A la rencontre d’Aurélien Audy

Aujourd’hui, partons à la rencontre d’Aurélien Audy, photographe indépendant spécialisé dans le besoin des entreprises. Aurélien a accepté de se prêter au jeu de mes questions et je vous propose donc d’en découvrir un peu plus sur ce photographe passionné. Vous pouvez également retrouver son travail sur :

Bonjour Aurélien,
Peux-tu te présenter en quelques lignes, comme photographe, mais pourquoi pas sur ta vie en dehors de la photographie?

Je m’appelle Aurélien Audy (et non pas Aurélie Naudy, on me la fait souvent :), je suis photographe indépendant depuis mai 2017, ex-journaliste high-tech pendant plus de 10 ans. Mon activité est tournée essentiellement sur des prestations pour les entreprises. Je fais quelques projets perso quand je trouve le temps. Parce que j’en passe aussi beaucoup avec femme et enfants, mais aussi sur mes autres passe-temps/passions comme la musique (écouter et jouer) et la cuisine (préparer et manger).

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Tous droits réservés à Aurélien Audy
Peux-tu nous raconter comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Je ne sais plus trop bien à quel moment j’ai pris goût pour la photo, ni comment. Ce que je sais, c’est que je ne suis – presque – pas passé par la case argentique. Un peu avec les appareils des amis ou les compacts de mes parents. J’aimais ça mais ça me frustrait de devoir attendre pour découvrir les images. Voire de ne jamais les voir. J’ai réellement commencé à pratiquer et expérimenter la photo au début des années 2000, sur un appareil photo numérique (un Powershot G3 de 4 mégapixels). Puis j’ai bossé dans la presse spécialisée photo / informatique. Donc j’ai creusé le sujet, fait des rencontres intéressantes et fini par me retrouver testeur et critique de matériel photo, notamment sur Clubic.

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Tous droits réservés à Aurélien Audy
Quelles sont tes spécialités photographiques ?

Les domaines que j’explore depuis trois ans sont principalement le portrait, la photo de produit et le reportage événementiel. Et dans le portrait, c’est assez varié selon qu’on fait une commande pour un trombino très académique ou bien qu’on a carte blanche pour illustrer le slogan d’une entreprise. Mais exception faite du reportage, un exercice à part, authentique et spontané, j’apprécie en général plutôt ce qui est scénarisé et technique. Prendre le temps de soigner la composition, bien travailler ses éclairages, trouver les solutions adaptées à chaque situation (autant en prod qu’en post). C’est toujours un plaisir de repousser les limites et les contraintes.

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Tous droits réservés à Aurélien Audy
Comment se compose ton sac photo ?

Alors mon sac serait plutôt des grosses valises 🙂 Non quand je bouge léger, pour du perso ou du reportage, je prends mon Fuji X-T30 avec 3 focales : 16mm f1.4, 23mm f1.4 et 50mm f2 (éq. 24 mm, 35 mm et 75mm). Et c’est bête mais je suis fan absolu de mon sac à dos, un Peak Design Everyday Backpack 20L V1. C’est de loin le meilleur sac que j’ai jamais eu (et c’est important d’avoir un bon sac). Sinon, je travaille avec mon Nikon D850 et 3 objectifs essentiellement : Sigma 24-35mm f2 (je l’adore) et 50mm f1.4 et Tamron 70-200mm G2. Et en flash, je suis équipé en Godox.

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Tous droits réservés à Aurélien Audy
Où puises-tu ton inspiration ?

C’est pas de l’inspiration parce que je ne joue pas dans la même cour et j’en serais bien incapable mais j’adore les travaux des reporters / humanistes comme Henri Cartier-Bresson, Robert Capa et Doisneau, Elliott Erwitt ou encore Steve Mc Curry. Sinon de manière plus concrète et contemporaine, je m’inspire beaucoup du travail d’un très bon ami à moi, Marc Olivier le Blanc qui s’est lancé à San Francisco il y a une bonne dizaine d’année. Et dans un genre différent que j’aimerais bien expérimenter un jour, je suis admiratif des productions féériques de Le Turk.

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Ne retenir qu’une seule photo m’est tout simplement impossible. Il y a des images dont j’aime le rendu mais qui sont un peu hasardeuses, d’autres qui ne sont pas nécessairement exceptionnelles en soi mais derrière lesquelles il y a beaucoup d’histoire et de contraintes. Par exemple, cette photo de reportage que j’ai faite parmi beaucoup d’autres durant un événement pour un client. Le cracheur de feu Christiano Ricardo a fait son show et j’ai sorti cette image dont lui est complètement dingue et que je trouve belle. Mais c’est en partie un coup de chance.

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Tous droits réservés à Aurélien Audy

A l’inverse, il y a cette série que j’ai faite au studio. J’ai eu une carte blanche pour créer des visuels qui illustrent le slogan de l’entreprise « Imaginer l’équilibre ». Là il y a tout un processus de réflexion, de proposition. Quand on finit par se mettre d’accord sur les idées, il faut produire le décor, avec du bois acheté en scierie entre autres. Ici en l’occurrence cette balance qui est en fait un banc dont j’ai effacé les pieds en post-prod. Mais aussi le chapelet de pierres qui serait transformé en pierres en lévitation. Et puis il faut piloter le shooting pour in fine sortir les images qu’on avait imaginées.

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Tous droits réservés à Aurélien Audy
Tous droits réservés à Aurélien Audy

Ou encore ce shooting pour Strada Marketing où j’avais pour mission de produire un concept de calendrier de fin d’année avec 12 photos des équipes. Gros cahier des charges pour trouver les idées, dress code avec palette de couleurs, plein d’accessoires à trouver, un fond de 5 m à construire… le shooting lui devait se faire pendant une soirée de fin d’année sur le lieu de l’événement ! Un bon challenge sur cette prestation, alors forcément on ne regarde pas les images pareil.

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Tous droits réservés à Aurélien Audy
Imagine que l’on te donne un crédit illimité, quel projet photographique, dingue ou plus sage, aimerais-tu réaliser?

J’aimerais bien produire des tableaux photographiques, avec beaucoup de mise en scène et de décors. Dans l’esprit de Le Turk, avec la prod de Art Streiber. J’espère que je vais trouver le temps un jour, en attendant je peaufine mes idées.

Tous droits réservés à Aurélien Audy
Peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenir pendant une séance photo et pourquoi pas également le pire?

Je vais éviter de raconter le pire 🙂 Mais un des plus marquants a été un shooting organisé par Imagista, une boîte de prod audiovisuelle au top, dans une montgolfière au Maroc. J’avais pas trop de pression parce que la photo venait en second plan par rapport à la vidéo et qu’on ne savait pas trop si j’allais pouvoir faire quelque chose. Mais j’étais là dans la nacelle, c’était cool.

Merci Aurélien

J’espère que tout cela vous aura donné envie de découvrir son travail. Bien évidemment si vous connaissez un photographe de talent, qu’il soit professionnel ou amateur, et  que vous souhaitez  le faire découvrir à la communauté de Bon Plan Photo, ou si vous voulez vous même vous prêter au jeu de l’interview, il suffit de me contacter.

Gregory LAROCHE

J'ai créé bonplanphoto.fr en 2010 pour partager avec vous mes découvertes et petits trucs photographiques. N'hésitez pas à me contacter pour toutes propositions de projets ou partenariats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.