Home » A la une » Avis sur le livre « L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

Avis sur le livre « L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

Photographe autodidacte, je pratique la photo depuis plus de trente ans et je tiens pour commencer cet article, à remercier Grégory Laroche pour m’avoir sélectionné. Ce sera mon premier test sur BonPlanPhoto. J’ai postulé pour donner mon avis sur ce livre, car comme beaucoup de photographes, je suis persuadé que la lumière ce n’est pas que de la chimie, mais qu’il faut également créer une certaine alchimie pour obtenir le résultat voulu.

« L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

Avis sur le livre « L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

 

 

J’ai beaucoup photographié en lumière naturelle mais depuis peu je commence à m’intéresser à la lumière artificielle ainsi qu’à son potentiel. Le truc qui me semble compliqué, en studio, c’est d’abord de savoir visualiser le résultat qu’on souhaite obtenir et ensuite mettre en œuvre les éléments techniques pour obtenir le résultat escompté. Dans ce contexte, j’ai souhaité en apprendre plus sur ce sujet que je sais complexe et ce livre m’a semblé tout indiquer car non seulement il aborde le fait de comprendre la lumière mais aussi comment travailler avec la lumière

Prise en main

Si vous êtes un habitué des livres de chez Eyrolles, vous ne serez pas surpris par le format quasi carré (23,5×25,5cm) de cet ouvrage. Il s’agit d’un livre de 224 pages facilement maniable avec une couverture souple et des rabats pouvant servir de marque-page. L’assemblage du livre permet de profiter totalement de la souplesse de celui-ci. Par contre le format adopté fait que vous pourriez éventuellement rencontrer des difficultés à le transporter selon la taille de votre sac à dos ou votre sac photo.

Analyse du contenu

Les mots Mode et Portrait du titre montrent que l’on n’est pas ici dans l’univers du naturel, de la spontanéité, mais dans celui de la mise en scène et tout photographe sait combien il est important de soigner l’éclairage dans ce cadre-là.

N’oublions pas que photographier c’est “peindre avec la lumière”, et si vous avez bien compris cela vous savez que le plus important est d’apprendre à gérer cette lumière pour obtenir le meilleur résultat possible sur nos images. Les sources ne manquent pas, on peut utiliser celle du soleil en la modulant, ou profiter des lumières de la scène (théâtre, concert) en s’adaptant. Mais on peut aussi créer sa propre lumière et c’est là que les choses deviennent compliquées, surtout au début. L’ouvrage « L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » vous propose des pistes, quelques indications pour vous permettre d’avancer dans ce véritable casse-tête, ce challenge que représente la maîtrise de la lumière. Mais pas de recette miracle. Comment l’auteure procède t-elle ? Quels matériels engage-t-elle ? Et quelles techniques utilise t-elle ? C’est le pari que ce livre tentera de relever.

Les deux premiers chapitres de cet ouvrage abordent le premier aspect qui est : comprendre la lumière.

  • Le chapitre 1 aborde un aspect indispensable « le matériel de l’éclairage ». L’auteure passe en revue les différents types d’éclairage continu, de flashs de studio et de reportage ainsi que les modificateurs de lumière.
  • Le chapitre 2 est intitulé « créez une atmosphère ». Rossella Vanon va préciser et expliquer certains types d’éclairage afin de permettre aux photographes de choisir parmi l’un d’entre eux celui qui permettra de faire ressortir leurs sensations, leurs émotions, l’ambiance voulue  d’une scène.
« L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

Le chapitre 3 « Scénario d’éclairage » sensibilise le lecteur sur le fait que pour réussir une photo, il faut bien  analyser et comprendre le projet que l’on aborde, point principal pour ensuite établir un scénario d’éclairage mettant en valeur la situation, que ce soit pour une scène de portrait, de mode, de beauté ou encore de sport ou de nu.

Le chapitre 4  » Devenez créatif » s’intéresse à l’ajout de filtres de couleur apportant une touche originale aux  prises de vue.

Le dernier chapitre est une suite de 70 plans d’éclairage illustrés  de schémas et de photos. C’est sans doute la partie du guide qui sera le plus utilisée. Chaque planche permet de visualiser pour un même éclairage les différents rendus, selon la couleur de peau du modèle ou du fond utilisé.

« L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

Dans cette ouvrage chaque cas de figure est présenté par un trio : la photo, la fiche technique indiquant la vitesse, l’ouverture, le matériel utilisé, assorti d’un schéma détaillant le positionnement du sujet, de l’appareil photo et de l’éclairage (source et modificateur de lumière).

Au cours des 224 pages de ce livre, l’auteure saura comment faire passer des idées. Les moins argentés ne seront pas en reste, avec des conseils pour créer un « éclairage à moindre coût ». La mise en œuvre est détaillée, le « pourquoi du comment » expliqué et justifié, des astuces apportant un complément pratique.

Ce livre est abondamment illustré par de nombreuses photos de mode, mais aussi des photos prises sur le plateau pour montrer la disposition des éclairages et des schémas d’éclairages.

« L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

Qualité des photos

Quelque soit le thème abordé, les photos qui illustrent cet ouvrage sont de grande qualité, naturellement. Ce qu’il faut souligner, dans le travail de Rossella Vanon, c’est son approche naturelle de la lumière. Je veux dire par là qu’on ne retrouve pas ce côté guindé, un travers qu’on peut reprocher assez souvent dans le monde de la photo de mode. S’il y a une constante dans les clichés de Rossella Vanon, c’est bien la douceur de la lumière. Il se dégage une belle atmosphère qui privilégie le sujet. Pas de bluff, pas de frime, en studio comme en extérieur, photo de mode comme en portrait, les clichés de Rossella captent la lumière, la maîtrisent sans violence, sans heurt.

« L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

Rapport qualité/prix

Pour moins de 25 Euros Rossella Vanon permet au photographe amateur éclairé de comprendre de A à Z les aspects techniques et créatifs de l’éclairage de studio. Pour ma part je pense que ce livre est un investissement nécessaire et essentiel pour qui n’a pas encore osé se confronter à l’éclairage artificiel. La qualité des textes et des illustrations et le savoir transmis dans ce livre n’ont pas de prix.

« L’éclairage pour la photo de mode et de portrait » de Rossella Vanon

Conclusion

Rossella Vanon a voulu transmettre dans son livre son expérience de l’éclairage apprise sur le terrain ou plus exactement dans les studios pour que celui-ci deviennent abordable, compréhensible par tous et soit une source de créativité.

Ce livre est la fois réussi, complet et réalisé dans un format quasi carré (23.5 x 25.5cm) mettant bien en valeur les exemples choisis. Il permet au débutant de découvrir les bases de la photographie en studio, de faire ses premières armes à moindres frais à domicile, avant de passer à une pratique plus experte.

Les conseils donnés dans ce guide vous permettent de faire un choix judicieux de votre matériel en pointant le fait que vous avez peut être chez vous tout ce qu’il vous faut. De beaux clichés viennent illustrer l’ouvrage de Rosella Vanon, très didactique, bien expliqué, pas à pas…

Et c’est tout le profit proposé par ce beau bouquin. Maîtriser la lumière, l’apprivoiser plus que la dompter pour donner à vos clichés une personnalité unique.

Points forts:

  • Photos nombreuses et de qualité.
  • Format et design du livre agréables.
  • Schémas explicatifs clairs.
  • Plans d’éclairages finaux.
Points faibles:

  • Manque peut-être un chapitre sur la post production.

 

Achetez sur Amazon

 

a propose Alain Salmon

Je pratique la photographie depuis un peu plus de trente ans maintenant. Mon premier appareil fut un Olympus OM 10 et aujourd’hui je suis numérique 100% avec un Nikon D600 et des objectifs Sigma ouvrant à 2.8. Je n’ai pas de sujets de prédilections, tout m’intéresse (sport, social, architecture, paysage etc…).

Laisser un commentaire