Home » A la une » A la rencontre d’Isabelle Pamies

A la rencontre d’Isabelle Pamies

Cette semaine, partons à la rencontre d’Isabelle Pamies et ses macrophotographies. Vous pourrez découvrir son regard subtil et poétique sur la nature. Si vous voulez suivre son travail, vous pouvez la retrouver:

Interview d’Isabelle Pamies

Bonjour Isabelle,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Bonjour Gregory,
Je te remercie avant tout de m’avoir contactée pour cet interview. Je me présente, Isabelle Pamies, j’ai 45 ans. Je vis à Lunel depuis 25 ans, une ville située entre étangs et garrigues ou plus largement entre Méditerranée et Cévennes. Je photographie la nature et publie régulièrement des macrophotographies sur un blog qui s’appelle Clic Art Nature. C’est un loisir auquel je consacre beaucoup de temps.
Ma profession, elle aussi, consiste à prendre des clichés, mais tout autrement, puisqu’il s’agit d’imagerie médicale. J’aime la nature. Mon regard vis à vis d’elle n’est pas vraiment naturaliste, mais plutôt contemplatif et poétique. J’aime aussi l’art en général, je suis curieuse de le découvrir autour de moi sous toutes ses formes. J’ai moi-même un besoin de création. J’ai pratiqué la peinture, cela remonte à quelques années maintenant.
Clic-Art-Nature_0322c
Tous droits réservés à Isabelle Pamies
Racontes-nous quand et comment tu as commencé la photo?
Les chants d’oiseaux sont à l’origine de cette aventure photographique. Je les étudie, j’ai commencé il y a 5 ans à partir d’enregistrements audio. En fait, je mettais des noms sur des chants sans savoir vraiment à quoi ressemblaient ces oiseaux. Alors pour remédier à cela, j’ai participé à des sorties ornithologiques en adhérant à l’association Gard Nature. C’est à ce moment-là que j’ai pensé qu’il fallait que je m’équipe d’un appareil photo. Il me permettrait d’identifier ces oiseaux. Alors, j’ai investi dans un réflex et un objectif 100-400. Je ne peux pas dire, comme de nombreux photographes, que j’aime capturer ce qui m’entoure depuis l’enfance. La photographie est venue à moi à l’âge de 40 ans, par nécessité pour mes identifications. Le plaisir de cette pratique a été un peu plus tard, avec la macrophotographie. Là, mon âme d’artiste s’est remise à l’oeuvre et j’ai retrouvé à travers mon reflex le pinceau que j’avais laissé tomber quelques années plus tôt.
Peux-tu nous présenter ton/tes style(s) de photos de prédilection ?
Mes photographies témoignent de la beauté de la nature et j’essaie de poser un regard doux et poétique sur ce monde vivant. Je m’aperçois que le style est épuré. J’aime sortir le sujet de son cadre naturel et l’emmener dans une dimension picturale toute autre, imaginaire, parfois minimaliste, parfois graphique. Je flirte volontiers avec l’abstraction.
Clic-Art-Nature_2520c
Tous droits réservés à Isabelle Pamies

On dit que la photographie est un virus qui se transmet, où l’as-tu attrapé ? tu l’as transmis ?
Comme je l’ai évoqué dans une question précédente, l’appareil photo était d’abord un outil nécessaire pour mes identifications ornithologiques. Personne ne m’a vraiment inoculé le virus même si j’ai dû participer à des moments d’émulation entre naturalistes photographes au sain de l’association Gard Nature. Je pense, entre autres, à Hervé Bertozzi, ornithologue qui photographie les oiseaux avec beaucoup de talent.
Concernant la macrophotographie, l’apprentissage s’est fait seule sur le terrain. Cependant je dois citer deux blogueuses photographes, Laurence Chellali (Le blog photofolle) et Christine Keller (Regarde voir), qui influent peut être sur ma démarche photographique. Ce sont des passionnées, et leur approche de cette matière m’a certainement nourrie, car leur travail m’intéresse. Chez Laurence, il est incontestable que j’ai appris sur le plan technique.
Pour la transmission du virus, je ne sais pas. J’invite davantage les personnes qui m’entourent à contempler la nature, les oiseaux, à écouter leurs chants, plutôt qu’à se servir d’un appareil photo. Simplement parce que ma passion, c’est la nature. L’appareil photo est l’outil qui me permet de m’exprimer de façon artistique à travers elle.

Clic-Art-Nature_4650
Tous droits réservés à Isabelle Pamies
Imagines que tu dois partir 2 jours sur une île déserte, quel matériel photographique qui t’est vital amènerais tu ?
Mon reflex et un objectif macro, certainement le sigma 105 mm, c’est celui qui m’accompagne le plus souvent. En fait, je n’utilise aucun autre équipement lorsque je photographie, pas de pied, pas de filtre et je ne me sers que de l’éclairage naturel.
Clic-Art-Nature_0455
Tous droits réservés à Isabelle Pamies
Selon toi quelles sont les qualités principales que doit avoir un photographe ?
Je ne pense pas qu’il y ait forcément de règles d’aptitude pour la photographie. Chaque photographe aborde ce domaine selon son caractère, sa sensibilité ou sa personnalité. La photographie, c’est un regard. Et c’est dans la perception et l’intention que l’aboutissement peut devenir particulier et intéressant.
Mais je dirais que tant qu’il y a de la lumière, il y a de l’espoir…
Clic-Art-Nature_7145
Tous droits réservés à Isabelle Pamies
Où trouves-tu ton inspiration ?
Je puise mon inspiration au gré de mes balades. L’isolement est pour moi nécessaire et mon imagination se trouve là dans la nature, dans l’observation de cet espace artiste, dans la particularité des choses qui accroche mon attention et m’embarque. Un graphisme, une lumière, des couleurs… Les garrigues, les bords d’étangs, les forêts nous livrent tant de poésie. La macrophotographie, pour moi, c’est éclairer une strophe ou un vers de ces poèmes.
Clic-Art-Nature_0651
Tous droits réservés à Isabelle Pamies
Parmi tes photos, peux tu nous présenter ta photographie Coup de ‘coeur du moment’ et  nous raconter son histoire ?
Mon « coup de coeur » du moment est une photographie d’un lever de soleil au bord de l’étang de Bages en cette fin d’été. Le lever du soleil est un instant que l’on peut observer chaque matin, où que l’on soit. Il ne passe jamais inaperçu et suscite toujours une émotion. Je trouve que cette photographie peut être une belle représentation de ce moment magique grâce à la délicatesse et la poésie qu’évoque cet artefact de lumière effleurant l’horizon pour s’élever vers le ciel.

Clic-Art-Nature_4523f
Tous droits réservés à Isabelle Pamies
Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?
Je n’envisage pas vraiment les photos à venir. Elles résultent en fait de mes rencontres sur le chemin, de la lumière, du lieu, des saisons… chaque sortie est différente. Je laisse le hasard me guider et je confirme qu’il fait souvent bien les choses. J’espère simplement faire une découverte intéressante dans une belle lumière et une bonne configuration. Comme une empuse sur une brindille qui prend la pose…

Clic-Art-Nature_0058
Tous droits réservés à Isabelle Pamies
Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser ?
Je n’ai pas de projet photographique à réaliser, simplement des chemins à parcourir, peu importe l’endroit. Ceux qui se trouvent à quelques km de chez moi me conviennent parfaitement.

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu ?

Il est un photographe qui ne me laisse pas indifférente, Ronan Joncour . J’apprécie ces compositions subtiles imprégnées de ruralité. J’invite les lecteurs de Bon Plan Photo à aller découvrir son travail s’ils ne le connaissent pas encore.
Clic-Art-Nature_2193d
Tous droits réservés à Isabelle Pamies
Pour terminer, un petit J’aime / J’aime pas. 
J’aime : les chants d’oiseaux, la montagne, la cueillette des plantes sauvages, la confiture de mûres sans pépin, les affinités.
J’aime pas : faire un choix, les dimanches, les conflits, la confiture de mûres avec pépins, les maladies graves.

Merci Isabelle

Encore une fois un grand merci à Isabelle pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son travail, pour rappel vous pouvez la retrouver:

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

a propose Gregory LAROCHE

J’ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques.

N’hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

3 Commentaires

  1. Bravo Isabelle pour ces belles photos pleines de douceur, avec de jolies couleurs et un bon sens de la composition.

    Stéphane

  2. Très bonne entrevue ! Je suis une grande admiratrice des photographies d’Isabelle et je suis ravie d’en avoir appris un peu plus sur elle ce soir 🙂

  3. jean marc rabiller

    très belle photo superbe ambiance toujours enrichissant les interview
    merci gregory

Laisser un commentaire