A la rencontre de Matthieu Berroneau

Aujourd’hui, partons à la rencontre de Matthieu Berroneau,  spécialisé dans la photo des reptiles, des amphibiens, et des micro-mammifères. Matthieu a accepté de se prêter au jeu de mes questions et je vous propose donc d’en découvrir un peu plus sur ce photographe passionné. Vous pouvez également retrouver son travail sur :

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Bonjour Matthieu,
Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie ?

Je suis photographe spécialisé dans la photo des reptiles, des amphibiens, et des micro-mammifères. Je photographie ces animaux en France, mais aussi à l’étranger, où je pars dès que possible à la recherche des espèces les plus rares et les plus extraordinaires de la planète. En parallèle, je travaille comme herpétologue (biologiste spécialisé dans l’étude et la conservation des Amphibiens et Reptiles) dans une association de protection de l’environnement basée dans la région bordelaise. Beaucoup de mes photos sont utilisées dans ce cadre : sans aucun doute possible, l’esthétique et l’image jouent un rôle majeur dans la sensibilisation du grand public. Sur le long terme, la prise de conscience de l’importance de conserver notre environnement passera aussi par l’image.

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Raconte-nous quand et comment tu as commencé la photo?

J’ai débuté la photo assez jeune, d’abord – brièvement – en argentique, puis avec les tout premiers compacts numériques. Je n’avais à l’époque aucune notion de technique ou de recherche esthétique. J’étais seulement dans l’idée de photographier les animaux que j’observais dans les friches attenantes à ma maison… Ce n’est que bien plus tard, conjointement avec mon arrivée dans le monde de la protection de la nature, que je me suis sérieusement intéressé à la photographie. Mon intérêt pour la pratique n’a depuis de cesse d’augmenter, tout comme, je l’espère, la qualité de mes clichés !

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Quelles sont tes spécialités photographiques ?

Je suis particulièrement spécialisé dans la prise de vue rapprochée de la petite faune, c’est à la photographie dite « proxy ». Je pratique beaucoup la photographie nocturne, et je commence à maitriser correctement l’éclairage et toutes les possibilités offertes par les flashs déportés, etc.

J’aime utiliser des techniques assez particulières de type barrière à déclenchement, piège photos, etc. Par ailleurs, je réalise souvent des clichés au grand-angle, qui tentent d’inclure l’animal dans son environnement. Ce type de clichés, relativement en vogue aujourd’hui, n’est pas toujours simple à mettre en œuvre. Mes sujets sont presque exclusivement des animaux de petites tailles type grenouilles, lézards, serpents.

En parallèle, je pratique un peu la macro-photographie et la photographie de paysage, mais avec moins de réussite à mon avis…

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Dans tout ton matériel photo, as tu un objet porte bonheur, ou un objet qui t’est précieux?

Je change rarement de matériel mais je n’ai pas vraiment d’objet fétiche… Il y a évidemment mon objectif 90 2.8 macro qui est fixé h24 sur mon boitier mais sinon je dirai … mon sac photo peut-être ! C’est un vieux Lowepro qui n’est plus fabriqué et dont il n’existe plus d’équivalent aujourd’hui ! Il correspond parfaitement à mes besoins et je serai bien embêté le jour où il faudra le remplacer…

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Où puises-tu ton inspiration ?

Mon inspiration vient des photos, de tout horizon, que je voyais dans les ouvrages naturalistes de ma jeunesse, et surtout de la nature directement : j’essaie toujours de saisir à l’image des postures et des comportements que je vois dans la nature. Aujourd’hui, il y a beaucoup de très bons photographes sur les thématiques similaires à la mienne, et on peut penser qu’une certaine émulation existe entre nous ! Je ne pourrai pas tous les citer tant ils sont nombreux et talentueux, mais il n’y a qu’à suivre par exemple les travaux de Frank (Deschandol), Kristian (Bell), Jasmine (Vink), Matthijs (Hollanders), il y a tellement de personnes qui mériteraient d’être cités ici ! et j’en passe !

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Pfiou c’est impossible de choisir ! Je préfère parler d’une photo qui n’est surement pas la plus belle, mais qui compte beaucoup pour moi. Il s’agit d’une photo de Pseudocerastes urarachnoides, la vipère « à queue d’araignée », un serpent endémique de la frontière Iran/Irak. En 2016, avec un petite groupe d’amis passionnés, nous avons réussi à observer et photographier in natura probablement le serpent le plus mystérieux et le plus difficile d’accès au monde… Une aventure humaine incroyable, pleine de rencontres et riches en péripéties, qui restera à jamais gravée dans nos mémoires. Pour information, cette espèce utilise sa queue comme un leurre (imitant une araignée) pour attirer les petits oiseaux dont elle se nourrit. Il s’agit l’un des serpents les plus rares au monde, et rares sont ceux qui ont eu la chance de la photographier.

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Peux-tu nous parler de ton projet « White project »?

Ce « White project » vient initialement d’un besoin d’illustration important et assez nouveau, consistant à des photos d’animaux sur fond blanc, faciles à incruster, par exemple, dans ouvrages de détermination. De nombreuses difficultés techniques me sont imposées par le fait que les photos ne sont pas réalisées en studio mais sur le terrain, dans le respect des animaux. La gestion de la lumière est des ombres n’en est que plus ardue, mais les résultats sont généralement satisfaisant. J’essaie de compléter progressivement, au gré des rencontres, ma collection. Un grand nombre de ces photos sont depuis utilisées dans de nombreux ouvrages nationaux et internationaux, pour des posters, des panneaux d’informations.

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Le rêve ! Sans hésitation, avec un crédit (et un temps ?) illimité, je partirai faire le tour du monde pour ramener les meilleurs clichés des serpents les plus fous de la planète. Alors on va me dire que c’est déjà ce que je fais ! Certes, mais il y a tellement de nouvelles contrées à aller visiter, tellement de nouvelles espèces toutes plus incroyables à photographier les unes que les autres… que je n’aurai pas le temps d’une seule vie !

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenirs pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

J’ai beaucoup de très bons souvenirs de mes voyages photos… Souvent pas forcément en lien avec la séance photo en tant que telle, mais plutôt avec le moment qui précède, c’est-à-dire la longue recherche de l’animal tant espéré !
L’an dernier, encore, nous cherchions depuis 3 jours, jours et nuits, un petit serpent très particulier et très rare d’Equateur. Et c’est finalement durant une pose bien méritée au bord de l’eau, pendant que nous nous rafraichissions, que je l’ai trouvé ! La séance photo en caleçon restera mémorable !
A l’inverse, je n’ai pas de « pire souvenir » : il y a eu bien sûr des petites mésaventures dans le cadre de nos voyages, mais on finit toujours par oublier ces mauvais passages pour ne retenir que les bons…

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Alors ce sera un coucou à un photographe qui, à mon avis, fait un travail absolument remarquable, Bernhard Schubert,  Grosse maîtrise technique, recherche esthétique, inventivité… C’est du très lourd !

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Un dernier mot?

 Simplement merci de m’avoir proposé cet interview et bravo pour l’énorme boulot que tu réalises ici, très impressionnant !

Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Tous droits réservés à Matthieu Berroneau
Merci Matthieu

J’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son travail. Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.