Interview de Pierre-Bernard Cognein

Aujourd’hui, nous allons recevoir pour cette interview encore un passionné de photo animalière, en la personne de Pierre-Bernard Cognein qui s’est pris au jeu et a accepté de répondre à mes questions.

Si vous voulez suivre le travail de Pierre-Bernard Cognein, vous pouvez le retrouver:[checklist]

Interview de Pierre-Bernard Cognein

Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein
Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein

Bonjour Pierre-Bernard ,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie ?

Bonjour Grégory,
J’ai 42 ans, et je suis artisan indépendant dans la prothèse dentaire. Marié et père de deux enfants, j’habite en pleine campagne normande, à 20 Km de Rouen, mais je suis originaire de la région lyonnaise.  Je suis passionné de photographie depuis une bonne trentaine d’années. Je ne suis donc pas issus de la photo numérique, mais bien de la photo argentique. Ce qui me caractérise le plus que ce soit dans ma vie personnelle ou dans la photographie, c’est l’échange. J’aime échanger sur ma passion, transmettre ce que je sais, apprendre des autres.

Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein
Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein

Racontes nous quand et comment tu as commencé la photo.

Mes premiers souvenirs liés à la photographie remontent loin. Mon père était un passionné d’images, mais plus animées. Il avait aussi des appareils photos dont une Rétinette Kodak que j’utilisais régulièrement quand lui était derrière sa caméra ! Dans son travail, mon père développait des radios argentique à l’époque, et ce fût mes première fascination à regarder se former une image chimiquement. C’est vraiment là que tout à commencé. Je me suis mis à faire mes tirages et développement noir et blanc. Je pense que c’est une vraie change de connaître ses bases de la photographie. Je ne traiterai pas mes images aujourd’hui de la même façon si je n’avais pas développer des vrais noir et blanc, dans un labo tout sombre .

Quels est ton ou tes styles de photos favoris?   

J’ai été attiré pendant de nombreuses années par la photographie de rue, à la manière de Cartier-Bresson naturellement mais aussi dans une démarche moins réfléchie que j’appelais la balade photographique. Puis je me suis passionné par la photo panoramique par assemblage. Bien qu’ayant toujours eu une passion pour la photo animalière, c’est qu’il y a 3 ans que j’ai décider de m’y consacrer pleinement. Aujourd’hui je ne fais plus que de la photo animalière, et principalement en noir et blanc, qui est ma culture de la photographie.

Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein
Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein

Dans tout ton matériel photo, as tu un objet porte bonheur, ou un objet qui t’est précieux?  

Oui, bien sûr, sans hésiter je te réponds mon zoom sigma 120/300 F2,8. J’ai un modèle parfaitement réglé qui pique à outrance. Lorsque j’ai pu investir dans cette optique, j’ai vraiment senti que je franchissais un cap. Autant je porte une énorme attention à mes optiques, autant les boîtiers me semblent moins importants.

Qu’est ce qui est, selon toi, le plus compliqué dans la photographie? Et le plus gratifiant?
Le plus compliqué pour moi en photo, c’est d’être capable de se remettre en question, et de conserver une pleine motivation. Le plus gratifiant est de voir que parfois vos photos arrivent à créer une émotion chez quelqu’un.

Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein
Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein

Où trouves-tu ton inspiration?

Chez les photographes. C’est en regardant les grands noms de la photographie que j’ai puisé et fabriqué mon regard. Je pense que c’est
important de comprendre les images et je passe beaucoup de temps à étudier les compositions des photographes que j’admire.

Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein
Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein

Lorsque l’on regarde tes photos animalières en noir et blanc, on a l’impression que tu accordes aussi une place importante au post traitement. Peux-tu nous en dire un peu plus?

Je vais sûrement te décevoir, mais je passe très peu de temps à traiter mes images. 15 minutes environ par image. Tout est pensé en amont pour arriver à ce résultat. Je ne détoure jamais (ce serait impossible entre les poils ou les plumes …). J’ai mis en place une technique de prise de vue afin de pouvoir traiter mes images avec ces fonds noirs profonds.

Peux tu nous présenter ta photographie Coup de ‘cœur du moment’ et  nous raconter son histoire

« L’unijambiste », c’est vraiment sur cette image que j’ai compris que j’avais enfin trouvé ma façon de traduire la nature. C’est aussi la
première image à avoir été sélectionnée en concours, et je pense qu’elle traduit bien mon travail photographique.

Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein
Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser? 

Crédit illimité … arrêter de travailler pour passer ma vie dans les champs et les forêts de France, pour faire des photos d’animaux. Après oui, il y a quelques espèces que j’aimerai photographier, et la première qui me vient en tête est l’ harfang des neiges (chouette visible au nord de l’Amérique).

Selon toi quelles sont les qualités principales que doit avoir un photographe?

Pour un photographe animalier, pas de mystère, il faut aimer revenir bredouille (rires). Etre patient c’est certain, mais avant tout il faut savoir être à l’écoute, à l’écoute des critiques pour avancer, à l’écoute des personnes que l’on photographie (pour les photographes de personnes), à l’écoute de la nature, pour le photographe de nature…

Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein
Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein

Si tu devais conseiller un photographe, et un seul, à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Là encore aucune hésitation, Vincent Munier, le plus grand des grands de la photographie animalière. C’est une personne que j’ai déjà eu en contact par mail, mais je rêve d’échanger avec lui lors d’un festival de photo animalière.

Un dernier mot?

Je tiens tout d’abord à te remercier pour cet échange. Je suis ton site depuis quelques temps, et je tiens à te remercier du travail accomplit. Je sais que ça demande de l’investissement.

A très bientôt.

Merci Pierre-Bernard.

Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein
Tous droits réservés à Pierre Bernard Cognein

Encore une fois un grand merci à Pierre-Bernard pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:[checklist]

 

 

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.