Test du logiciel Noiseless Pro

Noiseless Pro (Editeur Macphun), est une application destinée à supprimer le bruit des images numériques prises dans des conditions de basse lumière ou avec des appareils compacts à petits capteurs ou encore avec des téléphones. L’interface est très épurée comme toutes les applications Macphun et ne surprendra pas les utilisateurs de Lightrom ou DxO. Noiseless Pro traite les fichiers de format brut *RAW(*) ainsi que les fichiers au format JPG, PSD, DNG et TIFF, et s’utilise en autonome ou comme plugin.

* Les différentes extensions des fichiers RAW par constructeurs : http://fr.wikipedia.org/wiki/RAW

Mise en place du logiciel.

Sur la page d’accueil vous pourrez choisir d’activer, d’acheter ou de tester pendant 15 jours la version téléchargée. En version Pro Noiseless s’installe en mode autonome mais permet d’être utilisé comme « plugin » des logiciels Aperture, Lightroom, Photoshop ou Photoshop Elements.

Image01

Au 1er lancement vous serez invité à activer ou non les différents plugin, vous pourrez aussi le faire plus tard ou changer vos options à partir de la barre d’outils «Noiseless Pro/Installer plugin»

Noiseless Pro dans la pratique

A l’ouverture, il est proposé d’ouvrir une image à traiter. Le logiciel ne traite qu’un seul fichier à fois, ici pas de notion de catalogue comme dans Lightroom.

Image02

L’interface :

Tout ce qui apparaît en jaune sont les outils activés ou les réglages appliqués.

Image03

La barre de commandes :

Image04

De gauche à droite, m MACPHUN APP CENTER, ouvrir une image, enregistrer/partager, l’outil zoom, affichage de la fenêtre de navigation, l’outil redimensionnement/redressement, visualisation original, annuler/rétablir, les préréglages et réglages manuels.

Le panneau latéral de droite contenant les réglages soit prédéfinis ou les réglages manuels. 

Image05Image06

La zone de travail  dont le bandeau supérieur affiche les données Exif du fichier et les différents types de visualisation de l’image. A noter qu’à l’ouverture les réglages par défaut sont zoom 200% et espace de travail coupé par un trait (option Rideau) affichant la photo sans traitement partie gauche et avec les réglages appliqués partie droite.

Image07

Le résultat est instantané et visible dans la zone de travail où il est possible de comparer l’image originale avec l’image modifiée (option Comparer).

Le traitement :

Dans l’ensemble, Noiseless Pro a choisi les bons réglages dès le premier coup, sauf dans quelques rares situations où il a appliqué une correction plus élevée que nécessaire, ce qui heureusement est facilement modifiable grâce aux presets ou aux réglages manuels.

A l’importation Noiseless Pro analyse le fichier (la luminosité, les réglages ISO, et autres infos du fichier des métadonnées) et applique un réglage par défaut ajusté aux données allant du plus léger à l’extrême, selon le niveau de bruit testé sur l’image.

Le résultat est instantané et visible dans la zone de travail où il est possible de comparer l’image originale avec l’image modifiée (option Comparer). Il est également possible d’afficher une vignette d’aperçu en cliquant sur l’icône « fenêtre de navigation » permettant de déplacer le zoom tout comme dans Lightroom.

Image09

Suivant le résultat souhaité on pourra appliquer un des préréglages (presets) au nombre de 10 classés par type de traitement de réduction du bruit ajustables à l’aide d’un curseur, les plus exigeants pourront affiner le traitement manuellement (option Ajuster) en jouant sur différents paramètres tel que le bruit, la structure, les détails, les filtres de haute lumière et les contrastes.

Image10

Vous pouvez voir votre photo en entier ou avec des zooms de 50%, 100% ou 200%. L’application conseille d’être au moins en mode 100% pour pouvoir se rendre compte des corrections de bruit appliquées. Petit bémol à ce niveau, pas de zoom libre.

Noiseless Pro dans la pratique :

La suppression du bruit a pour conséquence la perte des détails Noiseless Pro n’y échappe pas, on fera le même constat dans les autres logiciels proposant des outils de traitement du bruit (Lightroom, DxO, etc…), Macphun a donc prévu 2 préréglages spécifiques « Bruit chromatique et Bruit de luminance », performants et très efficaces pour remédier à ce problème. Pour l’efficacité et la finesse du traitement voir en fin d’article la photo ‘Utilisation détournée de Noiseless Pro‘.

Après avoir choisi le niveau de réduction de bruit souhaité, vous pouvez ajuster quelques réglages afin de faire ressortir les détails, comme la Structure et les Détails, ce qui permet de contrebalancer l’effet lissant de la correction et même créer vos propres réglages que vous pourrez retrouver et réutiliser par exemple sur d’autres images d’une même série nécessitant les mêmes corrections. Un gros manque pas d’outil de masquage qui permettrait de débruiter localement.

Une fois le bruit corrigé sur votre photo, sans oublier l’outil de recadrage permettant de s’assurer de l’horizontalité parfaite ainsi que le redimensionnement sur des rapports ‘type’, il est possible d’exporter l’image dans différents formats dont JPG, TIFF, PNG et PSD ou de la partager vers les réseaux sociaux, ou autre support (option Partager du menu Fichier) ou encore d’ouvrir ce fichier dans une des applications Macphun ou Adobe (Photoshop ou Lightroom) pour continuer à travailler dessus.

Mise en application

Pour la premier essais, on ppart sur le traitement d’une photo de concert très bruitée à cause des conditions d’éclairage (Fichier au format RAW). Chargement dans Noiseless Pro et adaptation du filtre par défaut après analyse du fichier brut.

Image11

Utilisation du Filtre Bruit de luminance:

Image12

Utilisation du Filtre Bruit chromatique:

Image13

Réglages manuels zoom 100%:

Image14

Réglages manuels zoom 200%:

Image15

Pour le second essais, on passe au chargement d’un fichier JPG. Contrairement au traitement des fichiers bruts Noiseless Pro ne fait aucune analyse et donc n’applique aucun préréglage par défaut. A vous de choisir le filtre adapté au rendu souhaité.

Traitement à partir de fichiers RAW développés dans Tonality Pro enregistrés au format JPG:

Noiseless-JPG01

Application d’un filtre extrait des préréglages (Léger):

Noiseless-JPG03

ou réglages manuels pour plus de finesse:

Noiseless-JPG02

Et réduire l’effet de lissage pour conserver un peu de sructure:

Noiseless-JPG04

Utilisation détournée de Noiseless Pro pour un lissage de peau en moins de 2 minutes ou comment se passer de logiciels de retouche d’images aussi compliqués que fournis en outils qu’ils rebutent les débutants:

Image16

La photo c’est simple, une belle lumière, un joli modèle et un logiciel simple et efficace, comme les développeurs de Macphun savent le faire, pour corriger les travers de la technologie numérique

Ma conclusion

Pour conclure, Noiseless Pro fournit tous les outils pour obtenir un travail de professionnel avec une grande simplicité d’utilisation. Il s’adresse aux néophytes, comme aux débutants ou aux professionnels par son efficacité et ses performances. Il peut supporter sans complexe la comparaison avec les autres applications du marché pour un rapport qualité/prix excellent. Noiseless existe en 2 versions Standard et Pro (Version Standard 18 € et Version Pro 50 €), voir sur le site de l’éditeur les différences entre Standard et Pro mais je conseille vivement la version Pro qui permet de traiter les fichiers bruts (RAW) et le traitement du bruit chromatique et de luminance pour d’excellents résultats en quelques cliques ainsi que la prise en charge du plug-in dans Lightroom et Adobe PhotoShop. Mais il ne faut pas oublier que le fichier brut (RAW) est à la photo numérique ce que le négatif est à la photo argentique et que pour obtenir de bons résultats il faut avant tout soigner la prise de vue.

[box type= »shadow » ]

 Image03Points forts:

  • Les préréglages ajustables par curseur
  • Les réglages fins en mode manuel
  • Les préréglages de traitement du Bruit chromatique et Bruit de luminance
  • Simple, convivial, rapide et très intuitif
  • Très bon rapport Qualité/Prix
Points faibles:

  • Rafraichissement de l’affichage avec recalcul systématique à chaque changement d’affichage ou déplacement de l’image
  • Pas de masque permettant une retouche local
  • Pas de zoom libre
  • Tutoriel et vidéos d’aide en ligne exclusivement en anglais

[button color= »blue » size= »big » link= »http://macphun.com/fr/noiseless » target= »blank » ]Acheter Noiseless Pro[/button]

[/box]

Jean Louis Henry

Informaticien de métier et photographe amateur depuis les années 1973, sans imaginer que ces 2 activités iraient de paire plusieurs décennies plus tard. Autodidacte, le travail du développement argentique noir et blanc dans le "labo' improvisé dans la salle de bains comme beaucoup d'amateur à l'époque, m'a permis d'améliorer cadrage et lumière lors la prise de vue. Matériel utilisé Olympus : OM1, E450, OM-D EM1 et pocket Nikon CoolPix L2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.