Interview de Benoit Rousseau

Cette semaine, c’est Benoit Rousseau qui a accepté de répondre à mes questions, je vous propose donc d’aller à sa rencontre et ainsi découvrir ce street photographe. Si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver:[checklist]

Interview de Benoit Rousseau

Bonjour Benoit,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?  

A ma façon j’essaie de délivrer un message humaniste et positif. Au festival « Visa pour l’Image » en 2012, j’ai été frappé par l’approche de la photojournaliste Stéphanie Sinclair, sur un sujet difficile qu’est le mariage des enfants.  Alors que la plupart des autres photographes exposés ajoutait un parti-pris sombre à leurs sujets par les traitements ou le choix de l’angle ; elle au contraire montrait aussi des moments festifs qui côtoyaient des images dures. En bref, j’essaie à travers mes images de faire ressortir la part d‘ange qui existe en chacun de nous sans pour autant oublier le côté obscur de la force.

20090920-047
Tous droits réservés à Benoit Rousseau

Peux-tu nous raconter comment la photographie est entrée dans ta vie ?

J’ai toujours été attiré par toutes les images, que ce soit le clair-obscur de Caravage, les couleurs de Matisse, les femmes de Modigliani ou encore la bande dessinée de Corto Maltese. J’ai attendu d’avoir 45 ans pour découvrir la photo sur le tard en 2008. A l’occasion d’un déplacement au Maroc, je me suis équipé d’un bridge pour rapporter des souvenirs, c’est à travers ce premier exercice que l’envie de continuer et surtout d’arriver à sortir de bonnes photos est venue.

20100410-002
Tous droits réservés à Benoit Rousseau

Peux-tu nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

J’habite en zone urbaine, c’est la facilité et la proximité qui m’ont naturellement amenées à la street photography. J’aime parcourir la ville  et voler des instants qui racontent une histoire. La photo de rue concerne aussi bien les paysages urbains que des instants qui mettent l’humain au centre du sujet.

Le photographe de rue est comme un chasseur : Vous chassez en battue quand vous voyez quelque-chose et que vous tirez, à coure quand vous suivez un personnage et que vous attendez qu’il se place dans le bon cadre, ou encore à l’affut quand cette fois vous attendez le bon sujet dans un contexte photogénique.

Malheureusement comme à la chasse il est possible de rentrer bredouille. Je ne connais pas un photographe qui puisse se vanter de réaliser une bonne photo à coup sûr.

20110627-118
Tous droits réservés à Benoit Rousseau

La photographie est un moyen d’expression, que cherches-tu à faire comprendre à travers tes photos ?

La rue est le reflet de notre société avec ses qualités et ses défauts. Je tente d’en faire ressortir les aspects humanistes et incongrus. Montrer la ville comme je l’aime et notre urbanité telle qu’elle est : tendre, cruelle, parfois belle et absurde.

Sors- tu toujours accompagné de ton appareil photo ?

J’ai toujours un boitier avec moi, ne serait-ce que celui de mon smartphone. Plus je pratique, plus je me déplace léger. Au début je sortais avec tout l’équipement encombrant et pesant. Maintenant c’est le boitier Canon 5D monté d’un 24 mm et un 85 mm dans une poche, le reste est dans le coffre de la voiture au cas où, mais jamais j’y reviens.

20120518-010
Tous droits réservés à Benoit Rousseau

Où trouves-tu ton inspiration?

Comme beaucoup devant une page blanche.

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Un hors sujet lors d’une manifestation, il était là assis dans sa bière, alors que tous sont au spectacle. Elle me parle particulièrement car elle illustre l’individualisme et l’indifférence aux autres de nos grandes villes.

20130127-001
Tous droits réservés à Benoit Rousseau

Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

Toutes celles que j’ai vues et que je n’ai pas réussi à prendre.

20110619-002
Tous droits réservés à Benoit Rousseau

Peux-tu nous parler de tes projets photographiques?

J’aimerais dans une seule image y mettre de l’émotion, les lumières des peintres de la renaissance, les composition au cordeau d’Henri Cartier Bresson et les couleurs de Steve Mc Curry tout en racontant une histoire forte.

20140202-002
Tous droits réservés à Benoit Rousseau

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

J’aimerais documenter les métiers de rue moderne à Paris. Dans l’imaginaire on en est resté au rémouleur et au marchand ambulant. Alors qu’aujourd’hui j’e ai répertorié plus de 40 : des dealers, pickpockets, en passant par les agents de la voierie, voituriers, etc.

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenirs pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Un shooting pro où la directrice de la communication voulait une approche personnelle et créative. J’ai reçu du service photo un brief de plus de deux pages de contraintes sur les sujets, les arrière-plans, les contextes, etc. J’ai jamais ramé comme ce jour-là.

20131026-021
Tous droits réservés à Benoit Rousseau

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu? 

Ce sera un collectif sur instagram  « Hikaru Creative« 

Pour terminer, un petit J’aime / J’aime pas.

  • J’aime déclencher / je n’aime pas post-traiter.
  • J’aime cadrer / je n’aime pas recadrer.
  • J’aime la rue / je n’aime pas la ville.
  • J’aime les autres / je n’aime pas un individu.
  • J’aime les passionnés / je n’aime pas les intégristes.

Merci Benoit.

Encore une fois un grand merci à Benoit pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:[checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de BonPlanPhoto, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

5 pensées sur “Interview de Benoit Rousseau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.