Home » A la une » Avis sur le livre «Photographes, sortez de votre routine!» de Demetrius Fordham

Avis sur le livre «Photographes, sortez de votre routine!» de Demetrius Fordham

Je n’ai pas une activité photo très intensive mais je pratique depuis plusieurs années le portrait. Depuis quelque temps, j’ai envie d’expérimenter autre chose sans vraiment savoir quoi. C’est pourquoi j’ai été interpellé par le titre « Photographes, sortez de votre routine » qui m’a paru correspondre à ma préoccupation du moment, comme sans doute celle de beaucoup d’amateurs. Cette critique a été pour moi l’occasion de me lancer vers d’autres voies j’espère qu’il en sera de même pour vous.

Photographes, sortez de votre routine
«Photographes, sortez de votre routine !» de Demetrius Fordham

Avis sur le livre «Photographes, sortez de votre routine !» de Demetrius Fordham

L’auteur est un photographe allemand, vivant à New-York spécialisé dans le portrait, c’est son deuxième ouvrage après « Le B.A. BA du photographe professionnel »

Prise en main

Cet opuscule broché de 128 pages est imprimé – en Chine –  sur un papier semi mat assez agréable. La couverture à rabat permet de marquer une page, elle semble assez solide, Grace au format « tout terrain » on pourra facilement le glisser dans un sac photo pour l’emporter avec soi.

Traduit de l’anglais il a été publié en Grande-Bretagne en 2018. Le titre original est différent de sa traduction française : « Si vous vous ennuyez avec votre appareil photo, lisez ce livre ! ».  La couverture cède à la tendance du vernis sélectif qui vient renforcer la titraille et les vignettes de la 4e de couverture. Celle-ci interpelle l’acheteur en 3 points : Lassé de prendre encore et toujours les mêmes clichés, pas de panique, vous (…) trouverez des idées inspirantes » On est prévenu, c’est une œuvre pratique qui vise à redonner le plaisir de faire des photos. Le sommaire détaille les quatre grandes parties de l’ouvrage, il est utilement complété à la fin par un index.

Qualité des photos

Chaque double page est illustrée par une à 6 photos :  Noir et blanc, couleur, scan d’Instax Fujifilm, tout y est, de la vignette au panoramique double page. Il n’y a pas de routine dans les images, conformément au titre, même si c’est parfois au détriment d’une certaine cohérence. D’autant que la qualité d’impression est assez inégale :  si certaines pleines pages sont très réussies, d’autres séries semblent avoir été reprises sans traitement, ressortant assez fades. Les clichés en noir et blanc font exception, ils sont tous parfaitement rendus. Toutefois cette disparité des photos n’est pas forcément gênante, s’agissant d’un livre pratique. Chacun aura la sensation que ce qu’il voit pourrait être une de ses propres images.

«Photographes, sortez de votre routine !» de Demetrius Fordham

Compréhension des textes

Le livre est composé de 50 leçons précédées d’une seule page d’introduction. On évite les généralités sur la photo qui encombrent beaucoup de traités du genre. L’auteur s’adresse à un public averti qui a une expérience photographique derrière lui, point n’est besoin de lui expliquer ce que sont une focale ou une vitesse d’obturation.

L’ouvrage est découpé en quatre grandes parties : remisez votre appareil photo, oubliez les règles, exercices de prise de vue créative, revenez aux bases. Chacune d’elles s’ouvre sur une courte explication illustrée d’une image en double page, puis on entre à chaque fois dans le vif du sujet.

Toutes les leçons sont présentées de la même manière : un bref texte d’introduction qui explique en moins de 10 lignes l’idée de l’exercice. Il est suivi d’une série de paragraphes brefs facilement repérables graphiquement par une flèche introductive. Des titres comme : matériel, réalisation ou reflets, lignes, couleurs, ou encore couleur, lumière, texture sont parfaitement explicites.

On sent dans le texte un souci d’efficacité à l’anglo-saxonne qui va droit au fait sans se perdre en considérations ésotériques. De ce point de vue le livre est extrêmement facile à appréhender, aussi bien en lecture cursive qu’en « piochant » dans son contenu au gré de ses envies.

«Photographes, sortez de votre routine !» de Demetrius Fordham

Difficulté des exercices

Les 9 premiers exercices prennent le lecteur par surprise en lui demandant de poser son appareil et de développer son regard préalablement à la prise de vue. En prenant de la distance par rapport à son instrument, le photographe est invité à aller chercher de quoi pimenter son inspiration. Il (re)trouvera envie de faire des photos en allant visiter une expo, en racontant une histoire, ou encore en dessinant au lieu de peindre. Ces exercices sont assez faciles à mettre en œuvre, sauf pour ceux qui ne savent pas dessiner.

La deuxième partie s’attaque aux règles pour mieux les dépasser : règle des tiers, netteté exposition, l’auteur propose de s’affranchir délibérément de ce qu’on respecte par habitude pou par contrainte pour retrouver plaisir et spontanéité du geste photographique. Les consignes sont claires quoiqu’assez générales, elles peuvent être appliquées au gré des prises de vues.

L’essentiel de l’ouvrage est consacré à des exercices de prise de vue créative. Chaque chapitre est une mission définie : réaliser une double exposition, faire un time-lapse, une nature morte. Les propositions vont de la pratique longue : réaliser une série, varier les thèmes, à la technique pure : utiliser le bokeh, peindre avec la lumière.

«Photographes, sortez de votre routine !» de Demetrius Fordham

J’ai été particulièrement sensible aux exercices sous contrainte : postez-vous à un endroit précis, photographiez 100 fois le même sujet ou à l’inverse limitez-vous à 24 vues. Ces limites imposées peuvent paraître artificielles, mais en acceptant de de se livrer à l’expérience, on se rend compte que cela oblige à se concentrer sur le sujet, à épurer son travail, et surtout à faire des images qu’on aurait jamais fait sans la contrainte.

Dans le même esprit les 4 derniers chapitres referment la boucle en revenant aux bases : argentique, voire sténopé (une forme minimaliste d’appareil photo composé d’une chambre noire percée d’un simple trou sans objectif ni viseur ni diaphragme) noir et blanc et théorie des couleurs. L’auteur semble vouloir dire que l’essentiel n’est pas la sophistication du matériel ou de la technique mais des fondations solides pour une pratique renouvelée.

Concernant la difficulté des exercices : il ne s’agit pas d’un ouvrage destiné aux débutants, même si certains d’entre eux sont très simples à pratiquer. L’auteur s’adresse à ceux qui photographient depuis un moment et ne savent plus trop dans quelle direction se tourner. Ils ne réaliseront probablement pas chacun des 50 exercices proposés mais au détour d’une page, s’accrocheront à une idée qu’ils auront envie d’expérimenter. Ou alors, en pratiquant une lecture cursive, une des propositions pourra déposer une graine, qui ressortira longtemps après dans une des situations qu’elle évoque, poussant le lecteur à se dire « et si j’essayais çà ? »

Rapport qualité prix

Moins de 20 €, le prix est très abordable, pour une cinquantaine de propositions créatives, qui ouvrent de nouveaux espaces, on peut considérer que c’est une bonne offre.

Le bénéfice que le photographe pourra en retirer est évidemment dépendant de l’avancée de son parcours personnel. Si vous débordez d’idées, que chaque jour vous apporte une autre pratique, vous trouverez dans les nombreux exercices de quoi aller encore plus loin, ou dans d’autres directions. Si vous creusez le même sillon depuis des années, vous trouverez peut-être le coup de pouce qui vous en fera sortir pour explorer d’autres horizons. Si vous avez le sentiment d’être un peu au bout de votre démarche, que l’envie de photographier est là mais s’émousse un peu, vous êtes la cible de ce livre et vous trouverez forcément dans une des idées de quoi raviver la flamme.

Points forts:

  • Grande variété des exercices
  • Couvre un très large champ : des basiques aux techniques pointues
  • Conseils pratiques et précis qui peuvent être mis en œuvre facilement
  • De très nombreuses illustrations pour stimuler la créativité
Points faibles:

  • Qualité des cliché inégale
  • L’exploration tous azimuts peut être déroutante.

 

Achetez sur Amazon

a propose Alain Couchot

Mes expériences photo ont débuté avec un Instamatic des années 70 et un Zenit des années 80. Pendant longtemps j'ai fait des photos, puis je suis revenu à la photographie avec les premiers numériques reflex abordables. Je suis un peu touche-à-tout : noir et blanc, photo de nuit, studio...mais je préfère de très loin le portrait. J'ai eu l'occasion d'approfondir le sujet et de faire de très belles découvertes aux Rencontres d'Arles. La photo est pour moi un moyen de rencontrer l'autre et de faire partager un instant de sa vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.