Interview d’Alexandra alias Pixelle

Aujourd’hui, nous allons recevoir pour cette interview une jeune photographe spécialisée dans la photo live et plateau (tournage de film) en la personne d’Alexandra alias Pixelle. Je la remercie évidement d’avoir accepter de répondre à mes questions et de nous faire partager sa passion.

Avant cela, si vous voulez suivre le travail de pixelle, vous pouvez la retrouver:[checklist]

Interview d’Alexandra, alias Pixelle

pixelle
Tous droits réservés à Pixelle

Bonjour Alex
Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?
Je m’appelle Alexandra , 26 ans , originaire de Touraine. J’ai débuté la photographie il y a 6 -7 ans, par passion avant tout, et puis je me suis dit pourquoi pas en vivre, alors je me suis lancé dans l’aventure .
J’écume les plateaux de cinéma et les scènes de concerts pour partager mes photos. Mon travail étant ma passion , je suis une vraie work addict. J’ai toujours besoin de bosser, de bouger, de shooter pour me sentir « Etre ». Le train train quotidien quand je suis « off » m’ennuie au bout de quelques jours, mais c’est toujours un moment pour profiter de mes proches , et me vider l’esprit.

tournage 2
Tous droits réservés à Pixelle

Peux-tu nous raconter un peu ton «histoire» photographique?
J’ai toujours revé d’etre photographe. Et puis ado, on vous explique que ce n’est pas un métier, alors j’ai fini en BTS tourisme, en gardant mon rêve dans le coin de la tête. J’ai appris la photo par « logique » des réglages: c’est-à-dire trop de lumière, pas assez, j’augmente les isos, je diminue profondeur de champ selon situation, et vice versa. Je fais tout au feeling, avec la lumière que l’on me donne .
Un jour il y a eu un tournage de film en bas de chez moi, j’ai pris mon appareil (un petit bridge numérique assez polyvalent à l’époque), j’ai fais des photos et j’ai adoré cet univers, totalement inconnu. Une soixantaine de techniciens qui bougent dans tous les sens, qui mettent tout en oeuvre pour sublimer une scène, une seule réplique de quelques secondes. Une discussion avec le réalisateur du film a tout changé, en voyant les quelques clichés que j’avais pris, il m’a dit d’essayer dans ce domaine.
J’ai gardé ça en tête et une fois mes études terminées, je me suis lancée. Au même moment je me suis dit qu’est-ce que tu aimes dans la vie? La musique était une évidence, je me suis dit et bien pourquoi ne pas essayer de faire des photos d’artistes, de concerts … j’ai demandé mes premières accréditations, et j’ai eu à ce moment là un 400 D de chez Canon comme premier compagnon de route.
De fil en aiguille, j’ai avancé grâce à la motivation et aux retours positifs des professionnels qui m’entouraient. Il y 4 ans j’ai monté ma boite, pour travailler avec des productions audiovisuelles, musicales, ainsi que pour la presse et les particuliers.

concert 1
Tous droits réservés à Pixelle

Tu est spécialisée dans la photo live et plateau (tournage de film), peux tu nous en dire un peu plus sur cette spécialité?
Pour la photo concert, c’est le premier style de photos par lequel j’ai débuté. C’est vraiment un style à part, ça nous oblige à une totale adaptation, que ce soit de la lumière changeant constamment, et des artistes qui vivent l’instant présent avec leur public. Il faut s’habituer, attendre le moment, pour choper « la photo » via un regard, une attitude. Que ce soit devant les crash barrières, sur scène, à la régie lumière ou dans la foule, relater ce moment, pour mettre en avant l’artiste, et son univers.

Pour ce qui est de la photo de plateau , ça représente 70% de mon travail à l’heure actuelle. Pour faire simple c’est du « making of » en photo. Etant un des seuls postes sur un tournage sans hiérarchie directe, je suis un électron libre. En amont je lis le scénario, je fais « un découpage » ou je note l’intérêt de chaque scènes, les lieux … et une fois sur place: je shoote ce qui me semble indispensable, pour retranscrire au mieux l’atmosphère du film, l’univers du réalisateur, l’ambiance générale, l’équipe technique qui pour moi est très intéressante (on oublie souvent que derrière une scène entre 2 comédiens, il y a derrière entre 15 et 40 personnes), les décors, et bien sure je photographie les comédiens. « ma vision » du métier est d’avant tout retranscrire une aventure humaine, et montrer notre quotidien. Les photos servent ensuite à la promotion du film, et souvent à l’affiche.

tournage 3
Tous droits réservés à Pixelle

As tu d’autre style(s) de photo de prédilection ?
Déjà d’un point de vue générale , je n’imagine pas ma vie sans le noir et blanc. J’aime beaucoup l’architecture, les paysages et les animaux. Je profite souvent quand je suis en tournage dans des lieux exceptionnels pour m’évader et parcourir les lieux, ou les chemins aux alentours pour shooter et me délecter de ce qui m’entoure.

La photographie est un moyen d’expression, que cherches-tu à faire comprendre à travers tes photos ?
Toucher, faire ressentir quelques chose, je veux pousser les gens à l’interprétation. D’ailleurs quand je diffuse une photo sur internet, ou quand j’expose j’ai l’habitude de noter une citation sous la photo, pour amener les gens à exacerber leur imagination juste avec l’image qu’ils ont sous les yeux.

paysage
Tous droits réservés à Pixelle

Comment se compose ton sac photo?
j’ai un sac lowepro 500 aw que j’adore, super pratique car il s’ouvre dans le dos, je trouve ça « secure ». Il y a mon boitier 5D mark 3, parfois pour les concerts ou making of je prend aussi le 5DMArk2. Après il y a un 8 mm fisheye peleng, je l’aime bien, ça déforme beaucoup mais c’est sympa. Un 50 mm 1.8 mon premier objectif que j’avais acheté pour les concerts pour un max de lumière, maintenant c’est surtout pour les portraits, ou pour gagner un max de luminosité dans les situations tendues coter light . un 24/70 F2.8 canon, nouvelle acquisition, j’adore cette optique, polyvalente pour les paysages, portraits, plan large. Et le 70/200 mm F2.8 pour finir la plage de focale, très utile pour shooter de loin sans être vu de mes « proies » et top pour les concerts .

tournage 1
Tous droits réservés à Pixelle

Selon toi quelles sont les qualités principales que doit avoir un photographe?
Je dirai être curieux pour parfois aller chercher l’inattendu, l’instant, pouvoir s’adapter aux situations et gens qui l’entourent, ce qui n’est pas toujours simple, et surtout la patience pour évoluer, apprendre et surtout le temps d’aller au bout de ses rêves et d’y croire.

portrait 1
Tous droits réservés à Pixelle

Est-ce que ton travail est influencé par certains photographes?
Pas vraiment, je fais tout sur le moment et au feeling. Après ce qui me plait dans la photo, c’est le noir et blanc, le travail de la lumière, les portraits, les regards, le clair obscur, l’instantané, le photo-reportage.
J’admire le travail de Lucien Herve, Roger Corbeau, Helen Levitt, Sebastiao Salgado, Peter Lindbergh, Irving Penn …

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?
C’est drôlement difficile cette question, la plus dure pour un photographe je pense! Je me lance quand même. C’est une photo d’un de mes premiers tournage, un clip Bollywood en plein Paris, on a tourné place de la concorde, dans le bassin du trocadéro … c’était génial.
C’est à partir de ce moment là ou je me suis dit « c’est ça que je veux faire, c’est ça que je veux vivre!». J’y ai d’ailleurs rencontré le réalisateur de talent Aatish Basanta, qui depuis a toujours suivi mon travail, et avec qui j’ai encore travaillé y a quelques jours. Comme quoi ce métier est avant tout humain, sur le partage et le plaisir de bosser pour des gens qu’on admire.

photo question _retenir 1 seule photo_
Tous droits réservés à Pixelle

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?
Direct je pense à partir en sac à dos, faire le tour du monde, pour shooter un max tout ce que je vois de plus beau. Et revenir, pour faire partager mes images dans des expos ou écrire un livre.

paysage_animal
Tous droits réservés à Pixelle

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?
Meilleur y en n’a pas vraiment, il y a tellement de belles choses. Chaque jour est fait de rencontres, de découverte, d’apprentissage.

Pire heureusement beaucoup moins, on m’a déjà fait tombé avec mon appareil devant une scène sans crash barrière sur un festival, le stress total, heureusement plus de peur que de mal, mon appareil n’a rien eu. Depuis je ne shoote plus sans crashs quand c’est assez « violent ».

concert 3
Tous droits réservés à Pixelle

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?
J’ai envie de vous faire découvrir Eddy Wegryn, jeune photographe passionné, qui a eu la chance de voyager aux quatre coins du globe, j’aime beaucoup ses paysages, je les trouve percutants, certains me font vraiment penser à du Salgado. Il fait des photos à l’instinct, et pour moi c’est ça être photographe .

concert 2
Tous droits réservés à Pixelle

Une question à laquelle tu aurais aimé répondre ?
Pourquoi « de peur d’oublier je préfère capturer » ?
c’est mon leitmotiv depuis le début, « ma phrase signature ». Je l’ai pensé un soir en regardant une émission sur l’Alzheimer , en me disant que les photos que l’ont tiens dans le creux de nos mains, sont nos seuls vrais souvenir quand la mémoire fuit.
Du coup la phrase est venue d’elle même . Et je me suis dit que ça me coller bien à la peau de par ma façon d’être et de penser «photographe». Sachant que je ne fonctionne qu’à la mémoire visuelle, et aux souvenirs que j’ai pu partager avec une personne en la photographiant.

Merci 

Encore une fois un grand merci à Pixelle pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez la retrouver:[checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Une pensée sur “Interview d’Alexandra alias Pixelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.