Avis sur le livre « Les secrets de la photo de rue » de Gildas Lepetit-Castel

« Les secrets de la photo de rue – Approche Pratique Editing » est le second livre de Gildas Lepetit-Castel publié par Eyrolles. Il s’agit d’une première édition, sortie en Septembre 2015.

la photo de rue-9306
Les secrets de la photo de rue : Approche, pratique, éditing

Avis sur le livre « Les secrets de la photo de rue » de Gildas Lepetit-Castel

Vous êtes curieux ? Vous êtes attentif au monde qui vous entoure ? Vous préférez la prise de vue instantanée à la mise en scène ? Vous aimez barouder, seul, le regard aux aguets ? Alors vous êtes comme moi. Ce livre s’adresse à vous. Et je crois même qu’il va sans doute vous plaire…

Photographe et formateur, Gildas Lepetit-Castel est né en 1979 ; il s’intéresse au lien entre la photographie et le cinéma, la photographie et le livre. Il pratique la photographie argentique. Il donne des ateliers, propose des stages et autres conférences, dans le but de partager sa passion pour l’image photographique. Tout ça pour dire qu’il sait de quoi il parle, et qu’il a aussi un sens certain de la pédagogie

 Prise en main du livre

L’ouvrage est broché. Son format chiffre 15 x 21cm (deux fois plus petit qu’une feuille A4). Il est doté d’une couverture souple. Enfin, vous l’avez compris, il se révèle pratique : vous pouvez le feuilleter facilement en prenant votre petit-déjeuner, dans le bus ou le train, voire dans le lit après votre sortie. Par contre, si vous en êtes au début ou à la fin du livre, et que vous le lâchez sans mettre de marque-page, alors il se referme tout seul. Comme tous les livres de ce type. J’en ai fait l’expérience ; ça arrive une fois, et après on a compris.

Le papier est satiné, et le grammage approprié : feuilleter les pages reste agréable, sans risque de déchirement en utilisation normale. Les photographies sont ainsi correctement mises en valeur.

HAUSS-DSC07984-1-04112015
Les secrets de la photo de rue : Approche, pratique, éditing

Qualité des photos et des illustrations

Si ses 219 pages se lisent bien, c’est grâce notamment aux nombreuses images présentes. Je n’ai compté qu’une seule double-page sans image. En moyenne, la surface totale doit comporter autant d’images que d’écriture. Le livre contient quelques photos couleur mais surtout des images noir & blanc.

Gildas Lepetit-Castel nous ouvre l’appétit en mentionnant les principaux acteurs de la photographie de rue dans le chapitre 1 : Eugène Atget, Henri Cartier-Bresson, Brassaï, Robert Doisneau, Willy Ronis… figurent parmi les Français bien connus. Mais il cite beaucoup d’autres photographes, comme Walker Evans, Helen Levitt, Paul Strand, Sergio Larrain, Robert Frank, Daisdo Moriyama… ou encore Alex Webb, Anders Peterson, Martin Parr, et bien d’autres encore. Ensuite, bien sûr, les photographies viennent principalement de l’auteur, et servent à appuyer très clairement ses explications. Il vous invite à vous plonger dans certains films cinématographiques également, histoire de varier les sources d’inspiration.

Cependant, d’autres auteurs ont également la parole dans le dernier chapitre. Ils commentent chacun une de leurs images : certains sont connus (Jean-Christophe Béchet, Bernard Plossu,…). D’autres sont moins connus et c’est bien, car cela nous ouvre de nouveaux horizons. Au total, entre les nombreuses références photographiques et cinématographiques, vous savez vers quels auteurs vous tourner pour approfondir le sujet. Empruntez donc des livres de ces auteurs ou un DVD dans votre médiathèque ! Sortez et allez voir des expositions !

HAUSS-DSC07995-5-04112015
Les secrets de la photo de rue : Approche, pratique, éditing

Compréhension des textes

L’écriture très concrète de l’auteur facilite grandement la compréhension. Il adopte un style sans prétention qui m’a bien plu.

Le lecteur parcoure les 11 chapitres en une suite logique :

    1. Définition, histoire et réflexion
    2. Le matériel photographique de rue
    3. Cadrage & composition
    4. Réglages de jour – et problématiques associées
    5. Réglages de nuit – et problématiques associées
    6. Depuis les transports
    7. Editing et post-traitement
    8. L’exemple par l’image
    9. Cahier pratique
    10. Organiser un voyage « photo de rue »
    11. Autres regards sur la rue

Chacun de ces chapitres est truffé de conseils tirés de situations pratiques, avec des images à l’appui. J’ai bien aimé aussi les petites récaps au sujet des pré-réglages de base conseillés, pour la journée d’une part, pour la nuit d’autre part.

Gildas Lepetit-Castel conseille de détourner les éléments ou événements a priori gênants à son avantage : la pluie par exemple, est en fait votre alliée ; car vous pouvez jouer avec les reflets dans une flaque, ou en faisant la mise au point sur les gouttes d’eau d’une vitrine en laissant deviner l’arrière-plan. L’auteur déclare pratiquer la photographie argentique de rue : de ce fait, il évoque largement cette approche. La photographie numérique est également mentionnée, « pour ne pas faire de jaloux » ; mais on sent bien que le cœur de l’auteur penche du côté de l’argentique !

la photo de rue-9310
Les secrets de la photo de rue : Approche, pratique, éditing

Exercices

Le chapitre 9 est entièrement consacré à des exercices en situation réelle – des exercices pour vous, futur lecteur :

  • connaître son boîtier
  • se pencher sur son quotidien
  • se représenter dans la ville
  • la vitrine ou le sujet immobile
  • profiter de la foule
  • silhouettes nocturnes
  • un trait d’humour
  • en ombre et lumière
  • voir double ! Le diptyque
  • s’appuyer sur une thématique

Pour progresser dans votre pratique, il vous faudra donc vaincre vos peurs éventuelles, et y consacrer du temps, en dehors de tout groupe d’intimes, sans personne dans les pattes, bref, en solo. Car ce n’est pas assis dans votre canapé, ni en tenant votre chien en laisse, et encore moins en voyage organisé, que vous pourrez prendre le temps nécessaire à l’apprentissage par la pratique. Pas de panique, les exercices aussi sont bien expliqués…

HAUSS-DSC07989-3-04112015
Les secrets de la photo de rue : Approche, pratique, éditing

Rapport Qualité/Prix

Le contenu du livre a bien répondu à mon besoin : je me demandais par exemple s’il valait mieux demander aux personnes avant de les photographier ou non. La réponse est simple : en vraie photographie de rue, on voit, on déclenche. Donc pas le temps de demander la permission avant – sinon le moment capté par la rétine est passé.  L’ouvrage coûte 24€. Franchement je pense que ça les vaut. En plus, Noël approche…

Conclusion

 

[box type= »shadow » ]

Points forts:

  • Plein de petits conseils tirés de situations pratiques, images à l’appui
  • Nombreuses références à des photographes de rue ou à des films de cinéma, de quoi approfondir le sujet
  • L’auteur pratique la photographie argentique, donc cette dernière est abordée en connaissance de cause
  • Les cas pratiques, notamment les pré-réglages de base conseillés, pour la journée d’une part, pour la nuit d’autre part
  • Les idées pour varier les approches : photographier d’une voiture, derrière une vitrine de café, depuis le train, dans un escalator…
Points faibles:

  • Quelques informations parfois non actualisées au sujet des spécificités de la photographie numérique :

– oui cher auteur, depuis quelques années, plusieurs compacts – les compacts dits « experts » – bénéficient du mode manuel, du choix RAW, et d’une large plage de collimateurs…

– de même, je partage le point de vue que Adobe Lightroom est un produit complet très utile, mais il serait bon de préciser qu’il faut désormais s’abonner au logiciel à raison de 143 € par an au minimum…

  • Certains lieux sont interdits de prise de vue en France, comme les gares, le métro, ou le bus, à moins d’avoir une autorisation délivrée par l’exploitant du réseau de transport. Si un agent vous surprend, il peut vous rappeler à l’ordre.  Mais l’auteur n’en parle pas du tout. Je pense que cette précision serait utile : j’ai été personnellement confrontée une fois à un refus de déclencher dans une gare, par le chef de gare, lors d’un marathon à thème photographique… Et c’est assez frustrant.

[button color= »blue » size= »big » link= »http://www.amazon.fr/gp/product/2212142455/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2212142455&linkCode=as2&tag=bonplanphot-21″ target= »blank » ]Achetez sur Amazon[/button]

[/box]

Mathilde HAUSS

Mathilde Hauss est photographe amateur. Elle affectionne particulièrement la photographie humaniste. Ce sont surtout les petits instants de la vie quotidienne qu'elle aime figer.

4 pensées sur “Avis sur le livre « Les secrets de la photo de rue » de Gildas Lepetit-Castel


  • Warning: mysqli_num_fields() expects parameter 1 to be mysqli_result, boolean given in /homepages/15/d520935137/htdocs/bonplanphotov2/wp-includes/wp-db.php on line 3283
    11/11/2015 à 22 h 03 min
    Permalink

    Bonjour… et surtout un GRAND merci pour votre article !

    Je suis ravi que vous ayez apprécié mon ouvrage et j’espère qu’il vous permettra de regarder encore plus en profondeur le quotidien.
    Je me permets juste une mini précision, pour aller justement dans votre sens sur le droit à l’image et les lieux interdits, j’ai écris page 11 :

    « Désormais, on interdit aussi de photographier dans certains espaces, parfois abusivement
    sous couvert de principes de précaution et de sécurité. N’oubliez pas
    que notamment en France, certains lieux tels que les gares ne font pas partie de
    l’espace publique. On peut donc se voir interdire de photographier au motif de
    suspicion de « repérage ». »

    Je parle donc bien de cette épée de Damoclès qui devient très pénible pour le photographe 😉 j’en ai également fait l’expérience… d’autant plus frustrante, qu’il y a beaucoup d’images à produire dans ces lieux.

    Bonnes photos à vous !

    Répondre
  • 11/08/2016 à 16 h 00 min
    Permalink

    Coucou, un très grand merci pour cet article. J’adore cette citation parce qu’elle résume tout sur la photographie « You don’t take a photograph, you make it. – Ansel Adams »

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.