Avis sur le livre « Maxi Travaux pratiques Lightroom 5 » de Patrick Moll

Il y a quelques semaines je vous ai présenté dans le cadre du « Livre de la semaine » le nouveau livre de Patrick Moll  « Maxi Travaux pratiques Lightroom 5 ». Cet ouvrage en couleur est un recueil de travaux pratiques destinés à tous les photographes qui souhaitent découvrir, maîtriser et approfondir Lightroom 5.

Et aujourd’hui je laisse la place à Arnaud, membre de ForumDePhotos, qui va nous donner son avis sur ce livre, je profite de l’occasion pour vous inviter à visiter sa galerie Flickr disponible ici et je le remercie d’avoir bien voulu partager son avis.

Bonne lecture à tous, évidemment vos commentaires sont les bienvenus.

Maxi Travaux pratiques Lightroom 5
Maxi Travaux pratiques Lightroom 5

Avis sur le livre « Maxi Travaux pratiques Lightroom 5 » de Patrick Moll

Le livre qui nous intéresse ici est écrit par Patrick Moll et c’est la première fois que je vais lire un de ses ouvrages. Pour trouver la table des matières je vous invite à tapoter ici ou continuer la lecture.

Toute l’originalité de ce bouquin réside dans sa présentation et sa mise en forme. L’auteur nous propose de faire le tour de Lightroom (et même plus…) en 61 travaux pratiques. Je trouve cette idée alléchante, très alléchante même.

A voir si cela apporte plus que les traditionnels Scott Kelby, Martin Evening ou encore Gilles Theophile sur ce logiciel que j’utilise au quotidien et ce depuis la toute première version.

D’emblée l’auteur nous présente le fonctionnement général de Lightroom sous forme de MindMap et j’avoue que cela me parle! J’organise moi-même mon catalogage et mon flux de production à l’aide du MindMapping!

Maxi Travaux pratiques Lightroom 5
Maxi Travaux pratiques Lightroom 5

Il enchaîne ensuite avec les principales nouveautés de Lightroom 5, son interface et quelques conseils judicieux pour bien démarrer avec ce dernier (que vous pouvez retrouver à la suite de la table des matières citée au-dessus).

Donc nous voici en présence de 61 TP répartis en 7 modules, le tout sur 263 pages et 17 fichiers jepg/raw fournis sur CD pour expérimenter directement sur notre poste de travail.

Maxi Travaux pratiques Lightroom 5
Maxi Travaux pratiques Lightroom 5

I. Importer et organiser

Dans ce premier module on trouve les travaux pratiques suivants:

Tp1 : Importer des photos et des vidéos

Tp2 : Maîtriser l’interface du module Bibliothèque

Tp3 : Organiser et gérer les dossiers

Tp4 : Tri, sélection et notation

Tp5 : Mots clés et autres métadonnées

Tp6 : Collections statiques et collections rapides

Tp7 : Filtre de bibliothèque et collections dynamiques

Tp8 : Géolocalisation des photos dans le module Cartes

Le 1er Tp est organisé en 15 étapes, chacune illustrée par une image! Après vérification, chaque étape de chaque tp est illustrée. Beau travail!

Maxi Travaux pratiques Lightroom 5
Maxi Travaux pratiques Lightroom 5

L’auteur nous pousse dans le bon sens en nous incitant fortement à user et abuser des mots clés, listes de mots et des métadonnées à l’importation et tout au long du flux de travail. J’ai même pu réviser la structure hiérarchique des mots clés, fonction que j’avais oubliée dans Lightroom.

Un de mes jouets préférés dans Lightroom! Les collections dynamiques. L’explication est précise et rapide. Il ne vous reste plus qu’à vous amuser à condition d’être un minimum organisé dans vos photos (ou pas). A vous la joie de manipuler les filtres de bibliothèque qui vous inciterons, j’en suis certain, à abuser des mots clés.

Globalement ce module est très très bien fait. Aucune redondance, clair, précis. L’auteur ne se contente pas d’expliquer les fonctions, il va jusqu’à nous donner des conseils précis pour un flux de travail efficace. Ce qui a pour effet de nous donner un tas d’astuces et de conseils souvent judicieux. Je n’ai pas particulièrement remarqué d’oubli de la part de l’auteur pour des amateurs ou experts.

II. Développer et retoucher

Dans ce second module on trouve les travaux pratiques suivants:

Tp9 : Fixer la balance des blancs

Tp10 : Ajuster les tonalités

Tp11 : Exploiter les ressources de la Courbe des tonalités

Tp12 : Corriger les couleurs

Tp13 : Retouche locale avec le Pinceau de réglage

Tp14 : Supprimer les défauts et corriger les yeux rouges

Tp15 : Recadrer et redresser une photo

Tp16 : Corriger les défauts optiques et géométriques

Tp17 : Maîtriser le Filtre gradué et le Filtre radial

Tp18 : Réduire le bruit et accentuer la netteté

Tp19 : Convertir une photo en noir et blanc

Tp20 : Corriger une vidéo dans le module Bibliothèque

Coup de maître de l’auteur, qui nous démontre, fichiers Jpeg et Raw à l’appui, un des grands avantages du format Raw. A savoir, la possibilité de fixer (Raw) et non de corriger (Jpeg) la balance des blancs en post-production. A consommer sans modération pour les sceptiques du Raw (J’avoue qu’il m’arrive de plus en plus souvent avec le Fuji x100s de shooter en jepg tant ils sont exploitables… Mais ça, chut ! Je n’ai pas le droit de vous le dire…).

Maxi Travaux pratiques Lightroom 5
Maxi Travaux pratiques Lightroom 5
Screenshot Lightroom avec Zoom sur Raw contre Jpeg. Regardez comment les dorures du lustre sont traitées dans le jpeg...
Screenshot Lightroom avec Zoom sur Raw contre Jpeg. Regardez comment les dorures du lustre sont traitées dans le jpeg…

Traitement très léger de l’auteur sur les 9 principaux curseurs de lightroom. Aucune explication sur la différence entre le curseur «vibrance» et «saturation» je trouve cela dommage. En même temps c’est un livre qui aide à la prise en main de Lightroom pas sur la retouche photo… (même si quelques exercices y tendent fortement).

simuler un effet de solarisation (effet empirique issu de l’argentique) grâce à une conversion en N&B et en jouant sur la courbe à points.
simuler un effet de solarisation (effet empirique issu de l’argentique) grâce à une conversion en N&B et en jouant sur la courbe à points.
Le Tp 12 est un exemple de désaturation partielle avec la panneau TSL. Intéressant.
Le Tp 12 est un exemple de désaturation partielle avec la panneau TSL. Intéressant.

Tp16 indispensable sur « La » fonction qui m’a fait passer de Lightroom 4 à 5, à savoir l’outil «Upright». Très bien maîtrisé. J’aurais également aimé plus d’approfondissement, mais le but est de nous expliquer son fonctionnement et c’est réussi. Belle distinction au Tp18 entre l’accentuation de compensation et celle de sortie. Fichier et exemple parfaits. On fait bien le tour. Vous pourrez ensuite vous amusez sur vos propres photos pour maîtriser le dosage. Exemples très bien choisis et explicites pour sortir de la simple suppression des couleurs sur le Tp19.

Ce module 2 est donc globalement très bien traité. Vous aurez un aperçu et vous amuserez à bouger pratiquement tous les curseurs pour voir leur rendu immédiatement. L’amateur sera tout de suite dans l’ambiance pour découvrir toutes les possibilités de Lightroom. L’expert apprendra sûrement quelques astuces et corrigera (si besoin) ses mauvaises habitudes.

Ces 2 modules couvrent presque 50% du livre total, les 5 modules restant occupent le reste.

III. Exporter et imprimer

Dans ce module on trouve les travaux pratiques suivants:

Tp21 : Exportation simple sur disque

Tp22 : Créer un filigrane personnalisé

Tp23 : Envoyer des photos par courrier électronique

Tp24 : Publier sur Facebook

Tp25 : Publier sur la galerie Flickr

Tp26 : Publier sur Behance, la plateforme des créatifs

Tp27 : Réaliser un diaporama

Tp28 : Créer et imprimer un livre photo

Tp29 : Réaliser une mise en page pour l’impression

Tp30 : Epreuvage et gestion des couleurs pour l’impression

Tout y est ou presque. En effet, l’auteur aurait pu parler du « service de publication : Disque dur » que j’utilise énormément. Sans cet oubli je pense que ce module aurait été exhaustif. Tout y est bien détaillé, expliqué, illustré. Personnellement je n’utilise pas, au quotidien, les Tp22 à 27.

On sent que l’auteur a vraiment travaillé dans le sens de la vulgarisation du maniement de Lightroom, ce livre est vraiment fait pour tout le monde, quelque soit le niveau. Il est important de souligner que Lightroom gère bien plus que les quelques services de publication proposés, tels que, SmugMug, Koken et bien d’autres …

IV. Gérer le catalogue

Dans ce quatrième module on trouve les travaux pratiques suivants:

Tp31 : Comprendre le fonctionnement du catalogue

Tp32 : Convertir un catalogue de Lightroom 4 vers Lightroom 5

Tp33 : Manipuler un ou plusieurs catalogues

Tp34 : Travailler avec un catalogue en réseau

Tp35 : Maintenir, sauvegarder et récupérer un catalogue

« La » plaque tournante de Lightroom.  A lire absolument ! Indispensable si vous voulez travailler sereinement et ne pas angoisser à l’idée de perdre tout votre travail. J’ai des amis qui hésitent encore à passer à LR5 car ils ont peur de perdre tout ce qu’ils ont fait dans LR4, le Tp 32 les rassurerait, sans aucun doute.

Au Tp33, l’auteur y est précis, simple, développe et expose parfaitement ce qu’est la notion de « catalogue » (sans manipulation manuelle hasardeuse comme j’ai pu voir ailleurs) uniquement avec les fonctions intégrées à LR5.

Il ne faut surtout pas oublier que si Lightroom est un logiciel de retouche, il est également un fabuleux outil de catalogage et de gestion de votre photothèque. Si la question, avoir un seul et énorme catalogue, se posait dans les versions antérieures de Lightroom, cette utopie n’est plus impossible, aujourd’hui, avec la puissance de nos machines et l’optimisation de LR5.

Une astuce est même fournie par l’auteur pour installer son catalogue sur un disque réseau (NAS) pourtant interdit par Adobe, si vous en avez absolument besoin.

V. Optimiser le flux de travail

Dans ce module on trouve les travaux pratiques suivants:

Tp36 : Booster les performances de Lightroom

Tp37 : Adopter un flux de travail en DNG

Tp38 : Créer et utiliser les aperçus dynamiques

Tp39 : Exploiter les paramètres prédéfinis de développement 

Tp40 : Travailler avec le panneau Historique et les instantanés 

Tp41 : Créer des copies virtuelles et des piles de photos 

Tp42 : Modifier la date de capture et renommer des photos par lots 

Tp43 : Étalonner son appareil photo avec DNG Profile Editor 

Tp44 : Étalonner son appareil photo avec X-Rite ColorChecker Passport

Curieux choix que de mettre ce Tp36 ici, alors que dans tous les ouvrages que j’ai lus jusqu’à maintenant, cette étape était placée en tout début de livre (position que je trouve plus adéquate et pratique avant tout importation de photos).

Le Tp38 est également fort bien réalisé en plus d’être une des grandes nouveautés de LR5. Plus besoin d’avoir en permanence les originaux avec nous pour pouvoir travailler dessus. Ces aperçus dynamiques sont en réalité des originaux de substitution écrits au format DNG compressés avec une taille réduite à 2540 pixels sur le bord le plus large. Ils permettent de travailler dans tous les modules du logiciel en l’absence des originaux.

Le Tp41, dont je me sers en permanence, est concis mais très explicite. Suffisant pour ensuite laisser notre imagination et nos besoins le développer à volonté.

VI. Éditeurs et modules externes

Dans ce sixième module on trouve les travaux pratiques suivants:

Tp45 : Enregistrer et paramétrer des éditeurs externes 

Tp46 : Corriger les perspectives avec DxO ViewPoint 

Tp47 : Convertir en noir et blanc avec le plug-in Nik Silver Efex Pro 

Tp48 : Créer un script Photoshop et l’utiliser en droplet dans Lightroom

Tp49 : Travail combiné avec les objets dynamiques de Photoshop

Tp50 : Installer et invoquer un module externe

Tp51 : Réaliser une fusion d’expositions avec LR/Enfuse

Tp52 : Finaliser une image et créer une bordure annotée avec LR/Mogrify 

Tp53 : Exporter des images en préservant la hiérarchie des dossiers 

Tp54 : Sélection complémentaire d’éditeurs et de modules externes 

Le Tp 47 traite d’un de mes plug-in préférés, Nik Silver Efex Pro. L’auteur nous explique clairement son fonctionnement et son intégration dans Lightroom. Il va même jusqu’à nous apprendre à nous servir de la fameuse technologie des U-points.

 

plug-in Nik Silver Efex Pro
plug-in Nik Silver Efex Pro
Le Tp 52, LR/Mogrify, est très bien fait également, si ce n'est le choix esthétique du cadre présenté par l'auteur...
Le Tp 52, LR/Mogrify, est très bien fait également, si ce n’est le choix esthétique du cadre présenté par l’auteur…

VII. Créer un site web de photographe

Dans ce dernier module on trouve les travaux pratiques suivants:

Tp55 : Créer et publier une galerie web à partir d’un modèle Lightroom 

Tp56 : Installer un nouveau modèle de galerie web 

Tp57 : Construire la structure d’un site web avec TTG CE3 Pages

Tp58 : Créer des galeries de photos avec TTG CE3 Gallery 

Tp59 : Créer des galeries multi-niveaux avec TTG CE3 Auto Index et PHPlugins

Tp60 : Simplifier la gestion du site avec TTG CE3 Publisher 

Tp61 : Hébergement et outils de mise en ligne

J’ai dévoré complètement ce module uniquement par curiosité, car je n’utilise pas Lightroom pour créer  de sites web. J’y ai appris énormément de choses, mais je persiste à utliser d’autres outils pour le web.

Conclusion

Est-ce que je recommande l’achat  du livre Maxi Travaux pratiques Lightroom 5? Pour l’amateur ou l’expert (qui n’a jamais utilisé Lightroom) oui ! Vu le prix de vente, vous auriez tort de vous en priver. Pour l’expert qui connaît parfaitement Lightroom, à lui de décider suivant son budget, il y apprendra forcément des choses nouvelles, et pourra même corriger ou optimiser son flux de travail.

Je ne me rappelle pas avoir lu un ouvrage sur Lightroom qui en faisait autant le tour, tout en sachant rester simple et à portée de tous. Il va loin, très loin, mais en même temps il expose parfaitement toutes les possibilités offertes par mon logciciel photo favori.

Pour moi, un des meilleurs rapports qualité/prix qui traite de LR5.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Une pensée sur “Avis sur le livre « Maxi Travaux pratiques Lightroom 5 » de Patrick Moll

  • 17/11/2013 à 14 h 31 min
    Permalink

    Bravo pour cette revue en détail du livre de Patrick, j’espère que ça pourra contribuer à trouver des nouveaux lecteurs…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.