Avis sur le livre « La photo de paysage » de Scott Kelby

En cette période de confinement, nombreux sont les articles photo traitant de la photographie en intérieur, comment photographier chez soi ?, Monter son studio photo, la macro au jardin, mais reconnaissons-le, cette période est difficile pour tous les passionnés de photographie dont je fais partie. Les sorties photo nous manquent, en ville ou dans la nature et soyons clair : vivement la fin du confinement ! Que l’on puisse enfin retrouver notre liberté de pratiquer notre passion pleinement. Alors, pourquoi ne pas profiter de cette période pour se former et se préparer à reprendre notre activité de plus belle. Dans cet objectif, la lecture du livre de Scott Kelby « La photo de paysage » a été pour moi très utile, source d’inspiration et de motivation, et je tiens à remercier Grégory Laroche de m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre et de faire cet article « critique ».

La photo de paysage
« La photo de paysage » de Scott Kelby
Prise en main du livre « La photo de paysage » de Scott Kelby

Comme toujours avec les éditions Eyrolles, ce livre est un bel objet d’une excellente qualité. Le format de 20x25cm est intermédiaire entre le format poche et la taille « BD » A4. C’est à mon sens un très bon compromis entre transportabilité et confort de lecture : Il passera aisément dans une sacoche ou un sac à dos et est néanmoins d’une taille suffisante pour que les caractères ne soient pas trop difficiles à lire et que les photos illustratives soient d’une belle taille et très agréables à regarder. La prise en main de ce livre annonce très bien le contenu : Une première de couverture sobre en texte (titre, auteur, éditeur) présentant un magnifique paysage islandais, une dernière de couverture qui, elle aussi, va à l’essentiel, une synthèse du contenu, le sommaire du livre et quelques mots sur l’auteur. Deux points négatifs sur la prise en main : le livre est un peu lourd ce qui rend sa lecture le soir couché dans son lit inconfortable au bout de quelques dizaines de minutes. Pour autant, c’est le prix à payer de l’utilisation de papier glacé de qualité, avec un grammage important. Le second aspect négatif est LA critique classique des livres de photo : le fait que le livre ne s’ouvre pas « à plat », ce qui entraine une petite frustration avec les photos couvrant deux pages.

 

La présentation : Qualité des photos, des illustrations et du texte

L’auteur de ce livre, Scott Kelby, est une référence connue dans le monde de la photographie. Un amateur éclairé a forcément au moins un de ces livres dans sa bibliothèque. Il est l’auteur de plus de 90 ouvrages et éditeur/co-fondateur du magazine « Photoshop User ». Il est également le président directeur général de KelbyOne, une communauté éducative en ligne consacrée à l’apprentissage de LightRoom, PhotoShop et de la photographie en général. Titulaire du ASP International Award et du HIPA Special Award, sa renommée dépasse les frontières et il intervient régulièrement comme conférencier à des évènements et des séminaires autour du globe. Voilà donc pour une présentation rapide de l’auteur, qui suffit à elle-seule à donner une idée de la qualité des photos, des illustrations et du texte. Une mention particulière pour les introductions des chapitres : là, c’est quitte ou double, soit vous aimerez, soit vous détesterez. En effet, traditionnellement, les introductions sont censées présenter le sujet du chapitre, donner le contexte et le pourquoi de la suite. Hors, Scott Kelby fait exactement l’inverse : ses introductions n’ont rien à voir avec le contenu qu’elles précèdent, il s’agit simplement de propos distrayants, interlude entre deux chapitres à la manière d’un interlude musical ou théâtral. Habitude fantaisiste de l’auteur, on aime ou pas. Néanmoins, ces fantaisies se cantonnent aux pages dédiées aux introductions, le reste des propos du livre est extrêmement précis et rigoureux.

Le contenu du livre « La photo de paysage »

Le contenu de ce livre, c’est du lourd ! (d’où son poids peut-être )… 217 pages couvrant 10 chapitres :

  • Le matériel de base (d’habitude je zappe ces chapitres dans les livres photo car, à l’expérience, ils se ressemblent tous et je dois constater avec étonnement que j’ai appris des astuces très concrètes grace à ce chapitre de Scott Kelby)

  • Les réglages et les objectifs

  • Avant de déclencher

  • La composition

  • Panoramas et HDR

  • Poses longues

  • Photographier les étoiles et la voie lactée

  • Post-traitement (souvent aussi un chapitre que je ne lis pas dans les livres photos car j’apprends rarement quelque chose… et bien, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire le chapitre de Scott Kelby car, au-delà l’aspect technique de l’utilisation des logiciels de post-traitement, j’ai apprécié le fait que l’auteur nous décrive sa méthode, son work flow, qui certes est personnelle à chacun mais qui dans le cas de Scott Kelby est prouvée et approuvée.)

  • Encore plus d’astuces

  • Des recettes pour vos paysages

 

« La photo de paysage » de Scott Kelby

Ce que j’ai apprécié dans le contenu de ce livre, c’est :

  • Sa clarté : une recommandation par page, exprimée comme une directive (verbe à l’infinitif + complément) et toujours illustrée d’une photo et d’un texte explicatif d’une dizaine de lignes. C’est clair, précis et concis.

  • Le parti pris de l’auteur : pas de compromis ici, l’auteur sait ce qu’il fait, vous dit comment il fait et n’y va pas par quatre chemins. J’ai tellement lu d’articles photo dans lesquels les auteurs prenaient mille précautions pour ménager les susceptibilités de leurs lecteurs, indiquaient qu’il y a plein de façons de faire et qu’ils consentaient à nous dire comment le lecteur pourrait faire sans pour autant être sûr que ce soit le mieux à faire, … bref, des auteurs non engagés et plus axés sur le bla-bla voire la polémique que sur la photographie que lire Scott Kelby fait vraiment du bien !

  • La pertinence : l’auteur est pertinent car il a une immense expérience de la photographie et une immense expérience dans le domaine de la formation à la photographie.

Le contenu de ce livre est pertinent, direct et totalement axé vers la pratique, il y a très peu de théorie. Je le vois comme un concentré de formules rapides et efficaces, des conseils concrets et directement applicables.

Compréhension des textes

Les textes sont courts et vont à l’essentiel, les phrases sont courtes et écrites dans un vocabulaire très accessible. Les photos, une pour chaque page d’un chapitre plus une grande double-page à chaque début de chapitre, illustrent parfaitement chaque idée et sont toujours en relation avec l’idée du texte explicatif. Il y a visiblement eu un gros travail de choix des photos.

photo de paysage
« La photo de paysage » de Scott Kelby
Difficulté des exercices

Résolument tourné vers la pratique, il est en effet possible de prendre ce livre comme un cahier d’exercice ou chaque page est un défi pratique à réaliser. Et bien que les textes soient d’une clarté comparable à la clarté de l’eau d’un ruisseau des Pyrénées, bien que les photos d’illustration soient d’une apparente simplicité dans leur composition et leur réalisation, faire une belle photo de paysage est selon moi d’égale difficulté que de réussir, pour un photographe animalier une photo d’un brame de cerf par un petit matin de brume ou pour un photographe sportif une photo de la reprise de volée de Zidane qui fait gagner la Champions League au Real de Madrid. C’est aussi difficile à faire que c’est simple à regarder.

photo de paysage
« La photo de paysage » de Scott Kelby
Rapport qualité/prix

Pour 19 euros 90, ce livre doit être dans votre bibliothèque, même si la photo de paysage n’est pas votre domaine de prédilection.

Conclusion

Merci à Grégory Laroche de m’avoir donné l’opportunité de lire ce livre. Pour déjà avoir plusieurs livres de Scott Kelby, je connaissais l’auteur et étais très curieux de connaitre son approche de la photo de paysage, sujet très délicat car à la fois difficile et très commun. Et je ne suis pas déçu, son approche personnelle et très engagée me donne l’envie de prendre mon appareil photo et tester, essayer avec les précieux conseils et astuces de ce livre. Je recommande vivement ce livre pour tous les photographes et finirai simplement en exprimant des souhaits simples : Portez-vous bien, restez chez vous et vivement la fin du confinement que nous puissions tous faire de belles photos de paysage !

Points positifs :

  • Pertinence de contenu

  • Clarté de la présentation

  • Exhaustivité du traitement du sujet

  • Qualité des illustrations

Points négatifs :

  • Poids du livre

  • Les introductions fantaisistes

Nicolas Hoellinger

Photographe amateur autodidacte né en 1979, j’ai découvert récemment l’univers de la photographie, un peu par hasard, et aujourd’hui, il ne se passe pas une journée sans que je ne fasse de la photo, c’est devenu pour moi une grande passion. J’ai énormément de plaisir à prendre beaucoup de photos et à les partager. Venez découvrir mon univers photographique, très éclectique et simple.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.