Interview de Gaël Boulay

On continue à découvrir des photographes, et aujourd’hui je vous propose de faire un petit tour sur « le cailloux » comme on dit en Vendée, puisque c’est Gaël Boulay, photographe passionné par Son ile, que je reçois et qui a accepté de  se dévoiler un petit peu.

Avant cela, si vous voulez suivre le travail de Gaël, vous pouvez le retrouver:

[checklist]

[/checklist]

Interview de Gaël Boulay

278471_437691949602718_1003500868_o
Tous droits réservés à Gaël Boulay

Bonjour Gaël,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?  

Alors bonjour, moi c’est Gaël; j’ai 30 ans et je vis à l’Ile d’Yeu, petite île de 23km² au large de la  Vendée. J’y est tout le temps vécus. J’ai commencé à travailler à l’âge de 15 ans pour devenir paysagiste; j’ai suivis le cursus de l’apprentissage et est passé un BEPA ainsi qu’un BAC Pro paysager (que j’ai eu) pour le devenir…..mais je suis actuellement au chômage après 15 ans de “bons et loyaux services”  à cause d’un gros problème de dos ( la médecine du travail ayant décidé qu’il fallait arrêter les frais (si je puis dire). Je suis donc actuellement en plein choix cornélien concernant mon avenir…n’ayant rien fait d’autres de toute ma vie.

Tous droits réservés à Gaël Boulay

Peux-tu nous raconter un peu ton «histoire» photographique? et nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

Je suis “tout jeune” en photographie, j’ai débuté en Janvier 2012 car pour être franc, j’étais dans une période où je ne savais pas trop quoi faire de mes dix doigts une fois rentré du boulot  et pendant mes week-end…..mon père est bricoleur, ma mère est à fond dans le “loisir créatif”, ma sœur est passionnée par les chevaux et mon frère se débrouille pas mal en dessin….

Une chose est sûr, j’aime la Nature et l’île où je vis offre des paysages somptueux; ces paysages, je les voyait tout les jours lors de mes balades. Une chose aussi à prendre en compte, c’est qu’à l’Ile d’Yeu, nous sommes environ 5000 habitants à l’année et lors des vacances estivales, cette population grimpe facilement à 30 / 35 000 !!! Et je vous le donne en mille, lorsque tout ces gens sont sur l’île, il y a forcément un impact environnemental , et cet impact, me choque quelque fois à cause du grand incivisme dont certains peuvent faire preuve….

C’est pourquoi, l’idée de trouver une façon de montrer aux gens que l’île est encore sauvage et fragile c’est imposée à moi; j’ai voulu montrer à ces personnes que la faune et la flore de l’île est riche et que ces paysages qu’ils aiment tant parcourir à pied ou à vélo doivent être sauvegardés.

J’ai donc décidé de montrer tout cela en photo…. malheureusement, je n’avais pas d’appareil photo “potable”, n’y les compétences pour  retranscrire ce que je voulais!!!

Je me suis donc acheté, pour débuté, un bridge Fujifilm; j’ai commencé à me documenter et m’inscrire (une première) sur Facebook pour voir si je pouvais découvrir le travail des autres, et m’en inspirer.

Là, ce fût la révélation, je suis “tombé” sur la page d’Alexandre Deschaumes avec en première actualité, le trailer pour son film: “La quête d’inspiration”….ça a été la première fois de ma vie que je tombais en “admiration” pour quelque chose ( vraiment aussi puissamment)….c’était décidé, je voulais faire (du moins essayer, et j’essaie toujours) ,comme lui.

Depuis mes début, je me concentre donc essentiellement sur la photographie de paysage ( simple paysage, coucher de soleil) et surtout la pose longue qui me permet de retranscrire ma “vision”, mon “univers personnel”; mais j’aime également faire de l’animalier (quand c’est possible) et de la  macro/ proxi photographie de la faune et flore local.

Tous droits réservés à Gaël Boulay
Tous droits réservés à Gaël Boulay

On dit que la photographie est un virus qui se transmets, où l’as tu attrapé ? tu l’as transmis ?

Comme je l’est dit précédemment, c’est en me rendant sur Facebook. J’y est donc découvert le travail d’Alexandre Deschaumes, celui des membres du collectif Horizons Naturelles et de Patrice Mestari….les plus “grosses pointure” en France ( et j’en oublis, c’est sûr).

Dans tout ton matériel photo, as tu un objet porte bonheur, ou un objet qui t’est précieux?

Et bien….mon reflex? Le Canon 6D; c’est lui qui me permet de réaliser ce que j’aime faire depuis maintenant 3 ans….mais j’ajouterais aussi, mon chiffon micro fibre…. et oui, j’habite en bord de mer, alors les embruns sur les filtres, c’est assuré quasiment à chaque séances, alors sans lui 😉

The-path
Tous droits réservés à Gaël Boulay

Qu’est ce qui est, selon toi, le plus compliqué dans la photographie ….? Et le plus gratifiant?

Houlà, question piège …. Ce qui est sûr, ce n’est pas de montrer le paysage tel qu’il se présente devant nous! Pour ça, il suffit de composer son image et de déclencher. Non, le plus compliqué, restera de retranscrire sa propre vision du moment; chacun à sa façon de voir les choses selon son humeur du moment, sa culture ainsi que son univers qu’il se sera forgé aux gré de ses lectures, écoutes musicales ou séances ciné.

Le plus gratifiant restera toujours selon moi, les commentaires et tout les petits messages reçus par mail par les personnes ayant pris le temps de visiter mon site internet et/ou ma page Facebook; j’ai un regard assez critiques sur mes photos et le fait d’avoir les encouragements de certains, me fait chaud au cœur et me motive à continuer.

Où trouves-tu ton inspiration?

Beaucoup sur Facebook et également sur 500Px, ce site reste actuellement une référence en photographie; le niveau y est très élevé!!!! Mais mon inspiration viens surtout de mes lectures : Anne Rice ( Entretien avec un Vampire), Bram Stocker (Dracula), H.P Lovecraft ( Les Montagnes Hallucinés), Lewis Carroll ( Alice aux pays des merveilles), Mathias Malzieu ( La mécanique du Coeur et chanteur de Dyonisos) etc, et des films du genre Le Labyrinthe de Pan et les films de Tim Burton ; il y a également les musiques « d’ambiance » comme Sigur Ros, The Best Pessimist etc et pour finir, les jeux vidéos qui pour certains ont une histoire, une saga ( Zelda, Tomb Raider, Assassin’s Creed, Devil May Cry).

The-wild-coast
Tous droits réservés à Gaël Boulay

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

La encore, question difficile! Bizarrement, je répondrais ma photo “Autumn is coming”. Celle ci est récente (toute récente), mais elle représente parfaitement l’idée que je veux encrer dans la tête des gens: En dehors de l’été, sa chaleur et les plages de sable chaud où ils ont coutumes de s’y rendent, l’Ile d’Yeu, est et restera, sauvage sur une grande partie de sa côte Ouest; les falaises et sa lande la fait ressembler aux côtes Bretonnes; ici la Nature est sans cesse en pleine démonstration de sa toute puissance et nous fait nous  ressentir un peu plus humble.

Lors de cette prise de vue, l’Automne est arrivée plus vite que l’on s’y attendait! Un ciel très sombre comme je les aime et une mer déchaînée annonçant le début la future saison des tempêtes. Un cocktail que j’apprécie et qui est à mille lieu des photos type “carte postal”; c’est à ça que ma vision des paysages de l’île ressemble.

Autumn-is-coming
Tous droits réservés à Gaël Boulay

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Et bien c’est simple, voyager! Les seuls voyages à l’étranger que j’ai fait, se résument aux voyages scolaires ( Londres, Salobreña au Sud de l’Espagne et la Belgique)… depuis, je ne suis jamais sortie plus loin que les frontières de mon département! Encore plus vrai aujourd’hui, je n’est pas les moyens de me payer un voyage en avion vers une destination rêvée!!! Et franchement, cette destination de rêve, serait: L’Ecosse 😉

Tous droits réservés à Gaël Boulay
Tous droits réservés à Gaël Boulay

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Et bien, cela va être simple, ça sera un “combo” ;-): une séance faite la même journée. Cette journée, c’est celle où  j’ai réalisé avec mon collègue Pascal Evain, une séance photo sur la côte sauvage en Février 2014 lors de la tempête Petra; ça été la première fois que je photographiais une tempête depuis que j’avais commencé la photographie! Cette journée a été mémorable, la mer était déchaînée, les vagues se fracassait de partout et le vent nous obligeait à nous asseoir entre des roches pour pouvoir shooter!! Je ne savais pas où donner de la tête.

Le revers de la médaille, c’est que les conditions étaient très dure….le vent à 116km/h, le froid, la pluie par intermittence et les embruns sur les lentilles d’objectifs à nettoyer entre chaque prises de vues…éreintant!

Tempete-Petra
Tous droits réservés à Gaël Boulay

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Peu être ne suis je pas objectif,mais je dirais Pascal Evain. C’est un peu mon “professeur”, à mes débuts, je lui est beaucoup demandé conseils et présenté mes photos pour critiques; il m’a également montré quelques astuces pour la retouches photos. Aujourd’hui, c’est un ami et un collègue, nous allons souvent en séance photos quand nous le pouvons.

Pour terminer, un petit J’aime / J’aime pas. (l’idéal est dans mettre 5 pour chaque)

J’aime

  • Partager mes photos.
  • Suivre le travail des autres.
  • Découvrir des photographes que je connaissais pas.
  • Le fait de pouvoir sensibiliser les gens.
  • Être seul avec moi même et la Nature lorsque je photographie.

 

J’aime pas

  • Les critiques non constructives.
  • La situation dans laquelle se trouve aujourd’hui le métier de photographe
  • La trop grande quantité de photos postées aujourd’hui sans “recherche artistique”.
  • La difficulté de se faire connaître (mais c’est le jeu).
  • Le manque de confiance en mon travail.

 

Merci 

Encore une fois un grand merci à Gaël pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:

[checklist]

[/checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Une pensée sur “Interview de Gaël Boulay

  • 28/11/2014 à 13 h 52 min
    Permalink

    Bonjour,

    Merci pour cette interview très intéressante !
    Bravo à Gaël pour ses chouettes photos.

    Stéphane

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.