A la rencontre de Damien Rosso

Aujourd’hui, nous allons à la rencontre de Damien Rosso, passionné par la photographie de sport. Damien a accepté de répondre à mes questions et je le remercie de nous faire partager sa passion. Avant cela, si vous voulez suivre son travail, vous pouvez le retrouver:[checklist]

Interview de Damien Rosso

Rosso Damien 11
Tous droits réservés à Damien Rosso

Bonjour Damien,

Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Je m’appelle Damien Rosso et je suis indépendant depuis 2010 pour le compte de ma société DROZ PHOTO. J’ai 2 enfants (une fille et un garçon) et je suis marié à Emilie. J’habite au pied du Mont Ventoux dans le Vaucluse.

Rosso Damien 1
Tous droits réservés à Damien Rosso

Peux-tu nous raconter comment la photographie est entrée dans ta vie ?

La photographie est rentré dans ma vie assez jeune, mon père a hérité de son père la passion pour l’image et me l’as transmis. J’ai donc naturellement eu mon premier appareil photo à l’âge de 12 ans (un compact) puis un reflex à mes 16 ans.

Rosso Damien 7
Tous droits réservés à Damien Rosso

Peux-tu nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

J’adore la photographie de sport, et plus particulièrement les sports que je pratiques (VTT, Vélo de route, et Trail running). J’aime la nature et ces sports se pratiquent à l’extérieur. Je suis plutôt sport d’été car l’hiver il fait trop froid et je préfère rester au chaud (rires). Non plus particulièrement car je ne connais pas assez bien la montagne pour m’aventurer sur des pentes raides enneigés, et je ne suis pas trop un génie en glisse. La montagne reste un endroit où il faut savoir rester humble même si tu connais. Vu que je ne connais pas je préfères m’y aventurer l’été, il y a toujours un risque mais il est beaucoup plus modéré.

Rosso Damien 2
Tous droits réservés à Damien Rosso

On dit que la photographie est un virus qui se transmets, où l’as tu attrapé ? tu l’as transmis ?

Comme dit dans ma réponse du dessus, on peut dire que c’est héréditaire!!!

Dans tout ton matériel photo, as tu un objet porte bonheur, ou un objet qui t’est précieux?

Je n’ai pas de porte bonheur dans mon sac photo par contre j’ai une optique que j’ai acquis tout récemment qui est un bijou. Doté d’un excellent piqué, d’un autofocus ultra rapide, et d’une classe monumentale, mon tout dernier Sigma 50 mm f/1.4 est un pur bonheur.

Habille en toute situation et surtout doté d’une qualité exceptionnelle, il me va à ravir. Donc si j’en avais un ce sera lui et une autre chose aussi. Après avoir essayé de nombreux éclairages autonomes en syncro HS, j’ai décidé cette année d’investir dans un Profoto B1. Une révélation, plus besoin de jeter ses pockets wizards par terre pour qu’ils fonctionnent.

Rosso Damien 3
Tous droits réservés à Damien Rosso

Qu’est ce qui est, selon toi, le plus compliqué dans la photographie sportive ….? Et le plus gratifiant?

Alors dans la photographie sportive plusieurs choses sont difficiles à gérer en fonction de ce que l’on veut faire. La première, il faut avoir la condition physique pour se rendre dans des endroits exceptionnels. Ensuite, lorsque l’on suit une course, il faut savoir lire une carte pour aller au bon endroit au bon moment (ça demande de la rigueur et une certaine préparation). Enfin il faut être curieux et chercher quels sont les meilleurs endroits où se rendre. Il faut synchroniser aussi les temps de passages des coureurs que l’on suit pour ne pas arriver après leur passage. En dernier lieu, il faut connaître son matériel (ses atouts et ses faiblesses) pour ne pas être surpris si les conditions changent (météos, nuit, contre jour etc….).

Le plus gratifiant, la reconnaissance des athlètes avec qui je travaille (athlètes internationaux) ou mes clients. Enfin j’ai sorti en 2014 un Hors Série en collaboration avec un magazine. Un photobook sur 4 ans de travail dans le Trail Running et ça c’est vraiment gratifiant. Si vous voulez  vous le procurer RDV sur : droz-photo.com

Rosso Damien 9
Tous droits réservés à Damien Rosso

Quels conseils donnerais-tu à un photographe débutant?

De pratiquer encore et encore, de perséverer, de travailler, et de croire en ses rêves.

Rosso Damien 4
Tous droits réservés à Damien Rosso

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Si je devais en retenir qu’une, heu, c’est un choix super difficile mais je relève le défi, je prendrais celle-ci.

Rosso Damien 12
Tous droits réservés à Damien Rosso

C’était mon premier shooting avec un certain Kilian Jornet (peut être que ça vous parle). C’est ni plus ni moins que le meilleur traileur au monde mais pas que. Il a de nombreux records à son actif en montagne. Je connaissais son nom mais je n’avais jamais suivi ses performances sportives. Ce jeune catalan est vraiment d’une simplicité et d’une gentillesse extraordinaire. Sur ce premier shooting avec lui, il courait sur une falaise qui surplombé une autoroute dans la vallée d’Aoste en Italie. Il courait avec une facilité déconcertante là où moi j’avais peur de tomber quand j’étais assis sur le rocher. Il s’en ai suivi de nombreux shooting avec lui.

04
Tous droits réservés à Damien Rosso

Quelle serait la prochaine photo que tu aimerais faire ?

J’ai ouvert cette année un Studio Photo pour faire de la photographie sociale (portraits, etc….) et j’ai aussi une idée en tête depuis longtemps: de la photo d’action de sport en studio…

DROZPHOTO_South Africa_43355
Tous droits réservés à Damien Rosso

Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

Des projets j’en ai pas mal en tête mais si je devais en sélectionner un avec un budget illimité ce serait d’aller dans un endroit pour faire de la photo animalière avec tous le matériel nécessaire à ça et pourquoi pas un hélicoptère en prime.

Rosso Damien 5
Tous droits réservés à Damien Rosso

Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Mon meilleur souvenir, certainement un road trip entre Las Vegas et San Francisco avec deux athlètes en Trail Running (Francois D’Haene et Rickey Gates) avec une mer de nuage sur le Grand Canyon (chose qui ne s’était plus vu depuis très longtemps). Et le pire souvenir, à la même époque il y a deux ans je suivais une course de trail à Millau, il faisait – 5°C 120 km/h de vent et il neigeait, je crois que je n’ai jamais eu aussi froid de ma vie.

Si tu devais faire découvrir un photographe peut être encore méconnu, et un seul, à Bon Plan Photo et à ses lecteurs, qui proposerais-tu? 
DDifficile à dire, un qui m’a toujours fait rêver et que j’ai eu la chance de rencontrer mais qui est très connu: Scott Markewitz.

Rosso Damien 6
Tous droits réservés à Damien Rosso

Une question à laquelle tu aurais aimé répondre ?

Pas forcément une question mais plus un petit coup de gueule. J’entends souvent les gens dirent, toi tu as vraiment un job de rêve; tu voyages, tu prends des photos, ce n’est pas bien compliqué.

J’avoue que c’est une chance inouïe de vivre de sa passion et de pouvoir la pratiquer dans de telles conditions mais il faut aussi voir les à-côtés. Pour les gens qui vivent de la photo, effectivement il faut être passionné, c’est même une certitude, sinon ce n’est pas possible. Nous pourrions comparer ça à un athlète de haut niveau, sans passion c’est impossible. Par contre il faut savoir, que le travail ne consiste pas seulement à prendre des photos et à voyager. Il faut faire sa comptabilité, son administratif, prospecter, se former sans cesse pour évoluer et surtout ne pas rester chez soi à attendre que le travail arrive. Pour ma part, tous cela représente 2/3 de mon temps. Voyager c’est bien quand c’est pour faire des photos pour soi, lorsque c’est pour un client, c’est bien différent et très souvent nous n’avons pas le temps de visiter les lieux…

Alors c’est un beau métier, je dis oui, vivre de sa passion c’est cool, je dis oui, mais il faut regarder dans sa globalité, c’est un métier à part entière et pas qu’une passion.

En tout cas un grand merci à vous de m’avoir permis de me présenter au travers de cette interview

Merci

Encore une fois un grand merci à Damien pour avoir accepté de se dévoiler un peu plus, j’espère que tout cela vous aura donner envie de découvrir son travail, pour rappel vous pouvez le retrouver:[checklist]

Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

2 pensées sur “A la rencontre de Damien Rosso


  • Warning: mysqli_num_fields() expects parameter 1 to be mysqli_result, boolean given in /homepages/15/d520935137/htdocs/bonplanphotov2/wp-includes/wp-db.php on line 3283
    14/11/2015 à 18 h 40 min
    Permalink

    De très belles photos de VTT et moto-cross, aux cadrages dynamiques !
    Merci pour cette découverte.

    Stéphane

    Répondre
  • 15/11/2015 à 8 h 15 min
    Permalink

    superbe les photos de Damien Rosso toujours un plaisir de voir et de lire les Interview
    bonne journée
    Jean Marc

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.