Home » A la une » A la rencontre de Stephan Amelinck

A la rencontre de Stephan Amelinck

Aujourd’hui je vous propose de découvrir un photographe spécialisé en reportage de mariage, basé dans les Landes à Capbreton non loin du Pays Basque, et c’est Stephan Amelinck qui se prend au jeu et qui a accepté de répondre à mes questions. Si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver:

A la rencontre de Stephan Amelinck

Bonjour Stephan,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie? 
Je suis photographe professionnel à mon compte depuis 1998, basé dans les Landes à Capbreton non loin du Pays Basque, spécialisé en reportage de mariage. Je suis marié à une très jolie Basco-landaise, j’ai deux super garçons qui eux ont préféré les études et la musique comme passion. Je pense qu’il me voit bosser énormément en saison et non pas envie de vivre cela eux aussi!
Raconte-nous un peu ton «histoire» photographique? Et nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?
Je viens du photo-journalisme pur, c’est à dire la presse locale et nationale AFP, j’adore photographier l’humain dans son contexte et surtout la street photographie. Je pars du principe de ne pas provoquer l’image mais de la témoigner, c’est plus difficile mais avec l’expérience on y arrive… rien n’est écrit à l’avance.
On dit que la photographie est un virus qui se transmet, où l’as-tu attrapé ? Tu l’as transmis ?
On m’a mis dans les mains un appareil reflex un YASHICA  je crois j’avais 14 ans, mais c’est mon grand-père qui pourrais vous en parler le mieux. A  92 ans il est toujours là et aime me dire, à chaque fois, que j’ai un prix ou un Awards « As tu te souviens quand tu avais 14 ans, que notre ami à l’époque t’avais prêté son appareil, le fameux YASHICA ». Pour lui tout a commencé là,  pour moi c’est lors d’un stage au journal la république des Pyrénées à Pau.  Il était prévu que j’y reste 3 semaines, j’y suis resté 3 ans. Mais j’ai vraiment adoré travailler en tant que photo journaliste dans la presse local à Pau, j’étais très bien entouré par les photojournalistes pro et les journalistes, j’avais 20 ans, c’était génial !!
Ils m’ont tout appris; ensuite c’est une question de rencontre et d’expérience…je suis allé sur paris passer mon bac pro photo.
Comment se compose ton sac photo ?
Ah le matériel, grande question, je me la pose à chaque fin de saison … J’étais Nikoniste, maintenant Canon. Les nikon m’énervent juste pour une chose, à l’époque les caoutchoucs se décollaient au bout de 6 mois d’activité, même s’il est vrai qu’ils ont un très bon SAV. A  force, c’est énervant de toujours renvoyer son matos pour cela, alors que Canon ça ne bouge pas, j’ai usé plusieurs Canon 5D MK III. Très bon boîtier pour le reportage de mariage avec des focales fixes très lumineuses, puis je suis repassé cette année au très bon zoom Canon 24/70 2.8 II L. La saison d’après, avec un autre boîtier et l’excellent Canon 135/2 L, et puis il y a les très bons Fuji X, boîtier sans miroir et viseur électronique. Et bien cela me plaît bien de revoir mon image dans le viseur, surtout que passer 40 ans, l’écran arrière des boîtiers numérique ne sert plus à rien si on ne met pas ses lunettes de vue!! A bon entendeur !! le nouveau Canon 5D MK IV ne m’intéresse pas, la vidéo je confie cela a mon cameraman qui est très doué, j’attendrai le nouveau canon 6D MK II, j’espère un mirrorless Full trame enfin !
Imagines que tu dois partir 2 jours sur une île déserte, quel matériel photographique qui t’est vital amènerai tu ?
Je partirai avec un boîtier Canon Full trame ou un Fuji XT2 (et beaucoup de batteries) avec son  21 mm et un 35 mm j’adore ces focales !!
Est-ce que ton travail est influencé par certains photographes?
Franchement je suis très critique sur mon travail en général et sur celui des autres. Si on me le demande, je ne suis tombé que très rarement sur des images que j’adore, ce sont souvent des images au grand angle en noir et blanc et très décalées.
Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ? 
Rien n’est écrit à l’avance je ne pense jamais l’image que je dois faire, je préfère qu’elle vienne à moi et à moi d’être prêt pour la saisir.
Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?
Belle et grande question « je réfléchis »
Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?
Mon meilleurs souvenirs et surtout ma plus belle joie est d’apporter du bonheur aux gens que je photographie leur moments de vies saisit par mon objectif et de leur apporter du bonheur.
Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu? 
Etant photographe de mariage avant tous, je regarde souvent sur mon ipad des sites de photographe étranger comme le worldelitephotographers.com ou le weddingphotographyselect.co.uk. Ils sont mes sources d’inspiration pour connaître ce qui se fait de mieux dans le monde de la photographie de mariage mondial.
Une question à laquelle tu aurais aimé répondre ?  
Comment vit-on de la photographie?
La réponse ne va pas plaire à tout le monde, mais je pense que ce métier devrait être mieux structuré. A  ce jour tout le monde peux être photographe professionnel, il suffit de s’inscrire sur internet en auto-entrepreneur, attendre quelques mois et c’est fait!!! Mais oui, sans diplôme, sans formation, alors qu’il y a des grandes écoles en France. Ce métier est complètement saturé et plein de jeune foncent tête baissée pensant que ….
Mais pour être photographe, maintenant il faut être comptable, très bon webmaster, très bon commercial, informaticien, diplomate, juriste, bien sur du talent et surtout faire différent des autres………..l’appareil ne fera rien pour vous…
Moi par chance, j’étais là au bon moment, j’ai su créer un style et me faire une réputation dans ma région et le bouche à oreille fonctionne très bien…

Merci Stephan

Encore une fois un grand merci à Stephan pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

a propose Gregory LAROCHE

J’ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques.

N’hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Un commentaire

  1. Rabiller Jean Marc

    photos superbe merci du partage

Laisser un commentaire