Home » A la une » A la rencontre de Sébastien Blomme

A la rencontre de Sébastien Blomme

Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre Sébastien Blomme, photographe amateur mais pétri de talent et mono maniaque de la proxi photo comme il aime se décrire. Si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver:

 

A la rencontre de Sébastien Blomme

Bonjour Sébastien,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Bonjour à tous,

Je suis un photographe amateur de 36 ans habitant la région Toulousaine, marié et père de 2 enfants. La photo occupe la plupart de mon temps libre, mais j’aime également la lecture, la BD (mon pseudo vient de l’excellent « De capes et de crocs »), la musique, la cuisine, et plein d’autres choses !

Peux-tu nous raconter comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Difficile à dire….mon grand-père, mon père, puis mon frère faisait de la photo, donc elle n’est pas à proprement parler « entrée dans ma vie ». Elle s’est plutôt révélée à moi lors d’un voyage en Australie. J’ai voulu immortaliser les paysages, mais aussi et surtout la faune locale… Mais avec un compact bas de gamme c’était assez frustrant. En rentrant en France, j’ai investi et je me suis lancé !

Quels sont tes spécialités photographiques ?

Je suis un peu un mono maniaque de la proxi photo ! C’est un domaine qui permet de pratiquer assez facilement très proche de chez soi. Je conseille l’exercice à toute personne un peu stressée et déconnecté de la nature : se lever tôt le matin, profiter des odeurs, de la lumière, prendre le temps pour habituer son regard au monde du tout petit et pénétrer dans cet univers, c’est parfois magique et tout le temps ressourçant !

Après, j’aimerais pratiquer dans d’autres domaines comme la photo de paysage ou l’animalier, c’est dans les projets !

On dit que la photographie est un virus qui se transmets, où l’as tu attrapé ? tu l’as transmis ?

Pour ce qui est de l’attraper, après mon retour d’Australie j’ai direct attaqué avec la macro et c’est en parcourant les forums pour apprendre, partager que j’ai été sérieusement contaminé par des personnes passionées, talentueuses et peu avares de bons conseils…je pense à Laurent Fiol, à Thomas Vanderheyden, Olivier Nugget, Yannick Lenoir, etc…

Pour ce qui est de transmettre, les années le diront, mais ma fille de 6 ans fait des photos qu’en bon père je ne peux que trouver sublime J

Comment se compose ton sac photo ?

Il y’a peu encore, je partais uniquement avec mon appareil et mon objectif macro…mais j’ai regretté 2-3 fois de ne pas avoir autre chose une fois sur le terrain. Du coup je prends le sac avec :

  • Un pentax k5 avec le Tamron 90 f2,8 monté dessus 80% du temps
  • Un objectif M42 que j’aime particulièrement pour son rendu : le Hélios 44-2
  • Un trépied que j’utilise non pas pour l’appareil, mais pour y fixer un diffuseur à l’aide d’une pince
  • De quoi nettoyer mon objectif de la rosée matinale
  • Une batterie de rechange

Imagines que tu dois partir 2 jours sur une île déserte, quel matériel photographique qui t’est vital amènerais tu ?

Mon appareil et mon objectif macro. Avec ça, on peut toujours s’amuser !

Où puises-tu ton inspiration?

Je consulte beaucoup internet pour voir le travail des autres photographes. Je n’essaie jamais de copier un style, mais j’imagine qu’ils finissent par m’imprégner. Outre les photographes que j’ai cité précédemment, j’aime le travail de Bastien Riu et Misja Smits entre autres, il y’en a tellement !

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Aïe, ça c’est dur…j’ai toujours du mal à juger mon travail. Du coup, ce sera une photo préférée pour le souvenir que j’en ai, plus que pour le résultat final qui pourrait être pas mal amélioré, je m’en rends compte maintenant :

Il s’agit d’une de mes premières rencontres avec cette très belle fleur qu’est la fritillaire. Les conditions étaient top : je ne me rendais pas compte alors qu’avec une fleur qui pousse au mois de Mars il serait si difficile de retrouver une belle matinée ensoleillé les autres fois. Il manquait un pétale à cette fleur, mais loin de la rendre moins belle, je trouvais que ça donnait un plus à l’image, comme une fenêtre ouverte sur son pistil.

J’aime les couleurs, le contraste, le sujet, l’effet des petites gouttes de rosée, la lumière et l’ambiance générale…par contre, la ligne d’horizon fait une démarcation trop nette, le cadrage carré qui m’avait paru approprié alors n’est peut-être pas le plus approprié et la grosse masse sombre en haut à droite est un peu bof… Depuis, j’ai eu pas mal le loisir de retenter l’exercice, mais je n’ai jamais vraiment réussi à saisir ce que je voulais. Une quête photographique…sans fin je pense 😉

Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

En macro, j’aimerais rencontrer des insectes que je n’ai pas encore vu comme la Nemoptera Bipennis, la magicienne dentellée, le papillon Appolon… Sinon, j’aimerais vraiment pouvoir photographier le renard !

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Si j’étais terre à terre, je dirais que je m’équiperais pour faire de l’animalier. Le budget (mais aussi le temps) sont mes plus gros freins pour me lancer. En étant un peu plus farfelu, ça me plairait pas mal d’aller faire un tour du monde de la macro ! Les mantes notamment ont l’air de se présenter sous des aspects très différents selon la région du monde où on se trouve !

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Je n’ai pas vraiment de mauvais souvenir d’une séance photo…au pire, il y’a beaucoup de vent et c’est très dur de faire quelque chose, mais j’ai toujours l’impression de ne pas avoir perdu mon temps, même si finalement, ma sortie ne m’a permis « que » de prendre un bon bol d’air !

Ah si…c’est souvent que le photographe macro est interpellé par des promeneurs qui ne comprennent pas toujours le pourquoi de ces contorsions. La plupart du temps c’est très amical, mais j’ai quand même eu le droit à une remarque du style : « ah, comme vous étiez accroupi vers l’Est, on a eu peur que vous ne soyez en train de prier en direction de La Mecque »…franchement, quand on en arrive à entendre des réflexions racistes en photographiant des insectes, il y’a des questions à se poser !

Sur les bons souvenirs, il y’a ma première rencontre avec les empuses…ce sont des insectes fascinants et j’ai eu la chance d’en trouver alors que je commençais juste la macro et que je ne les cherchais même pas (je me demande même si je connaissais leur existence à l’époque). C’était il y’a bien 6-7 ans et c’est toujours au même endroit que je me rends pour les voir !

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Je ne sais pas si il est connu ou pas, mais c’est un photographe dont j’apprécie les ambiances lumineuses. On reconnait ses photos au premier coup d’œil et il y’a un gros travail sur l’arrière-plan aussi bien que sur le sujet. Il s’agit de Sebastien Rusei, dont voici le lien flickr : https://www.flickr.com/photos/macro-seby/

Un dernier mot?

J’encourage tout le monde à prendre son appareil et aller photographier la nature qui nous entoure. La photographier, c’est la découvrir, l’aimer et ainsi la protéger.

Merci Sébastien

Encore une fois un grand merci à Sébastien pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

a propose Gregory LAROCHE

J’ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques.

N’hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Un commentaire

  1. De jolies photos et un nouveau photographe de talent que Bon Plan Photo nous fait découvrir…

Laisser un commentaire