Avis sur le livre «La photographie de Boudoir, tout un art » d’Helene Dourliand

Hélène Dourliand nous présente son nouveau livre intitulé ««La photographie de Boudoir, tout un art » ou « l’art de sublimer les femmes, et de les réconcilier avec leur image ». Hélène est une photographe basée à Rambouillet dans le département des Yvelines. Elle propose différentes prestations où la photothérapie prend une large place pour permettre aux femmes de reprendre confiance en elles et de se réconcilier avec leurs images. Ses photos reflètent sa sensibilité, sa bienveillance et un cœur « gros comme ça ».

Il convient avant tout de définir le sujet de ce livre. La photographie de boudoir est une niche dans la photographie de portrait. Il s’agit d’un mélange de portraits, de modes, de beaux-arts, de glamour et de photographies plus ou moins érotiques. Hélène nous guide pas à pas dans cette nouvelle tendance qui a acquis une grande popularité ces dernières années. Quand il s’agit de photographie boudoir, c’est plus sensuel, plus intime qu’un simple regard sur un évènement. Il permet aux photographiés d’émettre une forte présence là où la nudité est implicite mais rarement montrée.

Hélène capture ce qu’une femme aime chez elle. Ici, les modèles sont des personnes réelles, où les images, selon toute vraisemblance, n’apparaîtront pas dans un magazine. Elles n’ont peut-être jamais pris de pose devant un appareil photo, encore moins en mode intimiste et peuvent être très nerveuses. Hélène prodigue des conseils avisés pour que la séance se déroule au mieux.

photographie de Boudoir
« La photographie de Boudoir, tout un art » d’Hélène Dourliand

Ce livre vous donnera un aperçu plus approfondi de la photographie boudoir et comment procéder pas à pas. Par ce manuel Hélène nous montre comment elle sublime les femmes et réalise « son rêve » de les réconcilier avec leur image. Maintenant ouvrons son livre.

Prise en main du livre

Hélène nous présente son livre en deux versions, un bouquin au sens propre et un e-book, que l’on peut commander sur son site. Ici, on s’attachera au livre. Il se présente en format à la française, sous un format digest de 23,3 x 15,6 cm proche du A5 et comporte 125 pages. Ce format est très pratique car il permet de le glisser dans n’importe quelle poche d’un sac photo. Le livre est relié en dos carré collé cousu. Le papier glacé utilisé est de type satiné, très agréable à la lecture.

Qualité des photos et des illustrations

Le livre présente près de 80 photos en couleurs ainsi qu’en noir & blanc. Toutes les photos expriment la douceur, la sensualité et la féminité. Elles illustrent bien le style photographique d’Hélène. Même les nus sont empreints de douceurs et suggèrent plus qu’ils ne dévoilent.
Hélène illustre aussi ce qu’il ne faut et ne pas faire en juxtaposant les deux images à titre d’exemple. Ce qui vu du coté pédagogique du livre est bien utile. Elle nous prodigue une ouverture sur la photo de grossesse et de nouveau-né, ainsi que de la photo boudoir en couple ou pour homme.

La compréhension des textes

Le livre est composée de 7 parties. Hélène aborde la photographie de boudoir dans une 1re partie en prodiguant un rappel sur les bases essentielles de la photographie, son matériel, ses lumières.

Tout est revu, du choix de l’objectif à la prise en main du boitier ; du cadrage et de la composition à l’exposition en passant par l’autofocus. Les photographes débutants apprécieront ces petits rappels ponctués d’astuces utilisées par Hélène. Elle nous présente son matériel favori (boitier et objectifs) avec lesquels elle travaille et ses sources d’éclairage (flashs, boites à lumière) mais aussi l’utilisation de l’éclairage naturel.

Dans une 2e partie, Hélène aborde la méthodologie de préparation d’une offre de prestation « boudoir », chaque thème est résumé par un petit tableau avantages/inconvénients.

« La photographie de Boudoir, tout un art » d’Hélène Dourliand

Hélène met l’accent sur la préparation d’une offre de photo de style boudoir qui est capitale. Cette prestation s’adresse à toutes les femmes petites ou grandes, minces ou pas.
Elle insiste sur le choix du lieu de shooting, qui donnera le style d’atmosphère et souligne l’emploi ou non de tierce personne (MUA, coiffeuse) selon le rendu que l’on souhaite. A ce stade d’une offre de prestation boudoir, le photographe se devra d’avoir un portfolio montrant son style. Des shootings en collaboration permettront de s’exercer et fournir au final un portfolio. Là, Hélène nous rappelle la réglementation et nous propose un contrat adapté.

« La photographie de Boudoir, tout un art » d’Hélène Dourliand

Pour continuer sur la 3e partie, Hélène nous fait un focus sur la préparation d’une séance, lorsqu’une cliente se décide à passer devant l’objectif. Hélène attire notre attention sur les premiers échanges avec la future cliente, ce sont les fondations d’une relation de confiance. Ensuite, elle met l’accent sur la préparation en amont de la séance qu’elle conclue avec une petite « To Do List » bien utile.

C’est tout naturellement qu’elle enchaine dans une 4e partie sur le déroulement d’une séance, tout en nous donnant des pistes de «posing». Là, le feeling doit jouer pour diriger plus où moins la cliente afin de créer l’émotion recherchée.

Les exemples sont variés et les comparaisons d’une bonne et d’une mauvaise pose permettent au lecteur de se faire une idée bien précise de ce qu’il faut ou ne faut pas faire. Bien pratique.

« La photographie de Boudoir, tout un art » d’Hélène Dourliand

Chacun évaluera le niveau d’interaction que souhaite la cliente. N’oublions pas qu’elle se met à « nu » face à un/une inconnue. Hélène aborde un point important pour les photographes masculins : Un petit rappel bien utile pour les hommes photographes sur les règles élémentaires de courtoisie et d’interaction homme/photographe – femme/cliente qui sont malheureusement parfois oubliées dans notre milieu et qu’il convient de rappeler…et d’appliquer.

photographie de Boudoir
« La photographie de Boudoir, tout un art » d’Hélène Dourliand

Une fois la séance terminée, Hélène aborde la 5e partie ; le post-traitement avec un mot sur le workflow et le style que chacun doit se trouver. On appréciera sa « To do List » en petit mémo.

Hélène nous fournit dans une 6e partie deux témoignages de clientes. L’une comme l’autre s’accordent à dire que le boudoir d’Hélène est une véritable photothérapie.

Hélène termine dans une 7e partie sur le développement d’une activité liée à la photo de boudoir, où elle intègre des prestations comme les séance photos de nus artistiques, le boudoir pour homme et pour couple, la séance photo Grossesse, la séance nouveau-né ou tout simplement la séance limitée aux portraits. Elle nous propose de même de mettre en pratique ses précieux conseils lors d’un workshop.

Rapport qualité prix

Proposé à un tarif de 41,99 €, le livre d’Hélène se classe dans une fourchette haute de prix. Cependant pour nuancer ce tarif, il faut bien comprendre que c’est une production en petite série, en autoédition, par un imprimeur et non un tirage par éditeur. Les photographes moins argentés lui préféreront la version e-book plus abordable à 22,99 €.

« La photographie de Boudoir, tout un art » d’Hélène Dourliand
Conclusion

La lecture de ce livre, «La photographie de Boudoir, tout un art » vous guidera à travers l’art de sublimer les femmes et de les réconcilier avec leur image, avec tout ce que vous devez savoir pour vous initier à ce genre photographique ou pour rafraîchir vos connaissances existantes.

Points forts de l’ouvrage:
  • Le coté pédagogique bien marqué et surtout bien illustré en exemples.
  • Les comparaisons des bonnes et mauvaises poses, avec des photos variées.
  • La qualité et la quantité des illustrations proposées tant en couleurs qu’en noir & blanc.
  • Au fil de la lecture, les petits conseils ou astuces bien utiles en encadrés.,
  • Le format pour le trimballer partout dans un sac photo.
Points faibles de l’ouvrage:
  • L’absence des schémas d’éclairage utilisés pour les illustrations. En effet, ce livre est un manuel et non un livre d’art, destiné aux photographes qui veulent se lancer dans ce style de photos. On aurait apprécié de les trouver soit au fil de la lecture, soit en annexe.
  • Le prix élevé.
  • Le type de reliure lui confère une certaine fragilité dans le temps.

Achetez le livre

Alain Poggiale

Passionné de photos, je l’ai souvent pratiqué ainsi qu’un peu de vidéo au cours de ma carrière militaire. Que ce soit en évènementiel, en opérationnel ou à but pédagogique, j’avais souvent en plus de mon bardas un appareil photo en bandoulière ou une caméra au poing. Maintenant, c’est tout naturellement que je prépare ma reconversion pour vivre pleinement ma passion comme photographe professionnel avec une prédilection pour l’aventure dans les coins chauds…. On ne se refait pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.