Avis sur le livre « Photographier avec son Nikon D810 » de Vincent LAMBERT

Les éditions Eyrolles ont publié le livre de Vincent LAMBERT « Photographier avec son Nikon D810 ». De génération en génération, les boîtiers gagnent en fonctionnalités et en performances, confrontant le photographe à une sorte de paradoxe : si mon appareil est si intelligent et si puissant, pourquoi semble-t-il en même temps si compliqué et difficile à maîtriser ?

Photographier avec son Nikon D810
Photographier avec son Nikon D810

Avis sur le livre « Photographier avec son Nikon D810 » de Vincent LAMBERT

Apprendre à dompter la puissance et la richesse des configurations du boîtier D810 pour en tirer le maximum, et l’auteur rajoute et le « strict »  maximum, c’est-à-dire sans s’encombrer de fonctionnalités inutiles, et en tachant de les hiérarchiser : en quelque sorte tout l’intérêt de ce type d’ouvrage par rapport au mode d’emploi.

L’auteur pointe également les différences avec le boîtier D800/D800E pour souligner la grande proximité des deux boîtiers : le livre remplit ainsi deux objectifs : satisfaire les possesseurs du nouveau D810, et donner les arguments aux possesseurs de l’ancienne version pour qu’ils puissent faire un choix motivé.

[review]

La prise en main du livre

Le livre est de bonne facture et donne envie de le parcourir. La couverture semi rigide donne au lecteur plus de liberté et la qualité du papier est excellente. Le format est adapté à ce type d’ouvrage.

Objectif AF 14 mm/f 2.8G – F 14mm – Ouverture f 2.8 – Vitesse 1/60°s – ISO 100 – Photo Vincent Wolff
Objectif AF 14 mm/f 2.8G – F 14mm – Ouverture f 2.8 – Vitesse 1/60°s – ISO 100 – Photo Vincent Wolff

Qualité des photos et des illustrations

La qualité des photos et des illustrations sont bonnes et le texte mentionne précisément la photo ou l’illustration qui va bien, mais donnent l’impression qu’elles n’ont pas été spécifiquement réalisées pour le livre. Il est regrettable que la légende ne contiennent pas les détails de la prise de vue (focale, ouverture, vitesse, iso,…) pour un livre destiné à des photographes.

Objectif AF-S 24-70/f 2.8G ED– F 26mm – Ouverture f 2.8 – Vitesse 1/3s – ISO 400– Photo Vincent Wolff
Objectif AF-S 24-70/f 2.8G ED– F 26mm – Ouverture f 2.8 – Vitesse 1/3s – ISO 400– Photo Vincent Wolff

La compréhension des textes

La compréhension des textes est à la portée des possesseurs de ce type de boîtier, avec un bon rythme d’alternance entre la théorie photographique (par exemple l’hyperfocale), et la mise en pratique avec les réglages précis de l’ensemble boîtier – objectif. En revanche, j’ai constaté un manque d’adaptation entre les valeurs théoriques et l’évolution de la technologie, comme la valeur du cercle de confusion du boîtier D810 qui selon moi n’est plus appropriée à la définition du capteur, alors que l’auteur prend comme référence, la valeur standard de 0.03, et donc le calcul de l’hyperfocale n’est pas précis. Maintenant, si on veut regarder les images dans une plus haute définition, ou les recadrer significativement, voire les regarder au niveau du pixel, il faut prendre un cercle de confusion plus restreint.
On peut prendre une règle approximative comme la suivante : avec une définition de 8 Mp, il faut diviser ce diamètre par 2, et avec une définition de 32 Mp, il faut diviser ce diamètre par 4, soit 0.0075 pour un D810. La pratique vous le confirmera, j’ai fait l’exercice et la règle s’applique.

Objectif AF-S 105 mm/f 2.8G ED VR– F 105 mm – Ouverture f 2.8 – Vitesse 1/125 s – ISO 100- MAP manuelle– Photo Vincent Wolff
Objectif AF-S 105 mm/f 2.8G ED VR– F 105 mm – Ouverture f 2.8 – Vitesse 1/125 s – ISO 100- MAP manuelle– Photo Vincent Wolff

Les points à retenir sont imprimés sur fond gris et permettent ainsi une reconnaissance visuelle appréciée.

Les 10 chapitres permettent de couvrir l’ensemble du périmètre. Dans le premier chapitre, on part à la découverte du boîtier. Sont présentés les caractéristiques principales et les atouts du D810, ainsi que de la configuration pour bien débuter. Est aussi abordé la gestion des cartes mémoires, je ne sais toujours pas si le D810 est compatible avec la norme UHS-II, norme de plus en plus répandue sur le marché. L’auteur n’aborde pas non plus l’utilisation des cartes SD Eye-fi (transfert des photos par Wi-Fi) et compatible avec le D810.

Le deuxième chapitre traite l’autofocus de manière très détaillée : la technologie de l’autofocus, la mise au point manuelle, les différents types d’autofocus disponibles et enfin la gestion de l’AF en mode Live View (visée sur écran).

Obtenir une exposition maximale est le titre du troisième chapitre : bien exposer en exploitant les modes de mesure (matricielle, pondérée (hautes lumières), centrale et spot en donnant des choix sur la mesure à privilégier. Les outils pour affiner l’exposition de l’image sont présentés (bracketing et correcteur d’exposition). Ensuite l’auteur passe en revue les modes de priorités (A et S) puis les deux autres P et M. Le réglage de la sensibilité et les aides à l’exposition clôturent ce chapitre.

La diffraction est abordée et de façon claire et sans détour. Les explications du HDR : plage dynamique étendue ne permettent pas la mise en pratique sur le boîtier.

le tronc
Objectif AF-S 70-200 mm/f 4G ED VRII – F 70 mm – Ouverture f 4 – Vitesse 1/640 s – ISO 400- MAP manuelle– Photo Vincent Wolff

Le chapitre 4 passe en revue l’exploitation du flash, point toujours efficace de Nikon : flash en reportage, aller plus loin avec le système flash distant et enfin le choix du flash.

L’exploitation de la fonction vidéo est traitée dans le chapitre 5. L’auteur traite ce sujet avec beaucoup de précision, car très souvent cette fonction est boudée par bon nombre de photographe, alors que chez Canon, le 5D Mk III (concurrence actuelle directe) est devenu une référence pour la vidéo. Est expliqué le paramétrage de l’exposition, le paramétrage du rendu couleur de l’image et de l’affichage, la gestion de la mise au point en vidéo, la réalisation des mouvements « de caméra », la prise de son et enfin la finalisation de la vidéo avec la post production. L’auteur aborde aussi le vocabulaire spécifique au monde de la vidéo.

J’attendais qu’il aborde par exemple la possibilité de filmer en 4K par interpolation.

La balance des blancs et le Picture control sont regroupés dans le 6° chapitre qui porte le titre personnaliser le rendu avec un éclairage très intéressant, ainsi que des cas particuliers.

Le Chapitre7 traite de la gamme d’objectifs et des accessoires utiles ( les rappels avec un cours d’optique, la gamme Nikkor, les accessoires Nikon et certains autres accessoires utiles (trépieds, monopodes, sac et filtres).. L’auteur ne prend pas position, il présente la gamme sans avantager tel ou tel matériel : dommage. Je pense que si on veut tirer le maximum de la dynamique du capteur et des possibilités du boîtier, il faut absolument monter le « caillou » pour nourrir ces pixels qui ne demandent que ça 😉

La qualité des fichiers et la post production sont traitées au sein du chapitre 8, avec la présentation de capture NX-D. L’auteur aborde l’utilité de la très haute définition du D 810, du moiré, des formats de fichiers, de l’édition, de l’archivage, du traitement, ainsi que d’excellents conseils pour la gestion des couleurs.

L’auteur n’aborde pas la venue de view NX-i, maille complémentaire dans la nouvelle chaîne de traitement : NIKON transfert à View NX-i à capture NX-D.

L’ouvrage se termine par un chapitre sur l’entretien de l’équipement et un chapitre qui traite d’exemples de configuration. J’attendais des exemples de configuration plus détaillés, mais surtout avec des photos qui illustrent ces réglages.

Toute la rédaction est en nuance, sans doute pour éviter de « froisser » Nikon, mais reste dans un style académique (comme René Bouillot), sans pointe d’humour (comme Scott Kelby). Je préfère le style de Vincent Luc, Jérôme Geoffroy ou encore Bernard Rome.

Objectif AF-S 24-70 mm/f 2.8G ED– F 70 mm – Ouverture f 4 – Vitesse 1/800 s – ISO 100- MAP avec correction du point – Photo Vincent Wolff
Objectif AF-S 24-70 mm/f 2.8G ED– F 70 mm – Ouverture f 4 – Vitesse 1/800 s – ISO 100- MAP avec correction du point – Photo Vincent Wolff

La difficulté des exercices

Les difficultés des exercices sont à la portée des possesseurs de ce type de boîtier. En revanche, la construction de l’ouvrage n’est pas assez pratique si on veut revenir vers un exercice présenté. J’aurais souhaité que cet ouvrage puisse se présenter comme une boîte à outils sur deux pages : à gauche la théorie et à droite la pratique avec une belle photo résultat qui est documenté et expliqué, de sorte que le livre ne soit pas un mode d’emploi expliqué.

Photographier avec son Nikon D810
Objectif AF-S 105 mm/f 2.8G ED VR– F 105 mm – Ouverture f 8 – Vitesse 1/125 s – ISO 100- MAP manuelle – Photo Vincent Wolff

Le rapport qualité-prix

Le rapport qualité-prix est dans la moyenne de ce qui se pratique pour ce type d’ouvrage.

En conclusion

Ce très bon livre a atteint son objectif : partager et offrir le retour d’expérience d’un collègue photographe, qui a partagé ses astuces, ses opinions sur le boîtier D810 qu’il a eu l’occasion de manipuler durant de longs mois sur le terrain.

[box type= »shadow » ]

Points forts:

  • La complétude du périmètre : la richesse de personnalisation offerte par le D810 est traitée et adaptée à certaines situations et certains utilisateurs.
  • L’auteur pointe également les différences avec le boîtier D800/D800E pour souligner la grande proximité des deux boîtiers
  • L’apprentissage est nécessaire pour parvenir à trier les fonctionnalités de la polyvalence du D810 et l’auteur y parvient.
  • Le chapitre VIDEO
  • L’index page 295

Points faibles:

  • Trop conventionnel, pas assez innovant dans la présentation.
  • L’auteur ne fait pas « transpirer » son enthousiasme.
  • Manque la légende des photos (Objectif utilisé, Focale, Ouverture, Vitesse, Sensibilité).
  • Un décalage avec l’actualité ( View NX-i, SD Eye-FI, 4K,…..)
  • Manque un glossaire

[review]

[button color= »blue » size= »big » link= »http://www.amazon.fr/gp/product/2212141335/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2212141335&linkCode=as2&tag=bonplanphot-21&linkId=7SW4JAJUC6TDSTCC » target= »blank » ]Achetez sur Amazon[/button]

[/box]

Vincent WOLFF

Photographe amateur depuis de nombreuses années, j'aime explorer tous les domaines photographique : le HDR, le panoramique, la macrophotographie, le focus stacking, flash ultra rapide, goutte d'eau, light painting, .... J'ai commencé avec un kodak 620 avant de passer au reflex. Ma passion a réellement pris son envol pendant mon service militaire, où j'ai eu l'occasion de développer un studio-labo photo noir et blanc et le tout début de la couleur, en ayant l'opportunité de renouveller tout le matériel : reflex, objectifs, agrandisseurs,...avec des journées entières de prise de vues terrestre et aérienne. Depuis plus de vingt ans, je fais partie des "jaunes" avec des reflex argentiques, puis numériques APS-C et de retour au format FX.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.