Avis sur le livre « Les secrets de la macro créative » de Denis Dubesset

Dans le cadre de leur collection « Secrets de photographes », les éditions Eyrolles ont publié un nouvel ouvrage de Denis Dubesset consacré à la macrophotographie, « Les secrets de la macro créative ».

IMG_7289
Les secrets de la macro créative : Techniques – composition – esthétique

Avis sur le livre « Les secrets de la macro créative » de Denis Dubesset

L’auteur est photographe professionnel et son objectif est ici, non pas d’élaborer un inventaire de techniques, mais de montrer que la macrophotographie se prête idéalement à une certaine expression artistique, à une vision poétique de la nature. En cela, il oppose dès l’introduction la photographie naturaliste ou documentaliste qui a pour but de présenter un insecte ou une fleur de manière la plus précise et nette possible, et sa façon de considérer la macro et la proxy comme un champ d’expérimentation en jouant avec les flous et les couleurs. Cependant, qu’on ne s’y trompe pas, Denis Dubesset ne porte à aucun moment un regard critique sur l’une ou l’autre forme de photographie : il s’agit d’une simple opposition de style.

L’ouvrage comporte quatre grands chapitres :

  • L’épineuse question du matériel
  • Une vision créative du monde lilliputien
  • Les sujets
  • Un projet artistique

La prise en main du livre

Le livre est d’un format que je trouve idéal. Pas trop gros (17 x 23 cm), il tient parfaitement en main et ses dimensions permettent d’avoir des photos de belle taille pour illustrer les propos de l’auteur. Le papier glacé, souple, est très agréable à feuilleter.

L’ouvrage ne tient pas ouvert à plat, à moins de forcer sur l’ouverture, ce qui va plier la tranche et que je me refuse à faire. Ce n’est toutefois pas gênant à la lecture.

IMG_7291
Les secrets de la macro créative : Techniques – composition – esthétique

Qualité des photos et illustrations

Si la majorité des photos sont assez artistiques, j’ai apprécié le fait que d’autres ne sont pas particulièrement jolies ou réussies mais viennent appuyer les propos de l’auteur : un bon exemple permet de mieux faire comprendre les choses. Ainsi, en page 32, une photo de sauterelle prise du dessus, sur un fond de couleur sombre, illustre bien le fait qu’il est préférable voire nécessaire de se mettre à la hauteur de son sujet. Cela est d’ailleurs démontré avec l’autre photo de cette même page avec un gros plan sur la tête de cette sauterelle.

La qualité de reproduction des photos est, par ailleurs, d’excellente facture.

Des illustrations et schémas complètent par moment les textes. Là aussi, ils sont relativement clairs et compréhensibles. Par exemple, un schéma montre comment le placement des flashs a de l’importance pour mettre en valeur le sujet d’une photo.

IMG_7292
Les secrets de la macro créative : Techniques – composition – esthétique

La compréhension des textes

L’auteur parvient sans problème à faire passer son message. Il s’exprime clairement, sans jargon excessif (et, quand il faut faire appel à des termes techniques, ceux-ci sont expliqués) et il n’hésite pas à laisser percer quelques pointes d’humour de temps à autre.

La structure du livre est intéressante et judicieuse.

La première partie s’attache au matériel et l’auteur ne cache pas qu’un appareil reflex avec un objectif dédié à la macro est quasiment nécessaire, mais il ne conseille pas nécessairement de s’équiper avec du matériel haut de gamme. Ce qui compte surtout, c’est de développer son sens artistique.

L’auteur passe ensuite à la façon d’élaborer des images « créatives », qui dégagent une atmosphère, des sentiments. Pour cela, il reprend quelques bases, comme la règle des tiers, le nombre d’or ou encore les lignes directrices, et s’attarde sur des aspects techniques propres à la macrophotographie, tels que les flous et bokehs. Tout cela est clairement expliqué à l’aide de schémas et exemples. C’est, à mon sens, le chapitre le plus intéressant, même si j’aurais aimé que l’auteur aborde plus de sujets. Nettoie-t-il la scène avant de la photographier (coupe-t-il des herbes, par exemple) ? Comment savoir à l’avance à quelle distance doit se trouver l’arrière-plan pour qu’il forme un flou harmonieux en fonction de l’ouverture, par exemple ? En ce qui concerne les suggestions faites par l’auteur, il en est une qui m’a surpris : ne pas hésiter à rendre volontairement floues certaines images, en décalant la mise au point par exemple. Mais en voyant les photos qui illustrent cela, je dois avouer que, dans certains cas, le résultat est convaincant.

La troisième partie du livre énumère un certain nombre de sujets d’inspiration, des insectes aux fleurs, évidemment, mais aborde également d’autres thèmes plus rarement mis en valeur : les gouttes d’eau, la neige, le soleil…

Denis Dubesset achève son ouvrage sur le développement d’un projet artistique, de la naissance de son idée à sa présentation lors d’une exposition. Cette partie est illustrée par plusieurs clichés en pleine page de toute beauté, les images qui ont été présentées dans l’exposition montée par l’auteur dans le sud de la France.

IMG_7293
Les secrets de la macro créative : Techniques – composition – esthétique

Rapport qualité/prix

Cet ouvrage est vendu 23 euros. Pour à peine plus de 160 pages, cela peut paraître un peu cher puisque l’on dépasse la barre des 20 euros, mais il les vaut. En effet, en plus des belles photos, le contenu du livre est intéressant et instructif. À sa lecture, on apprend pas mal de choses, même si je pense qu’il est préférable d’avoir un peu pratiqué la macrophotographie auparavant pour que cela soit plus facilement compris et assimilé.

P1060194
Les secrets de la macro créative : Techniques – composition – esthétique

Conclusion

Alors, à la lecture de ce livre, a-t-on vraiment l’impression d’avoir découvert les secrets de la macro créative ? « Secrets » est sans doute un terme un peu fort. Je parlerais plutôt de « conseils », voire d’inspiration. Les photos de gouttes d’eau, qu’elles soient sur des feuilles ou qu’elles tombent dans des flaques, m’ont particulièrement attiré et donnent envie d’essayer. C’est d’ailleurs là le gros point fort de ce livre : à sa lecture, on a envie d’empoigner son appareil photo pour s’y mettre, pour pratiquer ce que l’on vient d’apprendre.

Le dernier chapitre a le mérite de l’originalité puisqu’il aborde le sujet de l’exposition de photos. C’est intéressant, mais je pense que cela ne s’adresse pas à tout le monde. Il faut un certain talent, et surtout un nombre suffisant d’images de grande qualité avant d’envisager de monter une exposition, exposition qui aura par ailleurs un coût non négligeable à mettre en place.

[box type= »shadow » ]

Points forts

  • Textes clairs et intéressants.
  • Belles photos et illustrations simples mais efficaces.
  • Format du livre agréable.
  • Donne envie d’aller pratiquer sur le terrain.
Points faibles:

  • Quelques explications techniques complémentaires auraient été bienvenues (comment déterminer ou calculer la zone de netteté en fonction de la distance de mise au point, de la focale et de l’ouverture par exemple).
  • Le dernier chapitre, sur la mise en place d’une exposition, ne s’adresse pas au plus grand nombre.

 

[button color= »blue » size= »big » link= »http://www.amazon.fr/gp/product/2212142854/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2212142854&linkCode=as2&tag=bonplanphot-21″ target= »blank » ]Achetez sur Amazon[/button]

[/box]

Stephane Bon

Après avoir passé les quarante premières années de ma vie dans l'est de la France (Lorraine et Alsace), j'habite depuis trois ans en Vendée dans un village à quelques kilomètres de Challans. Je suis informaticien dans une banque à Nantes et je consacre une partie de mon temps libre à mes deux passions que sont la randonnée (et le trekking) et la photographie de paysage. Côté photo, je me suis mis récemment à la macro, domaine dans lequel je débute mais qui me paraît prometteur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.