« Street Photography, le savoir-faire du photographe de rue » de David Gibson

Les éditions Dunod ont publié le livre de David Gibson « Street Photography, le savoir-faire du photographe de rue ». Passant insolite, illusion visuelle, pointe d’humour, moment de grâce, instant dérobé… La rue a inspiré des clichés parmi les plus émouvants, percutants ou silencieux. Les plus grands s’y sont fait un nom, de Henri Cartier-Bresson à Martin Parr. Photographes anonymes ou célèbres présentent aujourd’hui leurs créations singulières au sein de collectifs dynamiques à travers le monde.

Couv
Street Photography – Le savoir-faire du photographe de rue

Avis sur le livre:  » Street Photography, le savoir-faire du photographe de rue  » de David Gibson

En lisant le titre du livre « Street Photography, le savoir-faire du photographe de rue », j’ai pensé, encore un ouvrage sur la photographie de rue, qui va nous ré-expliquer les bonnes méthodes, ou les sempiternels bons réglages pour faire de bonnes photographies de rue.Mais le nom de l’auteur m’a tout de suite fait changer d’avis : David GIBSON, membre du Collectif de renommée mondiale «In-Public», groupe de référence formé au début des années 2000 et qui a donné un coup de fouet à la photographie de rue contemporaine. Tout de suite mon attention c’est mobilisée, tout de suite elle s’est mise en éveil.Ce livre est une traduction de l’édition anglaise parue en 2014 au Royaume-Uni sous le titre « The Street Photographer’s Manual ». Les éditions DUNOD ont eu la bonne idée d’en effectuer une traduction, et pour une fois les lecteurs français ne sont pas oubliés.En découvrant son contenu, j’espère seulement qu’ il ne sera classé au rayon des manuels de la photographie mais dans les rayons des livres artistiques sur la photographie de rue.

[review]

Qualités du livre

Mais d’abord parlons des qualités techniques et d’impression. C’est un beau livre, avec une couverture souple de très bonne qualité, imprimé sur papier glacé, dans un bon format pour la prise en main (177×229 mm) :  il peut être emmené partout (facile à glisser dans son sac, facile à lire dans les transports, ou à la terrasse d’un café).  Grâce aux deux rabats on peut facilement retrouver sa dernière page de lecture.

Cet ouvrage est un beau petit pavé de 192 pages, rempli de photographies et riche en textes explicatifs, riche en légendes, riche en anecdotes photographiques. Je lui attribue un sans faute pour l’aspect général, 10/10 pour la qualité des photos. La qualité d’impression des photos est très satisfaisante, ce qui est fort plaisant pour un livre sur la photographie de rue.

Le livre bénéficie d’une belle maquette graphique, sobre, élégante, efficace et très agréable pour le lecteur. La mise en page des chapitres est bien réalisée. Cette bonne mise en page accompagne efficacement les propos clairs et foisonnants de David GIBSON. Naturellement je donne un 10/10 pour la clarté des textes.

Le seul petit bémol que je trouve à ce livre en terme de présentation est la taille de certains corps de caractères sur certaines pages qui s’approchent du corps 7 ou 8, avec un noir à 80% environ, ce qui rend parfois la lisibilité difficile si on n’est pas en pleine lumière. Je n’ai pas eu l’édition anglaise entre les mains, mais on peut penser que des contraintes liées au nombre de pages peuvent être la cause de ce choix. Un 7/10 à cause de la qualité d’impression moyenne de certains textes de ce livre.

Cela étant dit, le rapport qualité prix reste excellent, vous disposez de 192 pages, d’une bonne qualité générale du livre rédigée  un « maître » qui nous livre son expérience, pour 19,90 euros !

1
Street Photography – Le savoir-faire du photographe de rue

Dans le vif du sujet, la STREET PHOTOGRAPHY !

David GIBSON est un bon pédagogue qui, ne l’oublions pas, enseigne la street photography à la prestigieuse « Central College of Art and Design » surnommée «  Central Saint Martins » de Londres. Il nous livre un ouvrage somptueux en enseignements et en exercices pour la photographie de rue. Structuré efficacement, avec une belle introduction pour présenter et contextualiser la street photography, l’ouvrage est ensuite divisé en 5 parties principales:[checklist]

  • Le flux,
  • Le silence,
  • L’abstraction,
  • L’immobilité
  • Les sujets,[/checklist]

Ces parties s’articulent autour de 20 portraits de photographes de rue, et 20 projets et conseils pour la photographie de rue. Autant vous dire que David GIBSON nous gâte !

Les exercices ou « Feuille de route »

Les exercices ou « Feuille de route » présentés sont beaucoup de pistes pour tous les photographes de rue, aussi bien pour les photographes débutants que pour les photographes les plus aguerris. Le niveau de lecture et d’intérêt de ces exercices atteint un 10/10, grâce aux nombreux conseils qui vont enrichir nos sorties photographiques !

Je ne vais pas nommer tous les 20 photographes dont David GIBSON détaille le portrait, mais il nous parle de Elliott ERWITT, Saul LEITER, Bruce GILDEN en passant aussi par Matt STUART, Marc RIBOUD ou encore Shin NOGUCHI.

L’auteur surprend par son humilité et sa grande passion pour la photographie ce qui rend cette ouvrage passionnant à lire, il nous dresse une liste non exhaustive des photographes de rue à travers les différents continents et pays, avec un rappel sur les photographes comme Henri Cartier Bresson ou encore Robert Franck.

La photographie de rue contemporaine est aussi largement abordée notamment avec des membres de différents collectifs comme In-Public, Burn my Eye et Street Photographers. L’auteur nous donne l’envie de sortir avec son livre et de descendre dans la rue pour shooter tout en s’amusant !

2
Street Photography – Le savoir-faire du photographe de rue

« Les photographes posent leurs propres règles »

« Les photographes posent leurs propres règles » est une citation de David GIBSON qui, à mon sens devrait faire écho dans le monde de la street photography ; elle ne signifie pas forcément se focaliser sur l’urgence de prendre absolument une bonne photographie de rue en suivant des dogmes, des principes liées aux flux d’images que nous avons à notre portée par le biais des livres, des expositions, des réseaux sociaux. David GIBSON nous rappelle fort justement qu’ il y a autant de photographies que de photographes !

Nous avons le droit de sortir des règles conventionnelles de la photo de rue, et une photo avec un bon piqué, une belle lumière et un beau traitement prise avec un appareil photo haut de gamme n’est pas forcément une bonne photographie de rue.

D’ailleurs, il consacre une partie de son livre sur les appareils photos et sur les smartphones qui sont devenus des outils incontournables ; il aborde également le rôle majeur des réseaux sociaux comme facebook et flickr qui contribuent au renouveau et au succès actuel de la street photography auprès d’un large public.

5
Street Photography – Le savoir-faire du photographe de rue

« L’énergie de la street photography varie selon les villes à travers le monde… le potentiel existe partout ».

Le livre de David GIBSON, « Street Photography, le savoir-faire du photographe de rue » qui, j’espère, ne sera pas rangé dans les librairies au rayon des manuels de photographies mais au rayon des livres photographiques artistiques, est un ouvrage que vous devez absolument avoir dans votre bibliothèque.

David GIBSON, un des membres fondateurs du collectif In-Public, nous montre ici que ce n’est pas par hasard que son collectif a influencé la photographie de rue contemporaine et continue à le faire. L’ approche des photographes du collectif, son savoir-faire, sa curiosité permanente face au monde qui nous entoure, donne tout de suite envie de se lancer à l’assaut de la rue et de s’amuser en prenant des photos, et de revenir peut être avec une ou de bonnes photos de rue. D’ailleurs, l’avant dernier chapitre sur « l’immobilité » est un belle conclusion sur la photographie de rue. Ce livre est un véritable cadeau de noël pour les amoureux de la street photography.

Street Photography, le savoir-faire du photographe de rue
Street Photography – Le savoir-faire du photographe de rue

Et pour finir…

[box type= »shadow » ]

Points forts:

  • Bonne qualité générale d’impression du livre, bonne qualité d’impression des photos.
  • Argumentations claires et faciles à comprendre.
  • Présentations des principaux photographes célèbres qui ont marqué et ceux qui marquent encore la  street photography.
  • Exercices intéressants et riches autant pour les photographes débutants que pour les photographes les plus avancés.
Points faibles:

  • Certains corps de texte trop petits, 7 ou 8 à 80 % de noir qui parfois rendent difficile la lecture si on n’est pas en pleine lumière.
  • Certains chapitres sont un peu trop court.
  • Dommage que David GIBSON ait choisi de faire l’impasse sur des photographes comme Andre kertész, Daido Moriyama, William Klein, ou encore Garry Winogrand (ils sont juste cités). L’auteur montre ainsi une volonté de s’éloigner de la photographie de rue humaniste pour aller vers une photographie contemporaine plus moderne, plus graphique, plus « visuelle ».

[review]

[button color= »blue » size= »big » link= »http://www.amazon.fr/gp/product/2100711350/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2100711350&linkCode=as2&tag=bonplanphot-21&linkId=T4JBY35OR2TTUI76″ target= »blank » ]Achetez sur Amazon[/button]

[/box]

Marcel Markko Jarron

Graphiste autodidacte, je travaille dans la communication depuis plus de 23 ans. L'essentiel de mon travail aujourd'hui c'est de créer des images à partir de la demande des clients ; je suis un « Picture Maker », je réalise des images en utilisant toutes les techniques et tous les moyens qui existent (dessins, scans, illustrations, logiciels 2D/3D, photos, etc …).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.