Interview de Clément Luck

Aujourd’hui je vous propose de découvrir encore un photographe de talent, et c’est Clément Luck, photographe de sport qui se prend au jeu et a accepté de répondre à mes questions, et vous verrez qu’il est relativement bavard!

Si vous voulez suivre le travail de Clément Luck, vous pouvez le retrouver:[checklist]

Interview de Clément Luck

Tous droits réservé à Clément Luck
Tous droits réservé à Clément Luck

Bonjour Clément,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie ?

Originaire et vivant en Alsace, non loin de Strasbourg, je débute la photographie au début des années 2000. De la course de côte automobile aux mariages, en passant par des séminaires d’entreprise, j’ai pu connaître et vivre plusieurs expériences qui m’ont chacune beaucoup apporté, aussi bien techniquement qu’humainement.

Depuis 2008, je suis photographe semi-professionnel – c’est en fait ma seconde activité -, spécialisé dans le sport. En dehors des meetings sportifs, je suis salarié dans l’industrie ferroviaire.

Peux-tu me raconter un peu ton « histoire » photographique et nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

Grand passionné de sport automobile, je vis ma première expérience dans ce milieu en Octobre 1998 lors de la course de côte de La Broque, à quelques centaines de mètres de chez mes parents. A cette époque, je n’ai guère de prétentions photographiques. L’important pour moi est de garder des souvenirs de cette première expérience automobile.

Je fais la connaissance en 2001 du pilote Lionel Régal et de son équipe, avec qui je vais beaucoup partager durant les années suivantes. J’emprunte de reflex de mon père : un Minolta X-300, pour faire quelques photos sur les courses. C’est une vraie révélation !

Voulant m’acheter du matériel photo, je passe toutes mes vacances scolaires dans l’entreprise AH Video Concept à partir de l’été 2002. Pendant ce temps, je forge mon expérience sur les courses de côte, les motocross, les rallyes et les descentes de vtt avec mon regretté ami Gilles Fischer.

En 2007, je réalise des reportages corporate pour une grande marque d’outillage avec un studio photo. Je me professionnalise en mai 2008 en déclarant mon statut d’auteur photographe. Je poursuis les photos corporate et fais une saison de mariages pour le compte d’une agence photo spécialisée.

Cette première année est très riche en formation : les différentes techniques, cadrages, réglages, anticipation, positionnement… tout y passe !

Après un break d’un an, je reviens en course de côte en 2009. Je fais la connaissance de Fred Séreul avec qui je vais travailler deux ans pour les magazines Auto Hebdo et Compte Tours.

Une terrible nouvelle tombe le 15 août 2010 : mon ami pilote Lionel Régal se tue sur une course hors-championnat en Suisse. Le monde de la course de côte est totalement secoué. Le quintuple Champion de France et Champion d’Europe 2008 n’est plus !

L’envie n’y est plus et durant deux ans, mon activité photo est quasiment stoppée. Je n’ai cependant pas perdu ces deux années puisque j’en profite pour me former au post-traitement des fichiers RAW et je passe beaucoup de temps à analyser les images des autres photographes.

Je repars en 2013 pour une saison quasi complète en course de côte, mais beaucoup de choses sont à retravailler : l’œil, la technique et l’approche. N’ayant plus la contrainte de « production » pour les magazines, j’essaie de réaliser des images plus artistiques.

Tous droits réservé à Clément Luck
Tous droits réservé à Clément Luck

Peux-tu nous présenter ton matériel photo, et quel est celui qui t’est le plus précieux ?

Concernant mon matériel photo, je me suis équipé cet hiver d’un nouveau boitier 5D Mark III avec lequel j’ai beaucoup de plaisir à travailler. Mon ancien boitier que je conserve pour le moment est un 1D Mark III. Dans mon sac photo, je me promène aussi avec un 16-35mm, 24-70mm, 70-200mm et un 300mm, des flashes et quelques accessoires divers.

Qu’est ce qui est, selon toi, le plus compliqué dans la photographie ….? Et le plus gratifiant?

Aujourd’hui, le plus compliqué en photographie est certainement d’en vivre. Cela aurait été mon rêve, mais il faut être réaliste et aujourd’hui, cela n’est plus possible, hormis quelques exceptions. Beaucoup de monde fait de la photo depuis l’arrivée du numérique, souvent de la mauvaise photo et plus personne n’accorde de valeur aux images. La plupart du temps, les gens se limitent à appuyer sur le déclencheur et à déposer leurs images sur les réseaux sociaux, pensant que d’un coup, ils sont photographes. Je trouve cela dommage car le travail n’est pas soigné et cela tue complètement la profession. En dehors de l’aspect économique, ce qui me semble être le plus compliqué est de se démarquer des autres. Parmi toutes les images circulant sur la toile, il me semble important de proposer autre chose que de la simple photographie, comme ce que tout le monde pratique. Montrer les choses d’une autre manière et proposer des clichés de grande qualité. La tâche est difficile et cela nous oblige à une remise en question permanente.

Au-delà des difficultés, il y a aussi les bons côtés. Après un long week-end éprouvant physiquement, de longues heures à trier les images, les post-traiter et à les légender, il y a la mise en ligne des meilleurs clichés du week-end. Quel bonheur de recevoir des messages d’encouragement, des critiques constructives et parfois… des commandes ! Depuis quelques années également, je me suis surpris à rencontrer des personnes qui étaient réellement fan de mon travail. Je n’aurais jamais imaginé cela.

CFM 2013 - COURSE DE COTE DE BAGNOLS SABRAN

Où trouves-tu ton inspiration?

Je puise mon inspiration chez d’autres photographes, comme beaucoup de monde. J’aime beaucoup observer les images des autres, professionnels ou non. Parmi eux, un photographe de sport automobile pour lequel je suis très admiratif : François Flamand, qui travaille chez DPPI. Il y a aussi l’équipe de photographes du Web Magazine InsideMotorsport, avec Romain Thuilier et ses amis qui proposent des images très soignées.

Quelle place a la retouche photo chez toi?

Je n’accorde aucune place à la retouche photo, ou très peu, uniquement pour retirer des éléments gênants comme des fils électriques, dans le ciel, qui traversent l’image. En revanche, depuis plusieurs années, le post-traitement (à ne pas confondre avec la retouche !) occupe de plus en plus d’importance dans mon travail. Beaucoup de personnes font l’amalgame entre le post-traitement et la retouche. Le post-traitement équivaut au travail qui était fait autrefois dans les laboratoires photo. La retouche, en revanche, est l’ajout, la modification ou la suppression d’éléments dans une image.

Tous droits réservé à Clément Luck
Tous droits réservé à Clément Luck

Parmi tes dernières photos, peux-tu nous présenter ta photographie « Coup de cœur du moment » et  nous raconter son histoire ?

Cette photographie date de la saison 2010 lors de la course de côte du Col Saint Pierre dans le Gard.

Elle met en scène Lionel Régal peu avant le départ de la course. C’est un moment de concentration extrême et il est crucial de ne pas perturber ces instants. L’image illustre bien l’un de ces moments riches de cette discipline. J’y attache une grande importance car elle met en scène celui qui m’a fait aimer et découvrir la course de côte, mais elle représente aussi très bien dans quel état d’esprit les pilotes de cette discipline se trouvent avant de s’élancer vers l’arrivée. C’est une partie de ce qui fait le charme de ces courses automobiles, certes peu médiatisées, très risquées, mais tellement belles !

Tous droits réservé à Clément Luck
Tous droits réservé à Clément Luck

Peux-tu nous parler de tes projets photographiques ?

Mes projets pour l’avenir ? Avant tout, me faire plaisir ! Plus sérieusement, mon esprit est rempli de projets, certains verront le jour, d’autres non, mais pour le moment, je préfère les garder pour moi. Actuellement, j’ai commencé à mettre en place un ancien projet avec mon blog photo. Il me permet de parler de mes activités photo, des meetings auxquels je participe et d’y proposer quelques galeries photo. En plus de cela, j’essaie de développer un peu des reportages, des interviews de pilotes et autres animateurs du championnat, mais cela prend du temps et se travaille aussi…

Selon toi quelles sont les qualités principales que doit avoir un photographe ?

L’outil principal d’un photographe est son œil. Il faut sans cesse le travailler, le faire régulièrement et avoir la capacité de se remettre en question. Il doit savoir s’adapter à son environnement et savoir anticiper les évènements  Je mets régulièrement mes photographies à la critique sur des forums photo. Cela me permet d’avoir d’autres points de vue et de me corriger. Parfois, persuadé d’avoir une « plaque », la critique m’a remis en place, car techniquement je n’étais pas au point, ou parce que mon post-traitement n’était pas fait correctement.

Tous droits réservé à Clément Luck
Tous droits réservé à Clément Luck

Aurais-tu des conseils ou des améliorations à suggérer pour Bonplanphoto.fr ?

Non, pas particulièrement.

Si tu devais conseiller un photographe à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu ? 

A l’époque où j’effectuais beaucoup de photographies de nature, j’ai rencontré plusieurs photographes très passionnés parmi lesquels se trouvent Gérard Koehl et Nicolas Dory. Ces deux personnes, parmi beaucoup d’autres, ont contribué à renforcer ma passion pour la photographie et m’ont beaucoup apporté techniquement.

Une question à laquelle vous auriez aimé répondre ?

Non

Tous droits réservé à Clément Luck
Tous droits réservé à Clément Luck

Merci Clément.

Encore une fois un grand merci à Clément pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:[checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

 

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

2 pensées sur “Interview de Clément Luck

  • 27/07/2013 à 16 h 37 min
    Permalink

    Si j’aime tout particulièrement les photos de sport, c’est qu’elles montrent des êtres humains dans une action de dépassement de soi. D’ailleurs athlétisme vient de « athlos », c’est à dire le combat. Alors en compétition on voit facilement le combat face aux adversaires, mais lorsqu’un adepte du footing se chronomètre et essaye d’améliorer sa perf, il se bat contre lui même ! La beauté de l’effort, saisie dans une belle photo qu’on archive ou met dans un cadre, pour ma part cela me fait plus vibrer qu’un tableau d’art moderne.

    Répondre
  • Ping :On parle de moi sur la toile... - Clément Luck - Photographe | Clément Luck - Photographe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.