Interview de Sophie Liedot

On continue de découvrir des photographes qui méritent d’être connus et cette semaine c’est Sophie Liedot qui à répondu à mes questions et qui s’est dévoilée.

Avant cela, si vous voulez suivre le travail de Sophie, vous pouvez la retrouver:[checklist]

Interview de Sophie Liedot

Universite Ete du MEDEF Mouvement des Entreprises de France.
Sophie Liedot

Bonjour Sophie,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

J’ai 50 ans, je suis reporter photographe depuis l’âge de 20 ans. Je travaille pour un journal local et pour une agence de presse.  J’expose mes photos en France (depuis 1997) et à l’étranger (dans la galerie Soho Photo à New York depuis 2009).  Mes autres passions sont la musique (je joue du violoncelle), les voyages, la peinture et la littérature.

Peux-tu nous raconter un peu ton «histoire» photographique? Et nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

J’ai commencé à travailler en 1984 pour le journal d’Antony et ensuite pour celui de Châtillon. J’ai aussi toujours travaillé en free-lance pour la presse. Depuis 2009, je collabore à l’agence JBVNEWS. Je fais essentiellement du reportage politique et sociétal.

Laos. Luang Prabang
Laos. Luang Prabang – Tous droits réservés à Sophie Liedot

Peux-tu nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

Mon style de photos de prédilection est celui que je développe pendant mes longues marches dans les pays étrangers que je visite : portraits et paysages.

J’aime les voyages, comme je l’ai dit plus haut. Ma destination de prédilection, c’est incontestablement l’Asie que je parcours pour l’amour de ses paysages et la sagesse de ses peuples. Le bouddhisme m’inspire. Ce sont des gens honnêtes et respectueux……..C’est rare de nos jours… Et pourtant, la plupart vivent sous des dictatures.

J’aime me perdre dans les villes, dans les villages. Ce qu’il y a de plus précieux dans le voyage, c’est la rencontre. La rencontre avec l’autre, avec un paysage, avec une culture…et inconsciemment avec soi-même. Tout ce qui ne me ressemble pas m’attire… Pour comprendre. Le voyage est  une ouverture  vers autre chose. Cette « autre chose » qui n’est pas nous et qui nous dépasse.

En ce qui concerne les photos d’expositions, je me sers de mes photos de reportages, pour les «déstructurer», «allonger» les formes et les couleurs et en faire des tableaux abstraits…….comme des peintures

On dit que la photographie est un virus qui se transmet, où l’as-tu attrapé ? Tu l’as transmis ?

La photo est une passion depuis l’âge de 10 ans. Ce sont 2 de mes frères (bcp plus âgés que moi) qui m’ont transmis le virus. Ils en faisaient pour un club photo et la petite sœur que j’étais leur servait souvent de modèle. C’est le seul moyen, vu la différence d’âge qu’il y avait entre nous, que j’ai trouvé ensuite pour communiquer avec eux. J’ai vite compris, dans ma tête d’enfants, que l’image était un moyen de communication. … et de témoignage, mais ça, je l’ai compris bien plus tard, lors de mes 1ers reportages (ex : la chute du mur de Berlin). La photo et le voyage sont liés, pour moi.

Transparence 4
Transparence – Tous droits réservés à Sophie Liedot

Comment se compose ton sac photo ?

Quand je voyage, j’utilise le Sony A7 (les photos du Laos, Cambodge et Vietnam n’ont été faits qu’avec ce boitier) avec le zoom 28/70 et le 70/200 ainsi que le 35mm f : 2,8.

Quand je travaille pour l’agence ou pour le journal local, j’utilise mes 2 boitiers Sony A77 (qui ne sont malheureusement pas terrible pour la photo de news, mais que je garde pour les optiques Zeiss) et mon 24/70 Zeiss et le 70/300 Sony. Quand je fais des RDV (portraits de personnalités) je prends le 50 f :1,4 Sony et le 85 f :1,4 Zeiss. J’ai aussi un Nikon D700 et un zoom 28/300.

SONY DSC
Tripoli – Tous droits réservés à Sophie Liedot

Qu’est-ce qui est, selon toi, le plus compliqué dans la photographie ….? Et le plus gratifiant?

Il n’y a rien de compliqué à proprement parlé dans la photo, si ce n’est, au jour d’aujourd’hui, de les vendre aux journaux, qui sont en perte de vitesse ou qui ont des contrats avec les deux grosses agences qui ont négocié des contrats (en divisant le salaire de leurs photographes par 4, en 2 ans) reléguant, au rang de subalternes, les autres agences de presse qui ferment les unes après les autres. Je ne parle pas des imbéciles qui font des photos avec leurs téléphones portables, et qui les proposent gratuitement sur internet, car cela est encore un autre problème.

Ce qui est le plus gratifiant, dans ce métier, c’est la diversité des sujets traités (il n’y a pas de routine) et les rencontres.

Hubert Védrine  2002
Hubert Védrine – Tous droits réservés à Sophie Liedot

Comment trouves-tu ton inspiration?

Dans la peinture, dans les voyages, dans la musique, en observant la nature et les gens……En vivant, tout simplement. Tout est une source d’inspiration pour moi.

DSC00826
Photo originale prise dans une rue de St-Germain en laye – Tous droits réservé à Sophie Liedot
 - Tous droits réservé à Sophie Liedot
Photo après transformations (ce que je nomme « les Variations » sur mon blog). C’est ce genre de photos que j’expose depuis plusieurs années. – Tous droits réservé à Sophie Liedot

Peux-tu nous présenter ta photographie Coup de ‘cœur du moment’ et nous raconter son histoire?

J’étais en Birmanie, au mois de juillet, et je me promenais dans un Temple. J’ai vu cet enfant et tout de suite son regard et son sourire m’ont attirée. J’ai fait la photo. Ensuite le gamin est venu vers moi et voulait que je fasse d’autres photos de lui, qu’il venait voir sur l’écran de mon appareil, apparemment très satisfait du résultat. Il est resté auprès de moi 15mn, et puis je l’ai quitté. Nous n’avons échangé que regards et sourires…….Mais nous nous sommes compris et appréciés de suite. C’est cela, les rencontres et les « beaux moments » qu’offre ce métier.

Birmanie 1
Birmanie – Tous droits réservés à Sophie Liedot

Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

Je ne sais pas, je n’ai pas d’envie particulière. Tout m’intéresse.


Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenirs pendant une séance photo et pourquoi pas le pire?

Le meilleur souvenir est la rencontre avec Simone Veil et Robert Badinter, des personnes  que j’admire pour leur courage et leur parcours. Mon plus mauvais souvenir est ma rencontre avec Pierre Mauroy…..Froid et prétentieux.

8 a
Tous droits réservés à Sophie Liedot

Si tu devais conseiller un photographe, et un seul, à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu? 

De faire une photo avec son cœur, plus qu’avec sa tête. Se laisser aller et même se transcender. Oublier les règles et faire la photo à « l’intuition ».


Pour terminer, un petit J’aime / Je n’aime pas. (L’idéal est dans mettre 5 pour chaque)

J’aime les derniers verres entre amis, la pluie, les chats, les nouvelles rencontres, les gens qui ne se prennent pas au sérieux.

J’n’aime pas, les prétentieux, les vaniteux, les quais de gares et les halls d’aéroports, les au revoir…… Les connards en tous genres !

Vietnam.Chau Doc.
Vietnam.Chau Doc. – Tous droits réservés à Sophie Liedot

Merci 

Encore une fois un grand merci à Sophie pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez la retrouver:[checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.