Home » A la une » Test du logiciel HDRinstant

Test du logiciel HDRinstant

HDRInstant est un logiciel développé par la société française HDRlog et notamment par Jacques Joffres à qui l’on doit le logiciel Photomatix, ce dernier est bien connu des férus de photographie HDR.

HDRInstant permet de créer une image HDR (high dynamic range) ou image à grande gamme dynamique à partir d’une vidéo ou de plusieurs images issues d’une rafale, ceci par la technique “Lucky Imaging”. Pour rappel, une image HDR permet d’attribuer plusieurs valeurs d’intensité lumineuse (exposition) à un même pixel.

[review]

Mise en place du logiciel

La démo du logiciel est disponible au téléchargement sur le site de l’éditeur hdrinstant.com. Celui-ci est disponible pour Mac (Snow Leopard, Lion, Mountain Lion ou Mavericks) et Windows (Vista, 7, 8, 8.1) en version autonome « stand alone » ou en version plugin pour Adobe Lightroom®.

image_1

La version d’essai fonctionne pour 30 jours au-delà un watermark sera appliqué, une licence vous coûtera respectivement 89$ ou 29$. Pour ma part, le test se fera à partir de la version autonome installée sur Windows 7.

Le téléchargement est rapide, le fichier est d’environ 38 Mo. A l’installation, nous avons le choix entre le français et l’anglais puis le répertoire d’installation. HDRInstant installe un logiciel tiers (Microsoft® Visual C++®) sans en avoir le choix, premier mauvais point.

Lors du 1er lancement, un guide rapide apparaît, il sera toujours disponible via le menu « Help ». N’attendons pas plus longtemps et testons la bête.

Compréhension et utilisation du logiciel

Argh, HDRInstant est en anglais et pas moyen de changer la langue, c’est triste pour un soft développé à Montpellier. Mais une bonne surprise nous attend du coté des formats supportés pour les photos notamment avec les fichiers Raw :

  • Vidéo: avi, mov, mp4
  • Image: tif, jpg, png, psd, bmp, hdr, 3fr, ari, arw, bay, crw, cr2, cap, dcs, dcr, dng, drf, eip, erf, fff, iiq, k25, kdc, mdc, mef, mos, mrw, nef, nrw, obm, orf, pef, …

Malgré le fait qu’HDRinstant soit dans la langue de Shakespeare, il reste facilement compréhensible même aux plus récalcitrants, on y trouve 5 menus classiques :

  • File: ouverture/fermeture/sauvegarde des fichiers,
  • Edit: il n’y a que les commandes « undo » et « Redo »,
  • View: sympa de voir l’histogramme en autres,
  • Video: lecture/pause/avance/recule,
  • Help.

L’interface est sobre avec ses deux menus latéraux simples mais efficaces. Différents curseurs apparaissent suivant si l’on importe une photo ou une vidéo. Les commandes sont intuitives et facilement compréhensibles, on y trouve aussi bien un sélecteur de vitesse, la possibilité d’effectuer une rotation pour les vidéos que les outils classiques d’amélioration de cliché si l’on travail à partir d’une photo.

image_2

Etude de cas avec au moins un exemple

1ère étape – sélection du moment :

Dans un premier temps il faut ouvrir soit une vidéo, soit une série d’images issues d’une rafale ou une photo unique, ceci en se servant aussi bien du bouton de commande sur le panneau gauche que du menu «File».

Ma vidéo test est issue de mon réflex, j’ai préalablement isolé une séquence de 10 secondes pour alléger le fichier (vous verrez après pourquoi), il suffit d’arrêter la vidéo sur l’image choisie puis avec les deux curseurs situés en bas, on ajuste la longueur du film et donc les images servant à fabriquer l’image HDR finale, il est préconisé une sélection d’une quinzaine d’images pour avoir de bons résultats selon le fabricant.

 2ème étape – sélection des paramètres :

A partir du menu de gauche, on peut jouer sur quelques valeurs ayant chacune une fonction précise :

  • Anti-ghosting: Suppression du flou,
  • Texture: Amélioration au niveau des détails fins en allant de flou à plus net,
  • Quality: Comme son nom l’indique,
  • Number of images: Nombre d’images sélectionnées.
  • Find sharper images: Permet de trouve d’autres images plus nettes que l’image initiale.

image_3

Une fois ajusté vos paramètres, un clic sur « Process » pour générer l’image et là rien, il faut attendre, longtemps, très longtemps, je n’ai pas une machine dernière génération mais c’est particulièrement chronophage même en diminuant le nombre d’images de la 1ere étape.

3ème étape – l’image :

image_4image_5Ici pas de grand changement, c’est logique il faut appliquer le « tone mapping », mais avant cela il ne faut pas oublier de sauvegarder votre image pour éviter de relancer la longue phase de calcul précédente.

Vous pouvez maintenant choisir « Tone map HDR image ». Sur le module de droite, on trouve des vignettes de l’image avec différents réglages prédéfinis cela peut donner une première idée mais je pense que la plupart des utilisateurs préféreront jouer avec les curseurs du module de gauche pour ajuster plus finement le résultat.

On peut également apporter modifier l’horizon et recadrer l’image et de comparer avec l’image non modifiée. Une fois votre image à votre gout, reste à cliquer sur « Tone Map » puis à sauvegarder l’image sous l’un des nombreux formats proposés

Vidéo d’un exemple d’utilisation du logiciel HDRinstant

La qualité finale des photos HDR

J’ai trouvé le résultat très décevant que l’image soit générée à partir d’une vidéo ou d’une image, en effet on a plus l’impression que les pixels « bavent » les uns sur les autres donnant un aspect peu agréable, je ne trouve pas l’aspect HDR attendu mais plutôt une accentuation grossière des couleurs, j’ai également trouvé sur quelques photos générées plusieurs pixels fantômes.

image_6

En conclusion

HDRinstant fait le boulot sans être révolutionnaire, son point fort est de la faire à partir d’une vidéo maintenant le résultat est loin d’être aussi convaincant qu’avec une photo prise à plusieurs expositions mais dans ce cas il faut se tourner vers un logiciel plus adapté du même auteur d’ailleurs.

J’ai trouvé le résultat médiocre par rapport au temps  de calcul, en revanche la simplicité est au rendez-vous, peut-être qu’une mise à jour des algorithmes dans une prochaine version remédiera à cela.

image_2Points forts:

  • Nombre de format pris en charge.
  • Simplicité.
  • Photo HDR à partir d’une vidéo.
Points faibles:

  • En anglais.
  • Lenteur des phases de traitement.
  • Image et couleur « baveuses ».

[review]

Tester la version d’essais de HDRinstant

a propose Cédric Catel

Photographe amateur normand de 41ans, je suis un touche à tout en photographie avec une affection particulière pour le lightpainting et la pause longue, après avoir fait mes premières armes en autodidacte, j'ai intégré le Photo Club de Louviers où la passion des membres m'a fait progresser.Vous pouvez me retrouver sur  mon site : photocedre.eu/

2 Commentaires

  1. En temps que responsable du logiciel HDRinstant, je remercie « Bon Plan Photo » et Cédric Catel d’avoir présenté notre technologie.

    Le HDR, que je connais bien puisque je suis à l’origine de Photomatix, est intéressant dans la mesure où la scène à photographier est très contrastée, (contre-jour, coucher de soleil…) ce qui peut expliquer certaines frustrations. Notre nouvelle technologie innovante libère la créativité du photographe, en éliminant les contraintes techniques liées au bracketing, mais elle ne peut exprimer son potentiel créatif que devant une scène HDR.
    Elle permet aussi de capturer facilement le fameux « instant décisif » grâce au flux de vidéo.
    Nous savons que les temps de calcul sont beaucoup trop longs et nous travaillons sur l’accélération du traitement.
    Nous sommes aussi conscients que les paramètres pour la création de l’image HDR ne sont pas très explicites, c’est pourquoi les résultats obtenus peuvent décevoir.
    Concernant la qualité des images qu’il est possible d’obtenir, nous vous invitons à consulter notre galerie, dans laquelle vous pourrez, maintenant, comparer les photos « Avant – Après ».
    Depuis l’écriture de cet article des mises à jour sont disponibles :
    il est possible d’installer le logiciel en version française. Le tutoriel a été également traduit.

    Jacques Joffre

    • Merci Jacques pour ces compléments d’informations!
      BonPlanPhoto suivra avec plaisir les prochaines évolutions du logiciel

Laisser un commentaire