Home » A la une » Interview de Jérémy Calvo

Interview de Jérémy Calvo

Cela fait maintenant quelques mois que je vous fais découvrir des photographes plein de talents par le biais d’une interview. Et aujourd’hui c’est un photographe passionné par la nature que je reçois, merci donc à Jérémy Calvo qui a accepté de  se dévoiler un petit peu.

Avant cela, si vous voulez suivre le travail de Jérémy Calvo, vous pouvez le retrouver:

 

Interview de Jérémy Calvo

 Bonjour Jérémy,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?  

Bonjour BonPlanPhoto et merci de me donner la parole et la chance de montrer quelques unes de mes images sur ce site ! J’ai grandi en Haute-Savoie dans le pays du Mont-Blanc, et depuis tout petit j’ai toujours aimé aller dans les forêts, crapahuter un peu partout, et j’étais bien sur déjà attiré  par la faune qui habitait à côté de chez moi. Je me suis mis à la photo alors que je fêtais mes 19 ans. Je peux désormais rapporter des souvenirs de mes rencontres alpines. A côté de ça, je travaille dans le domaine de l’image chez Quechua où je m’occupe de la réalisation des vidéos produits pour la marque.

Tous droits réservés à Jérémy Calvo
Tous droits réservés à Jérémy Calvo

Peux-tu me raconter un peu ton « histoire » photographique et nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

J’ai appris sur le tas, en bouquinant les 1ers numéros d’Images et Nature, avec un Sony Alpha 100 dans les mains. Lors de mes sorties, j’aime de plus en plus retranscrire des ambiances sombres, où le sujet est mis en valeur par une silhouette ou sur un fond sombre par exemple, sans toutefois me gêner pour faire des photos très colorées aussi !

On dit que la photographie est un virus qui se transmet, où l’as tu attrapé ? L’as-tu transmis ?

Pendant mes études de design produit, on travaillait quelquefois avec le support photographique et c’est là que j’ai découvert les travaux de certains photographes qui m’ont vraiment donné envie de m’y mettre. Merci à Andy Goldsworthy pour ses photos de landart qui m’ont marqué pendant mes cours d’histoire de l’art !

Pour la transmission du virus, je peux raconter l’histoire de mon copain Laurent que j’ai rencontré à Ushuaïa en Argentine alors que je photographiais des Dauphin de Commerson depuis le pont d’un bateau : il s’est approché, on a discuté et depuis, il ne s’arrête plus de faire des photos. Aujourd’hui, on fait plein de sorties photo ensemble !

Tous droits réservés à Jérémy Calvo
Tous droits réservés à Jérémy Calvo

Dans tout ton matériel photo, as tu un objet porte bonheur, ou un objet qui t’est précieux?

Non, même si le matériel est cher, il ne reste qu’un outil pour retranscrire ce que j’aime ramener de mes sorties. Un objet porte-bonheur pourrait être mes jumelles quand j’ai la chance d’observer une scène fantastique !

Où trouves-tu ton inspiration?

Je pense puiser mon inspiration sûrement inconsciemment dans le travail d’un photographe lorsqu’il me touche ou que le sujet me fascine ! Mais j’aime aussi regarder ce que font les autres photographes dans d’autres domaines, comme dans les sports de glisse par exemple, pour en tirer des idées.

Jérémy-Calvo3
Tous droits réservés à Jérémy Calvo

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Whaooo, cette question n’est pas facile ! Beaucoup d’images me viennent à l’esprit ! Une photo de toucan toco que j’ai faite en 2009 lors d’un voyage en Argentine: j’avais en tête d’aller dans le Parc National Calilegua dans le Nord-Ouest du pays, mais la météo peu clémente ne m’as pas facilité la tache pour accéder à l’entrée du parc. Une fois arrivé à la maison du parc, les gardes m’ont dit qu’avec les fortes pluies du moment, tous les sentiers étaient interdits par mesure de sécurité !  En insistant un peu et voyant ma déception, un garde m’a dit que je pouvais emprunter un sentier, mais que je n’allais pas voir grand chose ! Je me suis mis à marcher et après un long moment, je suis arrivé à un point de vue surplombant la jungle humide, et là comme par miracle je découvre un point orange au milieu de tout ce décors verdoyant : un toucan toco perché s’abritant d’ une grosse averse. Un oiseau magnifique dans un cadre prenant. De beaux souvenirs qui me donnent envie de repartir là-bas !

Tous droits réservés à Jérémy Calvo
Tous droits réservés à Jérémy Calvo

Tu as réalisé dernièrement un reportage photo sur le castor d’Europe. Peux tu nous en dire un peu plus sur ce projet, les conditions de réalisation, le temps nécessaire pour un tel projet ?

Oui, c’est un animal assez mystérieux et vraiment discret ! J’ai longtemps recherché sa présence, longtemps je n’ai vu que des indices de ses passages. Mais il y a quelques mois, j’ai enfin fait les rencontres qui me faisaient rêver ! J’ai pu approcher le castor dans son habitat, à la nuit tombée ce qui apporte une ambiance intéressante et retranscrit bien son mode de vie. J’ai aussi pu le voir se nourrir, se toiletter, tant de comportements qui étaient inconnus pour moi. Je dois avouer que je suis tombé en admiration pour ce gros rongeur paisible. Pour l’instant le but est d’accumuler des rencontres et des photos, ce qui signifie y passer du temps : ce n’est que le début mais à terme j’aimerais pourquoi pas préparer une exposition et faire découvrir le monde fascinant des castors au plus grand nombre.

Tous droits réservés à Jérémy Calvo
Tous droits réservés à Jérémy Calvo

Lorsque l’on regarde les photos de cette série, on a l’impression que tu es au contact de l’animal, peux tu nous donner quelques uns de tes secrets ?

En fait, c’est un animal craintif mais à partir du moment où l’on ne bouge pas, il lui faut quelques minutes pour s’habituer à notre présence et nous renifler, puis il nous tolère vraiment. C’est en quelque sorte une relation de confiance : tant qu’on ne fait pas n’importe quoi, il n’a pas de raison de plonger ou d’avoir peur. J’ai aussi pu faire des photos au grand angle, en m’allongeant à la sortie d’un de leurs « tobogans » (les goulottes qu’ils empruntent pour monter sur les berges) ; il est alors monté doucement et est passé à côté de moi sans trop se soucier de ma présence.

Tous droits réservés à Jérémy Calvo
Tous droits réservés à Jérémy Calvo

Ce projet étant terminé, peux-tu nous parler de tes prochains projets photographiques?

Le castor est un projet au long terme, comme beaucoup de sujets photo, on ne finit jamais réellement de découvrir de nouvelles choses à photographier. Mais en parallèle, j’aimerais monter une exposition sur la faune de ma région, tant la diversité que l’on peut trouver dans les Alpes est incroyable. Pour l’instant je profite du peu de temps libre que j’ai pour m’évader le plus possible en montagne et profiter des bons moments que la nature m’offre.

Tous droits réservés à Jérémy Calvo
Tous droits réservés à Jérémy Calvo

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Approfondir, passer beaucoup plus de temps à l’extérieur et faire de la photo à temps plein. Prendre un avion et parcourir les pays qui me sont étrangers (il y en a encore beaucoup). J’aurais aussi énormément de plaisir à créer et éditer mon propre livre.

Si tu devais conseiller un photographe, et un seul, à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu? 

Jérémie Villet, un jeune photographe talentueux que j’ai rencontré dernièrement et dont ses photos de bouquetins prises pour la plupart  dans ma région m’ont beaucoup touché.

Tous droits réservés à Jérémy Calvo
Tous droits réservés à Jérémy Calvo

Une question à laquelle tu aurais aimé répondre ? 

Quelle est ta prochaine destination ?

Je pars en Norvège au mois de mars pour tenter de photographier les aurores boréales, et un voyage en Pologne est prévu à l’automne.

Merci 

Encore une fois un grand merci à Jérémy pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

a propose Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire