Mercredi , 20 août 2014
Accueil » A la une » Avis sur le livre « GIMP pour les photographes du numérique » d’Antoine Anfroy

Avis sur le livre « GIMP pour les photographes du numérique » d’Antoine Anfroy

En tant qu’utilisateur depuis mes débuts du logiciel libre GIMP, j’ai été ravi d’apprendre qu’Antoine Anfroy publiait un ouvrage consacré à ce logiciel. En effet les ouvrages consacrés à GIMP ne sont pas très nombreux, j’avais tout de même eu l’occasion de découvrir  le livre des éditions Micro Application intitulé « 200% Visuel GIMP » (Voir l’article). Je vous propose de vous donner mon avis sur ce premier livre d’Antoine.

livre-gimp-354x500

Qu’est ce que GIMP?

GIMP est l’acronyme de GNU Image Manipulation Program (Programme de manipulation d’image GNU). Il s’agit d’une suite logicielle pour des tâches concernant la retouche photo, la composition d’images et la fabrication d’image.

Il est souvent comparé au logiciel Photoshop, mais GIMP est un logiciel libre et gratuit.

A propos de l’auteur Antoine Anfroy

Antoine Anfroy est photographe amateur et utilisateur de Gimp depuis de nombreuses années. Il a lancé le site 1point2vue.com en mai 2009 sur un constat : les ressources pour les débutants de Gimp sont rares. Initialement, l’objectif du site était de partager son expérience en retouche photos sur Gimp avec les novices en la matière. Avec le temps, le site a évolué pour englober toutes les problématiques de la photographie numérique, de la prise de vue jusqu’à la retouche des images. La ligne éditoriale s’est élargie mais la cible reste toujours la même : les débutants en photo numérique.

Aujourd’hui 1point2vue.com regroupe une communauté qui comptabilise plusieurs milliers d’abonnés intéressés par la photo et la retouche d’image numérique.

Présentation de l’ouvrage

Ce livre, au format 17x24cm, est composé de 188 pages. Comme de nombreux livres consacrés à des logiciels, celui ci n’échappe pas à la règle, et heureusement, puisqu’il est richement illustré de captures d’écrans toutes en couleur. Certains diront peut être qu’il y a plus de photos que de texte, mais qu’importe à partir du moment ou les explications sont là, que cela soit une capture d’écran ou un texte. Concernant son organisation , il se découpe en 5 chapitres répartis de la façon suivante:

1. Notions de base
2. Corriger ses photos
3. Retouches ses photos (corrections avancées)
4. S’amuser avec ses photos
5. Annexes

 

 

 

La première partie, comme sont titre l’indique aborde les notions de base. Cela commence par une présentation complète du logiciel. On y aborde ensuite l’organisation de l’interface de travail que cela soit en mode fenêtres multiples ou fenêtre unique. Ensuite Antoine vous expliquera l’importance de la gestion des fichiers, de la boite à outil et surtout la gestion des calques. Ce dernier point est, comme le dit l’auteur, essentiel à la retouche photographique.

Le chapitre sur les calques

Le chapitre sur les calques

Dans la seconde partie, on apprend à corriger ses photos. Ce chapitre est le cœur du sujet, Antoine aborde les manipulations de base. Par exemple, comment faire un recadrage intelligent, corriger la luminosité ou le contraste, on aborde également la notion de bruit et comment le réduire. Sans oublier les fonction de base comme corriger les yeux rouges, les effets de couleurs (noir et blanc, sépia),  ou encore redresser une photo penchée.

Recadrer une photo

Recadrer une photo

Une fois toutes ces manipulations de bases maîtrisées, Antoine nous propose de passer au niveau supérieur pour retoucher ses photos  avec des techniques plus complexes, comme par exemple:

- L’utilisation des courbes pour travailler sur la luminosité.

- Conversion en noir et blanc avec les canaux.

- Correction de la balance des blancs

- Traitement par zones avec les masques de calques

- Remplacer un ciel surexposé

- Renforcement de la netteté avec le canal de luminance

- …

A noter la partie fort intéressante sur le « pseudo Hdr » qui vous donne les explications pour assembler 3 images d’une même scène exposées différemment afin d’obtenir une seule photo exposée correctement avec d’infinis détails.

Troisième partie: Retoucher ses photos

Troisième partie: Retoucher ses photos

La quatrième partie est plus créative, puisque l’on aborde comment donnez un autre sens à nos images en les agrémentant de décors et d’effets spéciaux. Bref comment s’amuser avec ses photos! Par exemple comment encadrer une photo pour la mettre en valeur, ou pourquoi pas la découper en forme de cœur. Vous rêver d’avoir les yeux bleus, de caricaturer un portrait, Antoine vous montre comment faire. On voit aussi comment réaliser quelques effets bien connu comme le vieillissement d’une photo, l’effet Orton, l’effet Tilt-shift, l’effet 3D anaglyphe, l’effet hors cadre, la mise en abyme. Vous voyez vous avez de quoi vous amuser!

L'effet hors cadre

L’effet hors cadre 

La dernière partie est consacrée  aux ressources et annexes. Ces dernières permettent de développer certaines notions complémentaires. Vous aurez également des informations pour télécharger GIMP ainsi que les extensions et greffons.

Liens internet

Liens internet

Mon avis

Comme son titre l’indique, Antoine Anfroy n’aborde que les fonctions de GIMP destinées à la photographie numérique et non à la création d’animation ou autres!

Il y a quelques années, il était difficile de trouver des ouvrages de qualité sur GIMP, cela s’améliore d’années en années et l’ouvrage d’Antoine Anfroy en est la preuve. Je connais bien son site 1point2vue.com  et ses tutoriaux, je peux vous confirmer que son livre est de la même qualité … un régal!

Dès les premier instant on est séduit par sa qualité et par le coté pratique et richement illustré du livre. Le contenu peut sembler léger mais il est très sérieux, il n’y a  pas de blabla, juste l’essentiel autour d’images et de captures d’écrans biens choisies.

Pour être encore plus pratique, vous retrouverez sur le site de l’éditeur Pearson.fr toutes les images de l’ouvrage afin de pouvoir réaliser vous-même les exercices proposés.

A noter qu’en fonction de votre niveau, ce livre peut être consulté facilement « dans le désordre », ainsi vous pouvez retravailler une fonction particulière en fonction de vos envies, de vos besoins.

Comme avec le livre 200% Visuel GIMP, lorsque j’ai débuté avec GIMP, j’aurais aimé avoir « Gimp pour les photographes du numérique  »  à mes cotés, cela m’aurait évité de nombreuses heures de recherche et de prises de tête. Et cela même si le prix du livre est de 25 euros, cela vaut largement le coût pour maîtriser ce logiciel qui lui est gratuit.

 

Extraits

Format PDF Extrait du chapitre 2  (PDF 870 KB) Corriger ses photos
Format PDF Extrait du chapitre 4 (PDF 745 KB) S’amuser avec ses photos
Gimp pour les photographes du numérique

A propos de Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

3 commentaires

  1. Il parle de Gimp 2.8 ou est-il resté à Gimp 2.6?
    Bon, perso j’abandonne les logiciels libres pour la photo. Linuxien depuis 7 ans (ou 8, je sais plus) je me sens de plus en plus frustré par le retard de ces logiciels par rapport aux logiciels propriétaires (Gimp a facilement 12 ans de retard sur photoshop, et en ce qui concerne le traitement des raw, c’est encore pire…) C’est pas que pour la photo, mais tout ce qui concerne la création artistique en général, sauf peut-être la 3D, est bien trop à la ramasse du côté des LL.
    N’en reste pas moins que j’aime la philosophie affichée.

  2. Je comprend ton point de vue, mais tout le monde ne peut pas se permettre d’acheter Photoshop, GIMP est un très bon logiciel pour débuter en retouche et je ne regrette pas d’avoir débuter avec!

  3. M’enfin… qui peut encore croire que les non professionnels payent les logiciels Adobe? Et c’est très bien comme ça, tout le monde y gagne ; on utilise un logiciel professionnel gratuitement, et Adobe gagne un public de potentiels futurs acheteurs. Pourquoi pensez-vous qu’il soit si facile de pirater leurs logiciels? Ca leur assure une clientèle professionnelle future, qui elle sera obligée de dépenser les kilodollars que valent les logiciels Adobe.
    Alors, autant ne pas se priver. Personnellement ma priorité c’est la qualité de mes photos et du travail que je fais sur elles. Donc, hors de question d’utiliser un logiciel carrément minable (si, Gimp est franchement minable).

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>