Home » A la une » Comprendre la notion d’exposition

Comprendre la notion d’exposition

J’espère que vous avez suivi mon tout premier conseil où je vous annonçais que « Pour progresser, il faut commencer par lire le manuel de votre appareil photo!« . Si c’est bien le cas vous avez ouvert votre manuel, et c’est un bon début. Sinon et bien il n’est pas trop tard, mais quoi qu’il en soit c’est une étape essentielle pour connaitre les fonctions de tous ces boutons mystérieux sur votre appareil.

Depuis quelques semaines, nous avons vu certains outils ou principes de composition qui, si ils sont suivis, permettent d’obtenir des images réussies, harmonieuses, où votre lecteur va donc capter rapidement votre sujet. Pour rappel, avant de photographier posez vous la question du « Format paysage ou portrait« , ensuite il vous sera nécessaire de bien identifier votre sujet photo, une fois tout cela bien cerné, il ne vous reste plus qu’à jouer avec la règle des tiersutiliser les lignes directrices et choisir votre angle de prise de vue.

A partir de cette semaine, nous allons aborder l’exposition qui est une des notions essentielles à comprendre. La maîtrise de ce paramètre conditionne la réussite de votre photo, je vous propose donc de faire le point sur ce qu’est la notion d’exposition en photographie, on abordera dans les prochaines semaines les différents paramètres qui interviennent.

Qu’est ce que l’exposition?

Derrière ce mots qui peut semble très technique, se cache tout  simplement une notion de quantité de lumière. Pour faire simple, l’exposition est la quantité totale de lumière reçue par le capteur numérique pendant la prise de vue.

Pour être concret, on dit qu’une photo est sur-exposée quand elle est trop lumineuse, elle semble trop claire avec des zones très blanches dénuées de détail, on parle de photo « cramée ». Et à l’opposé on dit qu’une photo est sous-exposée quand elle n’est pas assez lumineuse, elle semble trop sombre avec des zones noires, également dénuées de détails, on parle de photo « bouchée ».

Pour illustrer ces propos, je vous propose de découvrir ces trois photos:

Noe-0714 - sous exposé
Photo sous-exposée
Noe-0714
Photo correctement exposée
Noe-0714 - sur exposé
Photo sur-exposée

Gérer l’exposition revient donc à contrôler la quantité de lumière qui va être utilisée pour créer votre image. Car oui, vous pouvez gérer et maîtriser cette quantité de lumière en intervenant sur différents réglages de votre appareil photo.  Voilà pourquoi je vous annonçais que « Pour progresser, il faut commencer par lire le manuel de votre appareil photo.

Quels sont les facteurs qui influencent sur l’exposition?

Pour jouer sur l’exposition de votre photo, vous pouvez intervenir sur trois paramètres qui sont le temps de pose, l’ouverture du diaphragme, et la sensibilité ISO du capteur. Ces trois paramètres forment ce que l’on appelle le triangle de l’exposition.

le triangle d'exposition
le triangle d’exposition

Le temps de pose correspond au temps pendant lequel l’obturateur va s’ouvrir pour laisser passer la lumière sur le capteur. Pour info, l’obturateur est une sorte de rideau devant le capteur, rideau qui se « lève » plus ou moins longtemps. Ainsi plus on augmente le temps de pose, plus de lumière rentre sur le capteur

L’ouverture du diaphragme correspond à la taille du trou formé par les lamelles en métal qui s’ouvrent plus ou moins à l’intérieur de l’objectif. Ainsi en fonction de l’ouverture, la taille du trou par lequel va passer la lumière pour être enregistrée sur le capteur sera plus ou moins importante. A noter qu’une grande ouverture correspond à un grand trou qui laisse passer beaucoup de lumière et une petite ouverture à un petit trou qui en laisse passer peu.

L'ouverture du diaphragme qui laisse passer plus ou moins de lumière
L’ouverture du diaphragme qui laisse passer plus ou moins de lumière

La sensibilité ISO du capteur correspond au gain d’amplification du signal électrique fourni par le capteur. De ces notions très techniques, il faut juste retenir que plus la sensibilité est forte, plus le signal émis par le capteur est amplifié, et donc plus la photo sera exposée. Ainsi quand on augmente la sensibilité,  il y a plus de lumière captée.

Pour résumer, pour exposer un peu plus une photo on peut augmenter le temps de pose, augmenter l’ouverture du diaphragme et/ou augmenter la sensibilité. A l’inverse pour moins exposer une photo, on peut diminuer le temps de pose, diminuer l’ouverture du diaphragme et/ou diminuer la sensibilité.

Avec le développement du numérique, on trouve maintenant dans tous les appareils numériques une cellule intégrée qui permet de mesurer la quantité de lumière perçue par l’appareil. On peut donc, s’en remettre aux automatismes de l’appareil et le laisser régler les paramètres concernant  le temps de pose, l’ouverture du diaphragme, et la sensibilité ISO du capteur.

Mais ces automatismes ne vous permettent pas de gérer le rendu final de votre photo. C’est pourquoi, je vous invite à découvrir les prochains articles  puisque je vous prépare une  série:

  • Comprendre et jouer avec le temps d’exposition en photographie
  • Comprendre et jouer avec l’ouverture du diaphragme
  • Comprendre et gérer la sensibilité ISO de votre appareil photo
  • Lire et comprendre l’histogramme d’une photo

À l’issue de cette série, j’espère que vous aurez les clés pour réaliser des images à la fois plus fortes, plus dynamiques, plus percutantes, plus créatives. Evidemment si vous ne voulez pas rater ces articles, suivez BonPlanPhoto sur Facebook et Google+, vous pouvez également nous suivre sur Twitter et vous abonner à la Newsletter:

Je vous invite également à poser vos questions, vos interrogations ou tout simplement vos remarques. Pour cela il suffit de laisser un commentaire ou m’envoyer un petit message en utilisant le formulaire de contact.

a propose Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire