Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume

En propos liminaire, pour ceux et celle qui seraient intéressés par les coulisses. J’ai répondu à un appel à candidature sur BonPlanPhoto pour tester ce service. En échange de la participation gratuite au cours de photo, je me suis engagé à rédiger un article et fournir quelques photos.

Pourquoi je précise cela ? Tout d’abord parce qu’il n’est pas question d’un publi-reportage complaisant. Je n’ai reçu aucune directive. Je suis libre de mes propos. Si c’est bien je le dis ; si c’est perfectible aussi ! Cependant, il est bien difficile de ne pas dire du bien de ce cours ! 😉 Dans un souci de transparence, les photos d’illustration sont toutes directement sorties de l’appareil photo. Il n’y a pas de retouches en post production, ni même de recadrage (certaines en mériteraient un…). Ce que vous verrez est ce qu’il a été pris en photo sur place. En avant !

Test cours « Le bol qui fume » Thème : « l’heure bleue ».

Un cours thématique sur l’heure bleue ? Qu’est ce dont que cela ? Il s’agit d’un moment assez magique où le soleil n’est plus, que la nuit n’est pas encore mais que les lumières de la ville sont déjà présentes. Les photos prises dans ce court créneau sont d’autant plus intéressantes. Bref, de jolies photos de nuit en perspective, des photos nettes, sans trop de bruits et pas avec une teinte jaune caractéristique des photos de nuit trop tard dans la nuit… Vous suivez ? Cela donne des photos avec un joli ciel, d’une couleur assez dense, avec les premières lumières de la ville. Ambiance teintée d’une certaine poésie.

Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume
Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume

 

La pratique

Le rendez vous à est fixé au Trocadéro. Nous nous retrouvons en petit groupe de 5 personnes sur un maximum de 8 d’après le site internet lebolquifume.com. Nous sommes accueillis par Séverine. L’accueil se fait en douceur, la photographe reste souriante en dépit du retard d’une participante coincée dans les transports. Le groupe au complet, nous nous présentons : ancienneté dans la pratique photo, type de matériel utilisé, quels réglages sont fréquemment utilisés etc. Puis viens la question : quel type de photo prenez-vous ? Architecture, paysage, portrait… Voilà donc que nous parlons « Photo » et moins technique. Nous sortons du sentier battu des réglages. Notre formatrice du jour (ou de la presque nuit) insiste : « une bonne photo est une photo émotion. Il y a certes de la technique mais pas uniquement ». Si Séverine conclue par « il faut apprendre la technique pour l’oublier », nous voici maintenant dans la partie technique du cours. Une piqure de rappel est adressée aux participants : importance de la lumière, triptyque ouverture/vitesse/ISO. Le tout est conjugué avec la particularité des photos de nuit : peu de lumières, balance des blancs, bruit à forte sensibilité… Les avantages du trépied, nécessaire pour suivre ce cours, sont abordés. « Y a plus qu’à ! »

Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume
Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume

Nous partons donc bon pied, bon œil vers nos premières photos de la Tour Eiffel. Nous sommes juste avant « l’heure bleue ». L’idée est ici de constater le comportement de l’appareil photo par rapport à la luminosité qui baisse graduellement. Nous avons rapidement besoin du trépied. Pendant ce temps, Séverine se montre particulièrement disponible pour promulguer des conseils. Nous ne sommes ni chaperonnés, ni laissés à notre propre sort. Ces conseils sont d’autant plus appréciables qu’il ne s’agit pas uniquement de technique mais également de conseils sur la composition de l’image pendant la prise de vue. C’est très appréciable de bénéficier d’un œil pro pour améliorer nos photos. Même si l’utilisation du trépied se révèle assez peu naturel pour une majorité d’entre nous (moi y compris), nous commençons chacun à avoir des résultats « probants » en pose longue.

Quand viens l’heure bleue, la température baisse mais ça mitraille dans tous les sens ! Nous sommes pris au jeu. Il devient d’ailleurs difficile de nous déloger pour changer de perspective quand le trépied est en place tant nous sommes « la tête dans le guidon (ou dans le viseur)». Nous finissons cette soirée photo par un exercice sur les filés. L’idée est alors de suivre une voiture ou un vélo pour faire de jolis effets de filet suggérant la vitesse. Voici un dernier exercice pour le moins contrastant avec les poses longues sur trépied ! C’est un autre style, une autre habitude à prendre. C’est assez déroutant mais nous arrivons presque à sortir chacun au moins une photo correcte. Quelques essais de « zooming » sont également proposés pour s’amuser. La prise de vue est finie. Cela fait près de 2 heures de pratique, il est temps maintenant de passer au débriefe.

Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume
Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume

 

Le débriefing

Au chaud dans un café, vient le temps de commenter le travail de chacun. Séverine prodigue ses conseils sur les photos affichées sur sa tablette. Le discours est professionnel et libre. Tout le monde participe timidement au départ puis plus franchement à fur et à mesure de l’exercice. L’idée n’est pas de critiquer le travail de chacun mais davantage de donner des astuces pour faire mieux. De l’extérieur, celui qui tendrait l’oreille pourrait penser qu’il assiste à un remake de « l’Ecole des fans ». Tout le monde a produit de belles images, certes améliorables. De l’intérieur, il est en effet difficile de ne pas apprécier les qualités des photos de chacun. Suis-je tombé dans un « bon » groupe ?

Séverine continue la séance « critique » en montrant sur la tablette quand il faut une composition alternative : cadrage plus serré, règle des tiers (mais pas uniquement), équilibre des zones dans l’image, netteté… L’idée est bien de renforcer l’intérêt de certaines photos. Tout le monde a le droit à son moment. L’ambiance est décontractée mais le groupe suit avec grande attention les remarques de Séverine.

Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume
Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume

 

Mon avis sur le cours  « L’heure bleue » du Bol Qui Fume

Pour conclure, selon moi, les trois gros plus de cette formation photo « l’heure bleue » de lebolquifume.com sont :

– La pratique. Tout le monde peut désormais lire sur internet comment faire tel type de photo. Certes, mais il y a un monde entre la théorie et la pratique. Ici, nous pratiquons. Nous confrontons les difficultés de mise en œuvre (saleté de trépied !!!). Ce qui m’amène vers le deuxième point positif de ce cours.

– La formatrice. Nous ne sommes rarement bloqués longtemps. Il suffit de faire appel à Séverine voire même d’attendre son passage pour exposer nos difficultés de mise en pratique. Ici nous gagnons un temps précieux à écouter la photographe pro qui partage sa technique. Il s’agit là davantage d’un partage d’expérience que d’un cours scolaire. A mon avis, c’est l’intérêt principal de ce type de cours.

– Le travail sur la composition. Étrange d’évoquer cela en point fort dans un cours dit technique ? Aucunement. Séverine le dit dès le début mais c’est peut être à la fin que l’on comprend le mieux. « La technique il faut l’apprendre pour ensuite l’oublier ». J’ai beaucoup apprécié les conseils sur la composition des photos, même davantage que sur la technique pure. Prendre une photo uniquement pour tester la technique, c’est certes utile mais prendre une photo pour avoir une belle photo c’est à mon sens le seul objectif à atteindre. Ici, ces nombreux conseils avant, pendant et après la prise de vue participent pleinement à faire de belles photos.

Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume
Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume

 

Les points à améliorer selon moi (il s’agit ici davantage de pinailler) :

– Le lieu choisi du Trocadéro est parfait pour la vue qu’il offre sur la tour Eiffel. Néanmoins, le sujet reste toujours un peu le même. Certes cela nous fait travailler sur les éléments autour de la Dame de fer ainsi que les différentes perspectives d’un même sujet. Une session photo était prévue autour d’un vieux manège qui n’a malheureusement pas pu se faire. Nous avons également travaillé les filés. Il n’y a donc rien ici de rédhibitoire.

– Le café à la fin aurait pu être offert 😉 Je suis évidemment mal placé pour parler de coût global. Encore une fois, il ne s’agit pas de questionner la générosité de Séverine. Nous avons eu une bonne demi-heure de « rab » par rapport au temps initialement prévu. Elle n’a aucunement économisé son temps ou ses conseils. Cela aurait pu être néanmoins intégré à la formule. Rien de bien méchant une fois de plus.

Une participante conclura « Cette formation répond parfaitement à mes attentes ! » Tout est dit.

Fabien Camacho

Amateur de photographie depuis quelques années, je suis attiré plus particulièrement par le portrait et la nature. J'aspire à développer une vision sentimentale de mes clichés, cherchant à intégrer les émotions liées à une prise de vue au sein même des photos via post-traitement.

Une pensée sur “Test cours photo « l’heure bleue » de Le bol qui fume

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.