Avis sur le livre « Etre photographe portraitiste » de Sarah Tailleur

Les éditions Eyrolles ont publié le livre de Sarah Tailleur « Etre photographe portraitiste : Cibler sa clientèle, fixer ses tarifs, promouvoir ses services, guider ses modèles ».

Etre photographe portraitiste : Cibler sa clientèle, fixer ses tarifs, promouvoir ses services, guider ses modèles
Etre photographe portraitiste : Cibler sa clientèle, fixer ses tarifs, promouvoir ses services, guider ses modèles

[review]

Avis sur le livre « Etre photographe portraitiste » de Sarah Tailleur

Comme tout passionné de photographie, il arrive un jour où se pose la question de se lancer professionnellement. Pas forcément à temps plein dans un premier temps, mais juste les weekends, pour des mariages, des anniversaires, …
C’est justement mon cas actuellement car la photographie a pris une place très importante dans ma vie et j’aimerais, dans un avenir proche, en faire mon métier, à part entière. Quand j’ai vu que BonPlanPhoto cherchait quelqu’un pour donner son avis sur ce livre, j’ai tout de suite envoyé ma candidature car j’étais persuadé de trouver des informations très utiles pour la suite de ma carrière de photographe.
Quoi de mieux que le témoignage d’une photographe qui a eu le même parcours, qui s’est posé les mêmes questions que soi et qui a décidé de faire le grand saut?
Sarah Tailleur vit au Canada et était designer graphiste la semaine.
Pendant son temps libre, elle proposait ses services en tant que photographe, jusqu’au jour où elle décida de se lancer professionnellement à 100% dans la photo.

Prise en main du livre

Ce livre de 243 pages a une présentation plutôt classique, un format 17 par 23 avec une couverture souple et un papier glacé de qualité. Ni trop grand ni trop petit, ce format permet au livre d’être relativement passe partout. La mise en page est plutôt bien pensée, les pages ne sont pas trop chargées, la police est à la bonne taille et j’apprécie les petits encadrés sur certaines pages permettant à l’auteur de mettre l’accent sur une information importante.
Sarah Tailleur a réussi dans ce livre à couvrir un bon nombre de sujets concernant le métier de photographe portraitiste. Il est très complet et permettra à tout photographe d’avoir la réponse ou un début de réponse à toutes les questions qu’il se pose. Même si elle est d’origine Canadienne, les problématiques du métier sont les mêmes que chez nous (les formations ou diplômes pour être photographe, les différents statuts d’entreprise, …) et l’auteur donne le plus souvent des exemples de ce qui se fait en France.
Dans ce livre, j’apprécie beaucoup le partage de son expérience, qui permet de mettre en valeur ses conseils, et également son honnêteté permettant de décourager les photographes qui ne seraient pas fait pour faire ce métier. En effet, contrairement à certains livres, je trouve que cet ouvrage ne montre pas uniquement le côté idyllique du métier de photographe de portrait.
L’auteur met bien l’accent sur la quantité de travail qu’il y aura à fournir, aux risques à prendre (financiers notamment), … et que ce métier ne se résume pas qu’à faire des prises de vue, mais également penser au marketing, à la comptabilité, …
Dans ce livre, elle fait également en sorte de donner plusieurs choix possibles à l’orientation à donner pour son activité, et en explique les avantages et les inconvénients pour chacun d’eux.

Etre photographe portraitiste : Cibler sa clientèle, fixer ses tarifs, promouvoir ses services, guider ses modèles
Etre photographe portraitiste : Cibler sa clientèle, fixer ses tarifs, promouvoir ses services, guider ses modèles

Qualité des photos et des illustrations

L’auteure illustre bien sûr son livre avec ses propres photos. Elles n’ont pas toujours de rapport avec le sujet traité (difficile par exemple d’illustrer le sujet des tarifs d’une séance avec une photo) mais peu importe elles permettent d’égayer chaque page.
Elles sont de très bonne qualité et permettent de voir son travail de photographe, donnant ainsi une idée du genre de photos qu’elle fait au quotidien (des portraits d’enfants, de femmes enceintes, de parents, …) et de la cible qu’elle a choisi (il y a très peu de photos de mariage par exemple). J’apprécie d’ailleurs beaucoup son style, avec beaucoup d’originalité et de peps.

Compréhension des textes

Cet ouvrage n’est pas un livre “technique” donc pas de jargon compliqué à comprendre, l’auteure nous livre tout simplement ses sentiments sur son métier et donne de précieux conseils à tous les photographes qui souhaitent se lancer dans l’aventure.
C’est très bien écrit, d’ailleurs Sarah Tailleur étant francophone, il n’y a pas eu besoin de traduire son livre (les livres de la langue de Shakespeare ne sont pas toujours bien traduits malheureusement). Là on comprend tout de suite le message que l’auteure veut nous faire passer. On a presque l’impression en lisant ce livre, que l’on discute directement avec elle, ce qui rend la lecture d’autant plus facile.

Etre photographe portraitiste
Etre photographe portraitiste : Cibler sa clientèle, fixer ses tarifs, promouvoir ses services, guider ses modèles

Rapport Qualité Prix

Ce livre a un très bon rapport qualité prix. Pour un prix abordable, dans la moyenne de ce qui se fait sur le marché, il permet d’avoir de très bons conseils pour monter son entreprise ou au contraire de dissuader les personnes qui ne seraient pas faites pour ça.
Donc dans un cas, l’investissement sera de toute façon largement rentabilisé et dans l’autre, il permettra de ne pas perdre trop de temps et de l’argent dans une profession qui n’est peut-être pas faite pour soi.

Ma conclusion

C’est un livre que je recommande vivement car j’ai apprécié le style de Sarah Tailleur qui a su par le biais de ce livre nous donner de très bons conseils, et nous montrer tous les aspects tant positifs que négatifs sur le métier de photographe portraitiste.

Dans ce livre, j’ai retrouvé les questions que je me posais quand j’ai envisagé d’en faire mon métier. Mais étant encore indécis sur la suite à donner, j’ai également pu apprendre pas mal de choses sur ce métier, des choses auxquelles je n’avais pas encore réfléchis comme tout ce qui est marketing et partenariat par exemple.
J’ai également apprécié le fait qu’elle nous décrive sa journée type pour une séance photos, qu’elle nous donne des conseils pour guider ses modèles (par exemple elle parle de la fameuse peur du double menton et de la façon dont elle la gère) et sa description de toutes les étapes qui suivent la séance jusqu’à la livraison finale au client est vraiment utile pour les photographes débutant dans le métier.
Elle a réussi ainsi à couvrir tous les aspects du métier de photographe, qu’elle résume très bien sur la couverture de son livre : “Cibler sa clientèle, fixer ses tarifs, promouvoir ses services, guider ses modèles”

[box type= »shadow » ]

Points forts:

  • Lecture facile
  • Impression de bonne qualité (photos, pages du livre)
  • Très belles photos
  • Conseils pertinents
Points faibles:

  • Couverture trop souple

[review]

[button color= »blue » size= »big » link= »http://www.amazon.fr/gp/product/2212139829/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2212139829&linkCode=as2&tag=bonplanphot-21&linkId=QNFICTK6USPDUQZO » target= »blank » ]Achetez sur Amazon[/button]

[/box]

Yuthara THAO

Je suis tombé amoureux de la photographie, il y a 3 ans à l’occasion de la naissance de ma fille. Comme Monsieur tout le monde, je voulais faire de plus belles photos et j’ai troqué mon compact pour un reflex. Cela a été une véritable révélation pour moi. Je suis autodidacte, je me suis formé grâce à Internet, aux différents blogs, aux vidéos et aux livres. Je suis un adepte de la photo sur le vif et j’aime particulièrement la photographie de mariage. Je souhaiterais développer mon activité tout en gardant le plaisir de faire de la photo et de partager des histoires au travers de mes clichés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.