Home » A la une » Avis sur le livre « Les secrets de la photo de voyage » de Céline Jentzsch

Avis sur le livre « Les secrets de la photo de voyage » de Céline Jentzsch

Les éditions Eyrolles ont publié en octobre 2015, dans la collection « Secrets de photographes », le livre de Céline Jentzsch « Les secrets de la photo de voyage ».

photo de voyage-5827
Les secrets de la photo de voyage : Préparation – Démarche – Terrain – Partage

Avis sur le livre de la semaine « Les secrets de la photo de voyage » de Céline Jentzsch

Céline Jentzsch, s’intéresse à la photographie à partir de 2004, liant cette technique artistique à son autre passion : le voyage. Elle collabore à des magazines, des jurys pour la Fédération Photographique de France et est devenue depuis 2015 guide-photographe en Mongolie pour l’agence de voyage « Photographes du Monde ».

Elle a d’ailleurs un blog où l’on peut son suivre son travail et admirer ses clichés : Cfotogenic.com

Egalement adepte de la photographie de voyage, j’ai voulu lire et donner mon avis sur cet ouvrage, espérant y trouver des conseils techniques et esthétiques pour améliorer une pratique bien différente de celle de l’auteure : argentique, noir et blanc, boitiers télémétriques à focales fixes.

couverture 4
Les secrets de la photo de voyage : Préparation – Démarche – Terrain – Partage

La prise en main du livre

Un format réduit, 23×17 cm, pour ce livre broché de 176 pages à la couverture souple qui bénéficie d’une finition soignée :

  • première de couverture harmonieuse avec deux clichés en dominantes de bleus de deux pays heureusement opposés (chaleur et foule de l’Inde versus glaces et solitude de la Mongolie).
  • quatrième de couverture, énonçant clairement l’esprit du livre : il sera surtout question de présenter un état d’esprit, une « philosophie » de la photographie en voyage, un certain « savoir-être » bien davantage qu’un véritable enseignement des techniques de prise de vue.
  • papier semi-brillant d’un grammage adéquat permettant de feuilleter le livre facilement sans risque de détérioration prématurée, mettant globalement en valeur les (trop ?) nombreux clichés couleur reproduits.
  • table des matières détaillée présente au début de l’ouvrage pour naviguer aisément dans le livre.

Deux gros bémols :

  • La police de caractères trop réduite pour une lecture aisée et l’agencement texte-images, à l’intérieur des différents paragraphes insuffisamment aéré pour faciliter la lecture de l’ouvrage.
  • Quant aux trucs, astuces et conseils très pertinents, en caractères bruns, leur petitesse les rend quasi illisibles.
1
Les secrets de la photo de voyage : Préparation – Démarche – Terrain – Partage

 

Qualité des photos et illustrations

Ce livre se caractérise par une profusion de clichés au fil des pages, mais souvent de bien petite taille, créant parfois une impression d’accumulation au détriment d’une illustration par l’exemple des conseils donnés ; dommage, compte tenu de la qualité des photos présentées ; regret renforcé par les magnifiques photos occupant la totalité de la page en début de chapitre : j’aurai aimé en trouver davantage de ce format, accompagnées d’explications sur les conditions de leur réalisation.

2
Les secrets de la photo de voyage : Préparation – Démarche – Terrain – Partage

Très peu de clichés en noir et blanc, un manque pour une technique de prise de vue particulière comme le rappelle Céline en abordant le post-traitement aux pages 168 et 169 « il est vrai qu’imaginer une scène en noir et blanc dès la prise de vue n’est pas une chose facile et demande une certaine gymnastique et de la pratique » ; « En noir et blanc nous sommes par ailleurs davantage attentifs à la composition, aux formes, à la matière, aux motifs et aux contrastes, mais il est parfois difficile de situer le sujet dans le temps ».

4
Les secrets de la photo de voyage : Préparation – Démarche – Terrain – Partage

La compréhension des textes : contenu de l’ouvrage

Le livre est construit autour de la chronologie d’un « voyage photographique », comme le souligne d’ailleurs son sous-titre « Préparation – Démarche – Terrain – Partage ».

L’introduction offre un excellent questionnement sur l’éthique du photographe voyageur qui résume une bonne partie de la démarche photographique de l’auteure au long livre et dans son travail en général : curiosité bienveillante, empathie, respect de l’autre…

Au chapitre « Préparatifs avant le voyage », Céline invite à nous interroger sur ce que l’on attend vraiment d’un voyage photographique (où, pourquoi, motivations, durée…). Les réponses très pratiques qui en découlent devraient éviter certaines déconvenues.

Au niveau matériel, une omission regrettée : les télémétriques à objectifs fixes interchangeables si discrets et peu encombrants.

Au chapitre « Pendant le voyage » des conseils intéressants pour repérer, s’imprégner du sujet ; mais basé sur le principe d’un voyage exclusivement consacré à la photo. Dommage pour ceux qui veulent voyager en faisant également de la photo.

Pour les chapitres  « Notions techniques pour la prise de vue » et « Création d’une image », une pédagogie insuffisante me fait craindre que ni les débutants, ni les photographes avertis y trouvent leur compte. Les notions ne sont pas suffisamment explicitées (jeu du triangle d’exposition), complètes (l’hyperfocale), desservies par une absence de schémas, exercices ou exemples permettant de visualiser clairement les résultats et de les travailler pour les maîtriser pour ne plus s’en préoccuper dans l’action.

Le chapitre « Les grands sujets photographiques » est un vrai bonheur : tous les grands thèmes y sont fort bien présentés, illustrés accompagnés de conseils et astuces pertinents et bienvenus. Mon préféré : « les personnes », à lire et relire pour l’humanité, le respect de l’autre qui s’en dégagent et la beauté des clichés présentés.

Le chapitre intitulé « Le reportage photographique » est lui aussi riche d’enseignements : très complet, argumenté et documenté donnant l’envie de se lancer.

Quant au chapitre «Retour de voyage», il mérite une lecture approfondie pour savoir valoriser ses clichés, les embellir sans les « truquer », les partager et les présenter au lieu de les garder sur des disques durs ou un PC et tirer des enseignements des résultats obtenus.

5
Les secrets de la photo de voyage : Préparation – Démarche – Terrain – Partage

Exercices :

Il n’y en a pas, dommage : ne pas s’entraîner, ne pas tester son matériel, sa technique de prise de vue et de composition, ses capacités de contact avec les autres avant de partir, parfois à des milliers de km de la France, pourrait occasionner de sévères déceptions au vu des résultats pour quelques un(e)s.

Rapport qualité-prix :

Pas de remarque particulière à ce propos : ce livre est dans la gamme habituelle des tarifs pour ce genre d’ouvrage.

Ma conclusion

En conclusion, un ouvrage qui appelle d’autres lectures, ne serait-ce que pour apprendre et peaufiner sa technique de prise de vue pour mieux l’oublier tant elle sera devenue un réflexe, une invitation à voir les clichés d’autres grands de la photo de voyage et/ou de reportage, et, surtout, se lancer et voyager.

Points forts:

  • La « philosophie » de l’auteur vis-à-vis des personnes photographiées : Céline Jentzsch aime et respecte les gens et ses splendides clichés le démontrent.
  • L’ensemble du chapitre consacré aux « Grands sujets photographiques » complet, didactique et bien illustré de clichés étayant ses propos et conseils.
  • Les mini interviews d’autres photographes dans le chapitre consacré aux grands sujets photographiques. C’est un éclairage complémentaire fort intéressant tant le sujet peut être traité différemment selon la sensibilité de chacun.
  • Les conseils fréquents pour aller voir « l’arrière du décor », changer son point de vue, gage de clichés originaux et créatifs.
Points faibles:

  • Les chapitres consacrés à la technique de prise de vue et à la composition insuffisamment documentés et explicités. Des exemples de photos ratées ou banales auraient été bienvenus : on apprend souvent plus des échecs que des réussites.
  • Le parti pris du boitier réflex et de l’autofocus et l’absence complète des télémétriques.
  • Les invitations un peu appuyées sur la lecture d’ouvrages de la série « secrets de… »
  • La mise en avant de Lightroom, excellent logiciel pour beaucoup de photographes professionnels, mais n’oublions pas le coût de ce produit qu’Adobe ne vend dorénavant plus mais loue contre une redevance mensuelle.

 

Achetez sur Amazon

a propose Véronique Combémorel

Morbihannaise d’origine, je demeure et travaille à Quimper depuis 2001.
Photographe amateur, membre de la Fédération Photographique de France, j’ai été initiée dans mon enfance à la photo par un père qui m’offrit un petit boitier télémétrique alors que je n’avais qu’une dizaine d’années.
Mes photographies accordent une place privilégiée à l’image humaine au travers de portraits et de scènes de la vie quotidienne, tant en France qu’à l’étranger, principalement en Asie.

Laisser un commentaire