Home » A la une » Avis sur le livre «Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre» de Haje Jan Kamps

Avis sur le livre «Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre» de Haje Jan Kamps

Haje Jan Kamps, est un auteur, journaliste et photographe né aux Pays Bas. Arrivé en Norvège à l’âge de sept ans, il y fonde seulement dix ans plus tard, « Digitalkamera.no », une importante revue norvégienne consacrée aux nouvelles technologiques et aux critiques sur la photographie numérique. Viendra ensuite « Photocritic », en 2002, un site web qui continue d’être populaire aujourd’hui. Basé actuellement en Californie, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la photographie.

«Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre» de Haje Jan Kamps

Dans celui-ci, «Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre», récemment réédité chez Eyroles, Haje Jan Kamps propose aux photographes débutants ou amateurs en recherche de voies de progression, de (re)découvrir les règles de la photographie, le « solfège » du photographe. Programme banal en soi, si ce n’est qu’il y est surtout proposé de se les approprier pour mieux s’en affranchir, par choix déterminé.

Un livre qui promet d’apprendre à réaliser des photos qui sont techniquement réussies en respectant des fondamentaux, sans pour autant que ces dernières soient pour autant fades et banales. Il annonce en effet un accompagnement du photographe en dehors des sentiers battus, à la recherche de la réalisation de photos différentes, plus originales, provoquant la créativité de chacun. Un anti-manuel de photographie, en somme ?

Présentation du livre

La couverture sobre en noir et blanc est attirante. Elle colle bien avec le programme « Les règles de la photographie » . La deuxième partie du titre « …et l’art de les enfreindre » écrite à l’envers illustre la suite. On se laisse imaginer aisément aller à la rencontre d’un auteur capable d’adopter un ton académique, tout en se permettant des facéties.

A première vue, l’intérieur du livre confirme ce programme. C’est une alternance de pages blanches et noires qui se répondent et se comparent. D’abord, en blanc, l’explication d’une règle photographique, puis, une suivante, en noir qui nous invite à la briser ; « choisissez un centre d’intérêt » vs. « laissez libre cours au chaos », « lignes directrices » vs. « compositions paisibles », voire « faites le point sur le sujet » contre « faites fi de la netteté »…

Le tout sur du papier de qualité avec de belles images très bien imprimées…

«Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre» de Haje Jan Kamps

Le sommaire en huit parties est très détaillé, comportant une référence quasiment toutes les deux pages. Le lecteur s’y retrouvera donc aisément dans la recherche d’un chapitre ou d’un conseil précis dont il aura besoin sur l’instant, s’il veut se servir de l’ouvrage en accompagnement régulier de sa pratique.

Une introduction décrit les réglages de bases, les paramètres de prise de vue (ouverture, vitesse, sensibilité, histogramme…) et les caractéristiques des différents types d’appareils photos numériques. J’ose écrire que c’est « la règle » dans ce genre d’ouvrage et qu’elle n’a pas été contournée ici. Cela paraîtra cependant peut-être comme une redite inutile à ceux qui n’en sont pas à leur premier guide photo. Si certains seront contents de se rafraîchir la mémoire, d’autres sauteront éventuellement quelques pages.

«Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre» de Haje Jan Kamps

On entre réellement dans l’ouvrage avec les trois parties suivantes, respectivement autour de l’exposition, de la composition et des règles de composition avancées, avec ce jeu annoncé entre règle et infraction aux règles.

Viendra ensuite un cinquième chapitre, consacré aux concepts photographiques, proposant notamment de jouer avec le flou et la netteté de différentes manières. Le sixième chapitre est consacré à l’éclairage, où on parlera contraste, contre-jour et couleurs. Ces deux parties sont les plus ludiques et créatives à mon goût.

Le septième chapitre intitulé retouche numérique très superficiel et succinct précède une dernière partie encore plus courte, composée d’un glossaire et d’un index, en guise de références qui seront sans doute utiles à des recherches ponctuelles.

«Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre» de Haje Jan Kamps

Mon avis

Si un débutant décide d’utiliser ce livre régulièrement pour mettre en pratique ces propositions, il fera sans aucun doute de réels progrès dans sa pratique. Certains seront même contents -voire auront besoin – de trouver quelques notions essentielles sur le fonctionnement de leur appareil photo. Ceci pour pouvoir comprendre et mettre en pratique les parties qui suivront. Ils gagneront même à plonger leur nez dans le guide d’utilisation de leur appareil en même temps pour pouvoir mettre en oeuvre pleinement les démarches proposées par l’auteur.

Ils progresseront ainsi plus vite dans leur maîtrise de l’appareil et des règles photographiques pour ensuite sortir du cadre en toute légèreté, sans que la gestion technique soit une gêne.

Leur inspiration sera soutenue par les photos qui illustrent vraiment le propos technique, à l’instar de certains encarts et des schémas très clairs et généralement placés à propos. Les clichés sont réussis esthétiquement ce qui n’est paradoxalement et malheureusement pas le cas de tous les guides photo. On ne s’attend pas A contempler des clichés d’art dans un ouvrage didactique, mais quand même… Ici, donc, rien à redire.

D’autant plus que ces illustrations réussies sont mises en valeur par un papier et une impression de qualité, une couverture mat et une mise en page très réussies. La limite de cette réussite, c’est que si vous êtes maniaques et que vous aimez que vos livres restent impeccables, il faudra le consulter avec vos gants de soie de photographe. Sinon, attention aux traces de doigts sur la couvertures et les autres élégantes pages noires !

La présentation des règles et la proposition de les briser immédiatement sont matérialisées  sur une alternance sobre et classique de fonds de pages blanches pour les premières et noires pour les autres. Ce principe est maintenu sur une bonne partie de l’ouvrage. Mention spéciale pour la consigne impériale de toujours effectuer des sauvegardes, simplement contre-illustrée par une photo nocturne d’une maison entièrement dévastée par les flammes d’un gigantesque incendie. Pas un mot nécessaire, s’il fallait une preuve du poids explicatif d’une simple photo !

Parfois, il ne s’agit pas de règles, mais plutôt une succession toutefois intéressante d’exemples et de contre-exemples. En effet, le choix de présenter certain choix comme LA règle est discutable. Par exemple, l’auteur nous invite à « rester classique » pour contredire l’injonction énoncée juste avant « cherchez des angles inédits ». On pourrait aisément proposer l’inverse. Autre exemple le plus flagrant ; en quoi le RAW est-il la règle et le JPEG une transgression ? Le concept atteint donc parfois ses limites, sans jamais être un problème dans la compréhension du propos.

Le dernier chapitre, consacré à la retouche,  où figure justement cet exemple, apporte quelques garde-fous et quelques pistes de réflexions utiles aux photographes débutants. Ils trouveront d’autres ouvrages s’ils veulent approfondir les sujets évoqués : les retouches, photoshop (ou pas), convertir en noir et blancs, les différents formats d’images…

«Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre» de Haje Jan Kamps

Pour conclure

Ce livre s’adresse à mes yeux avant tout aux débutants mais il peut apporter des idées créatives, des pistes de progrès et d’évolution de pratiques à des amateurs éclairés. Réalisant des photos techniquement réussies, ils trouveront sans doute de l’inspiration et une invitation à se lâcher et à sortir des facilités.

L’offrir à quelqu’un qui débute pourra à la fois lui permettre de connaître les bases importantes pour réussir techniquement des prises de vues, mais surtout d’aller tout de suite un peu plus loin sans se retrouver formaté dans le carcan de la règle des tiers, l’exposition « correcte » et le style académique, dont il faudra ensuite s’extirper pour enfin faire de la photographie.

J’écris « offert », car cet élégant ouvrage aux illustrations réussies peut s’offrir sans problème à un ami photographe amateur, quel que soit son niveau. Il est beau et ne fera pas doublon avec un autre guide. Et puis, vous risquez moins de vous prendre une remarque vexée comme « tu trouves que mes photos ne sont pas réussies ? ». Et, le cas échéant, vous pourrez toujours répondre « Non, je pensais flatter et intéresser ton côté subversif ».

Avec comme limite que si ce livre est très bien fait, si les propositions sont intéressantes et très bien écrites, ce n’est pas le guide rebelle et déjanté qu’on aurait pu imaginer. Le photographe révolutionnaire qui se réjouit de l’idée d’apprendre à transgresser les règles de prise de vue en prise de vue restera peut-être sur sa faim… Il est d’une composition élégante, mais qui reste classique et les règles brisées restent souvent… des règles.

Il reste toutefois un premier guide photo bien plus intéressant à mes yeux que la plupart de ceux que j’ai consultés. Son premier intérêt est d’aborder des techniques de prises de vue, de les relativiser, et d’inviter le photographe débutant à faire ses premiers choix artistiques. Il vaut en cela largement certains « cours » de photo en ligne, où certains y affirment manière sentencieuse certains choix, utilisant leurs certitudes comme un trépied.

Pour ma part, il n’y a qu’une règle : choisir un angle de vue, une technique qui sert au mieux votre message. Les plus subversifs et les plus créatifs ne briseront pas les règles. Ils les feront oublier en créant les leurs.

Points forts:

  • Un premier guide photo bien plus intéressant que la moyenne.
  • Un livre élégant qui peut s’offrir.
  • Une mise en page et une impression de qualité.
  • Des explications claires.
  • De belles illustrations qui servent le propos et aident la compréhension.
Points faibles:

  • Le propos reste plus conventionnel que ce que le titre laisse imaginer.
  • Les élégantes pages noires sont sensibles aux traces de doigts (pour les maniaques).
  • Le chapitre « retouche » reste superficiel.

 

Achetez sur Amazon

a propose Marc MEINAU

La photo fait partie de ma vie, acte nécessaire et quotidien. J’aime me définir comme “photopoète”, attiré par la poésie des chemins de traverses. C’est elle que je cherche à retrouver et à transmettre au travers de séries de photos, tels des vers qui parfois riment, parfois dialoguent, quelquefois s’entrechoquent. Ma dernière exposition (en cours tout le mois d’octobre) est composée d’une série réalisée au sommet de la colline d’un village alsacien : du soleil, un orage, des gens qui discutent, d’autres qui courent...

2 Commentaires

  1. Je viens de le commander sur Amazon, j’attends maintenant que ça arrive, merci pour la découverte !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.