Les rangements intérieurs de ce sac se décomposent pour moi en trois parties, à ma grande surprise lorsque j’ai ouvert le sac par la partie supérieure, j’ai vu un emplacement pour ordinateur, j’avais lu sur internet que l’emplacement été destiné uniquement à des machines jusqu’au format 11 pouces. J’ai quand même voulu vérifier si mon Macbookpro13 trouverait sa place, et à ma grande surprise on dirait que l’emplacement a été fait sur mesure, j’ai même réussi à glisser une petite pochette porte document avec les billets et les ESTA.

IMG_1438-photo6
Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M

La rigidité du PC n’apporte aucune gêne au portage, je dirai même que cela est plus confortable. La partie supérieure est réservée aux effets personnels, il y a une petite poche filet avec fermeture éclair dans laquelle j’ai glissé 2 passeport, un petit jeu de clef, un stylo, un badge télépéage et un paquet de chewing-gum. Son emplacement est très bien réfléchi puisqu’elle se trouve côté dos et à l’opposé de l’ouverture de la poche supérieure.

Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M
Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M

Le bon point de ce sac, est que la séparation entre la partie «effets personnels» et «matériel photo» est amovible. Il suffit d’ouvrir une fermeture éclair et le sac se transforme en sac à dos traditionnel ou en sac photo pour propriétaire de beaucoup de matos. L’aspect pratique est un très bon point par contre la finition de cette séparation est plus que moyenne, les coutures sont apparentes, l’ajustement de la séparation est approximatif, on dirait que les concepteurs chez Manfroto ont oublié ce point lors de la conception et n’y ont pensé qu’à la fin. J’aurai par exemple ajouter un fente dans le dos du sac pour y glisser la séparation lorsque celle ci est ouverte afin d’avoir un meilleur confort d’utilisation.

La partie matos est très accessible puisque le sac s’ouvre littéralement en deux, mais à l’usage, on peut ouvrir un côté ou l’autre en fonction de si l’on est droitier ou gaucher, il faut prendre en compte cela lors de la configuration du sac car après on ne peut pas ouvrir facilement et rapidement l’un ou l’autre coté. En effet, les concepteurs on rajouter deux clips qui augmentent la sécurité de la partie matos mais qui gênent considérablement la navigation des fermetures et ralenti les manipulation. Même si cela m’a légèrement dérangé au début, j’ai rapidement pris mes habitudes et je considère cela plus comme un avantage qu’un inconvénient.

Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M
Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M

Comme je l’ai dit en introduction, c’est mon premier sac photo, du coup la configuration n’a pas été facile définir, d’autant plus qu’il y a trois sorte de séparateur, des rouges rectangulaires épais avec des sratchs puissants sur les 4 cotés, des gris plus fins, plus petits et rectangulaire avec seulement 2 scratchs et deux mixtes rouges et gris qui semblent servir à faire un petit rabat supplémentaire. J’ai bien mis 20 minutes à comprendre comment agencer tous ça et trouver une configuration qui me convenait. J’ai changé la configuration au bout de 3 jours d’utilisation car j’ai acheté un objectif pour compléter mon équipement du coup je suis passé d’une configuration Boitier 7D + 28mm à boitier 7D + 24-105mm. L’emplacement que j’avais prévu au départ ne suffisait plus.

IMG_1445-photo9

Objectivement, je pense qu’il est nécessaire de configurer le sac en fonction du matériel que l’on souhaite transporter. Pour ma part je ne me promène pas toujours avec mes 3 objectifs, du coup il va falloir que je valide 3 configurations. J’aurai quand même bien aimé trouver  2 ou 3 exemples de configuration avec les différents éléments proposés par le fabricant.

Pour conclure sur ce chapitre, je donnerai un 8/10, les deux points enlevés sont pour la qualité de la séparation intérieure qui ne correspond pas à la qualité générale du sac et 1 point pour la fausse simplicité de configuration du compartiment matos avec les séparateurs fournis.

Les rangements extérieurs du Sling Tri Backpack M de Manfrotto

Les rangements extérieurs sont très limités, on trouve deux poches latérales de chaque cotés du sac, une est utilisée pour la house étanche du sac et l’autre permet de mettre un chargeur de batterie, ou un chargeur de macbook, ou un petit bloc note au format A6. La troisième poche est à mon sens quasiment inexploitable, même si on pourrait glisser quelques papiers comme passeport/permis, elle n’est pas assez sécurisée, au final j’y ai laissé un stylo et toutes les pièces de monnaies.

Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M
Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M

Les vrais plus de se sac sont à mon avis la modularité, qui permet de transporter pas mal de matériel (un boitier 7D, un petit zoom 24-105, un téléobjectif 70-200, une focal fixe 28mm,) et il reste de la place pour un flash, un ordinateur 13 pouces dans un emplacement parfaitement protégé et totalement sécurisé et des effets personnel comme un coupe vent, une bouteille d’eau 50cl et tout ce qui traine dans nos poches (clef, monnaie, stylo). Le sac rempli à mes yeux totalement sa fonction et qui plus est je trouve que la qualité de fabrication est à souligner, Manfrotto n’a pas fait de petite économie sur les fermetures éclair, les séparateurs pour compartimenter l’espace matériel et la qualité des tissus. Pour ces raisons je donnerai une note globale de 9/10

IMG_1447-photo11
Manfrotto Sac à dos Sling Tri Backpack M

Le confort de portage

Comme je l’ai énoncé en introduction, le portage en mode sac à dos classique pourrait être amélioré. En mode bretelles croisées ou bandoulière le portage est confortable, à la fois les bretelles et le dossier du sac sont rembourrés. En mode classique la rigidité des bretelles au niveau de la jonction entre la sangle et la bretelle vient, quand le sac est chargé (5/6Kg), créer une petite gène au niveau des aisselles.  Je pensais initialement que cela était lié à la proximité des deux bretelles mais après avoir regardé ce point plus attentivement je pense avoir identifié la cause réelle. La bonne nouvelle c’est que je pense que cela va disparaître avec le temps car la rigidité est liée à la fraicheur du sac, il faut avoir en tête que la bête n’avait que quelques heures de vol, je suis convaincu que cela évoluera positivement avec le temps. Cela mis de côté, l’équilibrage du sac une fois chargé, sa taille à la fois suffisante et compacte en font un bon compagnon d’excursion urbaine ou de sortie au grand air. A titre d’information car je pense que nous sommes plusieurs à faire cela, j’ai également essayé le portage ventral (dans certaine fil d’attente, dans le Metro) et il s’avère que cela se fait bien, il ne sera pas possible de faire toute une journée avec un autre sac à dos mais cela est possible et pas inconfortable. La note attribuée sera donc un 7,5 sur 10 pour cette partie portage.

Tous droits réservés à Julien Veron
Tous droits réservés à Julien Veron

Mons avis sur le sac à dos photo Sling Tri Backpack M de Manfrotto

En résumé, le sac peut être choisie pour :[checklist]

  • Sa modularité qui en fait à la fois un sac dos traditionnel et à la fois un sac photo
  • Sa qualité de fabrication et les accessoires fournis
  • L’emplacement très bien pensé pour un ordinateur 13 pouces
  • Les trois possibilités de configuration des bretelles[/checklist]

Vous serez peut être déçu par :[checklist]

  • L’étrange séparateur entre la partie matos et la partie effets personnels qui « traine » dans sac une fois ouverte
  • Le nombre et la taille déroutante des séparateurs pour le compartiment
  • Le manque d’une petite notice illustrée pour donner des exemples de portage
  • L’accès à la zone matos qui nécessite une habitude d’utilisation pour effacer la contrainte d’ouverture de la fermeture éclair, d’un côté ou de l’autre du sac.[/checklist]

Je n’ai pas pris le temps de faire un comparatif de prix par rapport à ce qu’offre les sac dans la même gamme de prix, je peux simplement dire que si j’avais acheté ce sac, je ne regretterai pas d’avoir dépenser 100€ pour en disposer.

[box type= »shadow » ]

Points forts:

  • Sa modularité
  • Sa qualité de fabrication
  • L’emplacement pour l’ordinateur
  • 3 possibilités pour les bretelles
Points faibles:

  • Le séparateur entre la partie matos et la partie effets personnels
  • Le nombre et la taille des séparateurs
  • Le manque d’une petite notice illustrée
  • L’accès à la zone matos

[review]

[button color= »blue » size= »big » link= »http://www.missnumerique.com/manfrotto-sac-a-dos-photo-sling-tri-backpack-m-p-16382.html?ref=3559&affiliate_banner_id=1″ target= »blank » ]Achetez sur Miss Numérique[/button]

[/box]

Une pensée sur “Test du sac à dos photo Sling Tri Backpack M de Manfrotto

  • 03/07/2017 à 16 h 35 min
    Permalink

    En sus de ce qui a été posté dans ce compte rendu plutôt exhaustif est la possibilité de porter un trepieds grace aux boucles disponibles à l’arrière du sac.
    Par ailleurs j’aurais bien aimé que les tirets des fermetures eclair soient ajourés pour pouvoir les fermer par un petit cadenas pour eviter les ouvertures intempestives….

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.