Test de la formation « Comment réaliser de magnifiques timelapses » de Serge Ramelli et d’Emeric Le Bars

Avant de passer dans le vif du sujet, je me dois de ma présenter. Jean-françois Henry, auteur  photographe de 37 ans, je vis dans le Finistère nord. Ma spécialité c’est la photo de paysages, essentiellement maritime. J’ai déjà réalisé quelques essais de timelapses sans réellement être totalement satisfait du résultat  obtenu, toujours un scintillement, une vidéo saccadée, une qualité d’image au finale moyenne alors que les images de départ sont en HD sans réellement savoir pourquoi, alors que faire ?

Et je suis tombé sur cette demande de tester cette formation « comment réaliser de magnifiques timelapses » de Serge Ramelli et Emeric Le Bars, proposé sur la plateforme de formation Tuto.com
Formidable, je vais pouvoir progresser tout en faisant part de mon expérience. Alors c’est parti, on entre dans le vif du sujet.

Téléchargement de la formation

Tout d’abord, j’ai rencontré quelques soucis à télécharger et visionner les vidéos, en effet, la formation s’effectue par le biais du site Tuto.com, il suffit de créer son compte, de télécharger une application sur le PC afin de télécharger les vidéos et ainsi permettre de les visionner hors connexion.  Comme je le disais, impossible au début de réaliser cette étape, l’appli étant pourtant installée, mais après quelques échanges avec Lionel de Tuto.com qui m’a conseillé de réinstaller l’appli, tout est rentré dans l’ordre et j’ai enfin pu avoir accès à cette formation.

Présentation des formateurs

Serge Ramelli est photographe professionnel autodidacte depuis 9 ans. il s’est spécialisé dans les paysages urbains. plus particulièrement en donnant un look cinéma à ses photos, en essayant de  capter des moments de lumière rare, parfois avec le HDR. Il travaille principalement avec Lightroom, Photoshop, Photomatix et Auto-Pano pro. Il s’est récemment lancé dans la réalisation avec un premier court métrage d’action dans la veine de Banlieu 13 avec beaucoup moins de moyen !  Vous pouvez voir son travail photo sur www.photoserge.com.

Emeric Le Bars est photographe professionnel spécialisé dans les Timelapses et  vis à Los Angeles en Californie. Il voyage pour créer des « stock footages » pour des places de marché de vente d’images et de vidéos en ligne. Il vends aujourd’hui dans plus de 50 pays à travers le monde. Ses clients pro sont : Converse, Yelp, Dr Dre, Time Warner Cable Sportsnet, The Staples Center, The San Francisco 49ers, OUE Skyspace LA. Il est également ambassadeur Revolve Camera.et a aujourd’hui plus de 300 clips vidéo à son actif.

Retrouvez l’intégralité de ce tutorial sur Tuto.com
Le contenu de la formation

Petit descriptif de la formation :
Elle est découpée en plusieurs chapitres selon les techniques Plan :

Partie 1 : timelapse jour-jour

1-introduction du cours complet des timelapses de jour
2-introduction de LRTimelapse 4 timelapse jour-partie 1
3- introduction de LRTimelapse 4 timelapse jour-partie 2
4-post production timelapse jour-partie 3 stabilisation

Retrouvez l’intégralité de ce tutorial sur Tuto.com
Partie 2 : timelapse Holly Grail du jour à la nuit

5-introduction des timelapse Holly Grail- partie 1
6-post-production des timelapse Holly Grail-partie 1
7- post-production des timelapse Holly Grail-partie 2

Partie 3 : timelapse nuit-nuit

8-introduction et post-production d’un timelapse de nuit

Partie 4 : Astro-timelapse-voie lactée

9-introduction des timelapse de voie lactée
10- post-production des timelapse de voie lactée

Partie 5 : timelapse avec mouvement (revolve camera slider)

11-introduction timelapse avec mouvement
12-post-production d’un timelapse avec slider

Partie 6 : bonus vidéo

13-supprimer le flickering, clignotement visuel
14-stabililser un timelapse avec after effect, « suivi »
15-conclusion et au revoir

 

Qualité du contenu

La formation totale dure un peu plus de 2heures, elle est très bien divisée par chapitres qui  chacun sont séparés en une étape de présentation, une étape prise de vue et une étape ou deux post-productions. Chaque étape est très bien détaillée, il est très facile de des arrêts, retours en arrière, même si la connexion est moyenne, ce qui est le cas chez moi, étant donné que les vidéos ont été téléchargées.

Présentation du matériel

Pour réaliser cette évaluation, j’ai d’abord tout regardé la formation une première fois afin d’intégrer les généralités. Les deux formateurs sont très pédagogues, la qualité d’image est vraiment top. Déjà  de prime abord, la présentation du matériel est bien faite. Puisqu’il faut prévoir :

  • Un reflex
  • Un trépied
  • En option une télécommande
Retrouvez l’intégralité de ce tutorial sur Tuto.com
Les logiciels

Ça tombe bien j’ai déjà tout ça, ouf. Et du coté des Logiciel, les formateurs nous propose de travailler avec les logiciels :

  • Lightroom : qu’une majorité de photographe possède déjà
  • LRTimelapse : logiciel gratuit dans sa version d’essai (pour un timelapse de 400 photos, mais rien n’empêche d’en faire plusieurs et de monter par la suite avec un petit logiciel de montage vidéo gratuit, moi j’utilise movie maker, mais il en existe d’autres)

Dans l’ensemble tout est très clair et bien expliqué, on y aborde le timelapse de jour, de nuit, du jour à la nuit et le timelapse en mouvement (qui nécessite un rail spécifique que je ne possède pas, je m’en bricolerais peut-être un un de ces quatres, mais là n’est pas le sujet).

J’ai réalisé un timelapse de jour (je mettrai le lien en fin d’article), déjà j’ai rapidement compris une grosse erreur, je réglais un intervalle trop important dans mes précèdent essais (environ 5 secondes), ici on conseil 1 seconde ou moins pour diminuer au maximum cet effet de scintillement dès la prise de vue, ensuite pour les réglages rien de bien sorcier pour qui maîtrise les bases de la photo de paysage (ce qui est mon cas).

La mise en pratique

Tout d’abord, je recherchais une journée avec un temps correct mais tout de même avec une présence de nuages intéressants qui justifient la réalisation d’un timelapse digne de ce nom. Une fois je jour espéré arrivé, encore fallait-il trouver un endroit intéressant, là où je vie, en Finistère nord, ce n’est pas ça qui manque, le choix s’est porté sur Meneham, un ancien village de pêcheur sur la commune de kerlouan à une trentaine de kilomètres de chez moi.

Une fois sur place, il faut essayer d’imaginer le résultat final, notamment en termes de cadrage, en effet, contrairement à mes habitudes de photographe, en plus des règles de composition classique, il ne faut pas que j’oublie que le format final sera du 16/9, donc il faut laisser de la place dans le cadre.

Je ne vous ai pas parlé du matériel que j’utilise, c’est vrai que ça a son importance. Alors pour le boitier c’est un Nikon D 7000 il est vrai qu’il commence à dater un peu mais il fait  encore très bien le job, surtout en condition de lumière « classique ». Pour l’objectif c’est un de mes préféré, si ce n’est MON préféré, le Tokina 11-16 f/2.8, un ultra grand angle très lumineux, parfait également pour les photos de nuit (paysage, voie lactée..) également pour la photo d’archi, et même je viens de faire l’expérience pour shooter en festival (j’ai presque tout couvert au 11 mm, faut être très proche des gens mais ça permet des images très dynamiques) … je m’égare, revenons à notre timelapse!

Ensuite le trépied un Manfrotto 190 DB, pas le plus léger de sa catégorie, mais moi ce que je recherche c’est de la robustesse et de la stabilité, je vous rappelle que je suis en Bretagne nord et qu’entre les tempêtes, se sable et l’eau de mer le matériel est mis à rude épreuve ! C’est tout pour le matériel, je n’utilise pas de télécommande à timelapse, j’utilise la fonction intervalomètre intégrée à mon boitier (je vous invite à jeter un oeil à votre mode d’emploi si vous ne connaissez pas cette fonction)

La prise de vue

Passons à la prise de vue proprement parler, j’ai suivi les conseils de la formation. On passe tout en manuel :

  • La mise au point : je me retrouve avec les mêmes reflex que pour la pose longue, je passe en live-view, trouve un point sur lequel je zoom sur l’écran et réalise le focus dessus précisément, rien de sorcier !
  • La balance des blancs : je shoote en RAW donc ….ben je m’en fiche, je la fais sur lightroom
  • Les iso : ben 100, on est en plein jour
  • L’ouverture : pour du paysage j’aime bien f/8, ça permet une bonne profondeur de champ
  • La vitesse : après quelques essais, je m’arrêterai à 1/640, petite astuce quand on ne sais pas du tout, on passe en priorité ouverture et on regarde ce que propose le boitier, ça donne une base, on repasse en manuel et on affine.
  • L’intervalle :je suis parti comme conseillé, 1 seconde et 350 photos ce qui nous fera un film de 350/30= 11,66 secondes à raisons de 30 images par secondes avec un temps total de prise de vue de 350/60= 5,8 minutes c’est pas trop long en plus !

Voilà ensuite j’ai répété ce mode 2 fois afin d’avoir un film final sur ce site d’une trentaine de secondes en changeant de point de vue. Ensuite, rendez-vous devant le PC (enfin le MAC…) pour la post production, prise en main de LRTimelapse, très bien fait, il suffit de suivre les icones dans l’ordre. Mais j’ai dû revenir sur la formation à plusieurs reprises afin de savoir à quel moment on enregistre, on exporte…c’est ça le plus compliqué à assimiler je trouve, mais c’est comme tout, il faut pratiquer encore et encore et ça finit par rentrer.

Prévoir tout de même pas mal de temps devant vous avant d’avoir le résultat final, en effet, on se retrouve avec de séquences d’assemblage de plusieurs centaines de photos, ce qui demande de la
ressource à votre PC, mais une fois lancé, les exportations et enregistrements, on peut faire autre chose (dormir, manger, plier le linge, faire des photos…)

Voilà, vous avez votre première séquence de magnifique timelapse, reste plus qu’a assembler, mettre en musique sous un petit logiciel vidéo. Et voilà mon résultat:

Conclusion

Une très bonne formation pour qui maîtrise déjà les bases de la photo, en effet la prise de vue s’effectue en mode manuel et demande de petites connaissances mais rien de bien sorcier quand on est passionné et motivé. L’étendu des possibilités est énorme. Je recommande.

Points forts:

  • Possibilité de télécharger les cours sur le disque dur
  • Chapitres très biens structurés (facile de trouver la rubrique qui nous interesse si on revient par la suite)
  • Très bonne réactivité de la part de l’équipe de Tuto.com en cas de soucis
  • Très bonne qualité pédagogique

Points faibles:

  • Le prix un peu élevé (5 à 10 euros de moins me semblerait le juste prix)
  • Techniques de prise de vue je pense pas forcemment assez détaillée suivant le niveau de base de l’élève
  • Il n’est pas indiqué dans la description de la formation le niveau auquel s’adresse la formation

Découvrez la formation tuto.com

jean-françois HENRY

Jean-françois Henry, auteur  photographe de 37 ans, je vis dans le Finistère nord. Ma spécialité c’est la photo de paysages, essentiellement maritime.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.