Interview de Zoé Hibert

Aujourd’hui, nous allons recevoir pour cette interview une jeune étudiante en photographie de 21 ans en la personne de Zoé Hibert . Je la remercie évidement d’avoir accepter de répondre à mes questions et de nous faire partager sa passion.

Avant cela, si vous voulez suivre le travail de Zoé, vous pouvez la retrouver:[checklist]

Interview de Zoé Hibert

Bonjour Zoé,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie? 

Mon nom est Zoé Hibert, je suis une jeune étudiante en photographie de 21 ans et suis installée à Paris depuis peu. J’aime beaucoup voyager, découvrir différents pays et leurs habitants. Et quand j’en ai le temps, j’adore aller au cinéma. C’est un univers qui m’inspire et me fait rêver.

Je suis assez timide mais je vais faire un effort pour me dévoiler un peu…

Autoportrait Zoe Hibert
Autoportrait – Tous droits réservés à Zoé Hibert

Peux-tu nous raconter un peu ton «histoire» photographique?

J’ai commencé à prendre goût à la photo lorsqu’à 16 ans je suis allée pour la première fois à New York et que j’ai découvert la diversité des sujets qui s’offrait à moi. J’y ai rencontré des personnages haut en couleur et avec mon petit appareil compact de l’époque, j’ai réalisé tout ce que la photographie permettait de capter comme jolis moments de vie.

J’ai décidé de faire de la photo mon métier il y a quelques mois, lorsque faire des photos m’était devenu indispensable. Depuis l’acquisition de mon premier appareil photo reflex en décembre 2013, je ne peux pas passer plus de quelques jours sans faire de nouvelles photos. Ce qui était au début une passion est devenu vocation.

Peux-tu nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

La photographie que j’affectionne le plus est la photo de rue, plus précisément les portraits en noir et blanc. Le noir et blanc est pour moi comme une sorte d’évidence photographique. Je n’arrive pas à imaginer mes futurs prises autrement qu’en noir et blanc.

Distress-2
Distress – Tous droits réservés à Zoé Hibert

La photographie est un moyen d’expression, que cherches-tu à faire comprendre à travers tes photos ?

Pour moi, la photographie est un moyen de partage extraordinaire. D’où que l’on vienne dans le monde, et avec n’importe quel type d’appareil que l’on possède, nous pouvons aujourd’hui transmettre notre vision de ce qui nous entoure, et à travers cela transmettre des émotions à autant de personnes pouvant être touchées. La photo est donc pour moi, simplement un moyen de montrer aux gens la façon dont je vois ce qui m’entoure.

Comment se compose ton sac photo ?

Dans mon sac photo tout est toujours à sa place. Oui je suis un peu maniaque… Il y a mon boitier Canon EOS 100D (le plus petit reflex du marché) bien pratique lorsqu’on a peu de place et des petites mains. J’ai pour l’instant seulement 2 objectifs, un 18-55mm et un 55-250mm. Et je n’oublie jamais pare-soleil et brossette pour la poussière sur l’objectif.

Man behind the scene-2
Man behind the scene – Tous droits réservés à Zoé Hibert

Qu’est ce qui est, selon toi, le plus compliqué dans la photographie ….? Et le plus gratifiant?

Ce qui est le plus compliqué c’est la frustration que je ressens lorsque je rate une photo où pour moi toutes les conditions étaient réunies pour qu’elle soit réussie.

Ce qui est gratifiant c’est de savoir que mon travail est apprécié et que l’on m’encourage à poursuivre mon rêve. Mais je dirais que le summum, c’est lorsque l’on vient à moi et que l’on cherche à savoir ce qui fait de moi la photographe et la passionnée de photo que je suis… J’en profite donc pour vous remercier d’être venu me trouver.

Est-ce que ton travail est influencé par certains photographes?

J’aime beaucoup me plonger de les oeuvres de Cartier-Bresson et de Doisneau. Leurs photos m’ont toujours faites rêver et m’ont données l’envie d’en faire.  Cependant, je tiens toujours à transmettre mon propre regard à travers mes clichés.

Let the music play-2
Let the music play – Tous droits réservés à Zoé Hibert

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

La photo que je retiendrais serait Unconditional love. Elle me réconforte, lorsque je la regarde je me sens bien. C’est un peu ma photo médicament.

Je l’ai prise cet été à Bordeaux. C’était en fin de journée à une station de tramway, un petit garçon et sa maman semblaient se préparer à dire au revoir au papa. Le tramway est arrivé, j’ai tout de suite rêvé une « scène d’embrassades », j’ai visé en direction du papa et le petit garçon a sauté dans ses bras. J’avais ma scène rêvée.

Unconditional love-2
Unconditional love – Tous droits réservés à Zoé Hibert

Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

La prochaine photo que j’aimerais beaucoup faire serait une photo qui est n’est techniquement pas simple à réaliser. Une photo mêlant mouvement est immobilité, où un couple serait enlacé, statique, au milieu d’une foule dense et mobile.

Peux-tu nous parler de tes projets photographiques?

Pour le moment mon souhait est d’obtenir mon diplôme de Photographe professionnel (dans 2 ans). Mais je garde en tête un projet qui me tiendrait à cœur, et pour lequel j’ai déjà des pistes, qui serait de réaliser un livre de photos avec les portraits que j’aurais réalisés au grès de mes rencontres.

Tied to you-2
Tied to you – Tous droits réservés à Zoé Hibert

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas le pire?

Mon meilleur souvenir s’est passé il y a seulement quelques jours. J’étais à l’extérieur avec mon professeur de photojournalisme et ma classe pour faire une mise en pratique, un homme est descendu de chez lui, est venu à notre rencontre un livre à la main et un appareil photo autour du cou. Il s’est présenté à nous, c’était le grand photographe Gérald Bloncourt dont j’ai d’ailleurs immortalisé la rencontre.

Gérald Bloncourt
Gérald Bloncourt – Tous droits réservés à Zoé Hibert

Si tu devais conseiller un photographe, et un seul, à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu? 

En ce moment je suis un photographe japonais, Nao Sakaki dont les photos sont très poétiques et racontent toujours une histoire. Je vous invite donc au voyage en allant visiter sa galerie 500px qui compte déjà de nombreux followers.

 

Pour terminer, un petit J’aime / J’aime pas.

J’aime:

  • voyager
  • rire
  • photographier
  • partager
  • rêver

J’aime pas:

  • décevoir
  • être pressée
  • l’intolérance
  • le conformisme
  • l’ennui

Merci 

Encore une fois un grand merci à Zoé pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez la retrouver:[checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.