Home » A la une » Avis sur le livre « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

Avis sur le livre « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

Les éditions Eyrolles ont publié le livre « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce. Pour progresser en photographie, il faut prendre des photos… beaucoup de photos, et avoir un peu de méthode ! Or quand on ne peut s’offrir des cours et que le jargon des livres techniques nous effraye, il n’est pas rare de se décourager.

« J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

Avis sur le livre « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

Bloggeur reconnu sur la toile depuis plusieurs années, Nicolas Croce s’est spécialisé dans la formation et conseil photo en ligne.

Aujourd’hui, il publie son premier livre broché (son deuxième en réalité mais le premier était un Ebook ), avec pour objectif de fournir aux débutants les bases pour bien démarrer dans la Photo avec un grand « P » et sortir du mode automatique.

Il a choisi les éditions Eyrolles, grand spécialiste des guides photos et autres beaux livres concernant notre sujet préféré et surtout un des rare, voir le seul, à laisser sa chance aux petits auteurs ou aux stars montantes de la Photographie.

Appréciant particulièrement cet éditeur, c’est avec plaisir que j’ai feuilleté ce livre…

Prise en main du livre

Un peu plus grand qu’un livre de poche (21 x 14,8 x 1,9 ) mais assez épais pour le format ( 205 pages, quand même ! ), c’est raté pour ceux qui pensait glisser ce guide dans le sac à dos afin de réaliser les exercices en extérieur…

Le test de la pièce d’1 Euro permet de se rendre compte de l’épaisseur du livre – « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

De plus, la couverture souple peut très vite s’abimer dans le transport : c’est un détail propre aux éditions Eyrolles qui affectionnent particulièrement ce type de présentation. C’est surement plus économique à produire, mais c’est un véritable problème pour les plus baroudeurs de nous tous. Car à force de placer ce livre dans les poches du sac à dos, il ressemblera au final plus à un annuaire que l’on trouverait dans une cabine téléphonique oubliée au fin fond des Ardennes qu’à un guide photographique… Pour le reste, rien à redire, le papier est de bonne qualité : épais et de type brillant, très agréable à manipuler.

Qualité des photos et illustrations

C’est la première fois que je vois ça chez cet éditeur, alors que je possède plusieurs livres de sa collection : nous sommes devant une qualité d’impression des photos assez inégale.

Je m’explique : régulièrement pendant la lecture, un ressenti bizarre peut survenir, en ce qui concerne les photos que l’on trouve au fil des pages, un « je ne sais quoi » qui dérange et dont on met un certain temps à en trouver l’origine.  J’ai donc cherché (pas longtemps je l’avoue) et j’ai trouvé !! En fait, celles-ci donnent une impression de qualité inégale avec un rendu tantôt en brillant, tantôt en mat et, pour les images les plus sombres, un effet « 3D » propre aux magazines. Quand je dis effet « 3D », je veux tout simplement dire que l’encre utilisée donne du relief aux images et l’on ressent un touché rugueux lorsque l’on passe le doigt dessus…

Eyrolles invente le concept des illustrations à toucher pour adultes – « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

Compréhension des textes

Lorsque l’on tourne les premières pages, c’est ce qui nous vient à l’esprit… En effet, Nicolas Croce parle beaucoup, voir beaucoup trop… Il a effectivement énormément de choses à nous dire, puisque ce livre est là pour aider à poser les bases techniques aux plus novices d’entre-nous. De ce fait, il avait, je pense, prévu de publier un livre grand format mais les éditions Eyrolles lui ont surement préféré le format actuel dans un souci de rester dans un budget accessible à tous …

Du coup, il a fallu tout faire entrer dans le format choisi et que fait-on dans ce cas ? Eh bien, la première astuce est de rétrécir légèrement la taille des caractères ! Franchement, cela en rebutera ou lassera plus d’un, surtout les grands débutants ayant l’appareil photo qui démange.

Bon ben, faut y aller ! – « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

 Passé cet effet de surprise, les textes sont détaillés, avec beaucoup de renseignements et ponctués de photos qui permettent de casser le rythme et de « souffler » un peu… Comme à son habitude, l’auteur utilise très peu de termes techniques et s’exprime de manière compréhensible par tous. Ce qui explique la longueur de ses textes.

A mon avis, il a totalement raison car soit on utilise des termes techniques, accompagné d’un glossaire long comme le « Petit Robert Illustré » (qui n’a de petit que le nom, comme tout le monde le sait ) soit on utilise des termes que chacun peut comprendre et s’approprier, au détriment de la taille du livre …

Pour finir, chaque chapitre est séparé par des paragraphes expliquant les « buts et bénéfices de l’exercice », d’autres donnant les « clés de la réussite » ou dispensant des « conseils de pro » afin de «  corriger ses défauts » et aussi amenant des « variantes » aux exercices proposés.

Les exercices

Les exercices sont séparés en 4 grands thèmes et ont pour but de guider le lecteur à s’ouvrir au monde et à développer son côté artistique:

  • « Les bases techniques de la photographie »
  • « Apprivoiser la lumière »
  • « Mettre en valeur son sujet »
  • « Se faire plaisir et rester motivé »

Les photographes débutants y trouveront leur compte, car ces exercices, notamment ceux des 2 premiers thèmes, sont de types basiques et communs à tous les livres ou magazines photo. Les photographes de niveau intermédiaire comme moi commenceront à réellement s’intéresser au livre qu’à partir des 2 derniers thèmes, leur permettant au minimum de réviser un peu, au mieux, de creuser de nouvelles sources d’inspirations…

J’ai particulièrement apprécié le chapitre 18, une variante des « projets 52 » que l’on rencontre un peu partout, nous obligeant à plus de spontanéité dans la création artistique et à rechercher le beau dans le banal.

Enfin, l’auteur guide le lecteur dans la réalisation des exercices grâce à des pictogrammes indiquant le matériel utilisable lors des exercices, puisqu’il s’adresse autant aux utilisateurs de Smartphones qu’aux utilisateurs d’appareils photos.

Des exercices pour tout type de matériel – « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

On regrettera, cependant, un manque de schémas et/ou dessins explicatifs permettant de mieux comprendre les exercices. Comme disait Napoléon : «  Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours. »

Un des rares schémas du livre – « J’apprends la photographie » de Nicolas Croce

Conclusion

Bon, vous l’aurez compris, je ne suis pas vraiment convaincu par cette première mouture et pourtant, je pense sincèrement que l’intention est là !

Le livre est généreux et peu onéreux mais il faut bien l’avouer, même à 13.9€, il lui est difficile de se démarquer de la concurrence des blogs, magazines et autres livres, tant elle est rude, variée et imaginative.

Le risque de trop de « blabla » étant que le lecteur se lasse rapidement au fil des pages et ne comprenne pas le travail de fond vers lequel l’auteur essaie de l’amener… Car elle est là, la démarche de Nicolas Crocce : il ne nous a pas simplement fourni un recueil de techniques photographiques mais plutôt un livre nous permettant de trouver notre propre voie artistique…

Cependant, il est fort à parier que les prochains guides de l’auteur se montreront plus ludiques et attrayants tant on ressent son envie de nous transmettre ses connaissances. A suivre donc …

 

Points forts:

  • Format du livre.
  • Explications compréhensibles par tous.
  • La simplicité des exercices.
  • Des exercices amenant le lecteur à mieux réfléchir ses photos
  • Le prix
Points faibles:

  • La longueur des textes
  • La qualité des photos
  • L’épaisseur du livre
  • Manque de schémas
  • La longueur des textes ( oui, encore… mais là c’est pour taquiner !!! )

Achetez sur Amazon

a propose Aurélien Lejeune

Je me suis lancé dans la photo en 2014, j’utilise un Nikon D5100 avec, principalement, un objectif que j’affectionne particulièrement, le Nikon 50mm f1.8. Je fais parti d’un petit club photo Marnais : DClick ( @Dclick51clubphotoSuippes ). Côté inspiration, j’admire le travail d’ Ines Rehberger ( @Ultraveloci ) et celui de la personne qui m’a fait découvrir la Photo : Guillaume Mussau. En ce qui concerne mon travail, j’aime dire que je vais là où j’ai envie d’aller et que je suis toujours en formation…

Laisser un commentaire