[Notion de base] surexposer ou sous-exposer une photo

Nous avons abordé dans différents articles la notion d’exposition, et il est bon d’insister sur le fait que c’est un paramètre essentiel dans la réussite de vos photos. En effet si le capteur ne reçoit pas assez de lumière, l’image sera trop sombre et apparaîtra sous-exposée. Au contraire, si le capteur reçoit trop de lumière, l’image sera alors trop claire et apparaîtra sur-exposée.

Pour rappel, on a vu dernièrement comment vérifier votre exposition à l’aide de l’histogramme et les différents modes de mesure d’exposition, aujourd’hui je vous propose de voir comment surexposer ou sous-exposer une photo.

En effet, il arrive que malgré tout vos réglages, votre appareil photo ne vous fournisse pas forcément l’exposition que vous voulez, soit parce qu’il se trompe (oui oui cela peut arriver!) soit parce que vous voulez un rendu particulier. Pour cela vous disposer sur votre boitier d’un outil de correction d’exposition et grâce à lui vous pourrez modifier la valeur d’exposition proposée par l’appareil photo pour prendre des photos plus claires ou plus sombres.

Pour cette photo j'ai utilisé la correction d'exposition à +2/3. Tous droits réservés à Bon Plan Photo
Pour cette photo j’ai utilisé la correction d’exposition à +2/3.
Tous droits réservés à Bon Plan Photo

Comment faut il surexposer ou sous-exposer une photo

C’est là qu’il vous faudra le manuel d’utilisation de votre boitier pour avoir la notice complète de cet outil, mais dans la grande majorité des marques, l’outil de correction d’exposition est identifié par ce petit pictogramme  « +/- » :

La touche correction d'exposition "+/-"  sur mon Nikon D7000
La touche correction d’exposition « +/- » sur mon Nikon D7000

Pour modifier l’exposition de l’appareil, il vous suffit de maintenir enfoncer la touche de l’outil de correction d’exposition et de tourner une mollette, mais le fonctionnement peut différer d’un appareil à l’autre, encore une fois je vous invite à lire votre manuel pour plus d’information sur le fonctionnement de cet outil.

L'échelle visible sur mon Nikon D7000
L’échelle visible sur mon Nikon D7000

Mais globalement, en appuyant sur la touche « +/-« , vous aurez dans votre viseur une échelle qui vous donnera la possibilité de modifier la correction de l’exposition, au centre vous avez l’exposition initiale fournie par l’appareil lui-même en fonction de vos réglages. Sur la partie gauche, la possibilité de déplacer, le curseur de tiers en tiers, avec un maximum de deux diaphragmes pour sous-exposer l’image. Et donc à droite, la possibilité de déplacer, à l’inverse, le curseur jusqu’à deux diaphragmes pour surexposer l’image. D’une manière générale,  si vous choisissez une valeur positive, le sujet devient plus clair, tandis qu’une valeur négative l’assombrit.

Exposition sous exposée à -2
Exposition sous exposée à -2

Exposition normale à 0
Exposition normale à 0

Exposition surexposée à +2
Exposition surexposée à +2

Quand surexposer ou sous-exposer une photo

Cet outils est essentiellement à utiliser dans les modes « priorité ouverture » et « priorité vitesse ». Puisqu’en fonction de votre correction d’exposition l’appareil ajustera ses réglages. A noter qu’en mode « Manuel », la correction de l’exposition est inutile puisque la vitesse d’obturation et l’ouverture resteront inchangées, c’est vous qui les définissez.

Retenez tout de même qu’il est plus facile de récupérer des informations dans les parties sombres d’une photo que dans les hautes lumières, donc si la luminosité ambiante est assez forte et que vous êtes en présence à la fois de zones d’ombres et de lumières intenses, je vous conseille de sous-exposer votre photo, vous pourrez équilibrer l’exposition en post traitement.

Pointe du Conguel – Quiberon
Pour cette photo j’ai utilisé la correction d’exposition à -2/3.
Tous droits réservés à Bon Plan Photo

Mais d’une manière générale, lors de votre première photo, pensez à consulter l’histogramme et en fonction du résultat, jouer avec la correction d’exposition. Pour rappel, si vous choisissez une valeur positive, le sujet devient plus clair (l’histogramme se déplacera vers la droite), tandis qu’une valeur négative l’assombrit (l’histogramme se déplacera vers la gauche).

Et vous , dans quelles situations utilisez vous la correction d’exposition?

 

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

7 pensées sur “[Notion de base] surexposer ou sous-exposer une photo

  • 01/08/2013 à 23 h 06 min
    Permalink

    Avec mon Panasonic GH1, j’ai souvent besoin de me mettre à -2/3 quand le ciel est un peu blanc laiteux. Le boitier à en effet tendance à cramer le ciel dans ces cas-là.

    Répondre
    • 02/08/2013 à 8 h 19 min
      Permalink

      C’est quelques chose d’assez récurrent, je fais également la même chose en photos extérieures

      Répondre
  • 02/08/2013 à 11 h 23 min
    Permalink

    Bonjour, un truc que je croyais avoir compris me chiffonne dans ce post :

    Je n’avais pas du tout compris ça d’après moultes lectures et (un peu) d’expérience perso.
    S’il est plus facile de récupérer des infos dans les basses lumières (ce que j’avais bien cru comprendre), alors autant se concentrer sur la correcte exposition des hautes lumières, plus difficilement récupérables en post traitement, non ?
    En sous exposant, ne risque-t-on pas de voir apparaître du bruit en cherchant à éclaircir la photo finale pour avoir de beaux blancs et des détails dans les zones sombres ?

    Merci d’éclairer ma lanterne 😀

    Répondre
    • 02/08/2013 à 11 h 38 min
      Permalink

      En effet, c’est un des compromis de la photo, avoir des blancs cramés ou avoir un peu de bruit dans les parties sombres, tout cela dépend aussi de la dynamique du capteur …

      Répondre
  • 11/08/2013 à 14 h 46 min
    Permalink

    Effectivement, je me sers souvent de la correction d’expo : je shoote principalement en mode priorité ouverture, et je compense avec la correction d’exposition.
    Quelques pièges à éviter : en plein soleil, l’écran est souvent sombre et peu visible, du coup parfois on corrige trop sans s’en rendre compte, donc c’est bien de se fier à l’histogramme comme tu le conseilles! Et toujours vérifier en début de séance ou quand on change de situation (en passant de l’extérieur à l’intérieur par exemple) qu’on n’a pas gardé le réglage précédent, au risque de complètement sous exposer ou sur exposer la série suivante. 😉

    Répondre
  • 11/09/2013 à 18 h 06 min
    Permalink

    Neige, glace, écume de mer etc = +2/3 +1 IL

    Car la cellule est calibrée sur un gris 18% du coup pour rétablir l’erreur il convient de surexposé.

    Faite le teste avec une feuille blanche

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.