Interview d’Agnès Escriva

Cette semaine c’est une véritable globe-trotteuse que je reçois et rien qu’a regarder ses photos j’ai l’impression d’avoir fait le tour du monde, j’ai l’honneur de recevoir Agnès Escriva. Je lui laisse donc la parole puisqu’elle s’est pris au jeu et a accepté de répondre à mes questions.

Avant cela, si vous voulez suivre le travail de Agnès Escriva, vous pouvez la retrouver:[checklist]

 

Interview d’Agnès Escriva

Tous droits réservés à Agnès Escriva
Tous droits réservés à Agnès Escriva

Bonjour Agnès,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie ?

La photographie est une passion à laquelle je m’adonne à chaque fois que mon travail d’enseignante me le permet. J’aime aussi énormément la musique et chante dans un choeur à Paris. Née juste avant l’indépendance de l’Algérie, je n’ai de cesse de retourner sur ce continent, peut-être à la recherche de mes origines, de nos origines à tous…

Tous droits réservés à Agnès Escriva
Tous droits réservés à Agnès Escriva

Racontes nous quand et comment tu as commencé la photo?

J’ai toujours aimé la photographie : appareil jetable, instamatic Kodak, puis un premier reflex prêté à 19 ans, c’est LA découverte et ensuite c’est l’engrenage jusqu’au numérique aujourd’hui ! Depuis 2005, année d’un voyage inoubliable en Zambie, je nourris une vraie passion pour la photographie animalière et l’Afrique.

Tous droits réservés à Agnès Escriva
Tous droits réservés à Agnès Escriva

Sur ton site, on ne trouve aucun portrait humain, quasiment que des photographies animalières, mais t’arrive t’il de t’essayer à d’autres domaines photographiques?

Il y a quelques portraits humains quand même… Il m’arrive lors de mes voyages en Europe, comme en Italie ou au Portugal, de photographier les villes, leurs bâtiments, leurs ambiances. Mais je préfère la nature, les grands espaces sauvages, les paysages et les animaux qui peuplent encore ces endroits magnifiques. Mais pour combien de temps encore ?…

Qu’est ce qui te fascine dans la photographie? Et qu’est ce qui t’exaspère?

Je suis fascinée par le pouvoir, l’impact qu’ont certaines images. J’essaie donc de partager par la photographie, la beauté du monde sauvage afin de témoigner de sa fragilité.

En photo c’est la lumière qui me fascine le plus. Particulièrement celle du matin tôt ou le soir tard, ou les ambiances de pluie, d’orage ou de poussière. J’aime aussi composer une image. C’est très important pour mettre en valeur un sujet, exprimer ce que l’on ressent.

Ce qui m’exaspère le plus c’est moi, parfois, lorsque je fais de grosses erreurs, en oubliant par exemple de contrôler les paramètres du boîtier alors que les chaos du véhicule ont fait tourner la molette de sélection de programme/priorité vitesse… ou que je commence une nouvelle série de photos avec les réglages du dernier spot inappropriés aux nouvelles conditions de prise de vue… Je me bafferais !

Qu’est ce qui est, selon toi, est le plus compliqué dans la photographie ….? Et le plus gratifiant?

Le plus compliqué est de penser à tout et d’être très rapide en photo animalière… Le plus gratifiant est d’arriver à exprimer ce que j’ai ressenti au moment de la prise de vue, de faire passer l’émotion du moment.

Tous droits réservés à Agnès Escriva
Tous droits réservés à Agnès Escriva 

Est-ce que ton travail est influencé par certains photographes?

Je pense que le regard photographique s’aiguise, qu’on apprend beaucoup en regardant le travail des autres et en montrant son propre travail. J’ai beaucoup d’admiration pour David Lloyd, Andy Rouse, Marina Cano, Brendon Cremer, Chad Cocking, Michael Poliza, Isaak Pretorius. Je suis le travail de Cédric Jacquet, David Greyo, David Marlien, Elisabeth Gaillard, Bastien Riu, Cécile Minot, Christian Hoffner, Marie-Claude Orosquette, Fabrice Simon, Christophe Courteau, Grégoire Bouguereau et Tony Crocetta. Sans oublier celui qui m’a donné, il y a quelques année maintenant, un de mes plus grands chocs photographiques : Vincent Munier.

Tous droits réservés à Agnès Escriva
Tous droits réservés à Agnès Escriva

Si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Ce n’est pas ma photo préférée, mais une photo qui me touche beaucoup : il s’agit d’une maman rhinocéros blanc et de son petit de deux mois dans la réserve privée de Timbavati, près du parc Kruger en Afrique du Sud. Depuis quelques années il s’y déroule un  massacre perpétré par des trafiquants de tout poil, qui va aboutir à l’extinction de ces animaux magnifiques, si les politiques du monde entier ne font rien. Car le trafic de corne de rhinocéros qui alimente le marché asiatique est très lucratif. Déjà plus de 600 victimes depuis le début de l’année en Afrique du Sud seulement, et ces chiffres augmentent d’années en année, c’est extrêmement inquiétant.

Tous droits réservés à Agnès Escriva
Tous droits réservés à Agnès Escriva

Quelle serait la photo que tu aimerais faire ?

Toutes celles que je n’ai pas encore faite… Mais notamment une belle photo de bébé léopard.

Tous droits réservés à Agnès Escriva
Tous droits réservés à Agnès Escriva

Selon toi quelles sont les qualités principales que doit avoir un photographe animalier?

La patience, la discrétion, la capacité à se remettre en question et à encaisser les frustrations.

Aurais-tu des conseils ou des améliorations à suggérer pour Bonplanphoto.fr ?

Le site est très bien fait. Rien à redire, si ce n’est les petites pubs à droite ou à gauche qui peuvent en gêner la lecture, mais il faut bien vivre j’imagine…

Tous droits réservés à Agnès Escriva
Tous droits réservés à Agnès Escriva

Si tu devais conseiller un photographe à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

En choisir un est trop difficile… Tous les photographes que j’ai cités plus haut sont à découvrir par vos lecteurs si ce n’est pas déjà fait.

Une question à laquelle tu aurais aimé répondre ?

Quel âge as-tu ? Mais je n’y répondrai pas puisque c’est la question que tu demandes. Coquetterie féminine peut-être…

As-tu des projets photographiques ?

Un livre en cours et une exposition l’année prochaine pour accompagner la sortie du livre.

Merci Agnès

Encore une fois un grand merci à Agnès pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez la retrouver:[checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.