Home » A la une » A la rencontre de Quentin Martinez

A la rencontre de Quentin Martinez

Cette semaine, je vous propose d’aller à la rencontre de Quentin Martinez, photographe nature spécialisé dans les reptiles et amphibiens, Quentin a accepté de répondre à mes questions. Je vous propose donc d’en découvrir un peu plus sur ce photographe. Si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver:

A la rencontre de Quentin Martinez

Bonjour Quentin,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?  

Salut à tous ! Je suis photographe nature spécialisé dans la prise de vue de reptiles et amphibiens. Par ailleurs je suis étudiant en biologie évolutive et espère pouvoir prochainement continuer en thèse.

Racontes-nous quand et comment tu as commencé la photo?

J’ai commencé la photo vers l’age de 7 ou 8 ans avec mon père en photographiant des oiseaux et des insectes. En revanche, c’est avec l’achat d’un Canon eos 400D en 2006 que j’ai réellement commencé à photographier assidument les insectes, reptiles et amphibiens.

Peux-tu nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

Je réalise des images naturalistes et scientifiques pour différents projets mais ce que je préfère ce sont les photos artistiques. J’affectionne tout particulièrement les jeux de lumières, les contre jours et ombres chinoises.

Tes missions photographiques t’entraînent aux quatre coins de la planète, mais y a t’il un endroit que tu affectionnes particulièrement.

A coup sur, les milieux tropicaux ! Ce sont des écosystèmes abritant une diversité exceptionnelle d’espèces mais ces milieux sont aujourd’hui menacés par les activités humaines.
J’ai un amour tout particulier pour la Guyane où j’ai vécu deux ans mais j’ai récemment découvert l’exceptionnelle faune de  l’Asie du sud et… il  me reste tant à découvrir : l’Afrique tropicale, Madagascar, la Papouasie…

Sors- tu toujours accompagné de ton appareil photo ?

Et bien pas vraiment ! Je réalise assez peu de photos dans mon environnement urbain français.

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Une photo qui me tiens à cœur et cette image d’un têtard réalisée sous l’eau et en contre jour. Dans mon imaginaire elle me fait penser aux origines de la vie.

Elle date un peu (2011) mais elle m’a donné beaucoup de fil à retordre ! N’étant pas équipé d’un couteux caisson étanche, ma vieille pochette étanche ne me permettait pas de gérer la mise au point dans les eaux troublées de la rivière Gardon. J’ai du coup bricolé un attirail composé de baguettes de bois pour pouvoir détecter à vue la zone où mon sujet pourrait être nette. Quelques semaines de tentatives plus tard… je pu sortir cette image d’un têtard isolé parmi des milliers d’autres présents dans la zone.

Peux-tu nous parler de tes projets photographiques?

Étudiant actuellement les rongeurs et plus particulièrement les Murinae (souris et rats) je réfléchis à des solutions pour pouvoir photographier certains de leurs comportements encore peu imagés.

Et bientôt une autre destination tropicale… 😉

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Il reste encore beaucoup de zones tropicales peu explorées et de nombreuses espèces non photographiées de manière convenable. Cependant ce sont souvent des zones reculées où la logistique nécessaire fait très vite grimper l’addition ! Du coup, je voudrais bien un hélico et une équipe pour me perdre quelque part en Indonésie !

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Pour le meilleur c’est sans conteste en Guyane française : « les explosives de grenouilles » (un rassemblement annuel d’amphibiens). Cet événement rare et ne durant qu’une nuit est le lieu d’ébats pour des dizaines de milliers de grenouilles et crapauds. Le sol et les arbustes sont littéralement couverts d’amphibiens. La plus belle nuit de ma vie !

Pour le moins bon, toujours en Guyane, une soirée passée dans la forêt à photographier des serpents puis soudain… être pris en joute par les famas des légionnaires car nous avions été confondu avec des orpailleurs illégaux. Au final ça reste une anecdote marrante à raconter en soirée.

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu? 

Difficile de n’en choisir qu’un, il y a tant de photographes de talent ! Ces dernières années le travail de Jasper Doest m’a beaucoup inspiré, c’est une super star dans le milieu et il a une démarche très engagée.

Un dernier mots?

Partez à l’aventure, lancez vous et allez découvrir les milieux tropicaux !

Merci Quentin.

Encore une fois un grand merci à Quentin pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son travail, pour rappel vous pouvez le retrouver sur:

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de BonPlanPhoto, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

a propose Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

2 Commentaires

  1. De chouettes photos (celles en ombres chinoises sont excellentes) et une belle découverte…
    Merci Grégory, félicitations Quentin.

  2. Robert

    Merci
    De magnifiques photos, cela donne envie…

Laisser un commentaire