A la rencontre de Didier Heinrich

Aujourd’hui, partons à la rencontre de Didier Heinrich, photographe autodidacte amateur. Didier a accepté de se prêter au jeu de mes questions et je vous propose donc d’en découvrir un peu plus sur ce photographe passionné. Vous pouvez également retrouver sont travail sur :

A la rencontre de Didier Heinrich
Bonjour Didier,
Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Je m’appelle Didier Heinrich, je suis photographe autodidacte amateur, j’ai 53 ans et j’habite dans les Vosges près d’Epinal. La nature me passionne depuis mon plus jeune âge, j’ai besoin d’elle, c’est viscéral. Forcément, la retranscrire en image est une priorité. Je réalise deux types de photo, la première est évidemment la photo naturaliste basique que je classe dans un dossier spécifique (oiseaux, mammifères, plantes …), la seconde (celle la plus intéressante), est la photo artistique, plus soignée au niveau esthétique et forcément beaucoup plus difficile à faire.

Ma vie professionnelle est aussi également liée à la nature, je suis paysagiste.

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Peux-tu nous raconter comment la photographie est entrée dans ta vie ?

J’ai acquis mon premier appareil photo vers l’âge de 15 ans, c’était un Canon AF35m, un des tout premiers appareils muni d’un autofocus ! La passion de la prise de vue ne m’a plus quittée. A 20 ans j’ai acheté mon premier reflex, et au fil des ans, j’ai changé régulièrement mon matériel suivant mon budget, mais surtout mes envies de progresser.

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Quelles sont tes spécialités photographiques ?

J’aime avant tout, tout ce qui touche à la nature (La faune, la flore, les paysages) et plus particulièrement les mammifères, les oiseaux, les libellules, les orchidées sauvages …

Je prends également plaisir à faire des photos de nuit, des photos de famille, des photos de sport …etc…

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Sors- tu toujours accompagné de ton appareil photo ?

Oui dans la majeure partie des cas, je crains trop de manquer l’opportunité d’une image. En randonnée par exemple, j’emporte systématiquement un boitier et quelques objectifs (en général, un télé, un macro, un trans-standard …).

Même lors d’une balade dominicale, je ne peux m’empêcher de prendre un boitier, qui reste le plus souvent dans mon sac mais quelques fois … Cette photo par exemple d’un Petit gravelot en période nuptiale prise au bord d’un étang tout près de chez moi un dimanche après-midi.

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Tous droits réservés à Didier Heinrich
Où trouves-tu ton inspiration?

La nature m’inspire, chaque lieu est différent, j’essaye d’exploiter au mieux ce que j’ai sous les yeux. Je donne beaucoup d’importance à ce qu’il y a autour du sujet que je veux photographier, ainsi que la lumière, la composition … etc. Quand je traite un sujet, j’essaye de « penser » la photo avant de la prendre, je fais beaucoup de repérages pour trouver de bons spots, d’abord par vue aérienne (Géoportail par ex.) puis sur le terrain. Ensuite j’essaye de composer avec ce que j’ai sous les yeux (végétation, lumière, sens du vent) …Tout cela demande beaucoup de réflexion.

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Tous droits réservés à Didier Heinrich
Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

J’aime bien cette photo de paysage prise lors d’une randonnée dans les Pyrénées il y a 2 ans. Il faisait beau mais le temps a changé rapidement, au loin un orage grondait, le ciel s’est subitement obscurci en laissant encore passer quelques rayons de soleil au travers des nuages, l’ambiance semblait irréelle. Après quelques clichés dont celui-ci, j’ai dû regagner au plus vite la Vallée, avec cette sensation d’avoir réalisé une belle image.

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Tous droits réservés à Didier Heinrich
Peux tu nous présenter ta photographie Coup de ‘coeur du moment’ et nous raconter son histoire?

Je « travaille » actuellement sur le Martin pêcheur et je voulais faire une photo en contre-jour. J’avais installé préalablement un perchoir au bord d’un bras mort de la Moselle. Un matin avant le lever du soleil (le mois dernier), je me suis installé dans mon affut, mon objectif pointé sur le bout du perchoir au travers de la végétation. Le soleil s’est levé faisant apparaître une myriade de flares due aux gouttes de rosée et … au bon moment, l’oiseau s’est posé !

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Tous droits réservés à Didier Heinrich
Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

L’offrande ! Pendant la période de reproduction, pour courtiser une femelle, le Martin lui offre un poisson, si elle accepte, leur union est scellée. Pour réaliser cette photo, il faudra bien sûr que je patiente jusqu’au printemps prochain et ainsi espérer la réaliser.

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Certaines destinations m’attirent vraiment, notamment tous les pays arctiques mais aussi l’Antarctique, les Shetland, les Falkland, les Galápagos, la Nouvelle Zélande, le Japon, le Tibet, le Canada, les Etats Unis (parc de Yellowstone) etc … bref un sacré tour du monde ! Comme je suis par nature écologiste, et comme le crédit est illimité (j’aurais tout mon temps) ce tour du monde je le ferais en voilier !

J’ai eu la chance d’aller dans le nord de la Norvège en Février de cet année (en avion, pas bien !), c’est déjà pas mal. J’ai enfin réalisé mon rêve de voir des aurores boréales et de photographier une partie de la faune locale (Elans, Loutre, Rennes, Pygargues à queue blanche, Lagopède, Baleines …)

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Mon meilleur souvenir est ce moment où j’ai assisté à un combat de renards pendant la période de rut au mois de Janvier. Il avait beaucoup neigé la veille et le temps était complètement dégagé au matin, il devait faire environ – 10°. J’avais repéré un renard dans le coin et je me suis mis à l’affut sous filet, à plat ventre dans la neige. Au bout de quelques temps, deux renards sont sortis de la lisière qui se trouvait en face, sont venus dans ma direction en courant et se sont « battus » à quelques mètres de moi. Cette scène en apparence violente n’ est en fait qu’un simulacre de combat entre un mâle et une femelle pour prouver leur union et faire fuir d’éventuels autres prétendants (un autre mâle était présent à ce moment-là).

Je n’ai pas de pire souvenir, chaque sortie a son pesant d’intérêt même si la carte mémoire reste vide, avec toutefois des aléas (batterie oubliée, carte mémoire pleine, pare soleil qui se décroche au mauvais moment (c’est du vécu !)).

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à BonPlanPhoto et à ses lecteurs, qui proposerais-tu?

Il y a beaucoup de photographes animaliers de grand talent, j’aime beaucoup le travail de Joël Brunet, c’est avant tout un créatif, il intègre subtilement ses sujets dans leur environnement en privilégiant plutôt une ambiance particulière qu’une recherche systématique de proximité. Il en ressort souvent beaucoup de poésie dans ces images.

Tous droits réservés à Didier Heinrich
Un dernier mot ?

Merci Grégory de m’avoir accordé du temps (et de la patience !) à cet interview.

Merci Didier

J’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son travail. Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.