A la rencontre de Nada Ivanova

Aujourd’hui, partons à la rencontre de Nada Ivanova, photographe d’origine slovaque. Nada a accepté de se prêter au jeu de mes questions et je vous propose donc d’en découvrir un peu plus sur cette photographe passionnée. Vous pouvez également retrouver son travail sur :

A la rencontre de Nada Ivanova
Tous droits réservés à Nada Ivanova
Tous droits réservés à Nada Ivanova
Bonjour Nada,
Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?  

Bonjour, je m’appelle Nadezda Ivanova, mais je préfère mon diminutif Nada. Comme vous avez pu le constaté à mon nom je suis slovaque. Cela fait maintenant un peu plus de 10 ans que je suis en France, j’ai toujours aimé la photographie. Mon père faisait de la photo argentique en amateur, et ça me plaisais de faire des photos et d’aller après dans cette pièce à lumière rouge et de tremper du papier dans des liquide bizarre et hop les photos apparaissent. C’était clairement magique pour la petite fille que j’étais. En plus de la photo, j’adore mes chiens avec lesquels je joue beaucoup. J’aime aller me balader dans la nature, particulièrement faire de petite randonnée en foret. Et puis j’aime la cuisine, je fais souvent des gâteaux et je fais mon propre pain avec mon levain.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Peux-tu nous raconter comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Comme je l’ai dit ça a commencé quand j’étais petite avec mon père… après j’ai fait des petits boulots d’été pour me payer mon premier reflex numérique. J’ai donc commencé à faire des photos de tous, de n’importe quoi et même d’autre choses. Tester empiriquement ce que font les boutons des réglages, et puis je me suis documenté ici et là. J’ai aussi fait de nombreuses séances photo portrait avec mes copines lorsque j’étais au lycée. Et j’ai aussi couvert quelques mariages, concerts et festival pour le petit journal de la ville.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Tous droits réservés à Nada Ivanova
Quelles sont tes spécialités photographiques ?

Je me suis spécialisée dans la photo de nouveau-né par hasard. Après mon arrivée en France j’ai voulu devenir photographe professionnelle. J’ai donc investi dans 1 appareil et 2 flash, pour essayer un peu de faire des choses. Une de mes copines venait d’accoucher, et elle m’a demandé si je pouvais faire quelques photos de son fils… On a donc improvisé un studio dans ma cuisine et fait des photos. J’ai bien aimé. J’ai donc fait aussi les photos de la fille d’une voisine. Mon mari m’as fait un site internet, je me suis inscrit comme autoentrepreneur, et de suite il y a eu de la demande. Je me suis donc spécialisée dans les photos type maternité. Et puis pour moi je fais des photos de mes chiens, et de la nature quand je me balade.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Dans tout ton matériel photo, as tu un objet porte bonheur, ou un objet qui t’est précieux?

Non, en Slovaquie on ne s’attache pas au objet, par exemple on ne donne pas de doudous aux bébés. Pour moi le matériel reste du matériel, ça se remplace.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Tous droits réservés à Nada Ivanova
Où puises-tu ton inspiration (artistes, tes « maîtres à photographier », d’autres formes-expressions artistiques… )?

Aux début du studio j’ai pas mal regardé les photographes nouveau-né américains, car beaucoup d’accessoires bébé que j’achetais venaient des USA. Cela  m’a donné pas mal d’idée de poses, de techniques, de méthode d’éclairage. Mais comme ces accessoires étaient très chers, et que j’avais beaucoup de mal à trouver des choses que j’aimais vraiment, j’ai commencé à faire mes accessoires moi-même. J’ai donc appris à tricoter en regardant des tutos sur internet pour faire mes bonnets moi-même. J’ai aussi appris le crochet pour avoir d’autre type de bonnet. Et puis j’ai fait des body, des écharpes et petit décor type animaux… Je suis aussi allé faire les brocantes pour trouver des accessoires originaux…

Cela fait plus de 7 ans que je ne regarde pas vraiment ce que font les autres. En fait mon inspiration viens soit de mes clients, qui m’appelle nt des fois avec un thème en tête et je crée donc des accessoires pour le thème. Soit cela vient des accessoires que je trouve en magasin ou en brocante. Je vais souvent chez des marchands de laine et tissus, et j’imagine des bonnets ou des tenus en voyant les pelotes de laine… une fois que j’ai la tenue je compose des trucs autour qui sont assortis.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Il ne s’agit pas d’une photo de bébé ou quelque chose en rapport avec mon travail. C’est une vielle photo argentique en noir et blanc que j’ai faite étant jeune avec mon Praktica. C’est une photo de mon premier chien Jori et de mon neveu. Rien d’exceptionnel, mais c’est une de mes premières photos que je trouve bien.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Tous droits réservés à Nada Ivanova
Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

Vu qu’on est confiné là ce sera à peu près n’importe quoi comme photo du moment que c’est dehors en forêt avec mes chien. Ou alors à la mer, ou bien au lac, ou… dehors en quelque sorte.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Je ne fonctionne pas en terme de projet comme le font certains. Ce n’est pas  une idée >> un financement >> une réalisation, j’ai une idée qui arrive en voyant quelque chose et je réunis ce qui va autour. Ensuite, une photo c’est souvent être capable de saisir une opportunité ou un moment… donc je n’ai aucun projet photographique spécial.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Tous droits réservés à Nada Ivanova
Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Le meilleur souvenir est un bébé qui a souris un grand nombre de fois durant une séance, j’ai donc put faire plusieurs photos avec plusieurs positions alors qu’il sourit. Le pire, c’est simple, explosion d’un condensateur de flash, grosse fumée, odeur nauséabonde… par chance c’était au moment de la dernière photo de la séance. Bien sûr j’ai du commander un flash en urgence, déplacer une séance…. Bref, pas trop grave au final.

Tous droits réservés à Nada Ivanova
Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Je ne regarde pas les autres photographes! Peut-être c’est bizarre mais je ne vis pas la photo à 100% de temps de ma vie. Donc le temps libre je passe avec mes chiens et mon mari… Peut-être je proposerai de découvrir les chiens aux gens!

Merci Nada.

J’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son travail. Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.