[A relire] A la rencontre de Xavier Delorme

Cette semaine je vous propose de partir à la découverte de Xavier Delorme, chasseur d’orage. J’ai toujours été fasciné par cette spécialité photographique. Xavier a accepté de répondre à mes questions et je le remercie de nous faire partager sa passion. Avant cela, si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver:[checklist]

A la rencontre de Xavier Delorme

Bonjour Xavier,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?
Photographe et chasseur d’orages depuis 1998, je parcours plus de 30000km par an pour traquer les orages pour les immortaliser. Toute ma vie tourne autour des orages. La saison orageuse d’avril à octobre, je suis sur les routes. En basse saison, je présente les photos sous forme de reportage sur mon site, ou des expositions, des conférences. Je prépare également la saison suivante en faisant évoluer le véhicule, en changeant le matériel, etc.

Incroyable et inattendu orage au bord de mer dans la nuit du 15 au 16 novembre 2014. Cet orage s'est formé grâce à un océan encore chaud surplombé d'une maisse d'air froide. Le contraste a favorisé la formation d'un orage très électrique. Superposition de 7 photos qui retrancrient près de 4 minutes d'activité kéraunique.
Incroyable et inattendu orage au bord de mer dans la nuit du 15 au 16 novembre 2014. Cet orage s’est formé grâce à un océan encore chaud surplombé d’une maisse d’air froide. Le contraste a favorisé la formation d’un orage très électrique.
Superposition de 7 photos qui retrancrient près de 4 minutes d’activité kéraunique.

Tu es un chasseur et un photographe d’orages, peux tu nous en dire plus sur cette technique photo?
Il y a deux techniques. La première la plus simple, la photo de nuit. Il faut jouer de l’exposition longue de 5 à 30 secondes, voir plus. C’est la nuit totale, donc la foudre est comme un flash d’appareil photo, il va éclairer le paysage et le premier plan.
La deuxième avec la photo de jour, il faut s’équiper d’un détecteur d’éclair. Un boitier qui se fixe au-dessus de votre appareil photo et au moindre sursaut lumineux, il va lancer la rafale de votre appareil. Plus il est rapide, et mieux sera le résultat. Le Single Pilot Pro de Full Passion vous sera un bon compagnon de chasse.

Supercellule moteur gauche nait dans l'Allier remontant vers le nord de la Bourgogne.
Supercellule moteur gauche nait dans l’Allier remontant vers le nord de la Bourgogne.

Peux-tu nous raconter comment tout cela a commencé?
Enfant et adolescent, j’étais un grand passionné de météo, je faisais mes relevés météo quotidien. Mon père m’a prêté son reflex argentique pour illustrer ces relevés d’une photo du jour. Une fois en 1997, un orage menace mon village de Beauce. Mon père m’a montré la technique photo pour immortaliser la foudre de nuit dans notre jardin à l’approche de cet orage. Une nouvelle passion est née.

Orage en approche sur les Monts du Lyonnais.
Orage en approche sur les Monts du Lyonnais.

Après les orages, y a t’il d’autres domaines photographiques que tu aimes pratiquer?
98% des photos réalisées sont sur le thème de l’orage. Les 2% restant sont sur le thème de la photo de nuit. Parfois quand l’orage ne  se montre pas ou se termine plus tôt que prévu, je profite d’être dans une région pour aller y photographier quelques usines, éoliennes et paysages de nuit.

On dit que la photographie est un virus qui se transmet, où l’as tu attrapé ? tu l’as transmis ?
Comme je l’ai dit auparavant, je l’ai attrapé dans mon jardin au côté de mon père. La maladie s’est déclarée en 2002 avec les premières grandes virées dans ma région. Je contamine certain photographe à travers les stages photos que j’organise sur tout le territoire. Lors de ma première poussée de fièvre, j’aurais aimé que l’on m’accompagne et m’aider à maîtriser la traque aux orages. Cette expérience de terrain, je la partage donc.

Forts orages sur l'agglomération de Brioude la nuit du 8 au 9 août 2014. De nombreux impacts de polarité positive se sont produits cette nuit là. Superposition de 7 photos pour retranscrire plus de 4 minutes d'activité électrique de l'orage.
Forts orages sur l’agglomération de Brioude la nuit du 8 au 9 août 2014. De nombreux impacts de polarité positive se sont produits cette nuit là.
Superposition de 7 photos pour retranscrire plus de 4 minutes d’activité électrique de l’orage.

Comment se compose ton sac photo pour chasser les orages?
Mon sac photo est sur roulette tellement il est lourd. J’ai 2 boitiers NIKON, un D800E et un D4. En optique, les Carl Zeiss sont indispensables pour la photo d’orages. Pas d’AF et bague de MAP en butée pour l’infini. Fini les photos flous pour un défaut de MAP.
J’ai le 18mm, 35mm que j’utilise beaucoup, le 50mm et le 85mm. J’ai le fameux NIKKOR 14-24 F2.8 qui sera remplacé bientôt par le 15mm Carl Zeiss car la lentille frontale du Nikkor est trop bombée et attrape la moindre goutte d’eau. C’est pénible.

Qu’est ce qui est, selon toi, le plus compliqué dans la photographie d’orage….? Et le plus gratifiant?
La prévision météo est le plus compliqué car il y a plein de paramètre à regarder. D’où les stages photo que l’organise pour avoir les bases météo des orages.

La photo d’orage travaillée et soignée avec un impact de foudre bien placé vous pouvez vous dire que j’ai réussi ma journée.

Orages sur le Jura le 10 juin 2014.
Orages sur le Jura le 10 juin 2014.

Quels conseils donnerais-tu à un photographe débutant dans la chasse aux orages?
Essayer la photo de nuit tout d’abord sur un orage de chez vous pour ainsi maîtriser votre appareil photo et les réglages. On passe en tout manuel sur l’appareil. Un réglage de base, temps d’exposition 30s, ouverture 6.3 et sensibilité 100ISO. Diminuer le temps d’exposition si la pollution lumineuse est trop présente. Si l’orage se rapproche, commencer à fermer l’ouverture et l’inverse s’il s’éloigne. On peut jouer de la sensibilité pour avoir du détail dans les noirs de votre premier plan si vous êtes dans le noir complet. Mais vous faites cela une fois bien maîtrisé le reste.

Est-ce que ton travail est influencé par certains photographes?
Oui, je regarde mes collègues pour voir si de nouvelles techniques sont utilisées. J’aime beaucoup le travail de photographes paysagistes et leur post-production m’aide beaucoup à évoluer.

Orage sur les Ardèches et en premier plan la centrale nucléaire de Cruas.
Orage sur les Ardèches et en premier plan la centrale nucléaire de Cruas.

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?
Difficile question, j’ai toujours deux ou trois photos qui sortent du lot par saison mais elles sont souvent très différentes de l’une de l’autre. Je vais retenir une photo que je tentais depuis plus de 7 ans. Cette photo a été enfin réussite la nuit du 25 au 26 juillet 2013.
Des orages isolés sont annoncés pour la nuit dans le sud de l’Eure et Loir. Epuisé des jours précédents à traquer tous les jours les orages. Je me suis donc tourné vers ma région. Je pars de chez moi vers 22h30 pour rejoindre un collègue qui vient de Normandie et qui chasse dans le secteur cette nuit aussi. Je connais un couloir à orage au sud du département et qui passe au dessus d’un champ éolien. On s’y poste et un orage isolé passe juste au zénith de nos véhicules. L’activité électrique a été démentielle pendant 15 minutes juste sur le champ éolien. La foudre est passée parfois au-dessus de nous, et parfois frappée le sol à 180m de nous. Deux éoliennes ont été touchées à ce moment là. Les photos ont été dignes du spectacle que l’on a vécu. Inoubliable.

Des orages ont traversé le Loiret et l'Eure et Loir dans la nuit du 25 au 26 juillet 2013. Ils ont été localement forts avec de nombreux impacts de foudre. Certains ont touché des éoliennes et poteaux électriques.
Des orages ont traversé le Loiret et l’Eure et Loir dans la nuit du 25 au 26 juillet 2013. Ils ont été localement forts avec de nombreux impacts de foudre. Certains ont touché des éoliennes et poteaux électriques.

Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?
J’ai plusieurs objectifs dont la photo d’orage en haute montagne. Challenge très difficile mais que je tenterais cette saison 2015, on verra si je le réussi.

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?
L’épisode Cévenol du 9 et 10 octobre 2014 près de Calvisson dans le Gard. J’ai eu de l’orage accompagné d’une forte activité électrique et de pluie diluvienne pendant plus de 3 heures. Par trois fois la foudre a frappé dans un rayon de 50 mètres de mon véhicule. Le chemin s’est retrouvé sous 5 à 10cm d’eau d’un coup. J’ai réalisé des photos inattendues cette nuit là. De nombreux traceurs ascendants ont été visibles sur les clichés. Phénomène physique rare à photographier.

Orages orographiques du 8 au 10 juillet 2013 dans le Sud Est de la France.
Orages orographiques du 8 au 10 juillet 2013 dans le Sud Est de la France.

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?
Fabien Dal Vecchio.

Orage supercellulaire en Eure et Loir le 8 juin 2014.
Orage supercellulaire en Eure et Loir le 8 juin 2014.

Une question à laquelle tu aurais aimé répondre ?
Vis-tu de ta passion ?
Aujourd’hui non, j’ai beaucoup de frais lié à la traque en elle-même. Les grands déplacements sont onéreux par les coûts élevés de carburant et des péages. Le matériel photo régulièrement renouvelé car soumis aux mauvaises conditions climatiques même s’il est protégé sous le hayon du camion puis la technologie améliore la qualité des photos de nuit.

Merci 

Encore une fois un grand merci à Xavier pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son  travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:

[checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

3 pensées sur “[A relire] A la rencontre de Xavier Delorme

  • 10/05/2015 à 2 h 00 min
    Permalink

    Vraiment intéressant cette interview. Et fascinant! Chasser les orages dans des conditions météos rocambolesques, alors que tout le monde se met à l’abri. Chapeau! Vos photos sont magnifiques Xavier!

    Répondre
  • 10/05/2015 à 10 h 09 min
    Permalink

    photos absolument géniales, et très bonne interview.
    J’aurai aime en savoir plus sur sa technique d' »affut ». On comprend qu’il s’abrite sous le hayon de son camion, mais il doit sûrement y avoir d’autres trucs facile a mettre ne œuvre et qui facilitent la vie…

    Répondre
    • 12/05/2015 à 8 h 13 min
      Permalink

      N’hésite pas contacter Xavier sur son site, il se fera un plaisir de te répondre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.