Home » A la une » Interview de Virginie Fouquet alias ChefNini

Interview de Virginie Fouquet alias ChefNini

Aujourd’hui, nous allons recevoir pour cette interview une passionnée de photo culinaire, en la personne de Virginie Fouquet alias ChefNini qui s’est pris au jeu et a accepté de répondre à mes questions.

Si vous voulez suivre le travail de Virginie Fouquet, vous pouvez la retrouver:

Interview de Virginie Fouquet alias ChefNini

Tous droits réservés à Virginie Fouquet
Tous droits réservés à Virginie Fouquet

 Bonjour Virginie,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Je m’appelle Virginie, j’ai 29 ans et je vis en concubinage en région Parisienne. Je suis blogueuse culinaire depuis bientôt 6 ans. Il y a 2 ans, je me suis lancée dans l’aventure auto-entrepreneuriale en tant que créatrice, rédactrice et photographe culinaire. J’étais loin de me destiner à cette vie professionnelle puisque j’ai fait mes premiers pas dans le monde du travail en tant que développeur web.

D’où vient ton nom d’artiste, « ChefNini » ?

C’est un pseudo qui m’est venu très simplement. Depuis toute petite, mon entourage m’appelle Nini. J’ai combiné le mot “chef” en référence à ma passion. Ce pseudo date bien avant l’ouverture de mon blog et j’ai décidé de le garder.

Tous droits réservés à Virginie Fouquet
Tous droits réservés à Virginie Fouquet

Tu es avant tout photographe ou rédactrice culinaire, peux-tu nous raconter ton parcours et nous dire comment tu en es arrivée là ?

J’ai ouvert mon blog en février 2008 sans prendre cela très au sérieux. J’étais passionnée de cuisine mais aucunement de photographie. Par un concours de circonstance, je me suis retrouvée sans emploi en 2009 et c’est à ce moment-là que j’ai décidé de m’occuper plus sérieusement de mon blog. L’envie de faire de jolies photos commençait à me titiller mais je ne savais pas comment faire et je me sentais frustrée avec l’appareil photo que je possédais.

Le déclic s’est fait lorsque mon conjoint m’a offert un reflex. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à travailler sur la photographie, le gros point faible de mon blog.

Parallèlement à cela, j’ai commencé à travailler sur un projet de livre de recettes pour le publier en autoédition. Coïncidence, à la même période, j’ai reçu une première proposition de création de recettes pour une boutique en ligne. Sans trop savoir où je mettais les pieds, je suis finalement devenue auto-entrepreneur en septembre 2011.

Dans tout ton matériel photo, as-tu un objet porte bonheur, ou un objet qui t’est précieux?

Un porte-bonheur, non, ce n’est pas quelque chose auquel je crois. Un objet précieux ? Oui. On peut dire ça, j’en ai même plusieurs. Ce sont mes différents objectifs auxquels je tiens beaucoup, bien plus qu’à mon boîtier.

Tous droits réservés à Virginie Fouquet
Tous droits réservés à Virginie Fouquet

La photographie est un moyen d’expression, que cherches-tu à faire comprendre à travers tes photos ?

Ce qui est important en photographie culinaire, c’est de pouvoir transmettre la gourmandise. Lorsque vous feuilletez un magazine ou un livre de cuisine, ce qui va attirer votre regard et vous donner envie de passer en cuisine, c’est la photo qui accompagne la recette. C’est exactement ce que je veux susciter à mes lecteurs qui viennent sur le blog. Je veux tout simplement qu’en regardant mes photos, sans même avoir lu la recette, sans même avoir vu les ingrédients, qu’ils aient envie de manger l’écran.

Où trouves-tu ton inspiration?

Je fais beaucoup les magasins et les brocantes pour trouver des idées de décoration et trouver de nouvelles inspirations pour mes mises en scène. Cela me permet de faire appel à ma créativité et de faire abstraction de ce qui est proposé ailleurs. Il m’arrive aussi de temps en temps de venir sur Internet pour noter d’éventuelles idées et y puiser de nouvelles inspirations lorsque je sens que je tourne en rond.

Tous droits réservés à Virginie Fouquet
Tous droits réservés à Virginie Fouquet

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Lorsque je revois mes images, je remarque toujours des petits défauts à corriger, je suis difficilement satisfaite de mon travail. Mais il y a bien une séance photo que je suis très contente d’avoir pu réaliser. Il s’agit de pommes au four photographiées dans la neige dans un parc près de chez moi. Je ne regrette pas avoir bravé le froid et l’humidité. Le jour où la neige est tombée en abondance, je n’ai pas hésité, cette idée me trottait dans la tête depuis un moment. Mes préparatifs et mes photographies ont intrigué plus d’un promeneur passant par-là.

Il y eut beaucoup de difficultés, pas seulement météorologiques, techniques aussi. Le neige éblouit facilement les photos, l’étape du post-traitement était très importante pour rééquilibrer l’image. Au final, j’aime cette photo pour l’originalité du cadre.

Tous droits réservés à Virginie Fouquet
Tous droits réservés à Virginie Fouquet

Quelle serait la photo que tu aimerais faire ?

Je ne le fais pas encore assez souvent mais j’aime beaucoup sortir de chez moi photographier mes plats dans des décors un peu plus hors du commun, comme la forêt, un escalier en béton, un parc… Ce que j’aimerais réaliser : des photos sur une dune. Mais n’habitant pas en bord de mer, cela me sera bien difficile de concrétiser cette idée.

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Je n’ai pas de projets ni de rêves qui me viennent à l’esprit. Par contre, avec un budget illimité, je me ferais plaisir en acquérant d’autres objectifs, et en changeant mon boîtier pour un plus haut de gamme.

Tous droits réservés à Virginie Fouquet
Tous droits réservés à Virginie Fouquet

Selon toi quelles sont les qualités principales que doit avoir un photographe culinaire?

Il doit avoir une qualité principale à mon sens : l’organisation. La nourriture est périssable et certaines recettes ne peuvent attendre. Une glace se liquéfie, des herbes fraîches se fanent, un glaçage ternit… Il faut prendre en compte l’effet du temps sur votre recette pour photographier au bon moment. Même en photographie culinaire, on retrouve le concept du moment décisif d’Henri Cartier-Bresson.

On dit que la photographie est un virus qui se transmets, tu l’as attrapé ou ? Tu l’as transmis ?

Le virus de la photographie m’a été transmis effectivement mais plutôt indirectement, à force de voir les jolies photos dans les magazines, et sur certains blogs. Il y a aussi mon frère qui fait de la photo et quand je voyais ses photographies, cela me faisait envie. En me mettant à la photographie pour mon blog, je me suis finalement trouvée une passion plus générale. Photo d’enfants, de paysage, d’animaux, d’événements familiaux… La photographie permet de voir et de montrer le monde différemment.

Quant à savoir si j’ai réussi à le transmettre. Je l’espère ! Mon livre qui est sortie en mars a été écrit dans ce but. La photographie culinaire est trop souvent négligée et c’est bien dommage. Il ne faut pas oublier que la gourmandise passe en premier par le plaisir des yeux !

Tous droits réservés à Virginie Fouquet
Tous droits réservés à Virginie Fouquet

Si tu devais conseiller un photographe, et un seul, à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Dans un domaine bien différent du mien, j’aime beaucoup les photographies de paysage de Michel Delli. C’est une photographe qui partage ses photos sur sa page Facebook et ses comptes 500px et flickr.

Un dernier mot?

Tout simplement un grand merci à Grégory de BonPlanPhoto pour m’avoir proposé de répondre à ces quelques questions.

Merci Virginie.

Encore une fois un grand merci à Virginie pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez la retrouver:

 

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

a propose Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire