Home » A la une » A la rencontre d’Alain Lefèvre

A la rencontre d’Alain Lefèvre

Aujourd’hui, partons à la rencontre de Alain Lefèvre, quinquagénaire autodidacte et passionné de la vie. Evidemment, si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver:

A la rencontre d’Alain Lefèvre

Bonjour Alain,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Bonjour à toutes et tous et un grand merci à Grégory qui nous permet d’être publié. Quinquagénaire autodidacte et passionné de la vie, j’aime explorer de nouveaux horizons dans de multiples domaines comme la botanique et l’aquariophilie marine.
Ayant voyagé dans une quarantaine de pays, la photographie s’est imposée d’elle-même pour ramener de beaux souvenirs et les partager. J’étais à ce moment là amateur. Puis, aussi passionné par les technologies web, j’ai créé ma petite agence internet. Comme un beau site internet doit être bien illustré, j’ai commencé à réaliser des photos pro pour mes clients.

Peux-tu nous raconter comment la photographie est entrée dans ta vie ?

La photographie est aussi entrée dans ma vie par hasard. J’ai travaillé au sein des laboratoires Kodak pendant 7 années et j’ai vu défiler devant mes yeux des millions de photos. Parmi toutes celles qui passaient, certaines ont retenu mon attention et m’ont donné envie d’en réaliser. J’ai été aussi pendant cette mission testeur des appareils photos de la marque et devait prendre 1000 photos par jour. Ce n’était pas de l’art mais de la production en masse pour effecteur des tests et réglages des capteurs APS.

Quel est le thème photographique que tu affectionnes particulièrement ?

La photographie est par définition une capture de lumière. Celle-ci lorsqu’elle est naturelle est le soleil. Voilà pourquoi j’adore l’aube et l’aurore qui sont mes 2 sources d’inspiration. Comme je souhaitai vivre de cette passion, je me suis plutôt orienté vers la photo immobilière qui m’apporte quelques revenus. Aujourd’hui, je réalise aussi beaucoup de macrophotographie. Cela permet d’observer ce petit monde qui passe souvent inaperçu.

Sors- tu toujours accompagné de ton appareil photo ?

Les reflex et objectifs sont assez encombrant et il n’est pas facile de dégainer facilement. Je suis toujours prêt en voyage mais pas dans la vie de tous les jours. J’attends que les téléphones fassent encore des progrès pour le faire.

Imagines que tu dois partir 2 jours sur une île déserte, quel matériel photographique qui t’est vital amènerais tu ?

Si je devais partie sur une île déserte, par définition, il n’y aurai rien sur l’île donc pas de photos sur terre mais dans l’eau! Je pense que j’investirai dans un boîtier étanche pour faire de la macro sous-marine!

Où trouves-tu ton inspiration?

Comme beaucoup, je regarde ce que les autres font. Je parcours donc les expositions, cela permet de discuter avec les « collègues » car c’est tout de même un métier de solitaire. Avec internet, c’est encore plus facile, assis dans un fauteuil, je m’inspire des photographes de talents qui récoltent des 99/100 sur 500px.

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Ca c’est une question difficile car ma photo préférée est bien souvent la dernière! Dès que j’en refais une autre je la préfère. Alors, pour répondre à ta question, c’es la dernière que j’ai fait à Collioure pour tester le mode fusion de Lightroom.

Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

Ayant été en Espagne, j’ai découvert de grands pics de gré qui sont très graphiques. Je ferai comme d’habitude, trouver un lit le plus prêt possible de l’endroit pour bien repérer les lieux et me lever à l’aube en croisant les doigts pour que le ciel soit beau. En général, je regarde la météo à 15 jours avant de me déplacer.

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Ce n’est pas un projet mais plein de projets! Je visiterai toutes les grandes cascades du monde, photographierai le reflets des aurores boréales dans les lacs, retournerai aux Seychelles, suivre la progression de la migration des monarques (papillons) aux Etats-unis…

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Les meilleurs souvenirs en photographie c’est lorsqu’il y a une émotion et souvent mon coeur s’arrête de battre (c’est bien sûr une image) lorsque je retiens mon souffle pour ne pas effrayer un insecte craintif. Lorsqu’il est dans la boîte, je pousse un petit cri interne et je cours traiter au plus vite l’image. Je n’ai pas encore de mauvais souvenirs sauf que parfois à l’étranger lorsque je fais des poses longues au coucher de soleil, je ne suis pas très rassuré.

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Il y en a un que j’aime particulièrement car il est météorologue avant tout et capture les événements climatiques comme les éclairs, les formations nuageuses et même les arcs-en-ciel de nuit. J’ai nommé Pierre-Paul Feyte.

 

Merci Alain

Encore une fois un grand merci à Alain pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

a propose Gregory LAROCHE

J’ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques.

N’hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire