Home » A la une » Interview de Joel Kuby

Interview de Joel Kuby

Cette semaine, je vous propose de découvrir Joel Kuby, photographe de concert et mariage qui a accepté de répondre à mes questions. Comme d’habitude, avant cela, si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver:

Interview de Joel Kuby

2016-07-04-autoportrait-jazz-a-vienne-joel-kuby-bz1a4470
Autoportrait-Jazz à Vienne

Bonjour Joel,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Je suis photographe de concert et mariage basé entre Lyon et St-Etienne, je fais également quelques packshots qui m’offrent une approche complètement différente de la lumière. J’aime varier les exercices qui me sortent de ma zone de confort et me permettent d’évoluer. J’essaye d’ailleurs de faire de plus en plus de travail studio ou plutôt autre chose que de l’évènement/reportage. Je travaille pour le magazine Francofans qui traite de la chanson francophone et est distribué en France, Belgique, Suisse et Canada. Je suis également fidèle à quelques groupes tels que Tram des Balkans, Scampi ou encore Billie, fidèle aussi à quelques structures comme la très belle salle de concert l’Epicerie Moderne à Feyzin ou encore le festival Paroles et Musiques à St-Etienne que j’ai la chance de couvrir en tant qu’officiel. De temps en temps je collabore avec Gaëlle, bloggeuse de www.pinkblizzard.com sur les concerts. Pour les mariages je suis en duo avec une amie Cathi Manin, nous sommes très complémentaires dans ce domaine et avons monté notre collectif Happy Days. www.happydays.fr

En parallèle de ce monde artistique je suis ingénieur en informatique dans une grosse boîte lyonnaise, mais dès que je sors du bureau je ne veux plus entendre parler d’ordinateur, sauf quand il s’agit de retoucher des photos bien sûr ! Je fais vraiment la distinction des 2 métiers à tel point que beaucoup pensent que je ne suis QUE photographe.

2015-06-11-asaf-avidan-paroles-et-musiques-joel-kuby-bz1a9387
Asaf Avidan – Joel Kuby

Peux-tu nous raconter comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Comme beaucoup j’ai fait quelques photos tout petit, à l’époque bien sûr en argentique avec un petit Kodak Instamatic 100 mais c’est en 99 que j’ai vraiment commencé à avoir une démarche photographique et une envie de rapporter des images d’un évènement pour les montrer aux autres. J’ai commencé par le sport automobile, rallyes et courses de côtes où j’allais en moyenne un week-end sur deux, j’avais mon petit site web (qui n’existe plus aujourd’hui). J’allais sur les courses avec 2 appareils, un reflex argentique Pentax MZ50 et un numérique Epson 750Z. J’ai ensuite fait évoluer mon matériel en fonction de mes envies mais surtout des contraintes de publication, il faut toujours que ce soit plus rapide, le passage au reflex numérique s’est donc imposé en 2005 chez Canon. Je suis autodidacte mais je me suis malgré tout inscrit une année à la MJC de Bron pour découvrir quelques techniques studio et surtout le développement et tirage argentique. J’ai ensuite continué seul en labo pendant un an. Manipuler la chimie, les papiers, l’agrandisseur c’est magique, ça devrait être un passage obligatoire quand on fait de la photo. Ça donne une autre vision, une vraie vision de comment capturer l’image et pas seulement déclencher puis vérifier à l’écran de l’appareil si c’est correct.

En parallèle du sport auto, je faisais des photos de course de chien de traineau. J’ai arrêté tout ça en 2007 car ce n’était plus compatible avec ma vie de famille. Le concert est venu en 2008 et je prends toujours autant de plaisir !

2015-10-10-tram-des-balkans-joel-kuby-bz1a6916-modifier
Tram des Balkans – Joel Kuby

Quels sont tes spécialités photographiques ?

La photo de concert est ma spécialité, elle allie mes deux passions que sont la photo et la musique. Je me perfectionne en mariage qui est assez proche du concert finalement, il faut être à l’affût, savoir anticiper les déplacements des personnes et le positionnement des lumières, on subit tous les éléments contrairement à la photo studio par exemple où on a plus le temps de préparer sa prise de vue. Le concert est très formateur et jamais pareil d’une fois à l’autre, j’adore.

2016-03-05-louise-attaque-le-fil-joel-kuby-bz1a9817
Louise Attaque -Joel Kuby

La photographie est un moyen d’expression, que cherches-tu à faire comprendre à travers tes photos ?

Je suis fan de musique et j’ai envie de partager aux autres toutes les belles découvertes que je peux faire. J’essaye donc de retranscrire toute l’intensité de ces moments sur scène pour déclencher des émotions à celui qui regardera mes images. On m’a dit quelques fois qu’à travers mes photos on peut entendre la musique, c’est un très beau compliment qui me fait dire j’ai réussi tel ou tel concert. Je voudrais aussi inciter les gens à aller voir des artistes en live, si c’est grâce à mes photos alors c’est gagné ! Les textes que j’écris modestement sur mon site renforcent mon intention, chacun y trouve son compte, de l’image ou du texte.

2016-03-17-jeanne-added-epicerie-moderne-joel-kuby-bz1a1354
Jeanne Added – Joel Kuby

Comment se compose ton sac photo pour photographier un concert?

Depuis presque 2 ans je suis avec un Canon 5D Mark III et le combo classique 24-70 f2.8L + 70-200 f2.8L que je viens de renforcer avec un 17-40 F4L. En mariage je prends en plus un 100 macro et un 7D en boitier de secours. J’ai aussi des tonnes de batteries et cartes mémoires en fonction de la durée de la prestation, un pinceau pour nettoyer les objectifs, du gaffer et un grand sac poubelle pour protéger le matos lors des concerts en extérieur sous la pluie. Pas de flash, en concert c’est interdit.

2016-05-23-nord-paroles-et-musiques-joel-kuby-bz1a5869
Nord Paroles et Musiques – Joel Kuby

Qu’est ce qui est, selon toi, le plus compliqué dans la photographie de concert ….? Et le plus gratifiant?

Tu risques d’être surpris mais je dirais que le plus compliqué est d’obtenir la fameuse accréditation et ensuite de faire valider les photos. C’est souvent le parcours du combattant entre les productions, les tourneurs, les régisseurs, les manageurs et j’en passe…. rarement l’artiste lui-même. Au fil du temps on se crée son réseau et on gagne la confiance des décideurs, ça devient plus facile. Pendant le concert lui-même la gestion des lumières est compliquée bien sûr car ça change tout le temps et rapidement. Il faut savoir anticiper et accepter que parfois la photo soit cramée ou bouchée. Le pire du pire est le stroboscope, ma technique est à ce moment-là d’utiliser une pose lente pour avoir plusieurs flashs imprimés sur le capteur, c’est assez difficile pour un résultat assez aléatoire.

Pour le plus gratifiant, …. Peut-être le fait que l’artiste te sollicite pour autre chose que du live, un portrait par exemple, un accès aux loges pour des photos off, le contact avec lui est plus exclusif que dans une salle de quelques milliers de personnes.

Ah si, le fait qu’un festival te demande de devenir l’officiel, ça c’est gratifiant et jouissif !

2016-05-27-schlaasss-paroles-et-musiques-joel-kuby-bz1a0151
Schlaasss – Paroles et Musiques – Joel Kuby

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Dure comme question ! Je fais environ 80-100 concerts par an depuis 2008, en sélectionner une seule est impossible !

Je vous invite du coup à aller sur ma page facebook où je raconte justement une photo par mois. Ce n’est pas forcément la meilleure photo du moment mais plutôt une photo qui a une histoire particulière pour moi, un petit truc en plus que je veux partager avec chacun.

Malgré tout je pense à ce check de fin de concert avec le trompettiste du JB’s Original James Brown Band faite au festival Jazz à Vienne 2016. J’avais cette photo en tête depuis des mois et j’avais demandé à mon amie Virginie du site www.cloporte.net de me prêter son UGA pour la réaliser. J’ai provoqué la chance ce soir-là et j’avoue en avoir eu beaucoup de pouvoir faire cette photo. J’avais préparé mes réglages et monté l’objectif à la fin du concert, j’ai patienté le moment où un des membres du groupe allait passer devant moi pour sortir de scène. Au moment où l’un s’est approché de moi j’ai tendu la main et il en fait de même. J’ai alors porté l’appareil à l’œil et déclenché, c’est un très bon souvenir.

2016-07-13-the-jbs-original-james-brown-band-jazz-a-vienne-joel-kub
The jobs Original James Brown Band -Joel Kuby

Peux-tu nous parler de tes projets photographiques?

J’adore la photo de scène mais plus je traine dans les salles et plus je me dis que ce serait bien de mettre en lumière tout le staff technique qui participe grandement à chaque concert. Sans eux pas de son, pas de lumière, pas de billetterie ni même de bar ! J’aimerais donc les photographier pour leur rendre hommage et pourquoi ne pas en faire une expo.

J’ai aussi dans l’idée de sortir un livre et je planche sur comment le réaliser, ensuite je me poserais la question de quoi mettre dedans. Est-ce que ce sera uniquement mes photos ? Collaborer avec d’autres amis photographes de concerts ? Un livre sur mon festival chouchou Paroles et Musiques ? Je n’en sais rien pour l’instant. Je prends mon temps pour y réfléchir, je ne veux pas gâcher un tel objet.

2016-06-15-billie-transbordeur-joel-kuby-bz1a1700
Billie Transbordeur – Joel kuby

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

J’aimerais me prendre 2 ans de pure photo de concert. Un an pour aller sur les plus belles scènes aux 4 coins du monde et un an pour enchaîner non-stop les festivals de France. Par contre j’embaucherais un retoucheur photo car ça ferait beaucoup de boulot. Je ne suis pas très fan de la retouche, je préfère passer mon temps à la prise de vue.

2014-07-12-hypnotic-brass-ensemble-jazz-a-vienne-joel-kuby-_k7_479
Hypnotic Brass Ensemble – Joel Kuby

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenirs pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Plus qu’une séance, mon meilleur souvenir a été mon statut de photographe officiel sur le festival Paroles et Musiques 2016 à St Etienne. 9 soirs de concerts d’affilés dans un rythme très soutenu car ça jouait dans plusieurs salles en même temps. C’est dur physiquement mais tellement passionnant, je crois que c’est l’adrénaline qui m’a fait tenir bon sur les 35 concerts que j’ai couvert. Couché à 2h du matin après avoir rendu les photos traitées, levé à 6h pour aller au bureau… sur 9 jours ça use. J’en retire un très bon souvenir et j’ai eu plein de super retours suite à l’article que j’ai écrit sur mon site Joelkuby.

Je n’ai pas vraiment de « pire souvenir », juste des conditions difficiles comme un concert en extérieur par 4°C sous la pluie. C’était une concentration de bikers ou un truc dans le genre et un pote guitariste jouait sur une scène aménagée dans la remorque d’un poids lourd. Sur le moment c’était pas du tout agréable, maintenant j’en rigole un peu.

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Je marche au coup de cœur sur une image et découvre rarement une œuvre complète, c’est donc difficile de citer une personne. Mais je vais quand même te citer un de mes amis Vincent Assié. Il fait partie des rares photographes avec qui je partage le même état d’esprit vis à vis de la photo et surtout de la relation avec les artistes et le public. J’aime son travail et les points de vus qu’il trouve, sans parler du traitement qu’il apporte ensuite à ses images, vraiment chouette ! Je suis toujours aussi surpris de voir ses photos, d’autant plus quand on est sur le même concert, c’est intéressant de voir l’approche différente sur une même soirée. Je le jalouse également pour son exposition Particules réalisées en collaboration avec Emilien le lighteux de l’Epicerie Moderne, il le sait je lui ai déjà dit. C’est beau, recherché et original, j’espère qu’ils arriveront à la faire tourner.

Merci

Encore une fois un grand merci à Joel pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

a propose Gregory LAROCHE

J’ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques.

N’hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire