A la rencontre de Gwladys Auzanneau

Aujourd’hui, partons à la rencontre de Gwladys Auzanneau, qui a commencé sur les plages de Cannes, et qui depuis c’est lancé à son compte pour vivre de la photographie. Gwladys a accepté de se dévoiler un peu plus. Si vous voulez suivre son travail, vous pouvez la retrouver:

A la rencontre de Gwladys Auzanneau
Bonjour Gwladys,
Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Je suis photographe depuis 2010, mais j’ai démarré mon entreprise de photo en 2015. Dans la vie je suis une personne passionnée, bonne vivante, j’aime profiter des belles choses de la vie et de la présence de mes amis. En dehors de la photo, j’ai plusieurs passions, notamment une danse afro-latine appelée la kizomba, qui m’apporte beaucoup de joie; je pratique aussi le karaté, et j’aime faire du vélo sur l’île de Ré ou aller à la plage. La présence de la mer m’apaise et me donne de la joie au quotidien.

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Racontes-nous quand et comment tu as commencé la photo?

J’ai commencé sur les plages de Cannes, à faire des photographies de famille pour une boutique photo; j’ai également travaillé au parc Marineland d’Antibes, toujours en photographie. Et puis j’ai appris la photographie par moi-même, en lisant des livres, des revues, en regardant des tutos sur internet et en réalisant des séances photo avec des modèles. En revenant vivre dans ma région en 2015, j’ai décidé de me lancer à mon compte pour vivre de la photographie.

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Quelles sont tes spécialités photographiques ?

Je suis spécialisée dans tout ce qui est photographie de portrait, et de famille. Je réalise des mariages, mais aussi des photographies de grossesse pour les familles attendant un bébé, et bien sûr des photographies de nouveau-né pour mettre en valeur les petits bout de chou qui font le bonheur de leurs parents.

A côté des portrait, je réalise des reportages photo immobilier sur tout l’agglomération de La Rochelle et sur l’île de Ré.

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Sors- tu toujours accompagné de ton appareil photo ?

Seulement pour les voyages, sinon au quotidien je me déplace avec mon téléphone, quand je ne suis pas en reportage. Grâce au portable, j’ai développé ma créativité, c’est une autre approche de la photographie, mais bien sûr ça n’a rien à voir avec le rendu que je peux avoir avec mon appareil photo. C’est plus du loisir, des souvenirs sur l’instant.

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Est-ce que ton travail est influencé par certains photographes?

Oui bien sûr, je travaille en m’inspirant de beaucoup d’artistes. Je suis le travail de créateurs sur instagram, et pas seulement des photographes. En photo de mariage, je m’inspire à la fois du style fine art, en suivant par exemple Xavier Navarro, Greg Finck, Christophe Serrano, mais aussi du moody, avec the Quirky, Yoris photographer. Pour la naissance et la grossesse, j’aime beaucoup Stephanie Lemmens. Olivier Merzoug pour la photo de mode. Il y en a trop pour tous les citer (et je n’ai cité que des français), mais je suis aussi beaucoup d’américains ou de canadiens. Je me nourris de ces inspirations pour ensuite créer mon propre style.

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

C’est difficile d’en choisir une seule, mais j’affectionne particulièrement cette image issue d’une séance photo « Day after – destination wedding in Prague » que j’ai réalisée avec Sacha et Jérémie lors de mon séjour dans cette ville magnifique. Sacha et Jérémie se marient en 2020 alors sur leur faire-part ils souhaitaient une belle image d’eux en tenue de mariés pour faire la surprise à leurs proches. Un moment magique !

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

Je souhaite continuer à photographier des couples amoureux dans d’autres capitales ou grandes villes d’Europe. C’est une expérience humaine extrêmement enrichissante, et j’adorerais couvrir des mariages un peu partout en Europe dans les années à venir.

En photographie de nouveau-né, j’ai déjà réalisé plusieurs séances avec des jumeaux. Je n’ai encore jamais eu de jumeaux de sexe opposé garçon-fille, ce serait intéressant au niveau des couleurs et mises en scènes. Je rêve aussi de recevoir un jour des triplets à mon studio, c’est très rare !

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

J’ai toujours été très attirée par les voyages. Si j’avais un crédit illimité, j’aimerais partir dans le monde et réaliser des photo reportages sur des thèmes qui me tiennent à coeur. Notamment la culture, les traditions, le mariage bien sûr, mais aussi l’environnement. J’aimerais réaliser un reportage photo sur le changement climatique, et la surconsommation. Montrer à travers des images que les produits que l’on consomme en Occident ont un impact désastreux sur les populations locales qui les produisent, et sur l’écologie.

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Un de mes pires souvenirs en séance, mais qui s’est finalement transformé en bon souvenir, c’est celui de cet EVJF au printemps sur la plage. Alors que nous avions à peine commencé la séance photo, il s’est mis à pleuvoir des trombes d’eau. Tout le monde était trempé, et il n’y avait pas de possibilité de s’abriter. On ne pouvait pas reporter la séance, et les filles parlaient d’annuler.

Mais je les ai convaincues de continuer : pour l’instant vous êtes trempées, mais imaginez quel souvenir incroyable ce shooting sous la pluie vous laissera si on continue. J’ai tellement mis d’énergie et de bonne humeur qu’elle se sont toutes laissées convaincre, et la future mariée était finalement ravie de ses images.

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Je ne sais pas si elle est méconnue, mais j’aime beaucoup le travail de Céline Cousseau, à Arcachon. Je trouve ses photos vivantes, vibrantes.

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Un dernier mots?

J’aime mettre l’émotion au coeur de mes images. Je travaille beaucoup sur la connexion des couples entre eux, sur l’amour qu’ils se portent, et aussi à leurs enfants quand il y en a. Je fais très peu de poses figées, j’essaie de rendre mes photos les plus vivantes possible.

Pour les séances photo je reste bien sagement dans ma région de La Rochelle et l’île de Ré, mais pour les mariages je peux me déplacer, en France et même à l’étranger, donc n’hésitez pas à me demander si vous voulez me faire venir à votre mariage 😉

Tous droits réservés à Gwladys Auzanneau
Merci Gwladys

J’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son travail. Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.